Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Citronniers, orangers et autres agrumes : les planter et les cultiver en pot ou au jardin

Les Agrumes en quelques mots

  • Les agrumes offrent des fruits à la fois comestibles et décoratifs, riches en vitamine C
  • La plupart d’entre eux possèdent un feuillage persistant
  • Ils offrent une jolie floraison blanche ou rosée, parfumée
  • Ils sont généralement cultivés en pleine terre dans le Sud, et en pot dans le reste de la France
  • Ils apprécient le plein soleil et la chaleur
  • Ils apportent un côté exotique au jardin, en évoquant le Sud, le pourtour méditerranéen, le soleil…

Le mot de notre Experte

Les agrumes sont des arbustes ou de petits arbres à feuillage simple et brillant, souvent persistant. Ils offrent des fleurs blanches ou rosées, agréablement parfumées. Mais on les apprécie surtout pour leurs fruits, généralement jaunes, orange ou verts, à chair juteuse, acide ou acidulée. Au-delà de ces fruits très aromatiques et parfumés, c’est bien la plante tout entière qui est riche en essences, ce qui lui confère souvent des propriétés médicinales, et permet d’obtenir des huiles essentielles, parfums, eaux florales…

Certains agrumes sont très connus, car régulièrement consommés (c’est le cas des citrons, oranges ou pamplemousses…), d’autres beaucoup moins : kumquats, citron caviar, combawa, yuzu, main de bouddha… Les agrumes regroupent de nombreuses variétés, offrant des fruits aux formes et saveurs différentes. Outre leur intérêt gustatif, les agrumes évoquent le Sud, la méditerranée et le soleil : ils permettent de faire entrer un peu de chaleur et d’exotisme dans les jardins !

Mais s’ils évoquent justement les jardins du Sud, c’est qu’ils sont adaptés à ce climat et que ce sont donc des plantes frileuses, assez peu rustiques. Si vous avez la chance d’habiter la région méditerranéenne, leur culture sera bien plus facile. Sinon, il faudra les installer en pot et les rentrer sous abri pour l’hiver. Les agrumes sont des plantes de plein soleil : ils ont besoin de beaucoup de luminosité et de chaleur. Ils apprécient les sols drainants, sableux, riches, frais, non calcaires… Il vaut mieux les planter en situation abritée du vent. Les agrumes nécessitent un peu d’entretien. Cultivés en pot, ils devront être rempotés tous les trois ou quatre ans. Ils n’aiment pas la sécheresse, et ont besoin d’arrosages assez fréquents en été. Ce sont d’ailleurs les arrosages et fertilisations réguliers qui vous garantiront une belle récolte ! En dehors du bassin méditerranéen, il faudra les rentrer sous une véranda ou une serre non chauffée pour l’hiver.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Citrus sp.

Famille : Rutaceae

Noms communs : Agrumes, Citronniers, Orangers...

Floraison : généralement au printemps

Hauteur : entre 1,5 et 10 mètres

Exposition : soleil

Sol : riche, léger, drainant, frais, non calcaire

Rusticité : souvent entre 0 et – 10 °C

Les agrumes sont des arbustes ou de petits arbres qui offrent une floraison blanche et parfumée et un feuillage simple souvent persistant… mais ils sont surtout cultivés pour leurs fruits, généralement jaunes ou orangés, à la saveur acide ou acidulée, parfois amère. La plupart d’entre eux appartiennent au genre Citrus. Ils regroupent une trentaine d’espèces. On en compte aussi quelques-uns qui sont rattachés aux genres Poncirus et Fortunella (le kumquat). Les agrumes rassemblent les citrons, oranges, clémentines, mandarines, pamplemousses, bigaradiers, kumquats…

À l’origine, les agrumes proviennent du Sud-est asiatique. Ils sont cultivés depuis plusieurs milliers d’années et ont été hybridés par l’homme, pour offrir aujourd’hui une belle diversité. En France ils sont cultivés surtout sur le pourtour méditerranéen, sur la Côte d’Azur et en Corse, le climat y étant favorable. Menton. De nos jours, les oranges sont les fruits les plus cultivés dans le monde.

Les agrumes appartiennent à la famille des Rutacées. C’est la famille de la rue fétide, Ruta graveolens, un petit arbuste aromatique et aux propriétés médicinales. Cette famille compte également le Skimmia, un arbuste couramment cultivé dans les jardins, la Fraxinelle (Dictamnus albus), une jolie vivace à floraison blanche ou rosée, ou encore le Choisya ternata, aussi appelé Oranger du Mexique. Les Rutacées ont la particularité d’être des plantes généralement riches en huiles essentielles. Ils sont souvent très parfumés, tant au niveau de la floraison que du feuillage, et beaucoup d’entre eux ont des propriétés médicinales.

Étymologiquement, le mot « agrume » provient du latin acrumen, désignant ce qui a une saveur acre.

