Comment tailler les arbustes à floraison précoce

Comment tailler les arbustes à floraison précoce

Forsythias, cognassiers du Japon ou groseilliers à fleurs : découvrez quand et comment les tailler

Sommaire

Mis à jour le 6 Juin 2024  par Pascal 4 min.

Les arbustes qui fleurissent précocement au printemps passent l’hiver en dormance, et c’est durant l’été précédent qu’ils développent les bourgeons qui renferment leurs futures fleurs. Ainsi, pour éviter de compromettre la floraison par une mauvaise synchronisation, il est crucial de les tailler en tenant compte de ce cycle. Découvrez quand et comment tailler les arbustes à floraison précoce. 

Groseillier à fleurs

Ribes sanguineum ‘King Edward VII’, en fleurs en mars -avril

Printemps Difficulté

Quels sont les arbustes à floraison précoce ?

Parmi les arbustes qui fleurissent en mars, avril ou mai, on compte par exemple :

arbustes à floraison printanière précoce

Forsythia, cognassier du Japon, Camélia champêtre ‘High Fragrance’ et viorne boule de neige

Il existe des exceptions à cette taille spécifique :

  • Tout d’abord, les arbustes de terre de bruyère tels que les Azalées, Rhododendrons, Camélias, Piéris, Andromèdes, Hamamélis, Daphnés, Kalmias, Bruyères, ainsi que le Houx et le Mahonia ne supportent pas particulièrement la taille. Cependant, l’élimination de certaines branches encombrantes, brisées ou trop anciennes est toujours faisable, ainsi qu’un élagage occasionnel de l’arbuste entier. De plus, pour densifier l’arbuste, il peut être aussi nécessaire de le tailler au début de sa croissance.
  • Ensuite, les arbustes persistants utilisés pour les haies, dont la floraison printanière n’est pas nécessairement recherchée (comme le Photinia, le Laurier cerise, le Laurier du Portugal, etc.) peuvent être taillés deux à trois fois par an si leur croissance est jugée excessive.

Attention toutefois :  le Règlement du Parlement Européen impose aux États membres de prendre des mesures sur « l’interdiction de tailler les haies et les arbres durant la période de reproduction et de nidification des oiseaux ». Nous vous recommandons donc de ne plus tailler vos haies entre le 15 mars et le 31 juillet. Au vu de l’effondrement de la biodiversité auquel on assiste aujourd’hui, il est important que chacun agisse en faveur de la conservation, notamment des insectes et oiseaux. 

Quand les tailler ?

Pour permettre une floraison abondante d’une année sur l’autre, la taille des arbustes à floraison printanière est nécessaire dès que la floraison est terminée. Si vous tardez trop à tailler après la floraison (pas plus tard que mi-juin pour le forsythia, juillet pour le seringat), l’arbuste ne disposera pas d’assez de temps pour produire des pousses avec des bourgeons avant que la croissance de la végétation ne cesse.

Effectuez cette taille en avril pour le forsythia, le groseillier à fleurs, les cognassiers du Japon, et le camélia. Procédez en mai pour le lilas et la spirée de printemps, et en juin pour le deutzia, le weigélia, la viorne boule de neige, le seringat et le photinia. De façon générale, on procède dans les 1 à 2 mois qui suivent la fin de floraison. 

→ N’oubliez pas que chaque fiche plante que vous consultez sur notre site vous donne des indications détaillées pour la taille !

Comment les tailler ?

D’une façon générale, il s’agit de raccourcir les rameaux qui ont fleuri quelques centimètres au-dessus de jeunes ramifications ou de bourgeons, puis à supprimer les branches faibles ou celles qui poussent vers le centre.

  • Éliminez en totalité les rameaux trop fins, blessés, tordus ou qui se croisent de manière à favoriser la pénétration de la lumière au centre de la souche.
  • Coupez à leur base les rameaux très longs ayant fleuri,
  • Raccourcissez de 1/3 les rameaux ayant fleuri et modérément longs.
  • Effectuez des coupes en biais à environ 0,5 à 1 cm au-dessus d’une feuille ou d’un bourgeon.

Quels outils utiliser ?

Taille-haie, cisaille ou sécateur ?

  • Les arbustes laissés en croissance libre sont taillés avec un sécateur à main, ou avec un sécateur de force à lames courbes, voire une scie à élaguer pour les branches les plus épaisses.
  • Les haies sont taillées à l’aide de cisailles ou de taille-haies, qu’ils soient thermiques ou électriques.

Assurez-vous d’effectuer la taille avec des outils bien aiguisés et désinfectés à l’alcool. Cela facilitera une bonne guérison des plaies et empêchera la transmission de maladies. Lors de l’élimination du vieux bois, l’emplacement de la coupe n’a pas d’importance : la plante réagira soit en stimulant le développement de bourgeons internes qui perceront l’écorce pour produire de nouvelles pousses, soit en produisant des rejets directement depuis le sol.