Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Cerisier : plantation, taille, entretien

Le Cerisier en quelques mots

  • Le Cerisier est un arbre fruitier qui produit selon les variétés les bigarreaux (Prunus cerasus) et les griottes (Prunus avium)
  • Les variétés Burlat, Napoléon ou Cœur de Pigeon sont les plus consommées
  • La récolte des cerises a lieu de mai à août
  • Rustique, il peut supporter des températures jusqu’à -20 °C
  • Facile de culture, il pousse dans tout type de sol, acide ou calcaire, frais et léger

Le mot de notre experte

Le cerisier est l’un des arbres fruitiers les plus répandus dans les jardins. On distingue les bigarreaux (Prunus Cerasus) avec les variétés ‘Burlat’, ‘Napoléon‘ ou ‘Coeur de Pigeon’ qui sont les cerises les plus connues et les plus savoureuses et les griottes (Prunus avium), plus acides, idéales pour les confitures, conserves, eau-de-vie. Si certains cerisiers sont autofertiles, d’autres nécessitent impérativement d’avoir un autre cerisier à proximité pour permettre une bonne fructification.

Avoir un cerisier dans son jardin, c’est aussi s’offrir un superbe arbre d’ornement. La spectaculaire floraison blanche de ce cousin du cerisier du Japon, annonce l’installation du printemps, et les feuilles de certains cerisiers offrent de magnifiques couleurs d’automne.

Rustique, résistant aux maladies, le Cerisier peut supporter des températures jusqu’à -20°C et  s’adapte à toutes les régions de France.

Il se plante en isolé sur une pelouse, au fond d’un massif ou au sein d’un verger ou encore en pot sur un balcon ou une terrasse pour les cerisiers nains.

Peu contraignant une fois bien installé, il ne vous demandera quasiment aucun soin pour profiter de belles récoltes de cerises !

A quel âge un cerisier donne des fruits ? Quand et comment planter un cerisier ? Quand et comment planter un cerisier ? Découvrez nos conseils pour cultiver cet arbre fruitier si généreux !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Prunus cesarus, Prunus avium

Famille : Rosacées

Noms communs : Cerisier

Floraison : Mars à mai

Hauteur : 1,50 à 10 m

Exposition : Soleil

Sol : riche et léger

Rusticité : -15-20°C

Le cerisier (Prunus Cerasus, Prunus avium) est un arbre fruitier de la famille des Rosacées originaire d’Asie Mineure qui s’est acclimaté à toutes les régions de France.

Le vaste genre Prunus compte un grand nombre d’espèces et de variétés dont les cerisiers ornementaux à fleurs et les Cerisiers à fruits qui se divisent en deux espèces :

  • Le Prunus cesarus qui produit des cerises acides ; les griottes appelées aussi morelles à saveur acidulée et à chair molle
  • Le Prunus avium, (merisier ou cerisiers des oiseaux) qui produit les cerises douces de table : les bigarreaux au goût sucré à la chair ferme et les guignes (‘Early Rivers’) qui sont des cerises à la saveur douce comme les bigarreaux mais à la chair plus tendre

La cerise vraie est un croisement entre les  » cerises douces » et les griottes et possède une chair à la saveur aussi sucrée qu’acidulée (Cerisier ‘Belle Magnifique’).

Chacune de ces espèces de cerisier a fait l’objet d’une très importante sélection et d‘innombrables croisements et a donné naissance à de nombreuses variétés parmi lesquelles le Cerisier Bigarreau ‘Burlat’ qui est la cerise de table la plus cultivée ou encore ‘Cœur de pigeon’ parmi les plus répandues et les plus consommées et ‘Montmorency’ chez les griottes.

cerisier

Prunus cerasus – illustration botanique

Le cerisier forme un arbre majestueux de taille moyenne, atteignant 5 à 10 m de hauteur à l’âge adulte au port érigé ou étalé et dont la cime est arrondie. Sa croissance est assez rapide, il pousse jusqu’à 1 m par an. Certains ont un port compact et sont bien adaptés pour les petits jardins, comme le Cerisier nain ‘Garden Bing®’ ne dépassant pas 1,50 m de hauteur à maturité. Le cerisier possède une belle écorce décorative, brun- rougeâtre, lisse et marquée de stries horizontales qui  reste décorative en hiver.

Le cerisier fleurit dès le début du printemps, à partir de la fin mars et jusqu’en avril-mai, selon le climat. La floraison apparaît généralement avant les feuilles. Le Cerisier se couvre d’innombrables petites fleurs blanc pur en coupe ouverte, réunies par deux ou en charmants bouquets. Ces fleurs très sobres et élégantes sont formées de 5 pétales arrondis et mesurent généralement entre 2 et 5 centimètres de diamètre. Elles sont portées par un long pédoncule. Elles exhibent chacune un large bouquet d’étamines qui attire les insectes butineurs.

Si certaines variétés sont autofertiles (Cerisier Bigarreau ‘Summit’, « Griotte de Montmorency »), la plupart réclament une pollinisation croisée et il est conseillé d’associer le cerisier à une variété de cerisier différente, placée à proximité, dans un rayon de 20 à 30 m qui améliorera la fertilité. La plupart des griottiers sont autofertiles. Si le cerisier commence à donner des cerises à partir de 3 ans, au terme d’un ou deux ans seulement pour les variétés naines comme le Cerisier ‘Cherry Boop ®’, la production de fruits ne devient optimale qu’au bout de 6 à 8 ans.

Les feuilles du cerisier sont disposées de façon alterne sur les branches. Elles sont acuminées, ovales à elliptiques, dentées sur les bords et mesurent entre 4 et 12 centimètres de longueur. Glabres, elle sont d’un vert franc brillant, fortement nervurées et prennent une jolie teinte jaune ou rousse à l’automne avant de tomber. On observe deux petites glandes rouges à la base du limbe. Le feuillage du cerisier est caduc : l’arbre perd donc ses feuilles en automne pour en faire de nouvelles au printemps.

Après fécondation, les pétales tombent et sur des petites excroissances ridées, les cerises apparaissent. Le Cerisier produit de mai à août, des fruits juteux et savoureux, de 1 à 3 cm de diamètre, plus ou moins sucrés selon les espèces. Le fruit est une drupe charnue, globuleuse recouverte d’une peau fine et brillante portée par un pédoncule. La variété ‘Cœur de Pigeon’ porte de très gros fruits en forme de cœur. Il renferme une chair blanc jaunâtre ou légèrement rosée, ferme et croquante à la saveur acidulée chez le Cerisier griottier ou sucrée chez les Bigarreaux. Chaque fruit contient un noyau lisse, globulaire à oblong qui renferme en son centre une amande qui est non comestible.

prunus cerasus

Le cerisier est un véritable spectacle en fleurs et une pure gourmandise quand vient le temps des cerises

La couleur de la peau des cerises varie d’une variété à une autre allant du rouge foncé pour le Cerisier Bigarreau ‘Burlat’ au rouge lumineux lavé de jaune chez le Cerisier Bigarreau ‘Napoléon’, au rouge, presque noir à maturité chez le  Bigarreau ‘Délice de Malicorne® Agoudel’ en passant par le jaune d’or du  Bigarreau ‘Stark Gold’.

Rustique, le cerisier supporte des températures jusqu’à -20 °C et vous pouvez récolter des cerises dans toutes les régions de France. Il peut s’installer au jardin sur une pelouse, en fond d’un massif arbustif ou naturellement associé à d’autres arbres fruitiers au sein d’un verger ou encore en pot sur un balcon ou une terrasse avec les variétés naines de cerisiers.

Le bois de cerisier possède un grain fin blanc-rosé à brun très apprécié pour la fabrication de meubles et dans l’ébénisterie.

