Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
permaculture légumes perpétuels
conseil

Comment réaliser un potager perpétuel ?

Nos conseils pour un potager facile et durable

Passion pour certains, corvée pour d’autres, l’art du potager est exigeant… il exige du temps et une attention de chaque jour que nombre de jardiniers ne peuvent ou ne veulent y consacrer. Pourtant, quelle satisfaction de remplir son assiette de savoureux légumes produits sur son petit lopin ! Sachez qu’il est possible de concilier potager et temps libre grâce à la méthode du potager perpétuel.

Les férus de permaculture connaissent ce concept de plus en plus tendance de potager durable et autonome, ne demandant que peu d’entretien et produisant de belles récoltes année après année. Garni de légumes vivaces ou perpétuels, d’herbes aromatiques et faisant la part belle aux semis spontanés, le potager perpétuel s’éloigne des séries de semis et de plantation successifs et ne demande presque plus d’intervention du jardinier dès la deuxième année.

Quels sont les légumes vivaces ou perpétuels et comment les cultiver ? Comment les cultiver aux côtés de plantes aromatiques ? Découvrez tous nos conseils pour créer un potager perpétuel, productif et sans prise de tête !

L'organisation du potager perpétuel

Le choix et l’implantation des plantes du potager perpétuel

  • La mise en place de votre potager perpétuel, privilégiant légumes et aromatiques vivaces, peut se faire de manière progressive, en partant de votre potager « classique ». Des parcelles peuvent être petit à petit réservées à la plantation de ces plantes pérennes, car si en théorie elles peuvent se planter où vous le souhaitez, il est préférable de leur réserver des endroits spécifiques. Outre que certaines d’entre elles vont exiger certaines conditions de sol ou d’exposition par exemple, si vous les plantez au milieu des autres légumes, cela risque de compliquer votre travail de préparation de sol pour ces derniers.
  • Les légumes vivaces pourront être associés à d’autres cultures telles que des haies fruitières, des plantes à fleurs comestibles (Hémérocalle, Tulbaghia, Bourrache, etc.) et des grimpantes comestibles (Kiwi, vigne, Christophine …) pour contribuer à une production nourricière variée et à l’équilibre de l’écosystème de votre jardin : ombrage, utilisation de l’espace vertical, réserve de nourriture et habitat pour les insectes, oiseaux et petits mammifères.
  • Sur la ou les parcelle(s) dévolues aux cultures perpétuelles, oubliez toute rotation de culture, les légumes vivaces et aromatiques restant en place pendants plusieurs années. Pensez à leur octroyer suffisamment de place en fonction de leur développement futur.

La plantation et l’entretien des plantes du potager perpétuel

  • Soignez le travail du sol à la plantation : ameublissez et aérez le sol en profondeur pour faciliter l’enracinement des plantes. Si nécessaire, ajoutez du compost ou fumier. Adaptez bien sûr le choix des variétés à la nature de votre sol et aux spécificités de votre climat local.
  • Des apports de compost combinés à un bon paillage permettront de nourrir les plantes au fil des saisons.
  • Ces plantes comestibles vivaces ont un système racinaire profond, leur permettant d’être plus autonomes en eau que la plupart des autres cultures. Apportez un complément d’arrosage uniquement en cas de sécheresse ou aux plantes ayant des besoins spécifiques.
  • Suivant leur développement, les plantes et légumes vivaces pourront être divisés au fil des années, à la fois pour les régénérer et pour obtenir de nouveaux plants. Certaines d’entre elles pourront également être ressemées.
potager perpétuel

La création d’un potager perpétuel peut se faire en transformant petit à petit un potager cultivé de façon classique

Les légumes perpétuels

Bien connus des jardiniers pratiquant la permaculture, les légumes perpétuels ou vivaces s’utilisent encore trop peu dans les potagers. Ces légumes possèdent pourtant de nombreuses qualités et permettent aux jardiniers disposant de peu de temps de profiter de récoltes sans trop de travail.

Demandant peu de soins et restant au potager plusieurs années, les légumes vivaces sont pour certains biens connus, comme la rhubarbe ou l’artichaut, un peu oubliés comme les topinambours et les cardons ou plus méconnus comme les poireaux perpétuels ou la poire de terre. À la fois originaux, économique et rustiques, la plupart des légumes perpétuels sont souvent des variétés anciennes, faciles à vivre et à cultiver, car ils demandent moins d’entretien et sont moins soumis aux maladies. Ces légumes peuvent être cueillis un peu plus tôt que les autres grâce à leur poussée de printemps.

Enfin, leur valeur nutritionnelle est plus élevée que chez les légumes annuels et leur gout est plus prononcé : l’occasion toute trouvée de découvrir de nouvelles saveurs !

Leur choix dépend :

  • de l’espace dont vous disposez
  • de la nature de votre sol et de sa fertilité
  • de l’exposition au soleil
  • de votre climat local
  • des besoins en eau
  • et bien évidemment… de vos goûts !

En voici quelques-uns, que vous pourrez choisir parmi notre collection de légumes perpétuels et découvrez l’article d’Ingrid B. sur 10 légumes perpétuels ou vivaces pour potager durable et autonome.

légumes perpétuels

Oseille-épinard, cardon, crosnes et poires de terre font partie de la grande « famille » des légumes perpétuels

Les légumes feuilles

Le cresson de terre, la roquette d’Orient, ou les chénopodes cultivés pour leurs feuilles consommées crues ou cuites comme des épinards, font partie des légumes feuilles perpétuels. Le choux perpétuel de Daubenton est l’un des légumes anciens les plus simples à cultiver. Ils s’accompagnent dans cette catégorie des différentes variétés d’oseille, de l’épinard d’Asie aussi appelé épinard arbustif, du poireau perpétuel, de la raiponce ou encore de la roquette sauvage. Le choix est vaste et permet de diversifier son alimentation au fil des saisons.

Les légumes tiges

Les légumes tiges regroupent les différentes variétés de rhubarbe comme la Rhubarbe Géante ‘Victoria’ ou la Rhubarbe ‘Glaskins Perpetual’.

Les cardons (Cynara cardunculus), cultivés pour les côtes de leur feuillage – les cardes – sont de majestueuses plantes potagères formant des touffes amples de grandes feuilles profondément découpées. On trouvera le Cardon ‘Gigante di Romagna’ mais aussi le Cardon rouge d’Alger ou le Cardon ‘Plein blanc inerme’, sans épines.

Les légumes 

Découvrez de nouvelles saveurs exotiques grâce au Solanum muricatum, aussi appelé Poire-Melon ‘Pepino’ : cette plante potagère arbustive produit des fruits juteux dont la saveur se situe évidemment entre la Poire et le Melon ! Cette plante gélive a besoin de beaucoup de chaleur et sera plantée en pleine terre ou en pot en climat chaud, sous serre dans les régions plus fraîches.

Pensez également aux Physalis ou Coquerets du Pérou, dont les baies à la saveur acidulée sont très riches en vitamine C !

Parmi les légumes racines perpétuels, vous aurez le choix entre le Chervis, les Crosnes, la Glycine tubereuse, le Raifortles Topinambours ou encore la Poire de terre. 

Ancêtre du Poireau, le poireau perpétuel (Allium ampeloprasum), également appelé Poireau vivace, est un légume ancien, facile de culture, très rustique et résistant à la sècheresse. On le plantera en compagnie de l’Oignon rocambole (Allium cepa proliferum) et de l’Ail rocambole (Allium scorodoprasum).

Les plantes aromatiques

Outre les plantes aromatiques les plus connues : Sauge officinale, romarin, menthe, thym… votre potager perpétuel pourra accueillir des aromatiques moins connues comme l’Ache des montagnes ou Livèche, l’Agastache fenouil ‘Golden Jubilee’ ou encore l’Alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata). Cette plante bisannuelle comestible possède des feuilles au goût d’ail, des tiges printanières un peu sucrées évoquant le chou et une racine dont la saveur rappelle un peu celle du radis. Ses graines peuvent également servir de condiment comme substitut à la moutarde.

plantes aromatiques

Livèche, Alliaria petiolata et Agastache fenouil ‘Golden Jubilee’

Les semis spontanés

Pour s’éviter les corvées des semis et des plantations, les adaptes du potager perpétuel ont fréquemment recours aux semis spontanés. Pour cela, rien de plus simple : laissez faire la nature ! Laissez quelques plants monter en graines : celles-ci vont se disperser et de nouveaux plants germeront. Des plants verront également le jour dans votre compost, issus des graines jetées dessus.

Grâce à cette méthode, vous n’aurez rien à faire, car ces plantes poussent toutes seules. Les plants issus de semis spontanés sont souvent plus forts et résistants, car les plantes s’adapteront à votre sol et à vos conditions de culture au fil des générations. Pour optimiser ce phénomène naturel, laissez monter en graines vos plus beaux plants. De même, évitez les variétés hybrides et privilégiez les semences reproductibles.

Les semis spontanés ne se font bien évidemment pas en rangs bien organisés : si leur emplacement ne vous convient pas, vous pouvez les repiquer délicatement pour les placer ailleurs dans votre potager.

La roquette, la mâche, la laitue et le pourpier se ressèment très facilement, de même que l’arroche, le tétragone, l’épinard-fraise, les cardons et les physalis. Vous pouvez aussi laisser monter en graines la coriandre, l’aneth, le persil ou encore la ciboulette.

Côté courges, de nombreux plants peuvent faire leur apparition notamment dans votre compost ; sachez qu’il y a de grandes chances que ce soient des hybrides, issus de pollinisations croisées entre les différentes variétés de votre jardin : de quoi vous réserver des surprises, excellentes ou au contraire très mauvaises !

Les tomates tombées au sol ou mises au compost donneront aussi de nouveaux plants l’année suivante. Ils sont en général plus résistants, mais aussi plus tardifs. S’ils germent au potager à l’emplacement de la culture de l’année précédente, mieux vaut les déplacer pour une rotation des cultures. Les tomates-cerises spontanées donnent souvent de bons résultats.

Petite précision : si votre potager est paillé, les semis spontanés se feront plus difficilement. Si vous souhaitez les favoriser, dégagez le sol par endroits.

semis spontané tomate

Les semis spontanés de tomates gagneront à être transplantés dans une zone où celles-ci n’auront pas été cultivées précédemment

Articles connexes


Blog

10 légumes perpétuels ou vivaces pour potager durable et autonome

Un potager durable et autonome, où les légumes ne demanderaient presque pas d'entretien et repousseraient après...
Lire la suite +

Blog

Planter une haie fruitière... qui sort de l'ordinaire !

Cueillir ses propres fruits directement dans l'arbre, tous les gourmands en rêvent... sans pour autant...
Lire la suite +

conseil

9 légumes anciens à cultiver au potager

Lire la suite +

Blog

3 astuces pour un potager sans effort, ou presque...

Parfois, je me dis que je suis une drôle de jardinière… Si je fais le...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire