Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

10 plantes vivaces pour agrémenter un muret

Les meilleurs espèces et variétés pour le plein soleil et pour l'ombre !

Les murs en pierres apportent un charme supplémentaire au jardin, d’autant plus si le temps leur a donné une belle patine. Certains peuvent se couvrir naturellement de mousse ou accueillir des plantes spontanées qui apprécient de pousser dans très peu de substrat, trouvant entre les roches les éléments nutritifs et l’humidité dont elles se contentent pour pousser. Cependant, le jardinier peut donner un petit coup de pouce à la Nature en introduisant volontairement des végétaux réputés pour leur aspect décoratif. Dans cette sélection, je vous propose 10 vivaces à accueillir entre les pierres, 5 d’entre elles étant réservées aux expositions chaudes et ensoleillées, 5 autres à retenir pour les murs plus frais et plus ombragés. Une sélection supplémentaire vous permettra d’enrichir votre composition et de créer de belles associations.

Les vivaces pour murets au soleil

La Vergerette (Erigeron karvinskianus)

L’Erigeron, surnommé Pâquerette des murailles, est une ravissante vivace à la floraison record. Entre avril et décembre selon les régions, une multitude de petites fleurs semblables à des pâquerettes miniatures forme un nuage tout en légèreté. Les fleurs évoluent du rose pourpré au blanc, sur un cœur jaune. Le feuillage, persistant en climat doux, est composé de petites feuilles vertes qui renforcent l’effet vaporeux de la plante. Selon la quantité de substrat dont il dispose, l’Erigéron peut former un coussin de 20 cm à 30 cm de haut pour 40 à 50 de large. Très à l’aise dans les sols secs et en situation ensoleillée, rustique jusqu’à -12°C en sol drainant, c’est une vivace qui se ressème spontanément dans les moindres anfractuosités, sans pour autant devenir envahissante. Elle adoucit avec grâce et naturel les murets en pierre et arrive à pousser dans quelques centimètres de terre.

vergerette, muret, vivace

Erigeron karvinskianus

La Globulaire (Globularia)

La Globulaire est une vivace très résistante, à la fois à la sécheresse et au froid (elle est rustique de -15°C à -30°C selon les espèces). Ses petites fleurs sphériques se déploient en nombre entre avril et août. Bleu ciel chez Globularia punctata, elles sont lavande à lilas chez Globularia cordifolia, et les inflorescences de Globularia trichosantha mélangent deux tonalités bleutées du plus bel effet. Le feuillage, organisé en rosettes de feuilles aplaties et dentelées, est vert et il persiste en climat doux. Haute de 15 à 30 cm, la plante forme un coussin étalé. La Globulaire redoute les sols mal drainés, et se plaît donc particulièrement entre les pierres d’un muret. Réservez-lui un emplacement chaud et ensoleillé, en sol neutre à calcaire.

globulaire, muret, vivace

Globularia cordifolia

L’Aubriète (Aubrieta)

L’Aubriète, belle vivace alpine, est un grand classique des murets fleuris. Sa facilité de culture et sa bonne rusticité (jusqu’à -20°C) en font une plante destinée aussi bien aux jardiniers chevronnés qu’aux débutants. La plante forme un coussin plus large que haut (15 cm x 50 cm) dont le port semble retombant quand elle est plantée à la verticale. Le feuillage, d’un vert plus ou moins franc, argenté ou bleuté, peut également offrir des marges plus claires, à l’instar de Aubrieta ‘Dr Mules Variegated’. Persistant à semi-persistant, il reste décoratif tout au long de l’année. Si sa durée de vie est assez brève, elle est en revanche d’une générosité exceptionnelle au moment de sa floraison, au cœur du printemps. Les petites fleurs mellifères, simples ou doubles, créent alors une véritable tapisserie colorée, dans des tons de bleu, violet, rose, rouge ou même blanc. Très accommodante, l’Aubriète se plaît au soleil, en tout sol léger et drainé, même calcaire, qui conserve une certaine fraîcheur en saison.

aubriete, muret, vivace

Aubrieta ‘Dr Mules Variegated’

Les Sedums couvre-sols (Sedum)

Les Sedums (ou Orpins) offrent quantité de variétés basses et tapissantes, qui égaient les murs de leurs vifs coloris. Leur petit feuillage, souvent persistant chez les variétés rampantes, est épais et charnu, ce qui en fait une arme redoutable pour résister au manque d’eau et aux expositions chaudes et ensoleillées. En plus des différentes tonalités de vert, le feuillage se décline en de nombreux coloris, parmi lesquels l’argenté (Sedum ‘Cape Blanco’), le rouge ( Sedum ‘Wildfire’), ou encore le panaché (Sedum ‘Variegatum’). La floraison, qui s’étale du printemps à l’été, est tout aussi pétillante, créant des tapisseries colorées de jaune, blanc, rouge ou framboise, qui font le bonheur des butineurs. Faciles à cultiver et rustiques, les Sedums se contentent d’un sol pauvre et sec, voire calcaire. Très à l’aise au soleil, ils supportent le vent et les embruns.

orpin de printemps, muret, vivace

Sedum spathulifolium ‘Cape Blanco’

L’Armoise ‘Nana’ (Artemisia schmidtiana ‘Nana’)

L’armoise est une vivace appréciée pour son feuillage décoratif et aromatique. Artemisia ‘Nana’ est, comme son nom l’indique, une variété naine, facile à intégrer dans un muret. Elle ne dépasse pas 15 cm de haut, et son fin feuillage découpé et duveteux forme une boule argentée toute l’année, qui met en valeur ses voisines. En été, la plante se couvre de petites fleurs jaune pâle, qui complètent son effet ornemental. Placée au soleil, l’Armoise conserve un port plus compact et des teintes plus affirmées. Elle se contente d’un sol pauvre, et sa préférence va aux sols à tendance calcaire, même si elle accepte les substrats plus neutres.

armoise, muret, vivace

Artemisia schmidtiana ‘Nana’

Plantes compagnes pour associations au soleil

Toutes les plantes citées ci-dessus peuvent s’associer pour former de belles tapisseries colorées dans votre muret. Pour enrichir cette palette, vous pouvez également les marier à d’autres vivaces qui apprécient les mêmes conditions, comme l’Alchémille des Alpes, l’Arabis, le Gazon d’Espagne, le Pourpier de Cooper, les Phlox mousse, la Valériane de jardins, le Gypsophile en coussin, la Corbeille d’Argent ou encore les Asters des Alpes et les Joubarbes.

pourpier, phlox mousse, vivace, muret

Pourpier de Cooper (Photo David Short) et Phlox mousse ‘Emerald Cushion Blue’ (Photo Wikimedia)

Les vivaces pour murets à ombre ou mi-ombre

La Ruine de Rome (Cymbalaria muralis)

La Ruine de Rome (Cymbalaria muralis) est une petite vivace sans prétention mais très décorative. Son feuillage vert et lustré, qui persiste toute l’année, se couvre, du printemps à la fin de l’été, de petites fleurs parme à centre jaune. Haute d’une dizaine de centimètres, elle caresse les vieux murs tout en leur apportant un charme suranné, discret, mais plein de naturel et de grâce. Dotée d’une croissance rapide, la Ruine de Rome colonise spontanément les interstices disponibles, tout en restant facile à gérer. Cette vivace rustique apprécie une exposition mi-ombragée, dans un sol plutôt frais, mais une fois installée, elle est capable de résister à la sécheresse. Les sols calcaires ne sont pas un obstacle à son développement.

ruine de rome, muret, vivace

Cymbalaria muralis

La Campanule des murs (Campanula portenschlagiana)

Son nom ne laisse aucun doute sur son utilisation entre le pierre. La Campanule des Murs, que l’on nomme botaniquement Campanula portenschlagiana ou Campanula muralis est une ravissante vivace pour les expositions à lumière tamisée ou l’ombre. Son feuillage vert est persistant à semi-persistant selon les rigueurs de l’hiver. Il disparaît sous une nuée de fleurs bleu violacé intense du printemps jusqu’en début d’été, et la plante offre parfois de nouvelles fleurs vers le mois de septembre. Ce couvre-sol très florifère est robuste, facile à cultiver et peu exigeant, ce qui en a fait un incontournable dans bon nombre de jardins. Très rustique, cette campanule n’aime pas les climats trop chauds et trop secs, préférant les sols légers, restant frais mais drainés. Campanula poscharskyana ‘E.H. Frost’, assez proche, offre pour sa part des fleurs d’un blanc pur qui éclairent les zones plus sombres.

campanule des murs, muret, vivace

Campanula portenschlagiana

Le Bugle rampant (Ajuga reptens)

Le Bugle rampant (Ajuga) est une vivace couvre-sol qui s’étend rapidement grâce à ses stolons. A terme, la plante peut mesurer 50 à 60 cm d’étalement. Installée dans un muret, elle adopte un port semi-retombant du plus bel effet. Le feuillage lustré est persistant. Il peut être vert, ou offrir des coloris plus originaux : brun chocolat (‘Black Scallop’), panaché de crème (‘Golden Glow’), de blanc (‘Frosted Jane’), de rose (‘Princess Nadia’) ou encore mélangeant plusieurs teintes (‘Multicolor’). La floraison, qui s’étale du milieu du printemps à la fin de l’été, est majoritairement bleue, certaines variétés affichant des inflorescences roses (‘Purple Torch’) ou blanches (‘Alba’). Très rustique, l’Ajuga redoute avant tout la sécheresse estivale et les situations arides. A mi-ombre ou à l’ombre, en climat humide, elle donnera le meilleur d’elle-même, en particulier en sol restant frais. Le froid n’est en revanche pas un problème, et elle peut affronter jusqu’à -20°C en sol drainé en hiver.

bugle rampant, muret, vivace

Ajuga reptans

La Sagine subulée (Sagina subulata)

La Sagine est une vivace tapissante à feuillage persistant vert foncé (Sagina subulata) ou doré (Sagina ‘Aurea’). De croissance plutôt lente, elle forme un coussin ras (3 à 5 cm) et largement étalé (25cm) qui pourrait la faire passer pour une mousse. A la fin du printemps, de toutes petites fleurs blanches émergent de ce tapis dense et lui donnent un éclat supplémentaire. Bien rustique (-15°C), c’est une vivace à installer entre les pierres, à exposition mi-ombragée ou à l’ombre plus dense, car elle redoute avant tout la chaleur accablante. En sol neutre ou acide, et pour peu qu’il reste frais en saison, elle forme une moquette à la texture douce.

sagine subulee, muret, vivace

Sagina subulata

La Fougère des vieux murs (Asplenium ceterach)

L’Asplenium ceterach, ou Fougère des vieux murs, est une ravissante petite fougère au feuillage persistant. Si elle ne fleurit pas, ses frondes vert vif puis plus foncé et finement découpées, jouent indéniablement un rôle ornemental de premier choix, et mettent en valeur les corolles de ses voisines. Cette fougère persistante se rencontre souvent dans les interstices des murs ombragés, car elle se contente de très peu de terre pour s’implanter, et elle se ressème d’ailleurs spontanément, en particulier entre les roches calcaires. Son feuillage étroit s’organise en rosettes denses, formant une touffe étalée d’une quinzaine de centimètres de haut pour environ 2 fois plus de large. D’une rusticité honorable (-10°C), elle résiste bien à la sécheresse, pour peu qu’elle soit abritée du soleil brûlant.

fougere des vieux murs, muret, vivace

Asplenium ceterach

Plantes compagnes pour associations à l’ombre

D’autres vivaces peuvent orner votre muret si celui-ci est peu exposé au soleil, accompagnant ainsi les plantes de cette sélection. C’est par exemple le cas de la Campanule étoilée, des saxifrages (comme Saxifraga ‘Cheap Connection’, Saxifraga ‘Clarence Elliott’ ou Saxifraga x urbium), de la Cotule, de la Menthe de Corse, de la Potentille dorée, d’autres fougères (tels la Fougère femelle ‘Frizelliae’ ou le Blechnum penna-marina) ou de l’Herbe aux Ecus ‘Goldilocks’.

lysimachia, campanula, muret, vivace

Herbe aux écus ‘Goldilocks’ et Campanule étoilée (Photo Wikimédia)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire