Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les campanules : plantation, culture et entretien

La campanule en quelques mots

  • La campanule séduit par sa généreuse floraison en clochette souvent bleu-mauve !
  • Elle offre des fleurs très délicates, en clochettes ou étoilées
  • Les différentes espèces ont des formes très variées : elles peuvent être retombantes, tapissantes, ou érigées
  • Au jardin, elles conviennent pour presque tous les usages : en rocaille, sur un muret, dans un massif de vivaces, en pot ou jardinière, dans un jardin de sous-bois, etc.
  • C’est une plante facile de culture, idéale pour les débutants

Le mot de notre Experte

La campanule est une plante souvent vivace qui offre une floraison abondante et de longue durée ! On connait surtout la campanule à floraison bleue ou mauve, mais celle-ci peut également être blanche ou rose suivant la variété. Avec ses fleurs en clochettes inclinées, la campanule a un côté délicat et fragile, émouvant… C’est une floraison très simple, mais qui ne manque pas de charme ! La campanule peut être très grande (jusqu’à 2 m), avec un port dressé et une floraison en épis, mais aussi tapissante, formant des coussins qui se couvrent de fleurs, comme chez la campanule des murs ou la campanule des Carpates.

Leur utilisation au jardin est très variée : on installera les plus grandes en massif, comme Campanula persicifolia ou Campanula glomerata, tandis que les petites Campanula portenschlagiana ou carpatica seront plutôt adaptées pour les rocailles ou murets. D’autres seront idéales en bordure, en sous-bois, ou en jardinière sur un rebord de fenêtre… Les campanules sont des plantes polyvalentes, elles conviennent pour des usages très variés !

La campanule est une plante très facile à cultiver. Peu exigeante, elle demande également un entretien très réduit (voire aucun, par exemple pour Campanula muralis). Nous vous conseillons de la planter au soleil ou à mi-ombre, dans un terrain drainant et léger. Elle peut aisément se multiplier par semis, division ou bouturage… et se ressème parfois spontanément !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Campanula sp.

Famille : Campanulaceae

Nom commun : Campanule

Floraison : printanière ou estivale

Hauteur : très variable, entre 5 cm et 2 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : drainant, rocailleux, voire sec, pour les campanules tapissantes ; fertile et frais pour les grandes campanules

Rusticité : jusqu’à – 20 °C pour la plupart des variétés

La campanule est une plante vivace, annuelle ou bisannuelle, originaire des régions tempérées de l’hémisphère Nord, ce qui explique sa bonne rusticité. Il existe plus de 400 espèces ! On les trouve notamment dans les Alpes et sur le pourtour méditerranéen, où elles poussent dans des milieux variés : dans les sous-bois lumineux, dans des prairies, en bordure de chemin, sur des pentes rocheuses, parfois sur des murets… En France, dans la nature, on peut rencontrer une trentaine d’espèces. La plupart des campanules cultivées sont vivaces, bien que l’on trouve aussi des bisannuelles, comme Campanula medium, ou des annuelles, comme Campanula macrostyla, bien moins fréquentes. Malgré leur aspect délicat et fragile, les campanules sont des plantes en réalité bien robustes. La plupart sont tout à fait rustiques.

Son nom latin, Campanula, signifie petite cloche, ou clochette. Il fait bien sûr allusion à la forme des fleurs. On a d’ailleurs conservé le terme « campanulée » pour décrire les fleurs dont l’aspect évoque les clochettes de la campanule.

La campanule appartient à la famille des Campanulacées, à laquelle elle a donné son nom. Cette famille rassemble environ 2 400 espèces, dont les Phyteuma (raiponce), Platycodon, Lobelia, Brighamia (plante d’intérieur aussi appelée Palmier hawaïen), ou Legousia (comme le Miroir-de-Vénus, qui pousse dans la nature en France)… Au sein des campanulacées, certains genres sont très proches des campanules, avec des fleurs qui leur ressemblent beaucoup : Adenophora, Canarina, Platycodon… Ces derniers, les Platycodons, sont de belles plantes ornementales, parfois cultivées dans les jardins, qui portent de grandes fleurs bleues étoilées.

