Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Seringat (Philadelphus)

Seringat (Philadelphus)

4.4 / 5
(52 avis )

Le seringat, Philadelphus en latin, mérite incontestablement son autre nom de Jasmin des poètes, incarné par le célèbre Philadelphus coronarius cultivé depuis toujours dans les jardins pour son parfum. Cet arbuste caduc, l'un des plus odorants du jardin, offre des fleurs blanches qui diffusent en fin de printemps ou en début d'été une fragrance plus ou moins sucrée ou entêtante, qui rappelle invariablement la fleur d'oranger. Dans tous les vieux jardins, de plaine, de montagne, campagnards ou citadins, trônait jadis un seringat échevelé, sans aucune prétention ornementale, mais indispensable pour 'le parfum'. De taille variable, à feuillage vert ou panaché, cet arbuste insignifiant en hiver se révèle à la belle saison, la palme d'or du parfum revenant aux variétés anciennes à fleurs simples comme 'Innocence'. Les hybrides à fleurs doubles, s'ils sont souvent moins odorants, ont une réelle valeur décorative. Le seringat, de la famille des hydrangéacées ne doit pas être confondu avec le Lilas, en latin Syringa, appartenant à la famille des oléacées. Ces deux arbustes très accommodants sont cependant incontournables dans un jardin de senteurs. Le Philadelphus est une plante rustique, résistante à la sécheresse et aux maladies, qui s'accommodera de tout sol ordinaire, il est presque inratable. Plantez le non loin de la maison mais plutôt au deuxième ou au troisième rang d'une haie libre, car il offre un aspect assez banal en dehors de la floraison. 

Grille  Liste 

Par ordre décroissant
par page

8 article(s)

Grille  Liste 

Par ordre décroissant
par page

8 article(s)