Lorsqu’ils sont cultivés en pot, les agrumes mesurent généralement jusqu’à deux mètres de haut au maximum. En pleine terre, ils deviennent plus grands, mais il est assez rare qu’ils dépassent dix mètres de hauteur. Les orangers sont parmi les plus hauts, tandis que les kumquats et les cédratiers sont bien plus bas, autour de trois mètres de haut. Les agrumes ont généralement un port arrondi, mais ils peuvent aussi être légèrement retombants, comme le mandarinier Citrus unshiu ‘Satsuma’. Lorsqu’ils sont cultivés en pot ou sous serre, les agrumes sont régulièrement taillés. De plus, maintenir ces plantes assez basses facilite la récolte des fruits, qui deviennent plus accessibles. Les agrumes portent fréquemment des épines sur leurs branches. Le Poncirus trifoliata est l’un des plus épineux… Il peut même être planté en haie défensive !

Les agrumes fleurissent généralement au printemps, souvent entre mars-avril et juin-juillet. Le citronnier des quatre saisons est remontant : il a l’avantage de fleurir plusieurs fois dans l’année ! Les fleurs sont parfois solitaires, mais peuvent aussi être réunies en grappes ou cymes. Les agrumes offrent des fleurs blanches, parfois légèrement rosées ou pourprées. Leur floraison a un aspect très pur, simple.

Les fleurs sont agréablement parfumées. Celles du bigaradier sont très recherchées et permettent de fabriquer l’huile essentielle de Néroli ainsi que l’eau de fleur d’oranger. Les agrumes possèdent une floraison mellifère. Leurs fleurs renferment du nectar qui attire les insectes pollinisateurs.

 

Les fleurs blanches des agrumes

La floraison des agrumes : Bigaradier (photo Zeynel Cebeci), Kumquat (photo Thanh Nam Nguyen), et Poncirus trifoliata (photo Amada44)

 

Les fleurs ont une forme régulière, assez classique. Elles mesurent entre deux et cinq centimètres de diamètre. Elles sont constituées de cinq pétales (parfois quatre) et de cinq sépales. Au centre, la fleur compte entre vingt et trente étamines, qui portent le pollen à leur extrémité, ainsi qu’un pistil. Les fleurs sont hermaphrodites : elles comportent à la fois des organes mâles (étamines) et femelles (pistil).

Certains agrumes sont parthénocarpiques : les fruits se forment sans fécondation. Ce qui fait qu’il n’y a pas de pépins (graines), comme c’est souvent le cas chez le clémentinier.

La majorité des agrumes ont des feuilles persistantes, à l’exception des Poncirus qui sont caducs. Les feuilles sont rattachées aux branches par un pétiole souvent ailé. Les feuilles sont alternes (disposées les unes après les autres sur les branches) et brillantes. Elles ont une forme elliptique ou ovale, et sont simples, non découpées (à l’exception du Poncirus, dont les feuilles sont divisées en trois folioles). Elles sont parfois dentées sur le bord du limbe. Les feuilles ont une teinte vert clair lorsqu’elles sont jeunes, puis elles deviennent vert foncé, mais il existe aussi des agrumes à feuillage panaché de jaune ou de crème, comme le Citrus limon ‘Variegata’. Les feuilles sont petites chez le mandarinier, tandis qu’elles peuvent mesurer jusqu’à 20 cm de long chez le cédratier.

 

Les différentes feuilles d'agrumes

Le feuillage des agrumes : Citrus hystrix (photo Mokkie), Clémentinier et Poncirus trifoliata (photo Karl-Ludwig Poggemann)

 

Il faut attendre que les agrumes soient âgés de quelques années avant qu’ils ne commencent à produire des fruits. La majorité des espèces fructifient entre l’automne (octobre-novembre) et le début du printemps (avril-mai). Les citronniers peuvent cependant donner des fruits toute l’année. C’est pour cette raison qu’ils prennent parfois le nom de « citronnier des quatre saisons ». Les fruits des agrumes restent accrochés à la plante pendant longtemps, et ils peuvent mettre un an pour arriver à maturité. Il arrive fréquemment que les agrumes portent en même temps des fleurs et des fruits.

Les fruits sont décoratifs, ils apportent une touche de couleur vive, entre le jaune et l’orangé, bien qu’ils puissent aussi être verts. Ils sont sphériques ou oblongs, à l’exception des fruits très originaux du cédratier Main de Bouddha. Ils prennent une taille très variable, entre les gros fruits du pamplemousse et les mini-fruits du kumquat. Ceux du cédratier mesurent jusqu’à 25-30 cm de long. La peau des fruits peut être lisse, ou bien rugueuse et irrégulière, comme chez le cédrat. Parfois, les fruits sont striés, ont des côtes, comme chez le bigaradier ‘Striata’.

Les fruits sont composés d’une écorce ou peau, d’une chair pulpeuse et de pépins (graines). Ils sont souvent divisés en quartiers. Ces quartiers sont organisés autour d’un axe central, et rayonnent vers l’extérieur. À l’intérieur des quartiers, de petites vésicules charnues renferment du jus. La peau des agrumes est pleine de glandes à essences, ce qui la rend très parfumée. C’est pour cette raison que l’on utilise souvent le zeste en cuisine. L’écorce est plus ou moins épaisse suivant les variétés. Elle est très fine chez le kumquat (ce qui permet de les manger avec la peau !), mais elle est bien plus épaisse chez le cédrat.

Les fruits sont appréciés pour leur goût acide ou acidulé. Ceux du bigaradier sont particulièrement amers. Parfois, les fruits sont assez doux et sucrés, comme chez les oranges. Le Citron caviar est reconnu pour sa texture surprenante, avec une chair composée de petites billes. Les fruits du Poncirus ne peuvent pas être consommés crus, il faut les faire cuire. D’une manière générale, les fruits des agrumes sont très riches en vitamine C et ont des propriétés antioxydantes.

 

Les fruits des agrumes

Citrus hystrix (Robyn Jay), Cédratier « Main de Bouddha » (Robert Couse-Baker), Citron-caviar (photo Brent Wilson – GAP), Citrus medica (photo INRA DIST), Pomelo (photo Aleph), Limettier (photo Jpbrigand), Kumquat et Cédrat (photo Richard Huber)

 

Les agrumes sont des plantes peu rustiques. On considère généralement qu’ils ne supportent pas lorsque les températures descendent en dessous de – 5 °C, en particulier chez les citronniers. Cependant, la rusticité dépend de l’espèce cultivée, de son porte-greffe, de l’humidité du sol, et de la durée de la vague de froid. Le Poncirus est l’agrume le plus rustique, mais le bigaradier et le mandarinier (surtout la variété ‘Satsuma’) résistent également assez bien au froid. Le premier supporte jusqu’à – 20 °C, tandis que les deux autres peuvent tolérer – 10 °C. Les agrumes ont néanmoins besoin d’une certaine fraîcheur hivernale, et seul l’oranger nain, Citrus mitis, peut être cultivé toute l’année en intérieur.

Les agrumes renferment dans leurs tissus des glandes à essences ; c’est ce qui les rend aussi parfumés, tant au niveau du feuillage que des fleurs ou des fruits. Certains d’entre eux permettent ainsi la production d’huiles essentielles ou de parfum, et ils ont souvent des propriétés médicinales.

 

Les principales variétés d'agrumes

Les variétés les plus populaires

Citronnier des 4 saisons - Citrus limon

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

Il s’agit du citronnier classique. C’est un arbuste à feuillage persistant et floraison blanche. Il donne des citrons jaunes.

Yuzu - Citrus junos

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
3.50 m

Le Yuzu est un arbuste épineux qui donne des fruits jaunes et sphériques, à la peau grumeleuse, non lisse. On l’apprécie surtout pour son zeste très parfumé, utilisé en cuisine au Japon. De plus, il est relativement rustique !

Citronnier Meyer - Citrus x meyeri

Période de floraison Mars à Mai, Août à Oct.

Hauteur à maturité
2.50 m

Un citronnier au port compact et qui offre des fruits jaunes, juteux et pas très acides. Il fleurit au printemps et en automne. Il est assez rustique.

Citron caviar en pot de 5L - Microcitrus australasica

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
3.00 m

Un agrume qui offre des fruits originaux, allongés. Lorsqu’on les ouvre, on découvre une texture surprenante, avec de nombreuses petites billes translucides remplies de jus acidulé.

Clémentinier - Citrus clementina

Période de floraison Nov. à Déc.

Hauteur à maturité
3.00 m

Le clémentinier donne des fruits sucrés, juteux, et qui ne possèdent pas ou très peu de pépins. Il est autofertile (un seul plant suffit pour obtenir des fruits).

Nos variétés préférées

Main de Bouddha - Citrus medica var. sarcodactylis

Période de floraison Mars à Avril, Sept.

Hauteur à maturité
3.00 m

Cet agrume nous surprend par sa fructification : il porte de gros fruits jaunes, qui ressemblent à une main, avec des segments allongés évoquant des doigts. Ils sont très parfumés et peuvent être utilisés en cuisine.

Oranger - Citrus sinensis Washington Navel

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
2.50 m

Cet oranger offre une généreuse fructification, avec de gros fruits savoureux et sucrés, qui se pèlent facilement.

Citron vert - Citrus aurantifolia

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
3.50 m

Aussi appelé limettier, cet arbuste donne des fruits verts, parfumés et très acides. Il n’est pas rustique. Il est autofertile.

Kumquat Nagami - Fortunella margarita

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
2.50 m

Le kumquat Nagami est un arbuste qui offre de petits fruits orangés et ovales. On les mange avec la peau, car celle-ci est fine et plutôt douce.

Citrus ichangensis - Ichang Papeda

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
3.00 m

Il s’agit d’un citronnier assez rustique qui donne de petits fruits ovales et parfumés. Il est épineux.

 

Les autres variétés à découvrir

 

Poncirus trifoliata - Citronnier épineux

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
4.00 m

Le Poncirus trifoliata est une plante à part, un arbuste qui offre des fleurs blanches parfumées, et des fruits sphériques, comestibles lorsqu’ils sont cuits. À la différence des autres agrumes, il a l’avantage d’être très rustique ! Il possède des épines, et peut être planté en haie défensive. Ses feuilles sont divisées en trois folioles.

Combawa - Citrus hystrix en pot de 3L

Période de floraison Mars à Avril, Sept.

Hauteur à maturité
3.00 m

Originaire d’Indonésie, le Combawa est un arbuste épineux qui donne de petits fruits sphériques et verts, à peau grumeleuse, intéressants surtout pour leur zeste parfumé. On utilise aussi ses feuilles pour aromatiser les plats.

Calamondin - Citrus madurensis (mitis)

Période de floraison Mars à Sept.

Hauteur à maturité
2.00 m

Il s’agit d’un arbuste qui donne des fruits comestibles mais très acides, ressemblant à de petites oranges. On l’appelle parfois « Oranger d’appartement », car il peut être cultivé en intérieur.

Pamplemousse (Pomelo) - Citrus (x) paradisi

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

Cet arbuste offre de gros fruits, à peau épaisse et lisse, et que l’on apprécie pour leur chair rose, juteuse et acidulée. Au printemps, il porte de grandes fleurs blanches et parfumées.

La plantation des agrumes en pot

Quand planter ?

L’idéal est de planter les agrumes au printemps, autour du mois d’avril.

Comment planter les agrumes en pot ?

Choisissez un grand pot ou bac, dont le fond est percé pour permettre l’écoulement de l’eau. Vous pouvez utiliser par exemple un pot en terre cuite ou un grand bac en bois. Pour les gros sujets, l’idéal est de choisir un bac sur roulettes. Cela facilitera les opérations lorsque vous devrez le déplacer.

  1. Placez la motte à tremper dans une bassine remplie d’eau.
  2. Prenez un grand bac, et installez dans le fond une couche de drainage, constituée de billes d’argile, graviers ou tessons de pot.
  3. Mélangez ensuite du terreau, de la terre de jardin, avec un peu de sable et de compost bien décomposé. Puis déposez une partie de ce mélange dans le pot.
  4. Placez l’arbuste
  5. Remettez du substrat tout autour, puis tassez.
  6. Arrosez abondamment

Placez le pot en extérieur, par exemple sur votre terrasse, à un emplacement ensoleillé mais abrité des vents dominants.

Le calamondin est un agrume qui peut être cultivé en intérieur.

La plantation en pleine terre

Où planter ?

Les agrumes se plaisent en plein soleil. L’idéal est de les installer contre un mur exposé plein sud pour qu’ils bénéficient d’une situation chaude et avec un maximum d’ensoleillement.

Plantez-les à l’abri des vents froids ou desséchants. Ils n’aiment pas non plus les embruns.

Plantez vos agrumes en pleine terre si vous habitez la région méditerranéenne. Ailleurs, il faudra les cultiver en pot et les rentrer pour l’hiver.

Évitez les terrains calcaires, qui risquent d’entrainer des chloroses en bloquant l’absorption des éléments minéraux. Les agrumes préfèrent les terrains neutres ou légèrement acides. Cependant, on trouve des porte-greffes, comme le bigaradier, qui supportent les terrains calcaires. Si votre terrain est calcaire, il est préférable d’apporter de la terre de bruyère, ou de planter l’agrume en pot.

Bien que les agrumes apprécient les terrains qui restent frais, évitez les sols lourds, asphyxiants et qui retiennent l’eau en hiver. Ce type de terrain favorise les maladies cryptogamiques et rend les plantes moins résistantes au froid. Les agrumes ont une préférence pour les terrains plutôt sableux. Plantez-les sur un sol drainant et léger. Vous pouvez apporter de la pouzzolane, des graviers ou un peu de sable grossier pour améliorer l’écoulement de l’eau. À l’inverse, si votre substrat est trop sableux, l’eau et les éléments minéraux risquent d’être rapidement lessivés, il est alors préférable de faire des apports de matière organique ou de terreau pour améliorer le sol.

Évitez de les installer trop près d’autres plantes, car celles-ci risqueraient de gêner leurs racines qui sont superficielles. Les agrumes n’aiment pas la concurrence racinaire.

Quand planter ?

Comme les agrumes apprécient la chaleur, ils doivent être plantés au printemps, vers le mois d’avril. Ainsi, ils ont le temps de s’installer et de commencer leur croissance tandis que la terre se réchauffe. Si vous habitez une région au climat doux (Côte d’Azur, Corse…), vous pouvez aussi planter en automne.

Comment planter en pleine terre ?

Si vous installez plusieurs arbustes, laissez une distance de quatre ou cinq mètres entre eux.

  1. Creusez un grand trou de plantation, d’au moins deux fois la taille de la motte.
  2. Ameublissez le fond et apportez-y du compost bien décomposé. Vous pouvez aussi ajouter de la corne broyée ou du sang séché. Si votre terrain a tendance à retenir l’eau (sol argileux…), mélangez au substrat un peu de graviers ou de sable grossier.
  3. Placez votre agrume dans le trou de plantation, sans enterrer le point de greffe.
  4. Comblez le trou avec de la terre, puis tassez.
  5. Nous vous conseillons d’installer un tuteurage pour que l’agrume reste droit.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Vous pouvez former une cuvette autour du tronc pour faciliter les arrosages.

Placez le pot en extérieur et au soleil, par exemple sur une terrasse ou un balcon, à un emplacement abrité du vent.

Agrumes

 

Entretien et taille des agrumes

Les agrumes n’aiment pas la sécheresse ; ils ont besoin d’être arrosés régulièrement du printemps à l’automne (vous pouvez réduire les arrosages en hiver). Évitez d’utiliser de l’eau calcaire ; il est préférable d’arroser à l’eau de pluie. Nous vous conseillons de déposer une couche de paillage au pied de vos arbustes, pour que le sol reste frais plus longtemps, et pouvoir espacer un peu plus les arrosages. Cela limitera aussi la pousse des mauvaises herbes et constituera une protection supplémentaire contre le froid. Si vous souhaitez gagner du temps, vous pouvez installer un système d’arrosage en goutte-à-goutte.

Les agrumes sont des plantes gourmandes, ils ont des besoins importants en éléments minéraux. Du printemps à l’automne, pendant la période de végétation, il est préférable de fertiliser régulièrement. Une plante carencée verra son feuillage jaunir et offrira bien moins de fruits. Apportez du compost bien décomposé au pied de l’arbuste, et intégrez-le au sol par un griffage léger. Vous pouvez aussi ajouter des cendres de cheminée ou de la corne broyée.

À chaque fois que vous intervenez au pied des agrumes, faites attention à ne pas blesser les racines qui sont situées juste sous la surface du sol.

Pour l’hiver, si vous les cultivez en pleine terre, installez un voile d’hivernage afin de les protéger du froid. De même, l’arbuste résistera mieux au froid si vous avez déposé une couche de paillage à son pied, et si vous l’avez abrité du vent (en plantant par exemple d’autres arbustes en brise-vent).

Si vous avez planté en pleine terre parce que vous habitez une région au climat doux ou parce que vous cultivez un agrume un peu plus rustique que les autres, restez tout de même vigilant et protégez votre arbuste si les températures deviennent exceptionnellement basses, surtout s’il est dans ses premières années. Vous pouvez installer un voile d’hivernage et déposer une couche de paillage à ses pieds.

Taillez vos agrumes après la fructification, en fin d’hiver ou au début du printemps. La taille permet de donner une forme équilibrée à l’arbuste, d’éliminer les branches inesthétiques et de rendre la récolte plus facile en limitant la hauteur de la plante. Durant les premières années, réalisez une taille de formation, pour donner sa forme générale à l’arbuste. Vous pouvez par exemple lui donner une forme arrondie, ou le tailler en tige. Les années suivantes, effectuez des tailles d’entretien, pour aérer le centre de l’arbuste et pour qu’il conserve une forme équilibrée. Supprimez les branches mortes, abimées ou mal positionnées, et coupez les gourmands.

Réalisez des tailles propres et nettes, assez légères, en moyenne tous les deux ans, et pensez à désinfecter vos outils pour éviter de transmettre des maladies. Appliquez aussi un mastic de cicatrisation sur les plaies. Cela limitera les risques de voir apparaitre des maladies cryptogamiques, comme le Mal Secco.

En pot, les agrumes devront être taillés plus fréquemment qu’en pleine terre, afin de mieux contrôler leur croissance. Vous pouvez les tailler plusieurs fois dans l’année, de façon assez légère à chaque fois.

→ à lire, pour en savoir plus : « Agrumes : quand et comment les tailler »

L’entretien des agrumes cultivés en pot

Si vous cultivez votre agrume en pot, les arrosages devront être bien plus fréquents qu’en pleine terre, car le substrat sèche plus vite. Celui-ci doit rester frais voire humide. Attention cependant aux excès d’eau, arrosez fréquemment en été mais réduisez les arrosages en hiver. Évitez de laisser l’eau stagner au fond du pot ou dans la soucoupe (videz-la après chaque arrosage). Lorsqu’ils sont en intérieur, vous pouvez brumiser le feuillage.

En pot, les agrumes ont également des besoins plus importants en matière de fertilisation. Du printemps à l’automne, apportez de l’engrais liquide au moins une fois par mois. Vous trouverez dans le commerce des engrais spécial agrumes.

Nous vous conseillons de rempoter vos agrumes tous les trois à quatre ans, de préférence en fin d’hiver ou au début du printemps. Placez-les à chaque fois dans des pots un peu plus grands. Les années où vous ne les rempotez pas, effectuez des surfaçages pour apporter des éléments minéraux. Grattez la surface du substrat pour en retirer les trois ou quatre premiers centimètres. Remplacez-le par du terreau frais. Faites attention à ne pas abimer les racines de l’agrume, car elles sont superficielles, proches de la surface du sol.

Rentrez vos agrumes dans un abri hors gel pour l’hiver, par exemple une véranda ou une serre non chauffée. Choisissez un emplacement lumineux et aéré, dans l’idéal à une température qui se situe autour de 8 °C. Celle-ci ne doit pas être trop élevée (évitez l’intérieur des maisons ou appartements) : les agrumes apprécient une certaine fraicheur. Lorsqu’ils sont en intérieur, n’hésitez pas à brumiser le feuillage, car ils n’aiment pas les atmosphères trop sèches. Ressortez les pots dehors au printemps, lorsqu’il n’y a plus de risques de gelées, en les plaçant par exemple sur votre terrasse, au soleil.

→ à découvrir, notre fiche conseil : « L’hivernage des orangers, citronniers et autres agrumes »

 

Les maladies et parasites des agrumes

Les agrumes sont sensibles à de nombreuses maladies et parasites. Des conditions de culture adaptées limitent les risques de les voir apparaître : arrosages fréquents mais sans excès d’humidité, plantation au soleil, hivernage sous abri si nécessaire, tailles propres avec application de mastic cicatrisant, etc.

Les agrumes peuvent être atteints par le Mal secco. Cette maladie cryptogamique bloque la circulation de la sève, entrainant le dessèchement des branches. La maladie touche en premier lieu celles situées aux extrémités de la plante, pour entraîner finalement le dépérissement total de l’arbuste. Coupez et brûlez les branches concernées dès que vous constatez l’apparition de la maladie.

Ils sont aussi parfois atteints par la gommose. Elle se repère par la sécrétion d’une substance translucide couleur ambre, au niveau d’une blessure. La moniliose est une maladie cryptogamique qui fait pourrir les fruits alors qu’ils sont encore accrochés sur l’arbuste. Supprimez les fruits concernés. Quant à la Tristeza (ou CTV, Citrus Tristeza Virus), il s’agit d’un virus, principalement transmis par les pucerons, et qui fait dépérir les agrumes.

Pour ce qui est des ravageurs : Sous serre, les agrumes sont touchés par les cochenilles farineuses, les aleurodes et les araignées rouges. Les cochenilles et les aleurodes piquent les tissus de la plante pour prélever la sève, sécrétant un miellat qui peut provoquer l’apparition de fumagine. Pour les éliminer, nous vous conseillons de pulvériser du savon noir sur le feuillage. Quant aux araignées rouges, elles sucent la sève de la plante, entrainant le jaunissement des feuilles, puis leur dessèchement et leur chute. Elles apprécient les atmosphères sèches : n’hésitez pas à brumiser le feuillage.

Les pucerons s’attaquent aussi aux agrumes, en piquant les feuilles, provoquant l’enroulement de celles-ci sur elles-mêmes. Vous pouvez utiliser du savon noir. La mouche méditerranéenne des fruits pond ses œufs dans les fruits. Les larves s’en nourrissent, entrainant leur chute précoce. Les chenilles de la teigne du citronnier grignotent les boutons floraux des agrumes, ainsi que les jeunes feuilles. Enfin, la mineuse des feuilles creuse des galeries dans l’épaisseur des feuilles. Ces galeries blanches et sinueuses sont visibles à l’œil nu. Les feuilles ont alors tendance à s’enrouler, à jaunir, sécher, puis finalement tomber. Nous vous conseillons de couper et bruler les feuilles attaquées.

La fructification d'un citronnier

→ pour en savoir plus, consultez notre article : « Agrumes : 15 questions réponses sur leur culture »

Multiplication

La technique la plus fiable pour multiplier les agrumes est le greffage. Cependant, cela demande du temps et cette technique est plutôt destinée aux professionnels.

Semis

Vous pouvez facilement multiplier vos agrumes par semis, mais les plants obtenus à partir d’un semis mettent longtemps avant de commencer à produire des fruits, et il y a des chances pour qu’ils ne soient pas identiques à la variété d’origine. Effectuez le semis au printemps.

  1. Récoltez les pépins à l’intérieur des agrumes, et rincez-les pour éliminer la pulpe. Il est préférable de semer les graines immédiatement, lorsqu’elles sont encore fraiches, ou de les conserver au réfrigérateur en attendant.
  2. Nous vous conseillons également de les placer dans de l’eau chaude ou tiède pendant au moins 24 heures. Les pépins qui restent à la surface de l’eau ne germeront pas ; ne semez que ceux qui coulent.
  3. Préparez un pot, en le remplissant de terreau mélangé à un peu de sable
  4. Semez les graines.
  5. Recouvrez-les d’environ un centimètre de substrat
  6. Arrosez
  7. Nous vous conseillons de couvrir votre semis avec un sac en plastique, afin de créer une atmosphère chaude et humide. Ouvrez de temps en temps pour aérer et éviter le développement de moisissures.
  8. Placez votre semis à un emplacement lumineux, sans soleil direct, à une température comprise entre 20 et 25 °C
  9. Maintenez le substrat humide jusqu’à la germination, qui intervient au bout d’environ trois semaines.
  10. Repiquez les jeunes pousses lorsqu’elles mesureront une dizaine de centimètres de hauteur.

Bouturage

Multipliez les agrumes par bouturage de rameaux semi-ligneux en été.

  1. Prélevez un rameau semi-ligneux d’une quinzaine de centimètres de longueur sur l’extrémité d’une branche. Coupez-le net juste en dessous d’un nœud (point d’insertion d’une feuille sur la tige)
  2. Retirez les feuilles situées vers la base de la tige, pour n’en laisser que deux ou trois à l’extrémité.
  3. Préparez un pot en le remplissant de terreau
  4. Trempez éventuellement la tige dans de l’hormone de bouturage
  5. Plantez la bouture dans le substrat et tassez tout autour
  6. Arrosez généreusement.
  7. Placez un sac en plastique ou un couvercle sur le pot afin de mettre la bouture à l’étouffée (atmosphère saturée en humidité).
  8. Installez le pot à un emplacement lumineux mais sans soleil direct

Greffage

C’est le greffage qui garantit les meilleurs résultats et permet d’avoir des plants productifs et fiables. L’intérêt du greffage est, entre autres, que l’on peut choisir un porte-greffe qui supporte le calcaire, comme le bigaradier par exemple.

Effectuez une greffe en écusson en été (entre juillet et septembre). Comme porte-greffe vous pouvez opter pour le bigaradier, le Poncirus trifoliata ou le citrange (un croisement entre l’oranger et le Poncirus).

  1. Faites une entaille en forme de T sur le porte-greffe à l’aide d’un couteau
  2. Prélevez un œil sur la variété que vous souhaitez multiplier. Il faut le décoller en incisant l’écorce, sans prélever de bois.
  3. Glissez-le dans l’entaille du porte-greffe, en soulevant légèrement l’écorce de chaque côté, afin de mettre en contact les tissus du porte-greffe et du greffon. L’œil doit être aux mêmes dimensions que l’entaille. S’il dépasse légèrement, vous pouvez le couper sur la partie supérieure.
  4. Ligaturez le point de greffe avec du raphia, en laissant apparaitre l’œil.
  5. Arrosez généreusement.
  6. Lorsque la greffe aura pris et que le greffon aura commencé sa croissance, vous pourrez couper le porte-greffe à une quinzaine de centimètres au-dessus du bourgeon.

Marcottage

Vous pouvez également multiplier les agrumes en effectuant un marcottage aérien. Faites-le au printemps, en avril-mai.

  1. Choisissez une branche verticale et en bonne santé, supprimez les feuilles ou ramifications situées à la base, puis incisez-la en faisant deux fois le tour avec un couteau, pour dessiner un anneau. Retirez cette partie de l’écorce.
  2. Placez un sachet en plastique en dessous de l’incision, et fixez-le à la branche à l’aide d’un élastique ou de ruban adhésif. Remplissez le sac avec du terreau mélangé à de la tourbe ou mousse (ou un autre substrat qui retient l’eau), et humidifiez-le. Refermez le sachet en plastique au-dessus de l’incision, puis recouvrez-le de papier aluminium pour que le substrat soit à l’obscurité.
  3. Le substrat doit rester humide jusqu’à l’enracinement de la marcotte. S’il sèche, ouvrez le plastique pour l’humidifier.
  4. La marcotte va développer des racines au niveau de l’incision, dans la poche de substrat. Lorsque ce sera fait, vous pourrez la couper juste en dessous pour la séparer du pied mère, puis la replanter.

Associer les agrumes au jardin

Il n’est pas évident d’associer les agrumes si vous les cultivez en bac, mais, si vous habitez la région méditerranéenne ou si vous avez choisi des variétés rustiques (comme les Poncirus, ou le mandarinier ‘Satsuma’), vous pouvez aisément les intégrer au jardin. Vous pouvez ainsi profiter du parfum des feuilles et fleurs des agrumes pour créer un jardin odorant, en les associant à d’autres plantes délicatement parfumées. Installez par exemple un bigaradier aux côtés de quelques plants de lavande, jasmin, romarin ou myrte. Choisissez des plantes riches en essences. De plus, ces plantes ont bien souvent des propriétés médicinales, vous pourrez en utiliser quelques-unes en tisane ou pour parfumer des plats.

Pour un jardin qui rappelle le sud, les vacances, le soleil, associez les agrumes avec d’autres plantes de style méditerranéen. Choisissez la santoline, la sauge de Jérusalem, les oliviers, le laurier-rose ou le ciste. Aménagez un massif plutôt sec et rocailleux, et ajoutez-y quelques plantes grasses : sédums, opuntia, écheveria ou euphorbes. Pour un air de vacances, et si vous avez la place, plantez éventuellement quelques palmiers.

 

Une idée d'association avec les agrumes - Inspiration méditerranéenne

Vous pouvez intégrer les agrumes à un jardin de style méditerranéen. Ici, Agave americana ‘Variegata’, Punica granatum var. Nana, Nerium oleander (photo Challiyan) et citronnier

 

N’hésitez pas à associer différentes variétés d’agrumes. Vous pouvez créer une petite collection en regroupant des orangers, citronniers, kumquats, clémentiniers… Vous profiterez davantage du parfum de leurs floraisons, et les fruits rassemblés apporteront un ton chaleureux et dynamique au jardin, grâce à leurs teintes jaune vif et orangé. N’hésitez pas à ajouter d’autres arbres fruitiers et utilitaires, comme les argousiers, oliviers, arbousiers, figuiers ou câpriers, pour créer un genre de verger méditerranéen.

Enfin, puisqu’il possède de grandes épines, vous pouvez utiliser le Poncirus trifoliata en haie défensive ! Soit en en plantant plusieurs pieds les uns à côté des autres, soit en alternant avec d’autres arbustes épineux (Pyracantha, Berberis, Rosa rugosa…).

Le saviez-vous ?

  • Menton et la fête du citron

La ville de Menton, sur la Côte d’Azur, bénéficie d’un climat propice à la culture des agrumes. Ainsi, cela fait plusieurs centaines d’années que l’on y cultive des citronniers. Très réputé, le citron de Menton possède aujourd’hui un label IGP (Indication Géographique Protégée). Chaque année, en fin d’hiver, cette ville accueille la fête du Citron, qui donne lieu à un défilé avec de nombreux chars, sculptures et décorations réalisés avec des agrumes.

  • Un agrume d’intérieur

Citrus mitis, l’oranger nain, est l’un des seuls agrumes à pouvoir être cultivé toute l’année en intérieur, par exemple en appartement.

  • Propriétés médicinales

Outre leur richesse en vitamine C, les agrumes ont aussi de nombreuses propriétés médicinales. Ils sont toniques, diminuent les risques de maladies cardiovasculaires, ils purifient et drainent l’organisme, ils aident à prévenir certains cancers. Ils ont également un effet antioxydant. L’extrait de pépins de pamplemousse a des propriétés antibiotiques, permettant de lutter contre les champignons, microbes et bactéries. L’huile essentielle du bigaradier (néroli) ainsi que l’eau de fleurs d’oranger sont reconnues pour calmer l’anxiété et favoriser le sommeil.

 

Agrumes - fruits

 

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Le Yuzu : un citronnier japonais très recherché

Encore confidentiel il y a quelques années, le Yuzu ou "Citron Yuzu" connaît actuellement un...
Lire la suite +

Blog

Le Citron caviar : un petit agrume rare à découvrir

Le citron caviar est un tout petit agrume qui fait fureur ces derniers temps. Nouvelle coqueluche...
Lire la suite +

Blog

Poncirus trifoliata, un agrume d'ornement qui manque pas de piquant.

Appelé aussi Citronnier épineux, le Poncirus trifoliata est un arbuste intéressant à plus d'un titre: il...
Lire la suite +

conseil

Agrumes : 15 questions réponses sur leur culture

Lire la suite +

conseil

Agrumes : plantation et entretien

Lire la suite +

conseil

Agrumes : quand et comment les tailler ?

Lire la suite +

conseil

L’hivernage des orangers, citronniers et autres agrumes

Lire la suite +

plantation

Planter des agrumes

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

5 réflexions au sujet de « Citronniers, orangers et autres agrumes : les planter et les cultiver en pot ou au jardin »

  • SIMONE DIANE

    je souhaite acheter un mandarinier trés productif qui donnera des fruits cette année ou un fruitier précoce ou citronnier également productif . Que me conseillez vous

    Merci d'avance

    07 63 53 26 26

    Répondre
  • CanapeliM

    Bonjour, j'ai planté il y a plus d'un an un poncirus trifoliata au jardin, et il peine à grandir, il stagne et n'a même jamais fleuri. Est ce normal ? >Je lui ai apporté du substrat bien riche cette année, mais là encore les feuilles ont bien du mal à s'épanouir, et toujours aucunes fleurs.
    Il y avait un noyer avant à son emplacement, peut-il être sensible au juglon ?
    Merci d'avance !

    Répondre
    • Lionel

      Bonjour,

      Le poncirus trifoliata a une pousse très lente et peut mettre plusieurs années avant de fructifier

      Il a surtout besoin de soleil, pas trop d'eau (sauf un peu en été) et d'un sol drainant, de préférence neutre, donc pas trop riche.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
  • Lise

    Nous possédons en tant que particuliers une importante collection d agrumes , certains très anciens .
    Nous n avons plus aucune ressource pour traiter les cochenilles ....
    Comment faire . Merci

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour ! La présence de cochenilles est fréquente sur les agrumes. Voici un article qui pourra vous aider à vous en débarasser : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/cochenille

      Cordialement, Ingrid

      Répondre
Laisser un commentaire