Illustration botanique de la campanule gantelée (Campanula trachelium)

Campanula trachelium : illustration botanique

Les campanules ont un port et un aspect général très variable suivant les espèces ! Certaines forment des tapis, mais elles peuvent aussi être retombantes, tandis que d’autres ont des tiges bien dressées, érigées. Ce sont des plantes qui poussent assez rapidement. Les campanules ont un port assez souple, léger et aéré, avec des tiges plutôt fines et allongées. Les tissus de la campanule renferment souvent du latex.

Les campanules mesurent entre 5-10 cm pour les plus petites, et 1,50 m pour les plus grandes… Et même jusqu’à 2 mètres voire plus pour Campanula pyramidalis ! Leur utilisation sera donc très différente, en fonction de leur port et de leur hauteur ! Les plus grandes, comme Campanula pyramidalis ou Campanula persicifolia, sont parfaites en massif, tandis que les espèces tapissantes (Campanula poscharskyana, Campanula muralis…) sont plutôt adaptées pour les murets ou les rocailles. Mais certaines campanules peuvent aussi être cultivées en jardinière !

Les campanules fleurissent au printemps ou en été, entre mai et septembre-octobre, suivant les variétés. Leur floraison dure longtemps : souvent au moins trois mois, mais parfois jusqu’à six mois ! De plus, leur floraison est abondante : il arrive que les plants soient littéralement recouverts de fleurs, dissimulant leur feuillage (Campanula muralis…) !

Les fleurs sont généralement rassemblées en épis ou grappes dressés à l’extrémité des tiges, mais elles peuvent aussi être solitaires. Elles sont regroupées de façon dense, comme un bouquet, chez Campanula glomerata.

Les fleurs se déclinent dans une belle gamme de nuances de bleu violacé, mais elles peuvent aussi être blanches. Les variétés à fleurs blanches se repèrent très facilement, car elles sont la plupart du temps nommées ‘Alba’ (= blanc, en latin) : Campanula persicifolia ‘Alba’, Campanula carpatica ‘Alba’, etc. On trouve également des espèces à fleurs roses (Campanula takesimana ‘Elisabeth’ ou Campanula ‘Ringsabell Mulberry Rose’). Quelques espèces offrent des fleurs jaunes, comme Campanula sulphurea, mais elles sont bien plus rares. Les fleurs sont généralement d’une teinte unie, ce qui renforce le côté très « simple » (humble, sans prétention) de la campanule. Chez Campanula ‘Iridescent Bells’, les clochettes, de couleur mauve – argenté, très claires, contrastent avec les boutons floraux pourpre foncé. L’intérieur des fleurs de Campanula punctata est piqueté de points rouges ou roses !

Les fleurs peuvent prendre une forme en clochette, tubulaire ou étoilée. Elles sont bien régulières, avec une symétrie centrale. Elles se composent de pétales soudés en cloche ou tube, terminé par cinq dents (correspondant à chaque pétale). Ces clochettes sont entourées par le calice (sépales), qui forme également cinq dents. Les fleurs sont hermaphrodites : elles portent à la fois des organes femelles (pistil) et des organes mâles (étamines). On trouve donc, au centre de la fleur, cinq étamines et un pistil… Mais leur maturité se fait à des moments différents, afin d’éviter l’autofécondation. L’intérieur de la corolle est velu chez Campanula barbata !

Lorsque la corolle est très ouverte et profondément divisée en cinq lobes, la fleur prend une vraie forme étoilée, comme chez Campanula garganica. À l’inverse, le tube peut être très allongé et fin, peu découpé (Campanula takesimana…). Parfois, les fleurs sont en forme de coupe, avec une forme assez arrondie. Les fleurs sont très originales chez la variété ‘Pink Octopus’ : avec des pétales très fins, découpés en lanières, évoquant des tentacules de pieuvre !

On trouve aussi quelques variétés à fleurs doubles, comme Campanula cochlearifolia ‘Elizabeth Oliver’ ou Campanula trachelium ‘Bernice’. Elles ont un aspect très romantique et sophistiqué, raffiné. De même, les campanules haylodgensis ont généralement des fleurs doubles !

Les fleurs de campanules sont souvent penchées, dirigées vers le sol. Cela leur donne un côté très humble. Mais on trouve également des espèces aux fleurs dressées vers le ciel, ou à l’horizontale.

 

La floraison des campanules

Les fleurs de campanules peuvent prendre des formes assez variées ! Campanula persicifolia ‘La Belle’ (photo Takashi M), Campanula garganica (photo Meneerke bloem), Campanula ‘Ringsabell Mulberry Rose’ et Campanula glomerata ‘Caroline’

 

Suivant les variétés, les feuilles des campanules sont ovales, oblongues ou cordées (en forme de cœur). Elles sont simples, entières (non divisées en folioles), et sont parfois pubescentes. Les feuilles sont alternes, disposées l’une après l’autre sur la tige. Le bord du limbe est souvent denté, mais il peut aussi être lisse. Les campanules peuvent être persistantes, semi-persistantes ou caduques.

La taille des feuilles est très variable. Elles sont généralement assez petites chez les espèces rampantes, de rocaille (Campanula portenschlagiana, porscharkyana, carpatica…) : entre 1 et 5 cm de long ; tandis qu’elles sont plus grandes chez les vivaces dressées : souvent entre 7 et 15 cm de longueur.

La forme des feuilles peut également être très variable sur une même plante. Celles de la base sont généralement plus grandes et plus larges, tandis que celles situées sur le haut de la tige sont souvent plus petites et étroites. Certaines espèces décrivent dans leur nom latin la forme des feuilles : Campanula persicifolia = à feuilles de pêcher ; Campanula rotundifolia = à feuilles rondes ; Campanula latifolia = à feuilles larges ; Campanula cochleariifolia = à feuilles de cochléaire ; etc. Cela permet de les différencier plus facilement.

Bien que les feuilles de la majorité des espèces soient vertes, Campanula garganica ‘Dickson’s Gold’ porte un joli feuillage doré, extrêmement lumineux !

 

Différents feuillages de campanules

Les feuilles de quelques campanules : Campanula rapunculoides (photo Hectonichus), Campanula latifolia (photo Salicyna) et Campanula portenschlagiana (photo Salicyna)

 

Après la floraison, la campanule produit une capsule qui s’ouvre lorsqu’elle est mûre, et libère alors de nombreuses petites graines. Les campanules peuvent se ressemer spontanément !

Les principales variétés de campanules

Les grandes campanules au port dressé, pour les massifs

Ces campanules portent des tiges érigées et souvent des fleurs en épis. Elles sont parfois très hautes (jusqu’à 1,50 m ou 2 m pour Campanula pyramidalis). Elles se plaisent en terrain riche, fertile, léger, drainant mais relativement frais.

Campanule à feuilles de pêcher - Campanula persicifolia en godet de 9 cm

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
80 cm

La Campanule à feuilles de pêcher offre une floraison très légère, avec des fleurs bleu-mauve assez clair, en cloches, portées sur des hampes dressées. Il existe aussi une variété à fleurs blanches : Campanula persicifolia ‘Alba’

Campanule lactiflora Prichard s variety Campanule laiteuse bleue

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette variété forme de grandes et larges touffes qui portent en été une multitude de fleurs mauves et étoilées, rassemblées en bouquets. En plus d’être abondante, sa floraison dure longtemps !

Campanule lactiflora Loddon Anna - Campanule laiteuse rose pâle

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette campanule porte au sommet de ses tiges des panicules composées de nombreuses fleurs blanc rosé. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Campanula trachelium - Campanule gantelée

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
75 cm

La campanule gantelée porte des fleurs en cloche, violet tendre. On la trouve à l’état sauvage en France. Elle est parfaite pour un jardin de sous-bois ou un jardin naturaliste ! Découvrez aussi la variété ‘Bernice’, à fleurs semi-doubles.

Campanule pyramidalis Alba - Campanule pyramidale blanche

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Il s’agit d’une variété haute, particulièrement élégante. Elle porte de grandes tiges dressées, très droites, le long desquelles sont accrochées de nombreuses fleurs en clochettes, blanc pur.

Campanule takesimana Elisabeth - Campanule de Corée

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Une campanule originale pour ses fleurs roses ! L’intérieur de la corolle est tacheté de pourpre. Les fleurs sont dirigées vers le sol et prennent la forme de clochettes allongées.

Campanula rotundifolia - Campanule à feuilles rondes

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
30 cm

Il s'agit d'une campanule pas très haute, mais néanmoins dressée, au port grêle... Elle porte en haut de ses tiges souples de délicates fleurs en clochettes. C’est l’espèce idéale pour un jardin de style champêtre ! On la rencontre parfois dans la nature en France.

Les petites campanules, pour les rocailles, murets et bacs

Ces espèces se plaisent en terrain drainant, voire sec : elles trouvent leur place dans les rocailles, entre les dalles d’un pavage, dans les fissures coincées entre les pierres d’un muret, en bac sur une terrasse ensoleillée, ou parfois simplement en bordure de massif. Elles ont un port en coussin ou tapissant, et suivant les variétés, peuvent être totalement recouvertes de fleurs !

Campanule des murs - Campanula portenschlagiana (muralis) en godet de 7 cm

Période de floraison Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité
20 cm

Très populaire, cette campanule, aussi appelée Campanula muralis, se couvre littéralement de fleurs violettes. Peu exigeante et très facile à cultiver, elle trouve sa place un peu partout, notamment en rocaille, sur des murets, ou en bordure de massif !

Campanule poscharskyana

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
30 cm

Il s’agit d’une petite campanule tapissante qui porte de jolies fleurs étoilées, bleu mauve. Elle ressemble un peu à la campanule des murailles, mais ses fleurs sont légèrement plus fines.

Campanule carpatica - Campanule des Carpates

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
25 cm

La campanule des Carpates est une espèce tapissante qui porte une abondante floraison en clochettes bleu – mauve. Elle existe aussi en blanc, sous le nom Campanula carpatica ‘Alba’

Campanule fluette - Campanula cochlearifolia Elizabeth Oliver

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
15 cm

Cette variété se différencie par ses fleurs doubles, d’un aspect délicat et romantique, qui peuvent faire penser à de petites roses miniatures. Elles ont une teinte très claire, bleu pâle, presque blanc. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Campanula garganica

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
15 cm

Une petite campanule qui forme des tapis de fleurs étoilées, bleu mauve. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Plantation

Où planter les campanules ?

Plantez les campanules au soleil ou à mi-ombre. La floraison est souvent plus généreuse au soleil, mais le plein soleil peut faire pâlir les fleurs ; celles-ci auront une plus belle teinte à mi-ombre ! Évitez le soleil brûlant. Campanula latifolia est l’une des plus adaptées aux situations ombragées.

Les campanules sont assez peu exigeantes sur la nature du sol. Nous vous conseillons de les planter plutôt en terrain drainant, car elles n’aiment pas l’humidité stagnante. L’emplacement que vous choisirez pour implanter vos campanules sera différent s’il s’agit des grandes variétés dressées ou des petites campanules de rocaille.

Dans le premier cas, elles trouveront leur place en massif, dans un terrain fertile, drainant mais frais, léger, humifère. Comme ce sont des plantes assez hautes, il est préférable de les installer à l’abri du vent. Les campanules lactiflora apprécient les sols riches.

Les petites campanules au port tapissant trouveront leur place dans une rocaille, ou entre les pierres d’un muret, d’un escalier extérieur, d’un pavage… Vous pouvez aussi les installer en bordure de massif. Elles aiment les terrains drainants, relativement secs. Elles sont très peu exigeantes et peuvent pousser dans une faible profondeur de sol.

Les campanules au port relativement compact, comme Campanula poscharskyana, peuvent aussi s’adapter à une plantation en pot ou en jardinière.

 

Quand planter ?

La meilleure période pour planter la campanule est l’automne, vers le mois d’octobre ; mais il est également possible de le faire au printemps. Les espèces annuelles peuvent se semer directement en place au printemps.

 

Comment planter ?

Nous vous conseillons de respecter une distance de plantation d’environ 25 cm pour les espèces les plus compactes, et plutôt 35-40 cm pour les plus hautes… Voire 40-50 cm pour les grandes Campanula lactiflora.

  1. Placez la motte dans une bassine remplie d’eau.
  2. Creusez un trou de plantation. Pour les espèces de rocaille, n’hésitez pas à améliorer le drainage en apportant par exemple un peu de sable grossier, de graviers ou de pouzzolane.
  3. Positionnez votre campanule dans le trou de plantation. Le collet doit se trouver au niveau du sol (évitez de l’enterrer).
  4. Replacez la terre tout autour et tassez.
  5. Arrosez.
  6. Installez éventuellement un paillage.

Vous pouvez aussi cultiver la campanule en pot ou jardinière.

Entretien des campanules

La campanule nécessite globalement très peu d’entretien. Les éventuelles opérations à réaliser sont assez basiques… Facile à vivre, c’est une plante peu exigeante !

Retirez les fleurs fanées, à la fois pour l’aspect esthétique et pour prolonger la floraison (cela encourage l’apparition de nouvelles fleurs). De même, une fois la floraison terminée, il est parfois préférable de tailler les tiges afin de favoriser l’arrivée d’une seconde floraison, et inciter la plante à se ramifier.

Les campanules peuvent généralement se passer d’arrosage (notamment les variétés tapissantes, de rocaille). Nous vous conseillons néanmoins d’arroser en cas de sécheresse importante. De même, dans les semaines qui suivent la plantation, il est préférable d’effectuer quelques arrosages, le temps que la plante soit bien installée. N’hésitez pas à déposer un paillage au pied de vos campanules pour que le substrat reste frais plus longtemps.

Les espèces les plus grandes peuvent nécessiter un tuteurage (Campanula pyramidalis, etc.). De même, les inflorescences de Campanula takesimana ont parfois tendance à se coucher avec la pluie. Il faudra peut-être les soutenir avec des tuteurs.

Vous pouvez faire un apport de compost bien décomposé au printemps. Cela favorisera une floraison généreuse.

 

Les fleurs blanches de Campanula lactiflora 'Alba'

Campanula lactiflora ‘Alba’

 

Les maladies et ravageurs

Concernant les ravageurs, il arrive parfois que les limaces et escargots grignotent les campanules ! Pour protéger vos jeunes plants, vous pouvez fabriquer un piège à limaces. Elles peuvent également être atteintes par les cercopes, de petits insectes qui piquent les tissus de la plante pour prélever la sève. Ils se repèrent par la présence d’une mousse blanche, ressemblant à un crachat, sur les tiges de la plante. Mis à part l’aspect inesthétique, les dégâts sont assez peu importants. Les campanules sont également parfois attaquées par les otiorhynques, un coléoptère dont les larves grignotent les racines tandis que les adultes consomment le feuillage.

Quelques espèces de campanules peuvent être touchées par la rouille. Il s’agit de Coleosporium campanulae, une maladie cryptogamique (champignon) qui se repère par la présence de taches couleur rouille sur les feuilles. Ce sont les grandes variétés qui semblent les plus concernées, et en particulier Campanula persicifolia ou Campanula latifolia. Cette maladie étant favorisée par l’humidité, nous vous conseillons de ne pas trop arroser vos campanules, et notamment d’éviter de mouiller le feuillage. Les campanules sont également sensibles à l’oïdium. Cette maladie cryptogamique se caractérise par l’apparition d’un feutrage blanc sur les feuilles. Contre ces deux maladies, nous vous suggérons de supprimer les feuilles concernées, et de pulvériser une solution à base de soufre ou une décoction de prêle. Enfin, certaines campanules sont sensibles à la sclérotiniose, aussi appelée « pourriture blanche ». Si vous constatez sa présence, mieux vaut arracher et supprimer les plants atteints.

Multiplication : semis, division, bouturage

Vous pouvez multiplier les campanules par semis ou division, voire même par bouturage. Elles peuvent avoir tendance à se ressemer spontanément, surtout si vous laissez les fleurs fanées en place !

Semis

Semez les campanules au printemps, d’avril à juin. Les espèces annuelles se sèment directement en place, tandis que les vivaces et bisannuelles peuvent être semées sous châssis (ou en pleine terre si vous habitez une région au climat doux).

Si vous cultivez différentes variétés horticoles, et encore plus si leurs floraisons sont de couleur différente, nous vous conseillons plutôt la division ou le bouturage, afin d’être sûr d’obtenir un nouveau plant identique.

Pour semer la campanule en pot :

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau spécial semis.
  2. Semez les graines.
  3. Recouvrez-les d’une très fine couche de substrat.
  4. Arrosez délicatement, en pluie fine.
  5. Placez le pot à un emplacement lumineux, car les graines nécessitent de la lumière pour germer. Nous vous conseillons de les installer sous châssis froid. Le substrat doit rester légèrement humide jusqu’à la germination.
  6. Repiquez les jeunes plantules dès qu’elles ont atteint une taille permettant leur manipulation. Vous pouvez alors commencer à espacer les arrosages.
  7. Plantez-les à leur emplacement définitif en début d’automne (septembre-octobre)

Pour semer en pleine terre :

  1. Préparez le sol en l’affinant et en cassant les grosses mottes de terre. Apportez également un peu de terreau. Si vous devez améliorer le drainage, ajoutez un peu de sable grossier.
  2. Semez (à la volée ou dans des sillons de faible profondeur)
  3. Recouvrez d’une légère couche de terreau.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Continuez à arroser régulièrement jusqu’à la germination.
  6. Vous pourrez ensuite espacer davantage les arrosages, et éclaircir les jeunes pousses en ne conservant que celles qui sont les mieux développées.

Division de touffes

Vous pouvez multiplier la campanule par division au début du printemps, lorsque les nouvelles pousses commencent à apparaitre. Cependant, il est aussi possible de le faire en automne, vers le mois d’octobre, une fois la floraison terminée. Les espèces tapissantes sont les plus simples à diviser ! Vous pouvez diviser vos campanules tous les trois ans.

  1. Choisissez une touffe importante, bien développée, puis creusez assez large tout autour pour la sortir délicatement de terre, sans abimer les racines.
  2. Divisez-la en plusieurs fragments, à la main ou à l’aide d’un couteau. Veillez à conserver assez de racines à chaque fois.
  3. Replantez à un autre emplacement.
  4. Arrosez généreusement.

Bouturage

Vous pouvez bouturer la campanule au printemps ou en début d’été.

  1. Remplissez un pot avec du terreau, tassez légèrement, puis arrosez pour l’humidifier.
  2. Prélevez un segment de tige à la base de la plante, d’environ 5 cm de longueur.
  3. Retirez les feuilles situées sur le bas de la tige, s’il y en a. Ne conservez que quelques feuilles sur le haut de la bouture.
  4. Trempez éventuellement la tige dans de l’hormone de bouturage.
  5. Faites un petit trou dans le substrat à l’aide d’une tige en bois ou d’un crayon, puis placez-y votre bouture.
  6. Tassez tout autour, afin d’assurer un bon contact entre le substrat et la tige, et éviter les poches d’air.
  7. Placez la bouture sous un châssis, à l’abri du soleil direct. Maintenez le substrat légèrement humide.

Associer les campanules au jardin

Les campanules les plus grandes (Campanula pyramidalis, Campanula lactiflora, etc.) sont parfaites pour intégrer un massif coloré en compagnie d’autres vivaces ! Plantez-les plutôt en fond de massif et profitez-en pour créer une ambiance de style « jardin de cottage » en les associant à d’autres plantes à fleurs bleues ou blanches. Plantez-les avec des digitales, lupins, pavots, alliums, géraniums vivaces… Profitez également de la floraison vaporeuse de la gypsophile ! Enfin, avec leur floraison légère et délicate, les campanules se marient aussi très bien avec les rosiers !

Quelques idées d'association avec les campanules

Campanule ‘Loddon Anna’ et pavot ‘Purple Peony’ (photo Fiona Lea – GAP) / Campanula lactiflora et Rosa ‘Opalia’ (photo Pernilla Bergdahl – GAP) / Daucus carota ‘Dara’, Digitale et Campanula lactiflora

 

Comme la campanule a un côté assez naturel, elle peut tout à fait s’implanter dans un jardin de sous-bois. Choisissez par exemple Campanula trachelium ou Campanula latifolia, deux espèces que l’on rencontre parfois dans la nature, en forêt. Plantez-les aux côtés de fougères, ancolies, brunneras ou tricyrtis.

La campanule trouve également sa place dans un jardin naturaliste, au style champêtre. Associez Campanula rotundifolia au feuillage léger des graminées (Pennisetum, Stipa…), et ajoutez quelques fleurs : bleuets et autres centaurées, pavots, scabieuses, verveine hastée (Verbena hastata)…

Grâce à leurs tiges souples et leur floraison délicate, les campanules permettent de créer des contrastes de forme et d’apporter de la légèreté dans un massif très structuré. Si votre jardin a un style assez moderne, avec des lignes très droites et des plantes taillées de façon nette, vous pouvez implanter quelques campanules par endroits (Campanula rotundifolia, Campanula trachelium ou Campanula alliariifolia), afin de créer un contraste en apportant de souplesse et légèreté au jardin !

Les petites campanules tapissantes (Campanula muralis, Campanula poscharskyana, Campanula carpatica…) peuvent aisément être installées sur un muret ou au sein d’une rocaille, en compagnie de saxifrages, phlox, joubarbes ou aubriètes… Les campanules animeront la rocaille par leur floraison colorée, qui dure longtemps, sans demander réellement d’entretien !

Une idée d'association avec campanules, hélianthèmes, rosiers, oeillets...

Vous pouvez composer une belle scène minérale en associant une campanule de rocaille au rosier ‘Pierre de Ronsard’, Helianthemum ‘Lawrenson’s Pink’, Nepeta racemosa ‘Grog’ et Dianthus ‘Romeo’ (photo E. Gonnet – Biosphoto)

 

Les espèces au port tapissant peuvent aussi constituer une belle bordure, très colorée ! Vous pouvez tout à fait composer un massif de vivaces, et, en limite du massif, un peu sur l’extérieur, voire dépassant sur un chemin ou un pavage, implanter par exemple Campanula muralis, tout autour, pour créer une « ceinture » de fleurs bleu-violet…

Enfin, si vous manquez de place au jardin ou simplement si vous souhaitez fleurir votre terrasse, rebord de fenêtre ou balcon, vous pouvez installer de petites campanules en pot ou jardinière. Plantez par exemple Campanula poscharskyana, avec des carex, muelhenbeckia, agathea, nigelles…

 

Questions fréquentes des jardiniers

Le feuillage de ma campanule est marqué de taches jaunes ou couleur rouille ! Que faire ?

Cette maladie cryptogamique porte bien son nom puisqu’il s’agit de la rouille, et notamment de Coleosporium campanulae, un champignon qui se remarque par l’apparition, sur le dessus des feuilles, de taches jaunes ou orangées, et, sur la face inférieure, de petites pustules couleur rouille, à l’aspect poudreux. Pour contrer la progression de la maladie, coupez et brulez les parties atteintes, puis pulvérisez sur le feuillage une solution à base de soufre ou une décoction de prêle.

Les feuilles de ma campanule semblent coupées, dévorées !

Il s’agit sans doute des limaces et escargots, qui apprécient de grignoter le feuillage des campanules. Vous pouvez installer un piège à bière. Il est aussi possible que cela soit causé par des chenilles.

Est-ce que je peux cultiver les campanules en pot ?

Les campanules sont des plantes peu exigeantes, vous pouvez tout à fait les cultiver en pot ou jardinière, mais nous vous conseillons de choisir les variétés les plus compactes, par exemple Campanula poscharskyana.

Le saviez-vous ?

  • Une campanule comestible !

La campanule raiponce, Campanula rapunculus, est une bisannuelle qui était autrefois couramment cultivée en Europe, en tant que légume. Les feuilles se consomment en salade, tandis que les racines peuvent se manger crues ou cuites dans de l’eau. Les fleurs peuvent également être utilisées pour décorer les plats.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

10 couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin !

Les couvre-sols persistants sont une aide précieuse au jardin. S'ils permettent de lutter contre les...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire