Les fongicides naturels à utiliser en purin et décoction

Les fongicides naturels à utiliser en purin et décoction

Sélection de plantes fongicides pour purins et décoctions

Sommaire

Mis à jour le 6 Juin 2024  par Angélique 4 min.

Vous devez lutter contre des maladies cryptogamiques et voulez opter pour des solutions bio et naturelles ? Les purins et décoctions sont des alternatives aux produits chimiques qui se montrent efficaces et naturelles. On distingue différents types de préparations. Le purin est la solution qui se conserve le plus longtemps. Elle consiste à faire macérer et fermenter des plantes, ayant certaines propriétés intéressantes, dans de l’eau froide. L’infusion et la décoction se conservent peu de temps et sont fabriquées à partir d’eau qu’on fait chauffer. Découvrez notre sélection de plantes fongicides et les différentes recettes que vous pouvez fabriquer afin de soigner vos plantes atteintes par des maladies cryptogamiques ou champignons.

Difficulté

L'ail contre le mildiou, la rouille et l'oïdium

L’ail est une plante très utile pour lutter contre les maladies cryptogamiques comme la cloque du pêcher, le mildiou, la rouille, l’oïdium, le botrytis, la moniliose et la fumagine. Il s’utilise sous forme de décoction.

Décoction d’ail : Prendre une dizaine de gousses d’ail et les hacher grossièrement. Les mettre dans 5 litres d’eau que vous faites chauffer pendant 20 minutes. Laisser refroidir puis filtrer. Vaporiser la décoction d’ail pure directement sur le feuillage.

Pour aller plus loin, consultez notre fiche-conseil « Le purin ou décoction d’ail ».

gousses ail

L'absinthe contre la rouille et la teigne du poireau

L’absinthe ou Artemisia absinthium est une plante utilisée en purin contre les insectes, mais aussi les maladies cryptogamiques comme la rouille et la teigne du poireau.

Purin d’absinthe : Prendre 1 kg d’absinthe fraîche, la hacher grossièrement et la faire macérer dans 10 litres d’eau. Remuer une fois par jour. Au bout de 2 semaines, filtrer la solution. Vaporiser le produit pur contre la rouille et les maladies cryptogamiques.

Pour aller plus loin, consultez notre fiche-conseil « Le purin d’absinthe ».

plantes répulsives

La bardane contre le mildiou

La bardane possède des vertus stimulantes et fongicides, qui permettent de lutter contre les maladies cryptogamiques. Préparer un purin de bardane pour traiter vos plantes attaquées par des champignons.

Purin de bardane : Récolter 1 kg de bardane fraîche et la faire macérer dans 10 litres d’eau. Remuer le mélange chaque jour. Quand la fermentation est terminée, en général au bout de 2 semaines, filtrer le liquide. Prélever 300 ml de cette solution et la diluer dans 5 litres d’eau. Pulvériser sur les feuilles des plantes sensibles au mildiou.

fleurs de bardane

La capucine contre l'oïdium et les chancres

La capucine, connue pour protéger les autres plantes des pucerons, contient également des composés soufrés ayant des propriétés fongicides. On s’en sert sous forme d’infusion pour traiter l’oïdium et les chancres des arbres fruitiers.

Infusion de capucine : Faire infuser 200 g de feuilles fraîches de capucine dans une eau chaude, mais pas bouillante. Laisser refroidir et filtrer. Pulvériser l’infusion pure sur les parties à traiter.

capucine

La prêle contre les maladies cryptogamiques

La prêle des champs ou Equisetum arvense est une plante aux nombreux bienfaits, à la fois stimulants et fongicides. On peut utiliser le purin de prêle pour traiter l’oïdium, le mildiou, la tavelure, la cloque du pêcher et la bactériose du framboisier. Autre option : utiliser de la décoction de prêle, plus rapide à fabriquer et adaptée aux faibles attaques de maladies cryptogamiques, comme l’oïdium, la tavelure, la moniliose, la rouille, le botrytis, la fonte des semis, la cloque du pêcher. La décoction est efficace sur les arbres fruitiers et les légumes.

Purin de prêle : Prélever 1 kg de prêle fraîche, hacher les plantes et les faire macérer dans 10 litres d’eau. Lorsque la fermentation est finie, filtrer et diluer à 10% avant de la vaporiser sur les plantes à traiter.

Décoction de prêle : Récolter 100 g de prêle fraîche et hacher les plantes. Faire bouillir dans 1 litre d’eau pendant 30 minutes. Laisser refroidir et filtrer. Diluer la solution à 10% en mélangeant 1 litre de décoction avec 9 litres d’eau. Pulvériser sur les plantes faiblement atteintes par une maladie cryptogamique. La décoction de prêle peut se conserver durant 2 semaines.

Pour aller plus loin, consultez notre fiche-conseil « Le purin et la décoction de prêle ».

prele

Le raifort contre la moniliose

Le raifort ou Armoracia rusticana est une racine cultivée pour servir de condiment. Très piquant, il est aussi appelé « moutarde des Allemands ». Il renferme également un composé soufré qui lui confère des vertus antifongiques. On peut l’utiliser en jardinage contre les maladies cryptogamiques. Transformé en infusion, il permet de lutter contre la moniliose des arbres fruitiers.

Infusion de raifort : Récolter 150 de feuilles et de racines de raifort frais et préparer une infusion avec 5 litres d’eau. Hacher le raifort, le mettre dans l’eau et porter à ébullition pendant quelques minutes. Laisser refroidir puis filtrer. Pulvériser la solution pure sur les parties atteintes par la moniliose.

raifort

La sauge officinale contre le mildiou

Plante aromatique bien connue, la sauge ou Salvia officinalis possède des vertus fongicides intéressantes pour le jardinage bio. On s’en sert sous forme de purin pour traiter le mildiou des pommes de terre et des tomates.

Purin de sauge : Prendre 1 kg de feuilles et de fleurs fraîches de sauge et la faire macérer dans 10 litres d’eau. Filtrer et diluer 2 litres de purin dans 8 litres d’eau. Pulvériser la solution sur les pommes de terre ou les tomates atteintes par le mildiou.

sauge officinale

 

Le serpolet contre les maladies cryptogamiques

Le serpolet ou Thymus serpyllum est une plante aromatique qui pousse dans la garrigue. Il a des propriétés qui renforcent les plantes et traitent les maladies cryptogamiques de manière efficace. On l’utilise en infusion.

Infusion de serpolet : Récolter 150 de fleurs fraîches de serpolet et les faire infuser dans 1 litre d’eau. Lorsque la préparation est froide, la filtrer et la diluer à raison de 60 ml d’infusion pour 1 litre d’eau. Vaporiser les plantes atteintes de mildiou, oïdium, rouille, tavelure, moniliose.

serpolet

La tanaisie contre la rouille et le mildiou

La tanaisie ou Tanacetum vulgare est une plante qui a des propriétés insecticides puissantes, mais aussi antifongiques. On peut l’utiliser en décoction contre les maladies cryptogamiques.

Décoction de tanaisie : Prendre 25 g de fleurs de tanaisie séchées et les faire bouillir dans 1 litre d’eau pendant 20 minutes. Après refroidissement, filtrer le liquide. Vaporiser sur les plantes à traiter, avec précaution, car le liquide a aussi des propriétés insecticides puissantes.

D’autres plantes ont des vertus fongicides et peuvent être utilisées pour lutter de manière biologique contre les maladies cryptogamiques. Parmi celles-ci, l’achillée peut être utilisée en macération contre l’oïdium, la tavelure et la rouille. La sarriette peut être utilisée en infusion pour traiter la cloque du pêcher, l’oïdium, le mildiou et la rouille. Le sureau peut servir en décoction contre la rouille et la tavelure.

tanaisie

Commentaires

bardane Arctium lappa