Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
armoise en pot
conseil

Cultiver une armoise en pot

Tout pour réussir la culture de l’armoise en pot

Les armoises (nommées Artemisia et non Artémisia) sont des plantes vivaces ou arbustives. Elles sont appréciées pour leur feuillage délicat, plus ou moins découpés, allant du gris à l’argenté, parfumé et persistant ou non, suivant les variétés. Avec leurs petites fleurs jaunes qui paraissent bien insignifiantes, les armoises sont surtout plébiscitées pour leur feuillage décoratif et leur facilité d’entretien. L’armoise officinale ou Artemisia vulgaris est aussi cultivée pour ses propriétés médicinales, séchée puis consommée en tisane ou infusion ou encore en bouquets. Leur taille compacte est particulièrement bien adaptée à la culture en pot. Dans un jardin de ville, une cour, sur un balcon ou une terrasse, adoptez une armoise en pot qui a tout à fait sa place en compagnie de lavande, de sauge, romarin, menthe, verveine officinale et autres plantes aromatiques et médicinales.

Voici nos conseils précieux pour réussir la culture de l’armoise en pot.

Quelle armoise choisir pour une culture en pot ?

A priori, toutes les armoises peuvent être cultivées en pot mais préférez les variétés à petits ou moyens développements. L’Artemisia lactiflora et plus particulièrement la variété ‘Guizhou’ peut monter à plus d’1,50 m donc peu gérable en contenant et préférez la cultiver en pleine terre, en fond de massif.

Voici quelques variétés que nous vous conseillons en pot :

  • L’Artemisia schmidtiana ‘Nana’ : cette armoise naine de 10 cm de haut est souvent cultivée en rocaille. Sa petite taille et son feuillage argenté très décoratif semi-persistant en fait une candidate parfaite.
  • L’Armoise ‘Powis Castle’ qui ne dépasse pas les 90 cm de haut. Avec son feuillage gris pâle aux reflets argentés et sa forme de boule, elle apporte une touche de graphisme sur un balcon ou dans un jardin de ville.
  • L’Artemisia arborescens ‘Little Mice’, avec son feuillage blanc argent lumineux qui ne dépasse pas 40 cm de haut.
  • L’Artermisia ludoviciana ‘Valerie Finnis’ est une vivace de 40 cm de haut qui forme une touffe gris-argenté, envahissante donc la culture en pot peut la canaliser.
  • L’Artemisia alba ‘Canescens’, 40 cm de hauteur à maturité qui développe un feuillage argenté et aromatique. En pot, placez ce joli couvre-sol à proximité d’un lieu de passage ou un salon de jardin afin de profiter de son parfum.

Artemisia ‘Little Mice’, ludoviciana ‘Valerie Finnis, schmidtiana ‘Nana’, ‘Powis Castle’, alba ‘Canescens’ et lactiflora ‘Guizhou’ (de haut en bas et de gauche à droite)

Quelle exposition pour une armoise en pot ?

Le plein soleil est indispensable pour que la majorité des armoises se plaisent, même si elles tolèrent parfaitement la mi-ombre. La luminosité peut agir sur les nuances de gris et argent des feuillages donc ne soyez pas surpris d’avoir la même variété que le voisin mais de ne pas avoir la même teinte car pas les deux armoises ne sont pas exposées de la même façon.

Quel type de pot utiliser pour cultiver une armoise en contenant ?

Prévoyez donc un pot (ou une jardinière) entre 30 et 50 cm en tous sens. Dans un premier temps, adaptez la taille du pot à la touffe de la plante et faites-la évoluer en fonction du développement du végétal. Ne prévoyez pas un pot trop petit ou trop grand.

Vérifiez qu’il est bien percé dans le fond pour assurer un drainage plus que nécessaire à la survie des armoises.

Préférez un pot en terre cuite, plus durable et régulateur de températures. En cas de culture sur un balcon ou une terrasse, renseignez-vous sur le poids accepté par la copropriété. Les plastiques ou la résine seront peut-être plus adaptés afin de respecter le poids autorisé.

Quel substrat privilégier pour une armoise en pot ?

Peu exigeante, l’armoise apprécie un substrat pauvre et sec, surtout bien drainé. N’hésitez pas à ajouter du sable (1/3) dans un terreau horticole (2/3). Prévoyez un lit de drainage dans le fond du contenant : graviers, billes d’argile ou sable. La terre ne doit pas retenir l’eau mais la laisser s’évacuer.

Quand et comment planter une armoise en pot ?

L’armoise peut être plantée au printemps ou en automne, en dehors des périodes de gelées et des fortes chaleurs. Suivez ces quelques gestes pour réussir la plantation :

  1. Vérifiez la présence de trous de drainage dans le fond du contenant.
  2. Déposez au fond du contenant une couche de drainage pour améliorer l’écoulement des excès d’eau (pluie ou arrosage).
  3. Faites tremper le godet dans une bassine d’eau pour faciliter le retrait de la motte.
  4. Remplissez le pot avec un terreau horticole mélangé avec du sable et faites un trou.
  5. Placez la motte humifiée dans le trou.
  6. Comblez les vides et tassez.
  7. Apportez de l’eau.

Quid de l’arrosage et de l’engrais ?

Après la plantation, faites des apports réguliers d’eau, environ 1 fois par semaine, en laissant la terre sécher entre 2 arrosages. Vous aiderez ainsi le système racinaire à se développer.

Les armoises en pleine terre supportent bien la sécheresse mais cultivées en potées ou en bacs, l’évaporation est densifiée donc prévoyez quelques arrosages, surtout en période estivale.

Les armoises apprécient une terre pauvre donc il n’est pas nécessaire d’apporter de l’engrais, que ce soit en pleine terre ou bien en contenant. Par contre, vous pouvez apporter un peu de compost décomposé à l’automne en griffant la surface.

Tout savoir sur l’arrosage des plantes en pot avec notre fiche Plantes en pot et arrosage.

Comment entretenir une armoise en pot ?

Les armoises demandent peu d’entretien. Une fois bien installées, elles vous solliciteront peu. Afin de conserver leur port dense et que les rameaux ne se dégarnissent pas trop vite, taillez les touffes d’armoises au printemps pour densifier le feuillage et en automne pour les nettoyer en supprimant les tiges mortes. La floraison n’ayant que peu d’intérêt, il est aussi possible de donner un coup de cisaille pour éliminer les inflorescences fanées.

Si l’armoise a pris trop de place, divisez-la sans soucis au printemps.

Abritez les armoises les plus fragiles en hiver si vous habitez en région froide mais la majorité des armoises sont rustiques et supportent des températures jusque -15°C. Couvrez-les d’un voile d’hivernage, rentrez les pots dans une serre, véranda ou jardin d’hiver ou bien mettez-les à l’abri d’un mur.

Comment procéder au rempotage d’une armoise en pot ?

Comme pour la division, et si le pied d’armoise prend de l’ampleur, rempotez-la tous les 2 à 3 ans dans un contenant plus grand. Prenez soin de dépoter la totalité de la motte. Avec une petite griffe, démêlez les racines sur le pourtour et remettre la motte dans le nouveau contenant rempli de substrat.

Découvrez nos conseils pour réussir une armoise : plantation, taille et entretien
Voici quelques idées pour créer un jardin blanc et argenté et choisir parmi ces 7 arbustes au feuillage gris.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire