6 agrumes qui résistent au froid

6 agrumes qui résistent au froid

Des agrumes plus rustiques qu'on ne le croit

Sommaire

Mis à jour le 12 Décembre 2023  par Leïla 4 min.

Les Agrumes présentés dans cet article ont été testés dans plusieurs régions françaises, du nord comme du sud, et sont cités dans le livre d’Olivier Biggio et Bertrand Londeix : « Agrumes résistant au froid, à cultiver en pleine terre ». Ces passionnés d’agrumes cultivent depuis plus de 20 ans de nombreux agrumes en pleine terre, comme quelques autres passionnés, et c’est leur expérience cumulée qui est à l’origine de ce livre. On y découvre des agrumes plus résistants au froid qu’on ne l’imagine.

Quelques précisions s’imposent cependant : si ces agrumes sont cultivés uniquement en pleine terre, où ils restent donc hiver après hiver, c’est toujours en conditions favorables : une situation bien à l’abri des vents, avec un bon ensoleillement, notamment hivernal où l’on prend soin de leur offrir une bonne amplitude d’ensoleillement dès le matin. La présence d’un mur est souvent bénéfique pour la protection des vents comme pour la réflexion de la chaleur et de la lumière. Les rusticités indiquées dans cet article sont valables pour l’arbre, pas pour les fruits. Les fruits des agrumes gèlent en général à partir de -5 à -6° C. On prend en conséquence soin, selon sa région, d’être attentif à la période de récolte des fruits, pour éviter au maximum les gelées, et on accepte de perdre une récolte certaines années parce qu’un gel plus fort et plus précoce ou plus tardif est venu la gâcher.

Découvrez notre sélection d’agrumes les plus résistants au froid !

Difficulté

Le Kumquat

Le Kumquat ou Citrus japonica ou Fortunella margarita produit de petits fruits ronds ou longs, à maturité à partir du mois de mars, qui peuvent rester plusieurs mois sur l’arbre. Les plus fréquents sur les marchés sont les kumquats longs, acides, mais si vous choisissez une variété à fruits ronds, vous découvrirez un fruit plus sucré. Les hybrides présentent souvent un compromis entre sucre et acidité. Il forme un petit arbuste haut de 3 m à floraison parfumée et remontante, les fruits sont donc sur l’arbre ensuite à différents stades de maturité. Pour éviter les gelées printanières sur les fruits, on peut le couvrir d’un voile d’hivernage. Si on le plante près d’un mur abrité, bien exposé au soleil, les fruits peuvent survivre jusqu’à -8° C. L’arbuste est rustique jusqu’à -9° C.

Le cultivar Nagami présente un fruit long, très acide. Le kumquat peut se planter jusqu’en zone USDA 8b.

kumquat Nagami

kumquat Nagami

Le Yuzu

Le Yuzu ou Citrus juno est un agrume au parfum exceptionnel, que l’on utilise pour son zeste et son jus, essentiellement cuisiné. Même s’il contient peu de jus et beaucoup de pépins, c’est une pépite parmi les agrumes pour ses qualités organoleptiques. L’arbuste produit des fruits de la taille d’une mandarine qui se récoltent au mois de novembre, avant les grosses gelées. Il est bien rustique, résistant jusqu’à -10/-12°C. De port érigé, il est très épineux et son feuillage est semi-persistant. Sa productivité est variable, une récolte sur deux est moins abondante, mais produit toujours une quantité intéressante de fruits tout de même. Peu exigeant, il est peu sensible aux maladies, et le citronnier yuzu se montre assez résistant à la sécheresse une fois adulte. Originaire de Chine, le Yuzu est un agrume ancien, importé au Japon au VIIIe siècle. Il fait partie intégrante de la culture culinaire japonaise, pays qui en est le premier producteur mondial.

Le Yuzu est un agrume parmi les plus rustiques, et sa culture peut être envisagée jusqu’en zone USDA 8a, zone de climat océanique franc, où les températures minimales atteignent -12° c.

yuzu

Le Citrus inchangensis

L’Ichang Papeda ou Citrus inchangensis est utilisé comme substitut au citron. Beaucoup plus rustique que le citron, son intérêt est ornemental ou gustatif pour sa qualité de substitut de citron. Son zeste, par contre, est très amer, il ne présente pas la valeur aromatique du zeste de citron. Cet agrume produit des fleurs rosées et des fruits de 5 à 6 cm de diamètre, jaune ou jaune orangé à maturité, plein de pépins. On les récolte en novembre. Cet agrume, dont la rusticité est parmi les meilleures, puisqu’il résiste au gel jusqu’à au moins -10 °C, appartient à une famille primitive d’agrumes, dont est issu aussi le combava, qui lui n’est pas rustique. Il est originaire de Chine continentale où les hivers sont très marqués. Il forme un arbuste épineux à feuillage persistant, à port étalé, de 3 à 4 m de hauteur.

Cet agrume peut être cultivé jusqu’en zone USDA 8a, en climat continental altéré, jusqu’à au moins -10° C.

Ichang Papeda

Le Citrus reticulata Keraji

Le Citrus reticulata ‘Keraji‘ est un mandarinier parmi les plus rustiques. Il offre des fruits de couleur jaune orangé, à l’écorce lisse, de forme légèrement aplatie. Si son écorce dégage une odeur désagréable, ce n’est pas le cas de son fruit, dont la pulpe orange pâle développe un goût citronné et un parfum acidulé. Il contient peu de pépins. Il peut rester longtemps sur l’arbre et se récolte entre novembre et mars. À pleine maturité, le fruit est doux et sucré, sans l’acidité présente si on le cueille plus tôt. Très florifère et fructifère, chaque année, il est un peu plus rustique qu’un mandarinier Satsuma et résiste à des gelées de l’ordre de -12° C. Il forme un arbuste de 3 à 4 m de hauteur à port compact. Il est originaire des îles du sud de l’archipel japonais.

On peut le cultiver jusqu’en zone USDA 8a.

mandarinier Keraji

Le Citrus unshiu Satsuma

Le Citrus reticulata ‘Unshiu’ ou Mandarinier Satsuma est un arbuste assez rustique, qui résiste au gel jusqu’à -9° C. Ses fruits sont précoces, on les cueille entre octobre et janvier. Plus les espèces produisent des fruits à maturité précoce, plus c’est intéressant dans les régions les plus au nord, où l’ensoleillement est plus faible. Le mandarinier Satsuma produit de très nombreux fruits au parfum typique de mandarine. Leur goût est puissant, de caractère, il peut être déstabilisant pour les habitués des clémentines douces. Le fruit est sans pépin, sucré, avec un peu d’acidité bienvenue. C’est la fermeté du fruit qui indique sa maturité et non sa couleur. Les fruits durs ne sont pas mûrs, il faut qu’ils soient plus souples au toucher pour être prêts à être dégustés. En revanche, ne vous fiez pas à la couleur, les Satsumas sont d’abord vertes puis se colorent d’orange avec la chute des températures. Mais c’est bien la souplesse du fruit qui indique sa maturité. Ensuite, le fruit peut rester longtemps sur l’arbre, et cela augmente sa sucrosité en même temps que son acidité décroit. À vous de trouver votre stade de maturation préféré, mais n’ayez pas peur d’un peu d’acidité, qui apporte du goût au fruit. L’arbuste atteint 3 à 5 m de hauteur avec un port pleureur et de grandes feuilles, persistantes jusqu’à -10° C. Il pousse rapidement. Des gels annuels sous les -10° C de manière répétée affaiblissent l’arbre.

Il se cultive jusqu’en zone USDA 8b.

mandarinier satsuma

Le Poncirus trifoliata

Le Poncirus trifoliata est l’agrume le plus rustique, qu’on cultive pour ses qualités ornementales. Il possède un feuillage caduc, vert bouteille, précédé d’une floraison printanière blanche. En automne, le feuillage prend des teintes orangées, puis ses fruits jaunes restent sur l’arbre quelques semaines après la chute des feuilles. Non consommable cru, son petit fruit jaune est utilisé en poudre. La Chine l’utilise comme condiment et l’Angleterre pour le thé. Cet agrume résiste à des températures jusqu’à -15°C. Très épineux, l’arbuste atteint 4 m de hauteur et peut être utilisé en haie défensive. Il apprécie peu le calcaire, mais s’accommode des sols lourds. Il est utilisé aussi comme porte-greffe ou pour les hybridations pour sa résistance au froid.

Plus petit et moins vigoureux, le cultivar ‘Flying Dragon’ offre de belles branches tortueuses, très décoratives après la chute du feuillage en hiver. Le Poncirus trifoliata se cultive jusqu’en zone climatique 6b.

Poncirus trifoliata

Poncirus trifoliata ‘Flying Dragon’

Commentaires

Kumquat