Avec les fruits du Prunus avium, on fabrique le kirsch et le cherry. Au 18ème siècle, sous l’impulsion de Louis XV, on assista au développement de nouvelles variétés cerises.

Principales espèces et variétés

Nos bigarreaux préférés

Cerisier Bigarreau Burlat - Gobelet 2 ans en racines nues

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

C'est l'une des meilleures cerises de table ! La Burlat est une variété précoce et productive, fournissant de gros fruits sucrés. Non autofertile nécessite d'être associée à un Cerisier Bigarreau 'Napoléon', 'Reverchon' ou 'Van'.

Cerisier Bigarreau Coeur de Pigeon - Gobelet en racines nues

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

Une cerisier très productif et vigoureux offrant de très gros fruits sucrés en forme de cœur. Cette variété non autofertile nécessite d'être associée à un Cerisier Bigarreau 'Napoléon' ou 'Burlat', à proximité.

Cerisier Bigarreau Napoléon - Gobelet en racines nues

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

Variété incontournable, vigoureuse, fournissant des fruits à la chair blanc jaunâtre, ferme, juteuse et sucrée, qui se conservent bien. Cette variété non autofertile nécessite d'être associée à un Cerisier Bigarreau Burlat ou Van, à proximité. Ce Cerisier est également un bon pollinisateur pour les autres variétés.

Cerisier Bigarreau Van - Gobelet en pot de 10L

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
5.00 m

Il donne très gros fruits à l'excellente chair ferme et sucrée. C'est une des meilleures variétés pollinisatrices pour les autres cerisiers. Il nécessite d'être associé à un cerisier 'Burlat' et 'Napoléon' pour être pollinisé.

Cerisier Bigarreau Reverchon

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

Variété vigoureuse, fournissant de gros fruits rouge vif à la chair croquante et sucrée. Ces cerises résistent bien à l'éclatement et sont de grande qualité.

Cerisier Bigarreau Hâtif Delbard - Georges Delbard

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

Cette variété très hâtive donne de très gros fruits à la chair d'une fermeté exceptionnelle et résistants à l'éclatement. Il jouit d’une productivité bien régulière et assez abondante. Il présente une grande adaptabilité aux climats secs ainsi qu’à tous types de sols.

Nos griottiers

Cerisier Griottier Griotte de Montmorency

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
5.00 m

Une variété ancienne, offrant des fruits à la saveur acide. Parfaite en confitures, conserves, eau-de-vie. C’est une variété autofertile, ne nécessitant pas d’être associée à une autre variété pour la pollinisation : parfait pour les petits jardins  !

Autres variétés de cerisiers intéressantes

Cerisier Bigarreau Stark Gold - Georges Delbard

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
6.00 m

Une variété autofertile un peu atypique avec ces fruits jaune brillant à la chair ferme, sucrée et parfumée. La peau résiste à l’éclatement et sa couleur est moins attractive pour les oiseaux. Sa récolte est tardive.

Cerisier nain Garden Bing en pot de 6L

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété naine, idéale pour un espace de petite taille. Elle offre des fruits faciles à cueillir, à la chair ferme et sucrée. C'est une variété autofertile, ne nécessitant pas d'être associée à une autre variété pour la pollinisation.

Cerisier nain Cherry Boop

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
2.00 m

Une variété naine exceptionnelle auto fertile qui offre, très rapidement, de savoureux fruits. Idéal en petit jardin ou en pot, sur la terrasse.

Cerisier Belle Magnifique - Georges Delbard

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
8.00 m

Une variété autofertile de guigne à récolte tardive. La chair tendre et juteuse est acidulée et sucrée. Bon fruit de table comme en pâtisserie.

Plantation du cerisier

Où planter  ?

Facile de culture, rustique au-delà de -15°C,  jusqu’à -20 °C , le Cerisier s’adapte dans toutes nos régions. Choisissez une situation abritée du vent et du froid dans les régions aux hivers rigoureux, car les gelés printanières risquent d’endommager la floraison des variétés les plus précoces : les fleurs s’abîment dès -2 ° C. Offrez-lui une exposition bien ensoleillée indispensable pour avoir de belles cerises.

Peu exigeant, le cerisier fruitier pousse dans tout type de sol, profond, frais, bien drainé, ne redoutant que les sols très argileux, peu profonds et asphyxiants. Il n’aime pas l’humidité stagnante qui favorise l’apparition de maladies. Les espèces à cerises acides tolèrent bien les sols calcaires.

Si vous habitez une région où il pleut souvent, choisissez de planter votre cerisier sur une butte ou un talus, afin de permettre à l’eau de s’écouler, cela évitera le développement de maladies.

Prévoyez suffisamment de place, en vue du développement de l’arbre à l’âge adulte et choisissez une variété adaptée à la taille de votre jardin. Les variétés autofertiles, ne nécessitant pas d’être associées à une autre variété pour la pollinisation sont à privilégier dans les petits jardins !

Le cerisier se plante généralement en isolé sur une pelouse, au fond d’un massif ou au sein d’un verger. Les variétés naines, peuvent être cultivées en pot, et installées par exemple sur une terrasse.

prunus avium

Cerisiers au jardin du Chaigne (Charente)

Quand planter ?

La plantation du Cerisier s’effectue de préférence à l’automne de septembre à novembre avant les gelées pour lui laisser le temps de s’installer avant l’hiver.

Comment planter ?

En pleine terre

Si vous plantez plusieurs pieds, espacez-les de 8 à 12 m pour les cerisiers hautes-tiges, 4 à 5 m pour les cerisiers de taille moyenne. Il est souvent nécessaire d’avoir un autre cerisier à proximité, dans un rayon de 20 à 30m, pour assurer une pollinisation croisée et permettre une bonne fructification. En terrain lourd et argileux, il est conseillé d’améliorer le drainage en apportant des graviers ou de la pouzzolane à la plantation.

  • Faites tremper la motte dans un seau rempli d’eau
  • Creusez un trou de 4 à 5 fois le volume de la motte
  • Ameublissez la terre en profondeur
  • Installez une couche de drainage au fond avec des graviers ou de la pouzzolane
  • Démêlez délicatement les racines
  • Placez la motte bien au centre du trou
  • Veillez à ce que le point de greffe ne soit pas enterré en positionnant le collet du cerisier au niveau du sol
  • Installez un tuteur en l’attachant au plant et en croisant le lien en forme de 8, sans toucher le tronc
  • Comblez le trou de plantation avec un mélange de terre de jardin, de corne broyée ou du compost bien mûr
  • Tassez bien
  • Arrosez abondamment (10L environ)

En pot

Les variétés naines de cerisiers réussissent fort bien en pot. Prévoyez un contenant assez grand d’au moins 40 cm de côté, puis déposez au fond une couche de graviers afin de permettre le drainage. Plantez dans un mélange à parts égales de terre de jardin et de terreau auxquels vous ajouterez un peu de sable. Installez le pot au soleil puis arrosez.

Entretien et taille du cerisier

Une fois bien installé, le Cerisier est l’un des arbres des plus faciles à entretenir. Arrosez régulièrement jusqu’à la reprise, ensuite il est inutile d’arroser le cerisier, surtout en période de fructification. N’arrosez qu’en cas de fortes chaleurs et de sécheresse exceptionnelle. À chaque début de printemps, paillez au pied pour garder les racines au frais en été avec du compost mélangé à du fumier décomposé.

Au printemps, faites éventuellement un apport d’engrais complet pour arbres fruitiers.

Protégez des oiseaux votre récolte de cerises en installant un filet de protection ou suspendez des feuilles de papier alu ou d’anciens CD sur les branches.

protection contre les oiseaux

Filet de protection contre la prédation des oiseaux

Quand et comment tailler

Le cerisier supporte difficilement la taille car celle-ci engendre des plaies qui sont autant de portes d’entrée pour les maladies et elle favorise l’écoulement de la gomme (gommose : sécrétion d’une  « résine », de couleur ambrée, sur les plaies) ce qui affaiblit l’arbre. Il est pourtant parfois nécessaire de le tailler pour limiter son encombrement ou quand certaines branches deviennent trop fragiles. La taille du cerisier s’effectue tous les 3 à 4 ans ans à l’automne, après la chute des feuilles ou à défaut en hiver, hors période de gel.

Taille de formation

Les premières années, faites une taille de formation pour lui donner l’aspect voulu : coupez les branches principales d’un tiers de leur longueur. Un cerisier peut être taillé en fuseau, en gobelet, palissé ou laissé libre.

Une taille en gobelet facilite la cueillette des fruits :

→ à lire, sur le sujet :  « Comment former un arbre fruitier en gobelet ? » 

Taille d’entretien

  1. Retirez les rejets ayant poussé au pied de l’arbre et les gourmands se développant sur le tronc de l’arbre
  2. Supprimez les branches mortes, fragiles ou cassées et celles qui se croisent à l’intérieur, de façon à laisser l’air et la lumière circuler au centre de la ramure
  3. Raccourcissez les jeunes rameaux afin de maintenir une ramure équilibrée
  4. Badigeonnez les plaies de taille avec un mastic de cicatrisation pour prévenir l’apparition de champignons ou de maladies

Taille de fructification

Elle se pratique sur des cerisiers bien établis et vise à améliorer la productivité de l’arbre.

  1. Supprimez les bourgeons tournés vers l’intérieur
  2. Réduisez la longueur des branches principales pour les renforcer et les aider à supporter le poids des fruits
  3. Supprimez celles qui sont mortes, abîmées ou mal positionnées

A savoir : une taille de rajeunissement est possible pour les vieux cerisiers : en fin d’été, taillez une partie des plus vieilles branches à la base pour rajeunir la charpente.

Récolte des cerises

Quand et comment récolter les cerises ?

Comptez 40 jours en moyenne après la floraison pour commencer à récolter vos cerises. La cueillette a lieu de mai à août selon les variétés, avant que les oiseaux ne s’en chargent et lorsqu’elles sont bien rouges, tendres au toucher, le pédoncule doit se détacher aisément. La pleine saison de la cerise reste le mois de juillet. Ne récoltez pas les cerises avant leur maturité complète : les cerises ne mûrissent plus une fois cueillies. Cueillez-les en prenant soin de conserver leurs pédoncules. Vous pouvez utiliser une gaule, un escabeau ou une échelle double, selon la taille de votre arbre. La récolte peut fluctuer et être plus ou moins abondante selon les années : votre cerisier reconstitue simplement ses réserves pour l’année suivante. En moyenne dans un jardin, un cerisier adulte (entre 10 et 20 ans) peut produire entre 20 et 50 kg de cerises.

récolte de cerises

Récolte de cerises

La conservation des cerises

Les cerises sont des fruits délicats qui une fois cueillis doivent être consommés rapidement pour conserver toute leur saveur. Conservez-les un ou deux jours dans une corbeille de fruits à l’abri de la chaleur. Elles peuvent être conservées dans le bac à légumes du réfrigérateur 2-3 jours seulement.

Les cerises se congèlent très bien, une fois équeutées et dénoyautées. Si la récolte est abondante, elles se conservent également en bocaux (cerises à l’eau-de-vie, cerises à la liqueur, compotes, confitures…). Les cerises acides (griottes), surtout utilisées en conserves.

Utilisation des cerises

La cerise est le plus sucré des fruits rouges. C’est un fruit très juteux, riche en vitamine C, en sels minéraux et en oligo-éléments. Si les cerises sont délicieuses à croquer crues dès la cueillette, elles se prêtent également à des tas de recettes sucrées ou salées et se savourent en cakes, tartes, clafoutis, salades de fruits, confitures. Cuites, elles servent aussi d’accompagnement pour le gibier et le canard. Elles font des liqueurs et alcools très recherchés : kirsch, ratafia ou encore marasquin d’Italie. Les queues de cerises sont réputées pour leurs propriétés pectorales et astringentes et utilisées en tisanes dépuratives. 

Maladies et parasites du cerisier

Le Cerisier à fruits est sensible à la moniliose qui provoque un dessèchement des fleurs sur lesquels des coussinets grisâtres apparaissent. Cette maladie due à un champignon favorisé par un temps humide au printemps, peut également gagner les feuilles, les rameaux et les fruits qui se couvrent de gris et se dessèchent également. Les cerises pourrissent alors sur l’arbre. Supprimez et brûlez immédiatement les parties atteintes et et vaporisez de la bouillie bordelaise au début du printemps et à l’automne.

La pourriture grise est une autre maladie cryptogamique susceptible de menacer votre cerisier : une pourriture veloutée et grise se développe sur les fruits les rendant impropres à la consommation : arrachez et brûler les fruits atteints et les parties atteintes, vous pouvez pratiquer tous les 15 jours une pulvérisation de décoction de prêle ou de décoction d’ail ou de bouillie bordelaise.

La maladie du plomb est une autre maladie cryptogamique le plus souvent fatale: les feuilles prennent une couleur argenté.Supprimez les branches infectées et les parties malades ou présentant des débuts de symptômes : recouvrez les plaies d’un enduit cicatrisant fongicide puis pulvérisez un purin de bardane ou de valériane.

Le chancre bactérien est maladie est assez fréquente chez les fruitiers : il se reconnaît aux dessèchement des bouquets floraux, aux taches brunes et aux déformations de l’écorce qu’il provoque. En prévention : traitez l’arbre à la bouillie bordelaise à l’automne et suivez nos conseils pour lutter contre le chancre.

maladie du cerisier

Apparition d’un chancre sur un cerisier

Il arrive aussi que les cochenilles s’attaquent au Cerisier favorisant l’apparition d’un dépôt blanc sur les feuilles, une maladie non dangereuse mais inesthétique : traitez en pulvérisant du savon noir sur le feuillage.

Au printemps, les pucerons noirs peuvent s’attaquent aux feuilles qui finissent par se recroqueviller et se flétrir : traitez simplement en pulvérisant de l’eau savonneuse ou un mélange d’eau et d’huile végétale.

Plantez des plantes-piège (capucines) à proximité de vos cerisiers, en les attirant, elles éloigneront les chenilles et les pucerons.

La mouche de la cerise est un insecte nuisible qui pond dans les cerises et se détecte par la présence de larves de mouche blanches dans les fruits et par des trous qu’elles forment dans les cerises : il existe des pièges à glu entièrement écologiques contre la mouche de la cerise.

Multiplication du cerisier

Le cerisier se multiplie par semis de noyau, une méthode qui demande beaucoup de patience, par drageon mais surtout par greffe qui est une technique qui exige une certaine technicité.

Par greffage

La greffe en fente se réalise de juillet à août.

  1. Avec un greffoir, entaillez en T le porte-greffe à une dizaine de centimètres de hauteur en partant du bas : ouvrez l’écorce sans couper le bois
  2. Sur un cerisier bien établi, prélevez ensuite un des rameaux de l’année de 20 cm de longueur de la variété que vous souhaitez multiplier (le greffon)
  3. Prélevez-y un beau bourgeon,  taillez le greffon en biseau des deux côtés
  4. Soulevez  l’écorce de part et d’autre de la fente verticale du porte-greffe et glissez-y le greffon
  5. Descendez-le jusqu’en bas de la fente
  6. Ligaturez le point de greffe avec un lien de raphia tout autour du tronc en laissant le bourgeon apparent
  7. Badigeonnez le point de greffe en le mastiquant hermétiquement
  8. Attendez que les bourgeons se développent !

 

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire