Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Armoise, artemisia : plantation, taille et entretien

Les armoises en quelques mots

  • Les armoises offrent un superbe feuillage, souvent argenté et finement découpé
  • Certaines ont un port en coussin, formant de belles touffes arrondies et compactes
  • Leur feuillage est aromatique, généralement très parfumé
  • Elles se plaisent en plein soleil, dans un terrain drainant, plutôt pauvre et sec
  • Il est préférable de les tailler de temps en temps

Le mot de notre Experte

Les armoises, ou Artemisia, sont des plantes appréciées pour leur feuillage joliment découpé et offrant de belles teintes argentées. Ce sont des plantes vivaces ou arbustives, parfois des annuelles, comme Artemisia annua. Leur feuillage est généralement aromatique, odorant, et peut être découpé très finement, comme de la dentelle. Les fleurs, elles, sont moins intéressantes, assez peu décoratives. Les armoises prennent différentes formes : certaines poussent en touffes dressées, arbustives, d’autres au contraire sont très étalées et basses, comme l’Artemisia schmidtiana, formant des coussins touffus et denses.

Les armoises sont aussi des plantes médicinales et aromatiques, renfermant dans leurs tissus des huiles essentielles. Certaines de ces plantes sont très connues : l’absinthe (A. absinthium), le génépi (A. genipi), l’aurone ou l’estragon (A. dracunculus) sont toutes des Artemisia. L’armoise commune, Artemisia vulgaris, est l’une des plus utilisées pour ses propriétés médicinales. C’est aussi une espèce qui pousse dans la nature en France.

Ce sont des plantes qui se plaisent en situation chaude et sèche. Elles aiment le plein soleil et les terrains drainants, plutôt pauvres et secs. Elles demandent assez peu d’entretien : elles n’ont pas de besoins importants en matière d’arrosage ou d’engrais, mais apprécieront d’être taillées de temps en temps afin de maintenir un port compact.

Le feuillage argenté des armoises est idéal pour mettre en valeur d’autres floraisons. Il constitue une superbe toile de fond, et s’harmonise très bien avec des fleurs aux tons pastel, rose, mauve, bleu ou blanc. Il peut s’intégrer dans un jardin romantique, par exemple avec des rosiers et pivoines.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Artemisia sp.

Famille : Asteraceae

Nom commun : Armoise

Floraison : estivale, entre juillet et septembre, mais peu décorative

Hauteur : souvent entre 30 cm et 1,50 m

Exposition : plein soleil

Sol : drainant, plutôt pauvre et sec

Rusticité : variable, mais en général assez bonne (souvent autour de – 15 °C)

Les armoises, rassemblées sous le nom latin Artemisia, sont des plantes souvent vivaces ou arbustives, parfois annuelles (comme Artemisia annua). On en compte environ 480 espèces. Elles sont originaires principalement des zones tempérées de l’Hémisphère Nord, où elles poussent dans des milieux secs, relativement arides. Les armoises ont généralement un feuillage très aromatique. Certaines espèces sont d’ailleurs utilisées pour leurs arômes : estragon (Artemisia dracunculus), génépi (Artemisia genipi), absinthe (Artemisia absinthium)… Les Artemisia sont souvent très odorantes et ont une saveur plutôt amère, ce qui repousse les herbivores qui seraient tentés de les manger. Ces plantes ont également des propriétés médicinales. On peut extraire des armoises des huiles essentielles, après distillation.

Dans la nature, en France, on peut trouver une vingtaine d’espèces, dont Artemisia absinthium (absinthe), Artemisia arborescens, Artemisia genipi (le génépi) ou Artemisia vulgaris. Dans l’ensemble, les Artemisia sont des plantes assez rustiques. Certaines espèces, comme le génépi ou l’Artemisia glacialis, sont particulièrement adaptées aux climats froids et montagnards : on les trouve principalement dans les Alpes, au-dessus de 2 000 mètres d’altitude.

L’Artemisia ne doit pas être confondue avec l’Ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia), une plante invasive, originaire d’Amérique du Nord, et qui provoque d’importantes allergies.

Quelques espèces sont considérées comme des mauvaises herbes (notamment Artemisia vulgaris), pourtant cette plante a des propriétés médicinales et ses feuilles sont comestibles.

