Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Jasmin : plantation, entretien, taille

Le Jasmin en quelques mots

  • Les fleurs de jasmin sont célèbres pour leur délicat parfum intensément fleuri et divinement entêtant
  • Il produit en hiver, au printemps ou en été, une multitude de petites fleurs en étoiles blanches, jaunes ou roses selon les variétés
  • C’est une grimpante vraiment facile à réussir en climats chauds
  • D’une rusticité variable selon les espèces, sa culture en pleine terre n’est la plupart du temps possible qu’en climat doux, mais il s’adapte bien à la culture en pot
  • Il est parfait pour habiller une pergola ou un mur ensoleillé

Le mot de notre experte

Le Jasmin est avec la rose, l’une des fleurs emblématiques de la parfumerie. Célèbres pour le parfum exceptionnel, suave et capiteux qu’elles exhalent, les fleurs de jasmin, évoquent l’exotisme lointain et sont, au jardin, une véritable invitation au voyage. On aime le jasmin pour sa floribondité, sa capacité à produire inlassablement, des bouquets de petites fleurs étoilées blanc pur, jaunes ou même roses.

Mais ce n’est pas son seul atout ! Son feuillage élégant reste persistant à la faveur d’un hiver clément.

Certaines variétés conviennent à la culture en pot et en intérieur d’autres, plus rustiques, se plairont dans les jardins de climat doux.

Du jasmin jaune ou jasmin d’hiver, aux Jasminum polyanthum et Jasmin de Madagascar, en passant par le jasmin blanc ou jasmin officinal, couvert de petites étoiles blanches et très odorantes, il n’y a pas un jasmin mais des jasmins !

Selon les espèces, le jasmin fleurit en toute saison, de décembre à avril pour le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum), de juin à septembre pour le jasmin d’été.

Si tous les jasmins sont remarquablement florifères au soleil et en sol frais, ils sont assez frileux et périssent en-dessous de -10°C, pour les plus rustiques d’entre eux. Ces grimpants de climat doux se cultivent sans difficulté en pleine terre dans le sud de la France, ailleurs, on les adoptera dans un grand pot à remiser l’hiver.

Le jasmin est idéal pour habiller murs, pergolas, s’enrouler sur une clôture ou grimper à l’assaut d’un arbre notamment en compagnie d’une autre grimpante comme un rosier ou une clématite.

Jasmin en pot pour la véranda ou simplement la terrasse ou jasmin à cultiver en pleine terre, laissez-vous surprendre par leur floraison généreuse et gracieuse et choisissez le bon jasmin dans notre collection !

 

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Jasminum

Famille : Oleaceae

Nom(s) commun(s) : Jasmin

Floraison : décembre à avril et juin à septembre

Hauteur : 2 à 10 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -5°C-10°C selon les variétés

Le Jasmin est une grimpante ligneuse à feuillage caduc ou persistant appartenant à la famille des Oleaceae. Le genre Jasminum compte plus de 200 espèces, originaires d’Egypte, d’Afrique et d’Asie, plus particulièrement de Chine. Dans son habitat naturel, le jasmin croît dans les bois, en lisière de forêts et sur les pentes rocailleuses.

La plupart des jasmins se cultivent facilement en pleine terre, dans les régions où la température ne descend pas en dessous de -10°C pendant de courtes périodes.  Les espèces les plus répandues dans nos jardins sont les plus faciles à vivre car les plus rustiques (-10° à -12°C°).

On rencontre très fréquemment le jasmin officinal (Jasminum officinalis, jasmin commun) ou jasmin blanc, c’est, avec le Faux Jasmin (Trachelospermum jasminoides)  l’un des plus parfumés. Le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) à fleurs jaunes non parfumées est quant à lui le plus rustique du genre, il parfois confondu avec le forsythia en fin d’hiver. Le Jasmin étoilé ou faux jasmin (Trachelospermum jasminoides), et ses nombreux cultivars est très populaire, bien qu’il ne s’agisse pas d’un jasmin, mais d’un cousin chinois ligneux et volubile dont les fleurs odorantes blanches sont très proches du vrai jasmin ( il n’appartient pas à la famille botanique des jasmins mais à celle des pervenches).

Il existe des jasmins arbustifs ou buissonnants (J. fruticans, J. humile, sont les plus répandus) dépourvus de vrilles et des grimpants ou lianes vivaces (jasmin d’hiver, jasmin officinal), qui s’enroulent autour de tout support, ils sont beaucoup plus connus des jardiniers. Certains jasmins sont parfois plus sarmenteux que réellement grimpants.

jasminum officinale

Jasminum officinale – Illustration botanique

Selon les espèces, le port est donc plus buissonnant que grimpant et la taille varie.

Certains, (Jasmin officinal) guidés sur un treillage ou contre un mur, peuvent grimper avec le temps jusqu’à 10 m en tous sens, en conditions favorables. La croissance est assez rapide.

Si on les laisse pousser sans entrave, ils se développent sur le sol et forment un buisson un brin désordonné qui ne dépassera pas 1, 50 m en tous sens. Il existe des espèces naines souvent utilisées en couvre-sol comme J. parkeri et la sélection ‘Ogon Nishiki’ qui forment lentement un petit coussin de 20 cm à 80 cm de haut.

Bien installée, le jasmin peut vivre de très nombreuses années.

Ses longues tiges volubiles ou sarmenteuses forment un entrelacs de branches fines et minces portant un feuillage à la fois luxuriant et léger. Le feuillage du Jasmin est persistant, semi-persistant ou caduc en dessous de -5/-6 °C, selon les variétés et le climat ; plus le climat est froid, plus le jasmin perdra ses feuilles. Il est par conséquent le plus souvent caduc sous nos climats. Parfois, sous l’effet du froid ou d’une sécheresse intense, les feuilles peuvent rougir, tomber puis réapparaître lorsque les conditions redeviennent clémentes.

Les feuilles longues de 1 à 20 cm, simples, pennées, opposées ou alternes sont composées de 3 à 13 folioles ovales à lancéolées, à l’extrémité parfois pointue et aux bords parfois ondulés, réduites chez certaines espèces à une seule foliole. Elles sont épaisses et coriaces et lustrées selon les variétés.

De couleur vert clair, vert intense, vert-franc, à jaune doré (Jasminum officinale ‘Aureum’), elles se panachent de blanc-crème chez le Faux-jasmin (Trachelospermum jasminoides ‘Variegatum’). Le Trachelospermum asiaticum ‘Ogon-Nishiki’ se distingue par un très beau feuillage multicolore panaché de vert, de crème et de rouge, qui sous l’effet du froid prend de belles teintes orange, jaune et bronze.

Graphique et élégante, cette végétation s’épanouit avec légèreté, servant d’écrin à la floraison.

Le jasmin séduit par sa floraison généreuse et gracieuse au parfum envoûtant. Le jasmin fleurit en toute saison. On distingue les jasmins d’hiver ( Jasminum nudiflorum, Jasminum polyanthum) qui fleurissent de décembre à avril et les jasmins d’été (Jasmin officinal, Jasmin étoilé)  dont la floraison s’étale de mai à septembre.

Il fleurit en abondance sous forme d’une multitude de petites fleurs étoilées à 5 pétales parfois vrillés, plus ou moins étroites, disposées en hélice. Elles s’épanouissent, réunies en nombreux petits bouquets formés de 3 à 5 fleurs de 1 à 5 cm de diamètre, à l’aisselle des feuilles ou à l’extrémité des rameaux, parfois ombelliformes ou paniculés.

Si ces petites étoiles revêtent souvent un blanc pur, Jasminum beesianum (le « jasmin rouge » ou « jasmin rose »), porte des fleurs rouge carmin, Jasminum officinale ‘Clotted Cream’ de grandes étoiles jaune-crème, Jasminum stephanense une multitude de petites fleurs rose pâleJasminum polyanthum une floraison rose porcelaine, tandis qu’elles sont jaunes chez le jasmin d’hiver (J. nudiflorum) et chez le jasmin étoilé ‘Star of Toscane’.

S’il est une fleur célèbre pour son parfum divinement entêtant, c’est bien celle du jasmin ! L’intensité du parfum est cependant variable d’une espèce à l’autre. Si Jasminum grandiflorum ou « Jasmin de Grasse » exhale un parfum capiteux, intensément fleuri, qui forme le cœur de parfums prestigieux de la parfumerie française (un certain N°5…), certains jasmins, c’est le cas du Jasminum nudiflorum, ne sont pas parfumés. Hormis ce dernier, tous diffusent un parfum fruité, vert, soutenu par une note florale blanche.

D’autres comme J. officinale sentent à 2 mètres, d’autres encore comme le faux-jasmin expriment une odeur vanillée, plus sucrée que florale, rappelant le biscuit. Il faut recueillir environ sept millions de fleurs pour obtenir un kilogramme d’essence absolue de jasmin.

Les fragrances délicates se font plus puissantes à la tombée de la nuit ou par temps chaud : elles embaument alors à plusieurs mètres dans le jardin ou sur la terrasse les soirs d’été.

Mellifères, elles attirent en saison une foule d’insectes butineurs.

Certains jasmins produisent après floraison des baies noires. Le jasmin étoilé, (Trachelospermum jasminoides), forme quant à lui, de curieux fruits aux allures de petits haricots verts courbés, une fructification rare, ceci étant dit, sous nos latitudes.

La plupart des jasmins sont assez frileux, supportant rarement des températures en dessous de -5 °C/-8°C. Ils sont faciles à cultiver en pleine terre, dans les régions aux hivers très cléments. Certains cependant comme le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) ou le (Jasminum humile) sont parfaitement rustiques dans toute la France et traversent sans encombre des hivers à -12/-15 °C.

Dans les régions froides,le jasmin sera cultivé sur la terrasse ou le balcon dans de grands pots à remiser l’hiver dans une véranda même non chauffée.

Le jasmin apprécie les expositions chaudes et à l’abri des vents. Il pousse au soleil, mais supporte la mi-ombre, surtout dans le sud de la France, en sol profond, humifère et bien drainé.

En climat doux où le gel ne sévit que très rarement, il trouvera sa place au jardin si vous lui offrez un support afin qu’il se développe plus facilement. Il grimpera à l’assaut d’arbustes, de pergolas, d’un treillage, d’une tonnelle, couvrira un grillage, et même se faufilera dans une haie persistante.

Non palissé, il peut aussi former un magnifique couvre-sol.

Depuis le milieu du XVIIe siècle, le Jasmin est la star florale de la ville de Grasse qui est traditionnellement le berceau de la culture du jasmin destiné à la parfumerie et en particulier celle du jasmin Grandiflorum ou « jasmin de Grasse ». Un Musée international de la parfumerie, lui est d’ailleurs dédié.

La fleur de jasmin séchée est également très appréciée pour aromatiser le thé vert.

Principales espèces et variétés

On distingue plus de 200 espèces de jasmins, variables en rusticité, en hauteur, en période de floraison et en teinte des fleurs. Les espèces les plus répandues dans nos jardins sont les plus rustiques (-12° à -15°C°)  et les plus faciles à vivre, à l’instar du jasmin d’hiver (J. nudiflorum) et du jasmin officinal.

Certains comme le J. nudiflorum à fleurs jaunes fleurissent en hiver même sous la neige et ne sont pas parfumés du tout, d’autres encore se font sentir à plusieurs mètres dans le jardin les soirs d’été.  Le Jasminum officinale ou jasmin blanc est l’un des plus rustiques des jasmins parfumés. Le Jasmin étoilé ou faux jasmin (Trachelospermum jasminoides),  assimilé au vrai jasmin est incontournable dans les jardins de climats doux.

Le Jasmin Beesianum aussi surnommé « Jasmin nid d’abeilles » aux fleurs parfumées rouge carmin, le jasmin stéphanois (Jasminum stephanense), un hybride naturel entre le jasmin officinal et le jasmin beesianum, l’un des rares à fleurs roses, se trouvent également très souvent.  Jasminum multipartitum (Jasmin sauvage étoilé) est une jolie liane parfumée semi-grimpante, sud-africaine peu connue.

Hormis le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum), parfaitement rustique dans toutes nos régions mais dépourvu de parfum, les autres jasmins supportent rarement des températures en dessous de -5 °C.

Les autres espèces peu rustiques (-5°C environ), comme le Jasminum grandiflorum, dit jasmin « De Grasse » appelé également couramment « jasmin d’Espagne », le Jasminum azoricum, (syn. Jasminum suaveolens) également appelé « Jasmin des Açores » ou de Madère et le Jasminum polyanthum, sont souvent cultivées en serre ou en véranda en plante d’intérieur. Comme le Jasmin de Madagascar (Stephanotis floribunda), qui compte tenu de ses besoins en chaleur (18 à 22°c) et humidité ambiante, se cultive sous nos latitudes en intérieur uniquement.

Les plus populaires

Jasmin officinal - Jasminum officinale

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
5.00 m

C'est le plus rustique de tous les jasmins, et l'un des plus faciles à cultiver en sol ordinaire bien drainé. Ses longues tiges s'enroulent sur tout support mis à leur disposition.

Jasmin d'hiver - Jasminum nudiflorum en pot de 2L/3L

Période de floraison Jan. à Mars, Déc.

Hauteur à maturité
3.00 m

Un jasmin à floraison hivernale, de couleur jaune. Une belle grimpante pour mettre du soleil en hiver. Rustique, il peut rester en extérieur en hiver. Ce jasmin n'est pas parfumé

Jasmin beesianum

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
3.00 m

A la différence de ses cousins à fleurs blanches, ce jasmin offre des petites fleurs rouge carmin, parfumées. Ce Jasmin rose est vigoureux et rustique jusqu'à -12 °C.

Jasminum officinale Clotted Cream - Jasmin parfumé

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
2.50 m

Une nouvelle variété aux grandes fleurs jaune-crème, puissamment parfumées fleurissant presque sans interruption tout l'été ! Il grimpe à l'assaut de treillages, arceaux, tonnelles rambardes d'escalier ou de balcon, parfait aussi en bac sur une terrasse.

Jasmin - Jasminum polyanthum

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
3.00 m

A croissance rapide, il séduit par sa floraison abondante, très parfumée, de petites fleurs rose porcelaine dès la fin de l'hiver. Culture en bac impérative sauf en climat doux.

Jasmin étoilé - Trachelospermum jasminoides en godet

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
6.00 m

Grimpante ou rampante, cette plante s'utilise comme un lierre. Rustique au nord de notre pays en situation abritée, le jasmin étoilé se cultive aussi très bien dans un grand bac

Jasmin des Açores - Jasminum azoricum

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
4.00 m

Le Jasmin des Açores, rustique jusqu'à -6°C, est souvent cultivé en serre. Ses longues tiges volubiles s'enroulent sur tout support mis à leur disposition.

Jasmin - Jasminum stephanense

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
6.00 m

Un hybride naturel entre le jasmin officinal et le jasmin beesianum qui porte des fleurs rose tendre légèrement parfumées.

Graines de Jasmin de Madagascar - Stephanotis floribunda

Période de floraison Mars à Oct.

Hauteur à maturité
6.00 m

Plante vivace grimpante d’intérieur. Cette liane volubile peu ramifiée peut atteindre 6 m de long. Elle offre une floraison très longue du printemps à l’automne.

Nos préférées

Jasmin blanc - Jasminum officinale Aureum

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
4.00 m

Une variété intéressante à la fois pour ses fleurs blanc pur très parfumées et son feuillage jaune doré.En bac sur une terrasse, il dévoilera son parfum les soirs d'été !

 

Trachelospermum asiaticum Ogon-Nishiki - Jasmin étoilé

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
80 cm

Cette variété se distingue par un très beau feuillage multicolore, panaché de vert, de crème et de rouge, devenant orange, jaune et bronze en automne.n l'installera de préférence à mi-ombre, dans un bac sur la terrasse pour pouvoir l'abriter des grands froids ou en pleine terre en climat plus doux.

Trachelospermum asiaticum - Faux jasmin jaune

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
4.00 m

Une grimpante rare utilisée pour fleurir et parfumer une pergola ou en couvre-sol habillé de son feuillage persistant devenant pourpre en hiver. Il pourra ainsi être aisément remisé dans une véranda même non chauffée pour profiter de son beau feuillage d’hiver.

Jasmin sauvage étoilé - Jasminum multipartitum

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Ce jasmin sud-africain peu connu est une plante semi-grimpante, peu rustique mais particulièrement ornementale. Sa culture en pleine terre n'est possible qu'en climat très doux, mais il s'adapte bien à la culture en pot.

Plantation

Où planter le jasmin

La rusticité du jasmin est variable selon les espèces : on distingue les Jasmins qui peuvent résister jusqu’à – 15 °C pendant de courtes périodes (J. beesianum, J. humile, J. nudiflorum qui fleurit même sous la neige et J. officinale), qui se cultivent en pleine terre, sans soucis, ceux à réserver impérativement aux climats doux (jusqu’à 5 °C) (Jasminum azoricum) et les jasmins qui sont des plantes d’intérieur.

La plupart des jasmins sont donc assez frileux ou moyennement rustiques et supportent rarement des températures des gels sévères. Ils sont faciles à cultiver dans les régions aux hivers doux car partout ailleurs leur rusticité est souvent mise à rude épreuve.

Dans les régions aux hivers rigoureux, on cultivera le jasmin dans un grand pot bien à l’abri sur la terrasse à remiser l’hiver à l’intérieur ou en serre froide, à l’abri des fortes gelées.

Lorsque la température descend en dessous de -5°C, le feuillage devient caduc. Même chez les plus rustiques, les jeunes pousses et les boutons floraux sont sensibles à un gel sévère et noircissent en-dessous de -10°C. Mais si la souche est bien établie, le jasmin est capable de repartir au printemps, faisant de nouvelles pousses.

Le jasmin apprécie un sol bien drainé, et une exposition très ensoleillée, abritée des vents froids.  Les fleurs de jasmin préfèrent la mi-ombre en climat chaud. En région froide, installez-le contre un mur orienté plein sud.

S’il est facile à réussir dans une bonne terre de jardin restant fraîche en été, il a une préférence pour les sols riches et profonds, qui lui assureront une croissance optimale. La floraison est remarquablement longue en sol frais : en été, il apprécie que la terre reste suffisamment fraîche avec un bon paillis.

Il se montrera assez résistant à la sécheresse estivale une fois bien installé. Certaines espèces comme le jasmin d’hiver peuvent s’accommoder d’un sol pauvre, caillouteux voir légèrement calcaire, s’il est toujours parfaitement drainé. Dans les sols gorgés d’eau, le jasmin végète et finit par dépérir.

C’est une liane arbustive vigoureuse qui requiert un emplacement aéré : son développement adulte pouvant couvrir avec le temps plus de 8 m en tous sens. Palissé, il peut atteindre plusieurs mètres de haut.

Les lianes s’enrouleront sur tout support (clôture grillagée, treillage), les jasmins plus sarmenteux seront palissés ou adossés à un mur.

Le jasmin a besoin d’un support à sa mesure pour bien se déployer. Avec ses tiges sarmenteuses ou volubiles, il grimpe ou s’accroche sur de nombreux supports : pergolas, arceaux, tonnelles, murs, jusqu’au faîte de petits arbres ou peut monter à l’assaut d’un grillage. Non palissé, il rampera sur le sol et formera un couvre sol odorant et florifère dans une rocaille ensoleillée.

Il trouve sa place au jardin des senteurs, pour étoffer une haie persistante (en hiver, ses rameaux dénudés se fondront dans la végétation, en été, il formera un buisson fleuri et odorant) ou dans un grand pot sur le balcon, la terrasse pour profiter au mieux de son parfum envoûtant.

Son feuillage est semi-persistant durant les hivers doux : un atout non négligeable lorsque l’on souhaite cacher un mur disgracieux. Il est aussi parfait pour festonner le bord d’un escalier, couronner un talus. Installez-le dans les endroits de passage pour profiter au mieux de son parfum unique.

Quand planter le jasmin

Le Jasmin se plante de préférence au printemps de mars à avril ou en mai quand les températures remontent dans les régions fraîches (dans tous les cas après les dernières gelées) et de septembre à novembre, en climat sec et chaud.

Comment planter le jasmin

En pleine terre

Respectez une distance de plantation de 1,50 à 2 m. Vu le développement de cette liane, 1 pied par m² suffira pour couvrir en quelques années 5 à 8 m2 environ.  Variez les espèces de jasmins, pour étaler les floraisons et profiter de fleurs presque toute l’année.

  • Creusez un trou deux à trois fois plus large que la motte
  • Epandez un lit de gravier ou de billes d’argile pour permettre un bon drainage et éviter l’humidité stagnante au niveau des racines pendant la saison hivernale
  • Mélangez à la terre extraite, de l’engrais organique ou un peu de terreau
  • Posez le pot légèrement incliné vers son support
  • Rebouchez le trou avec le même mélange
  • Tasser légèrement et arroser abondamment
  • Plantez des plantes vivaces autour du pied pour garder la fraîcheur en été ou apportez un paillage végétal
  • Palissez les branches sur le support

Cultiver un jasmin en pot

Le jasmin se montre vigoureux même en pot. Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante aux racines.

  • Dans un grand pot d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez votre jasmin dans un mélange composé de 50 % de terreau de rempotage ou spécial plantes méditerranéennes
  • Accrochez les tiges sur le support
  • Arrosez à la plantation puis tous les trois à quatre jours durant la croissance
  • Remisez le pot en hiver à l’abri du froid mais à la lumière, dans une véranda ou une serre tempérée à environ 16°C
Jasmin en pot

Le jasmin se cultive très bien en pot.

Quel support choisir pour le jasmin ?

Le jasmin a besoin d’un support pour grimper, car ses tiges ne sont pas suffisamment rigides pour supporter son poids. Certaines espèces dites « volubiles » (Jasminum azoricum), s’accrochent seules sur tout support mis à leur disposition grâce à des vrilles qu’il n’est pas nécessaire d’attacher par des liens, il suffit de guider les rameaux au départ, ensuite, la plante se débrouillera toute seule.

La plupart des jasmins ne possèdent pas de vrilles, c’est pourquoi il est nécessaire de les palisser. Les supports sont multiples, le jasmin peut prendre appui contre un mur, cascader du haut d’un muret, s’enrouler autour d’un arbre, grimper à l’assaut d’un grillage ou encore s’accrocher à un treillage, une tonnelle, une rambarde d’escalier, une pergola ou former, sur deux arches reliées par des fils, un tunnel végétal entre deux zones du jardin.

jasmin, support et palissage

Selon les espèces, les jasmins peuvent être palissés sur un mur ou cascader du haut d’un muret de pierres par exemple.

Entretien, taille et soins

Une fois bien établi, le jasmin nécessite peu de soins, il est cependant assez gourmand en eau en été et a besoin d’un sol fertile: eau et engrais améliorent sa floraison.

Au démarrage, aidez ses tiges à grimper. Palissez les nouvelles pousses au fur et à mesure de leur développement.

 

Du début de printemps jusqu’à mi-septembre, apportez un engrais liquide peu azoté (engrais rosiers) dilué dans l’eau d’arrosage, tous les 15 jours.

Durant la croissance et en été,  dès que la plante est en boutons, arrosez tous les trois à quatre jours, dès que la terre est sèche mais sans excès toutefois. En hiver, tous les huit à dix jours, en laissant bien la terre se dessécher entre deux arrosages. Paillez également en été, pour garder la fraîcheur à son pied si vous n’avez pas installé de plantes couvre-sol.

En cas de grand froid annoncé et les premières années de culture, protégez les parties aériennes de la plante d’un voile d’hivernage. Pour le protéger des gelées, paillez la souche les premiers hivers, et dans les régions où les hivers sont rigoureux. En cas de gel de la souche, le jasmin est capable de se relever, redémarrant du pied.

Dans les régions froides, rentrez les jasmins en pot avant les premières gelées, à l’abri du froid dans une pièce hors gel très lumineuse. A l’intérieur, veillez à leur offrir une hygrométrie élevée car le feuillage et les fleurs flétrissent rapidement si l’air ambiant est trop sec : vaporisez régulièrement le feuillage avec de l’eau non calcaire.  Rempotez tous les deux ou trois ans au printemps ou à l’automne.

Taille du jasmin

La taille du jasmin est conseillée et se limite à une taille légère, toujours après chaque floraison, afin de contrôler son expansion et d’éliminer les rameaux frêles, abîmés ou secs. Il ne craint pas d’être rafraîchit régulièrement et cela lui conservera un port bien touffu et dense et une floraison généreuse.

Tous les 2 ou 3 ans, après floraison, pour garder un port compact, rabattez les rameaux défleuris au niveau de gros bourgeons ou au-dessus de jeunes pousses partant de la base.

Chez un jasmin adulte, de plus de 3 ans, rabattez à la base, entre le cinquième et le quart des tiges pour encourager la formation de jeunes tiges. Plus vigoureuses elles porteront d’avantage de fleurs.

jasminum mesnyi

Jasminum mesnyi conduit sur tige.

Maladies et ennemis éventuels

Le jasmin a peu d’ennemis connus hormis les cochenilles et les pucerons.

Les jeunes pousses peuvent subir des attaques de cochenilles farineuses reconnaissables aux amas cotonneux et poisseux qu’elles laissent sur les feuilles. Ces petits insectes suceurs et piqueurs, ralentissent la croissance et décolorent le feuillage. Ôtez les indésirables avec un coton imbibé d’alcool à 90°C, puis traitez avec des pulvérisations d’huile de colza et de savon. Renouvelez deux ou trois fois à 15 jours d’intervalle.

La présence de pucerons est visible aux feuilles collantes, qui se recroquevillent et s’enroulent sur elles-mêmes. Pulvérisez l’eau mélangée à du savoir noir ou du savon de Marseille.

Multiplication

Le jasmin se multiplie facilement par bouturage ou par marcottage.

Comment bouturer les jasmins ?

  • Après la floraison, en été, prélevez des boutures semi-ligneuses de 15 cm de longueur (Il s’agit des tiges qui ont poussé au printemps et commencent à partir de juillet-août leur transformation de bois tendre en bois dur)
  • Retirez les feuilles du bas, gardez celles du haut de la tige
  • Plantez-les dans un substrat léger et drainant de sable et de tourbe
  • Humidifiez régulièrement le substrat avec un pulvérisateur
  • Placez le pot à l’ombre sous abri, hors gel
  • Plantez en pleine terre au printemps suivant

Par marcottage

  • A la fin de l’automne, choisissez un rameau bas en l’inclinant vers le sol
  • Retirez les feuilles du bas
  • Entaillez l’écorce sur 3 à 5 cm environ à l’extrémité du rameau
  • Enterrez une partie en vue de son enracinement en recouvrant de terreau et de sable
  • Fixez la marcotte dans le sol avec un crochet (type sardine)
  • Tuteurez la partie aérienne si nécessaire
  •  Un an après, à l’automne suivant, vous pourrez séparer la marcotte du pied mère, elle aura suffisamment de racines : sectionner la tige à l’endroit où elle s’enfonce dans le sol
  • Replantez cette marcotte en pleine terre

Associer

Le Jasmin apporte un double attrait, floraison et parfum, à tous vos murs et clôtures. Gracile, délicat, il s’épanouit dans des jardins de style variés auxquels il confère élégance et poésie. Il est un incontournable des jardins de senteurs et des jardins blancs.

jasminum azoricum

Le Jasminum azoricum colonise tout support et habille superbement un mur.

Les jasmins blancs (jasmin étoilé, j.officinale) apportent une note pure sur un fond graphique composé de bambous ‘Pingwu’ dont les chaumes vert franc sont gainés de blanc ou une touche résolument romantique avec des Hortensias grimpants comme les Hydrangea petiolaris.

On les retrouve dans des associations parfumées, fraîches et romantiques blanc/rose avec des rosiers et d’autres belles grimpantes.

Le jasmin se porte bien en isolé et saura habiller d’une note élégante et odorante tout support mis à sa disposition.

Dans les jardins de climat doux, il peut être cultivé contre un mur où il fleurira souvent plus abondamment, enlacer de petits arbres en compagnie d’un rosier grimpant ou d’un chèvrefeuille persistant ou encore cascader du haut d’un muret. Il peut aussi couvrir un talus et former un excellent couvre-sol (‘Ogon Nishiki’), avec des céanothes rampants, même à l’ombre d’arbres caducs, en alternative au lierre.

Dans une haie persistante, le jasmin se fera discret en hiver, dissimulé par les feuillages de plantes compagnes, l’été, il sublimera l’ensemble d’une multitude de petites fleurs étoilées et parfumées.

Association jasmin

Un exemple d’association en haie persistante : Jasminum polyanthum, Ceanothus arboreus ‘Concha’, Photinia fraseri ‘Red Robin’.

Il s’associe facilement à d’autres plantes grimpantes pour donner plus de relief, prendre le relais parfumé et prolonger la saison de fleurs : ses rameaux se mêleront à ceux des clématites (‘Alba Plena’, ‘Bicolor’ ou ‘Cassis’) printanières ou hivernales (clématite cirrhosa), chèvrefeuilles ou des Solanum grimpants.

En pleine terre ou en pot sur la terrasse, il sera judicieux de le marier à une autre plante grimpante à floraison décalée comme l’Ampelaster carolinianus, un aster grimpant qui fleurit en fin d’automne et en hiver.

Mariez les jasmins entre eux, en mélangeant les couleurs, les variétés et les types : vous prolongerez la floraison ! A leur pied, des orangers du Mexique et des Lavatères arbustives trouveront naturellement leur place.

Le jasminum nudiflorum aux fleurs jaune vif servira de toile de fond aux hellébores, iris d’hiver, perce-neige et se mariera également avec des grimpantes persistantes comme un lierre ou à des arbustes qui conservent leurs baies l’hiver tels que le buisson ardent (Pyracantha) et Cotoneaster horizontalis.

Les jasmin roses (Jasminum stephanense, Beesianum) seront resplendissants aux côtés d’un rosier liane, d’une bignone de Virginie (Campsis radicans ‘Flamenco’), d’une clématite’ Madame Edouard André’.

Dans des grands bacs, vous pouvez l’associer avec des Géraniums vivaces ou des Asters à la floraison débridée et généreuse.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Elisabeth et son jardin méditerranéen

Peut-être l'avez-vous remarqué... mais Elisabeth a rejoint l'équipe du blog. Passionnée de plantes, en particulier...
Lire la suite +

Blog

Fleurir votre Jardin en hiver

Le jardin en hiver n’est pas nécessairement synonyme de touffes sèches, de terre nue et...
Lire la suite +

Blog

Les plus belles floraisons hivernales.

Dans les régions soumises aux hivers froids et rigoureux, la végétation est au repos forcé...
Lire la suite +

Blog

Un mur au jardin : nos idées pour l'habiller

Qu'il soit mitoyen ou qu'il appartienne à votre voisin, l'effet d'un mur au jardin est...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(7 votes, moyenne: 3.57 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Jasmin : plantation, entretien, taille »

Laisser un commentaire