Illustration botanique représentant l'Artemisia absinthium

Artemisia absinthium : Illustration botanique

Les Armoises appartiennent à la grande famille des Astéracées, comme les pissenlits, tournesols et marguerites. Contrairement à la plupart des Astéracées, qui sont souvent cultivées pour leurs belles floraisons, les armoises sont décoratives surtout par leur feuillage.

L’Artemisia doit son nom à la déesse grecque Artemis, la déesse de la chasse et de la chasteté, protectrice des accouchements, associée à la lune ; une déesse fortement liée aux femmes. L’Artemisia a sans doute été nommée ainsi car il s’agit d’une plante qui protège et soigne les femmes : elle est notamment emménagogue, favorise et régularise le cycle menstruel.

Suivant les espèces, leur hauteur est très variable : les plus petites mesurent entre 10 et 30 cm de haut (Artemisia schmidtiana, Artemisia stelleriana ‘Boughton Silver’…), tandis que les plus hautes peuvent atteindre 1,50 m, voire 2 m. Certaines armoises, comme l’Artemisia schmidtiana, forment de petites touffes arrondies et compactes. À l’inverse, l’Artemisia lactiflora pousse en touffe dressée, et fait partie des espèces les plus hautes.

On apprécie les armoises pour leur superbe feuillage ! Les feuilles peuvent prendre des formes variées, mais sont généralement très découpées. Les différents segments qui constituent les feuilles sont longs, fins et étroits. Cela donne de très belles formes au feuillage, le faisant parfois ressembler à de la dentelle. La taille des feuilles est assez variable, mais souvent comprise entre 5 et 10 cm de long (chez Artemisia lactiflora, jusqu’à 25 cm de long). Toutes les variétés n’ont pas des feuilles découpées de la même façon : celles de l’Artemisia ‘Powis Castle’ sont très finement divisées, tandis que celles de l’Artemisia ludoviciana sont plus ou moins entières.

Les feuilles des armoises sont alternes, insérées les unes après les autres. Suivant les espèces, elles peuvent être persistantes ou caduques, rester en place ou disparaitre en hiver.

Les feuilles des armoises ont souvent une belle teinte argentée. La variété ‘Powis Castle’ est remarquable par son superbe feuillage gris, presque bleuté, qui a en plus l’avantage d’être joliment découpé. Les feuilles peuvent aussi être vertes, plus ordinaires, comme chez l’Artemisia annua. Chez l’Artemisia lactiflora ‘Guizhou’, elles ont une teinte sombre, pourprée. La variété Artemisia ‘Oriental Limelight’ a la particularité de posséder un feuillage panaché de jaune ! Parfois, les feuilles des armoises sont plutôt vertes à la face supérieure, et blanchâtres tomenteuses en dessous. En général, leurs feuilles prennent des teintes plus belles et plus argentées lorsque la plante est installée dans un terrain pauvre et drainant, que dans un sol riche et frais.

Le feuillage d’Artemisia stelleriana ressemble beaucoup à celui du Cinéraire maritime, Senecio cineraria. Il a une forme et une couleur très proches.

Les feuilles sont souvent aromatiques, très parfumées, ce qui leur permet de repousser les herbivores. Elles renferment des huiles essentielles, et sont parfois utilisées pour leurs arômes ou leurs propriétés médicinales. Les meilleurs exemples sont l’estragon, Artemisia dracunculus, que l’on emploie en cuisine, ainsi que l’aurone, l’absinthe et le génépi.

L’Artemisia abrotanum ‘Cola’ a un parfum qui rappelle celui du célèbre soda ! On peut même utiliser ses feuilles pour cuisiner, en les intégrant dans des salades ou plats salés.

 

Les feuilles découpées des armoises

Le feuillage des armoises est joliment découpé. Artemisia ‘Powis Castle’, Artemisia schmidtiana ‘Nana’ et Artemisia stelleriana ‘Silver Brocade’

 

Les armoises fleurissent en été, entre juillet et septembre. Cependant, leur floraison ne présente pas beaucoup d’intérêt. Elle n’est pas vraiment décorative… à l’exception de la floraison d’Artemisia lactiflora. Celle-ci porte de grandes panicules blanches, à l’aspect très vaporeux, et qui peuvent rappeler un peu la floraison de l’Aruncus dioicus. L’Artemisia glacialis (Génépi des glaciers) porte, lui, de beaux capitules jaune vif.

Chez la plupart des armoises, les inflorescences sont petites, assez discrètes, dans des tons souvent jaune pâle. Les fleurs sont regroupées en capitules (caractéristique de la famille des Asteracées), placés à l’extrémité des tiges. Ces capitules mesurent généralement moins d’un centimètre de diamètre. Ils sont parfois rassemblés en panicules.

Les fleurs de la plupart des espèces d’Artemisia sont pollinisées par le vent (anémogamie), contrairement à beaucoup d’Asteracées qui font appel aux insectes pour transporter le pollen d’une fleur à une autre… ce qui est sans doute préférable, car il semble que le feuillage aromatique des armoises fasse fuir un certain nombre d’insectes !

 

La floraison des armoises

La floraison d’Artemisia absinthium (photo Matt Lavin), d’Artemisia vulgaris, et les grandes panicules blanches, très vaporeuses, d’Artemisia lactiflora.

 

Les tiges des Artemisia sont parfois un peu rougeâtres ou pourprées, plus foncées que le reste de la plante ; mais cela dépend aussi des variétés cultivées.

Certaines armoises ont des rhizomes, grâce auxquels elles s’étendent progressivement.

Une fois la floraison terminée, les Artemisia produisent des akènes, de petits fruits secs indéhiscents (qui ne s’ouvrent pas à maturité) renfermant chacun une graine. Ils ne portent pas d’aigrette, à la différence de nombreuses Asteracées (comme le pissenlit, où les petites aigrettes permettent à chaque graine de s’envoler).

Certaines Artemisia, notamment l’Absinthe et Artemisia annua, ont un effet allélopathique : elles émettent des composés chimiques, qui empêchent la germination ou limitent la croissance d’autres plantes situées juste à côté d’elles. Si vous installez des plantes à leurs côtés, il est préférable de respecter au moins un mètre de distance. L’intérêt est que les mauvaises herbes auront aussi du mal à pousser aux côtés de ces armoises.

Les principales variétés d'armoises

Les variétés les plus populaires

Armoise Powis Castle - Artemisia Brass Band

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
90 cm

Cette armoise est très appréciée pour son feuillage argenté, découpé très finement. Elle forme des touffes compactes et denses. Son feuillage est aromatique et persistant.

Armoise - Artemisia schmidtiana Nana

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
10 cm

Il s’agit d’une petite plante au port en coussin, très compact et arrondi, composé de feuilles découpées et argentées. Nous vous conseillons de l’installer en bordure ou sur l’avant des massifs, au premier plan. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Absinthe des rivages - Artemisia stelleriana Boughton Silver

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
15 cm

Cette armoise offre un superbe feuillage argenté qui n’est pas sans rappeler celui du Cinéraire maritime, Senecio cineraria. Les feuilles sont joliment découpées, en lobes de forme assez arrondie.

 

Nos variétés préférées

Armoise - Artemisia lactiflora

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
1.50 m

Il s’agit d’une armoise haute et qui offre en été de grandes panicules blanches. Une armoise aux conditions de culture très différentes : elle se plait à mi-ombre, dans un terrain frais, voire humide, et plutôt fertile !

Grande Absinthe - Artemisia absinthium Lambrook Silver

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
90 cm

Il s’agit d’une variété d’absinthe qui porte un beau feuillage découpé et argenté, très aromatique. Elle offre en été des panicules constituées de petits capitules jaunes. Elle a un port plus compact et ordonné que l’espèce-type, Artemisia absinthium.

Aurone - Artemisia abrotanum

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette plante, souvent appelée Aurone, possède un feuillage qui, en plus d’être décoratif, est aromatique, citronné. Ses feuilles sont découpées en segments très fins, filiformes. Elles ont une teinte vert – gris.

 

Les autres variétés à découvrir

Armoise - Artemisia arborescens Little Mice

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

Cette armoise arbustive porte de belles feuilles argentées, à l’aspect plumeux, découpées très finement. Elle prend une forme plus compacte, moins haute, que l’espèce Artemisia arborescens, dont elle est issue. Elle peut être utilisée en couvre-sol, en bordure, installée à l’avant d’un massif, ou même être plantée en bac.

Armoise - Artemisia ludoviciana Valerie Finnis

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Il s’agit d’une armoise au feuillage beaucoup moins découpé que les autres variétés. Les feuilles sont allongées, lancéolées, grandes et argentées. Leur extrémité est parfois découpée en plusieurs pointes. La plante prend une forme buissonnante assez compacte.

Artemisia alba Canescens - Armoise argentée

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

Cette petite armoise porte des feuilles argentées et aromatiques, divisées en lobes très fins, et qui lui donnent un bel aspect vaporeux et léger. Il s’agit d’une variété assez basse, pouvant être employée en couvre-sol.

Plantation

Où planter ?

Plantez l’armoise de préférence en plein soleil, bien que la plupart des variétés puissent aussi supporter la mi-ombre.

Elle se plaira dans un terrain drainant, plutôt sec, à l’exception d’Artemisia lactiflora, qui a besoin d’un sol humide. Pour la plupart des espèces, il est intéressant d’améliorer le drainage en déposant dans le trou de plantation une petite couche de graviers. La durée de vie de l’armoise sera plus courte si vous l’installez dans un terrain lourd, qui a tendance à retenir l’eau. De même, les armoises poussent bien dans les terrains pauvres, et n’aiment pas lorsque les sols sont trop riches. Elles sont assez peu sensibles au pH, mais ont néanmoins une préférence pour les terrains calcaires. Globalement, les armoises ne sont pas des plantes très exigeantes ; elles se contentent de peu !

La chaleur, les terrains pauvres et la sécheresse encouragent l’Artemisia à conserver une forme compacte, assez dense, et donnent à son feuillage une plus belle teinte, aux reflets argentés. À l’ombre, ou dans un terrain riche et frais, la plante risque de prendre un port bien plus élancé et désordonné.

Les armoises s’intègrent facilement dans les massifs de vivaces, les bordures, les rocailles, les jardins de plantes aromatiques ou médicinales, ainsi que dans les compositions en pot ou bac. Avec son port étalé, Artemisia schmidtiana est parfaite en bordure.

Artemisia lactiflora a des conditions de culture différentes des autres armoises : elle a besoin d’un sol plutôt humide, se plait dans les terrains fertiles et à mi-ombre. Comme elle a un aspect léger et très libre, elle trouvera facilement sa place dans les jardins naturalistes.

Quand planter ?

Nous vous conseillons d’installer les armoises au printemps, à partir du mois d’avril. Une plantation est aussi possible en automne.

Comment planter ?

Suivant les variétés et leur taille, nous vous suggérons de respecter entre 50 cm et 1 m de distance.

  1. Creusez un trou de plantation. Vous pouvez apporter des graviers ou du sable grossier afin d’améliorer le drainage, l’infiltration de l’eau.
  2. Sortez l’armoise de son pot, défaites légèrement les racines en grattant un peu autour de la motte, puis installez votre armoise dans le trou de plantation. Son collet doit se trouver juste au niveau du sol, pas en dessous.
  3. Comblez en replaçant de la terre autour d’elle.
  4. Tassez avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation. Les armoises ont besoin d’apports d’eau le temps qu’elles soient bien installées et développent leurs racines. Par la suite, elles s’en passeront.

L'Aurone, Artemisia abrotanum

Artemisia abrotanum (photo Alice Chodura – Oceancetaceen)

 

Entretien

Les armoises supportent assez bien la sécheresse. Il n’est en général pas utile de les arroser (excepté peut-être durant la première année). Il n’est pas non plus nécessaire de leur apporter de l’engrais, car les Artemisia poussent bien dans les terrains pauvres, mais vous pouvez cependant leur apporter un peu de compost en automne.

Vous pouvez diviser les touffes tous les deux ou trois ans, afin de régénérer vos plants et éventuellement d’en replanter à d’autres emplacements ou d’en offrir à vos proches.

Concernant les maladies, certaines armoises peuvent être atteintes par l’oïdium. Il s’agit d’une maladie cryptogamique, causée par de minuscules champignons, et qui se reconnait par la présence d’un feutrage blanc sur les feuilles. Vous pouvez traiter en pulvérisant par exemple une solution à base de soufre ou une décoction de prêle. L’espèce la plus sensible semble être l’Artemisia lactiflora. Pour ce qui est des parasites, attention aux pucerons noirs, qui s’installent parfois sur l’armoise et prélèvent la sève. Si votre plante est attaquée par ces insectes, vous pouvez pulvériser du savon noir dilué dans de l’eau.

La taille

Tailler l’armoise vous aidera à maintenir des plantes au port touffu et équilibré. Avec le temps, les armoises vivaces ont parfois tendance à se dégarnir au centre de la touffe ; les espèces arbustives, elles, peuvent prendre une forme désordonnée. Globalement, les armoises supportent bien les tailles assez sévères ; cela permet de régénérer les plants, de les rajeunir.

Les espèces arbustives se taillent au printemps, afin de leur permettre de garder une forme compacte. Vous pouvez effectuer une taille plutôt sévère. Les espèces vivaces, elles, peuvent être rabattues en automne ou au printemps. En automne, nous vous conseillons de rabattre au niveau du sol les espèces à feuillage caduc. Celles à feuillage persistant se taillent plutôt au printemps.

Comme la floraison des armoises n’est généralement pas d’un grand intérêt esthétique, vous pouvez, en début d’été, tailler la plante pour supprimer les inflorescences qui commencent à se former. Cela favorisera un plus beau feuillage et rendra la plante plus vigoureuse. Vous pouvez aussi tailler un peu le feuillage en milieu ou fin d’été.

Multiplication

On peut multiplier les armoises par semis, par division ou par bouturage. Si vous cultivez des variétés horticoles, mieux vaut éviter le semis, car les jeunes plants risquent d’être différents des plants d’origine. De même, les Artemisia hybrides sont parfois stériles.

Semis

Vous pouvez semer les armoises au printemps.

  1. Préparez un pot en le remplissant avec un terreau léger et drainant (vous pouvez ajouter un peu de sable).
  2. Déposez quelques graines à la surface.
  3. Recouvrez avec une mince couche de terreau, puis tassez délicatement.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Placez le pot à un endroit lumineux, sans soleil direct.

Arrosez régulièrement pour maintenir le terreau légèrement humide.

Bouturage

Le bouturage s’effectue à partir de la fin du printemps (vers le mois de juin, ou après).

  1. Commencez par préparer un pot avec du substrat. Arrosez pour qu’il soit bien humide.
  2. Vous pouvez ensuite prélever une tige, d’environ 10 à 15 cm de long. Elle ne doit pas porter de fleurs ni de boutons floraux. Pour les espèces arbustives, on effectue de préférence des boutures à talon : on prélève une tige en veillant à garder à la base un petit segment de la branche précédente.
  3. Retirez les feuilles placées sur le bas de la tige. Ne conservez que celles situées sur la partie supérieure.
  4. Plantez la tige dans le substrat.
  5. Tassez bien tout autour. Cela permet d’assurer un bon contact entre le terreau et les racines, en évitant les « bulles d’air ».
  6. Placez le pot à l’abri du soleil.

Pensez à arroser de temps en temps pour éviter que le substrat ne se dessèche.

Division de touffes

La période idéale pour diviser les armoises est le printemps. Cette technique marche bien pour les vivaces herbacées. Il est possible de les diviser tous les trois ans.

Repérez une touffe assez grande, puis déterrez-la avec soin, sans abimer les racines. Vous pouvez retirer l’excès de terre, puis la séparer en plusieurs fragments, et replanter ensuite chacun à différents emplacements. Si la touffe de départ est particulièrement grande, étendue, vous pouvez retirer directement juste une partie de la touffe, en la séparant à l’aide d’une bêche. Replantez-la ensuite à un autre endroit, après avoir préparé le terrain.

Associer les armoises au jardin

Son feuillage original permet d’associer l’armoise à d’autres plantes qui portent des feuilles grises ou argentées ! Nous vous conseillons par exemple le Stachys byzantina, aussi appelé Oreille d’ours, et qui offre un beau feuillage duveteux. Ajoutez d’autres plantes dans les mêmes tons, comme les Senecio cineraria, Cynara cardunculus, santoline et Salvia argentea. Plantez éventuellement quelques Echinops ou Eryngiums, qui offrent des inflorescences aux teintes bleu-gris. Profitez des graminées ornementales, comme les Carex ou luzules, de préférence à feuillage clair, panaché de blanc. Apportez un peu de contraste avec quelques plantes aux feuilles sombres, noires ou rouge foncé. Vous obtiendrez un massif très original !

 

Une idée d'association pour un jardin aux teintes argentées

Vous pouvez utiliser l’armoise pour aménager un massif très original, argenté, mais nous vous conseillons d’y intégrer quelques plantes à feuillage sombre (rouge foncé, noir, brun) pour apporter du contraste. Une association avec Cotinus ‘Grace’, Stachys byzantina et Artemisia ‘Powis Castle’ (photo Liz Eddison – Flora Press – Biosphoto) / Santolina chamaecyparissus (photo KENPEI) / Cynara cardunculus / Artemisia stelleriana ‘Silver Brocade’

 

Grâce à leurs nombreuses vertus, les armoises ont toute leur place dans les jardins de plantes médicinales et aromatiques. Choisissez l’Estragon (Artemisia dracunculus) ou l’Aurone (Artemisia abrotanum), et plantez-les avec des sauges, du thym, de la molène, de l’hysope… Réalisez un jardin de simples ou jardin de curé, en associant des plantes utilitaires, en compagnie de fleurs comestibles et de quelques légumes.

Les armoises, avec la teinte douce, argentée, de leur feuillage, sont parfaites dans les jardins romantiques ! Nous vous conseillons de les associer à des rosiers, pivoines, cœurs-de-Marie, Astrances, roses trémières… Vous pouvez installer en arrière-plan un arbuste comme le Weigelia, qui offre une belle floraison rose, ou le Deutzia, à fleurs blanches ou rosées. Pour un jardin tout en douceur !

 

Intégrez l'armoise dans un jardin romantique

Pour une ambiance romantique, vous pouvez planter au pied de vos rosiers des armoises en compagnie de népétas ou d’astrances. Artemisia absinthium (photo Epanto) / Rosier grimpant ‘Pierre de Ronsard’ / Nepeta faassenii

 

Les armoises se marient aussi à merveille avec des teintes romantiques et délicates : bleu, mauve, rose tendre, blanc. Choisissez des couleurs pastel, très douces. Vous pouvez installer des rosiers, gypsophiles, géraniums vivaces, lin vivace… Dispersez dans le massif quelques graminées : Pennisetum ou Lagurus ovatus, pour la légèreté et la douceur de leurs épis floraux. Les armoises se marient particulièrement bien avec les teintes bleues : vous pouvez les installer avec des népétas, agastaches, nigelles de Damas, Scabiosa caucasica… Ajoutez éventuellement des pulmonaires, qui possèdent des feuilles marquées de taches argentées et une floraison bleue, mauve ou rose.

Vous pouvez aussi, à l’inverse, les associer à des teintes vives, comme le rouge, orange, ou rose. Les couleurs argentées des armoises permettent d’obtenir une belle toile de fond qui met en valeur d’autres floraisons. Vous pouvez par exemple les installer avec des dahlias, gaillardes, Lychnis coronaria ou échinacées.

Les armoises peuvent aussi trouver leur place dans les jardins de bord de mer, et notamment les jardins méditerranéens. Plantez-les avec des lavandes, Phlomis fruticosa, du romarin, des oliviers, des cistes, hélianthèmes… Vous pouvez composer une rocaille, en plaçant les armoises en compagnie de plantes qui se plaisent en terrain caillouteux, très drainant, et relativement sec.

Le saviez-vous ?

  • Une plante médicinale

Les armoises sont de bonnes plantes médicinales. La plus utilisée pour ses vertus est l’armoise commune, Artemisia vulgaris. Elle est tonique et fortifiante, vermifuge, antiseptique, efficace contre les problèmes digestifs ; et elle est également emménagogue : elle favorise, provoque et régularise les menstruations. L’Artemisia annua serait même efficace contre le paludisme !

Ressources utiles

 

 

Articles connexes


Fiche Famille

Lavande : planter, cultiver, tailler

Lire la suite +

Blog

Aromatiques : 5 bonnes façons de les intégrer au jardin

Exhalant mille saveurs et autant de parfums, du plus subtil au plus puissant, les plantes...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire