Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Agave : planter, cultiver et entretenir

L'Agave en quelques mots

  • L’Avage est une plante grasse à feuillage ample et graphique
  • Facile à cultiver en plein soleil et sol drainé, c’est la plante à cultiver en climat aride
  • D’une frugalité exemplaire l’agave se passe d’arrosage pendant plusieurs semaines
  • Semi-rustique, c’est une vivace de prédilection pour le pourtour méditerranéen et l’atlantique
  • C’est une excellente plante de rocaille, de massif sur gravier

Le mot de notre experte

L’Agave est une superbe plante grasse de climat aride, qui aime le soleil et les sols drainants et pauvres dans lesquels elle peut s’avérer rustique jusqu’à -10°C environ. Elle fait maintenant partie intégrante du paysage du Sud de la France.

L’Agave du Mexique est utilisée pour fabriquer le sirop d’agave, un sucre naturel très apprécié en cuisine.

La beauté de l’Agave en fleur n’a d’égal que sa rareté ! Vivant plusieurs dizaines d’années avant d’offrir une floraison impressionnante, cette vivace au graphisme unique n’a pas fini d’attirer les collectionneurs !

Si la géante Agave americana à la silhouette imposante est la plus connue, d’autres comme l’Agave attenuata, l’Agave bleu (Agave tequilana), ou l’Agave parryi sont aussi belles et parfois même plus résistantes au froid.

Avec son tempérament véritablement exotique, l’Agave est parfaite pour apporter une touche originale dans les jardins épargnés par les fortes gelées ou à une terrasse plein sud partout ailleurs.

Elle est incontestablement la pièce maîtresse pour une grande rocaille exotique, un massif sur gravier, un talus écrasé de soleil.

Complétez votre collection rapidement en découvrant nos Agaves, ces plantes sans entretien, faciles à cultiver en climat doux, pour créer un décor épuré, minéral et remarquablement dépaysant.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Agave

Famille : Agavaceae

Nom(s) commun(s) : Agave

Floraison : juillet à août

Hauteur : 0,45 à 4 m

Exposition : Soleil

Sol : pauvre, bien drainé

Rusticité : -5°C-23°C

L’Agave est une plante succulente (ou plante grasse) originaire des régions désertiques caillouteuses et montagneuses du Mexique, du sud des États-Unis et des Antilles. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse.

Le genre comprend plus de 200 espèces, dont la plus répandue dans nos jardins du sud de la France est l’Agave americana, une géante, qui s’est naturalisée aujourd’hui un peu partout dans le monde. Elle est complétée par de nombreuses espèces et variétés obtenues par croisements : l’Agave attenuata peu épineuse et à l’inflorescence en « cou de cygne », l’Agave filifera au feuillage filamenteux, A. ferox et Agave havardiana bordées d’épines féroces, l’Agave victoriae reginae, très remarquée pour ses rosettes de feuilles marginées de blanc ou encore l’agave bleu du Mexique (A. tequilana), qui sert, comme son nom l’indique, à la fabrication de la « tequila ».

L’Agave est d’une croissance plutôt lente mais d’une belle longévité de 10 à 30 ans. Son développement est plus ou moins modéré en fonction des espèces, allant de 15 cm pour Agave parviflora jusqu’à 3 m de hauteur et d’étalement à maturité chez la monumentale A. americana.

Le port est plus ou moins régulier et compact, tout rond, à la géométrie parfaite (Agave victoriae reginae), en forme de coupe dressée ou plus échevelé avec des feuilles légèrement incurvées.

Au fil des années, le buisson s’étoffe grâce à ses rhizomes capables de produire des rejets tout autour de la rosette initiale pour assurer sa pérennité. Elle peut s’avérer envahissante là où elle se plait.

Cette plante grasse diffère essentiellement par le nombre de feuilles qui composent sa rosette.

Agave d'Amérique - Agave americana

La silhouette rigide de l’Agave americana contre-balancée par la légèreté des graminées.

Cette vivace impressionnante est très appréciée pour sa silhouette souvent monumentale et toujours remarquablement graphique. L’Agave se développe à la façon d’un gros artichaut ou en bouton de fleur, en rosette dense et radiante, plus ou moins épanouie.

Elle est composée de très nombreuses feuilles crassulescentes, très larges à la base, charnues et coriaces, reposant directement sur le sol, imbriquées les unes dans les autres. Seules certaines espèces comme Agave attenuata s’épanouissent autour d’une tige ou d’un tronc épais ramifié de portant des rosettes.

Les feuilles longues de 15 à 2,50 m, plates, légèrement bombées, sont raides, effilées ou en forme de raquette plus ou moins ovale resserrée à la pointe. Elles sont souvent dentées d’épines acérées régulièrement espacées, véritables dents crochues, de couleur noire, orange-cuivré à rougeâtre, dont on se méfiera. Elles laissent des empreintes sinueuses dans l’épiderme cireux des feuilles voisines.

L’extrémité des feuilles est parfois munie d’une pointe épineuse du même ton. Le feuillage de l’Agave filifera dépourvu d’épines est bordé de longs filaments blancs.

Vert foncé à vert jaunâtre, vert clair marginées de blanc chez l’Agave de la Reine Victoria, gris-vert, bleu-vert bordées de jaune-crème chez l’Agave americana ‘Variegata’, gris-vert bleuté marquées par une bande centrale blanche chez l’Agave du Mexique ‘Alba’, elles prennent toutes les nuances de verts, de gris et de bleutés ou offrent des panachures graphiques. Elles sont souvent couvertes de pruine blanchâtre.

La floraison, toujours impressionnante chez les grandes agaves, n’apparaît qu’une fois que la plante a atteint sa maturité, seulement au bout de 10 à 40 années de culture. Il est assez rare de la voir fleurir en France. Cette floraison annonce la mort de la plante. En été, de hautes hampes florales majestueuses, pouvant atteindre 10 m de hauteur chez Agave americana, naissent du cœur des rosettes.

La spectaculaire floraison de l’Agave americana.

Elles sont composées d’une myriade de petites fleurs tubulaires jaune verdâtre, jaune argenté ou blanc verdâtre, parfois rouges, à six tépales chacune, réunies en ombelles, en grappes ou en panicules. Très mellifères et nectarifères, elles attirent de nombreux insectes butineurs.

Les inflorescences laissent ensuite place à des fruits, dont les graines se dissémineront sur le sol ainsi qu’à des bulbilles qui s’enracineront une fois la rosette affaissée, encore faut-il que votre Agave fleurisse et qu’elle en forme.

Cette floraison aussi spectaculaire qu’unique, épuise la rosette qui l’a fait naître, mais génère la naissance d’un nouveau rejet.  La plupart des agaves ne fleurissent qu’une fois avant de mourir car il s’agit de plantes monocarpiques : les rosettes meurent après la floraison et la fructification, au profit de nombreuses petites rosettes périphériques qui vont s’étoffer et fleurir à leur tour, les années suivantes, assurant ainsi la descendance.

L’Agave est une plante assez frileuse, facile à cultiver dans les régions aux hivers très cléments, en plein soleil, dans un sol de préférence pauvre, même caillouteux, calcaire, sableux. Rustique jusqu’à environ -12°C (l’Agave havardiana affrontera des gelées de l’ordre de -23°C), en sol parfaitement drainé, dans les régions plus froides, elle sera cultivée dans de grands pots à remiser l’hiver.

De gauche à droite : Allée brodée d’Agave americana sous le couvert de palmier – Agave havardiana accompagné de cactus.

En climat doux où le gel ne sévit que très rarement, elle trouvera sa place dans une grande rocaille exotique, un talus sec, ou dans un massif sauvage surélevé.

L’Agave du Mexique est aussi utilisée pour fabriquer des boissons alcoolisées comme le mescal, et la Téquila faite avec des bourgeons floraux de l’A. tequilana ou encore, le sirop d’agave qui permet de remplacer le sucre en cuisine.

Principales espèces et variétés

Le genre Agavacées comprend près de 200 espèces et de cultivars si variés qu’ils permettent d’établir une très belle collection rapidement ! Généralement moyennement rustiques, quelques espèces d’Agave tirent leur épingle du jeu et peuvent se cultiver dans la plupart de nos régions.

Les grandes Agave americana résistent bien aux fortes chaleurs ainsi qu’au froid jusqu’à -10°C. L’Agave havardiana, est l‘une des plus rustiques du genre et supporte des gleées sèches, de l’ordre de -20°C.

Certaines, sont épineuses, d’autres filamenteuses, elles peuvent être bleutées, panachées de jaune ou de blanc, géantes ( 3 m de largeur à maturité) ou plus petites (Agave potatorum), bien adaptées à la culture en pot.

Les plus populaires

Agave americana - Agave d'Amérique

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Une vivace impressionnante, très appréciée pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique.

Agave americana Variegata - Agave d'Amérique pot de 7L

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Cet agave au feuillage panaché trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu.

Agave havardiana

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
50 cm

C'est la plus rustique du genre! Cultivez cette vivace en pleine terre dans presque toutes nos régions, effet exotique garanti!

Agave victoriae reginae en pot de 3L

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
50 cm

Petite espèce botanique qui ne dépasse pas 40 cm de diamètre. Cet agave n'est pas le plus rustique (jusqu'à -6°C en sol sec).

Nos préférées

Agave parryi truncata - Agave de Parry

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Peu rustique pour l'espèce, jusqu'à -12°C tout de même en sol sec. On aime son allure d'artichaut gris-bleuté.

Agave potatorum

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Une petite agave qui ne dépassera pas 1m en tous sens à l'âge adulte. Très gélive, elle constitue une excellente plante pour la culture en pots.

Plantation

Où planter l’Agave

L’Agave est parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux terres maigres. C’est une vivace assez frileuse, qui résistera tout de même aux gelées légères de courte durée jusqu’à -12°C environ (parfois davantage pour certaines agaves) mais seulement en pleine terre dans le sud de la France, en sol pauvre et très bien drainé. Plus le sol est sec, plus elle se montera résistante au gel.  Partout ailleurs, sa rusticité est souvent mise à rude épreuve.

L’Agave aime la chaleur, le soleil et les sols arides, de type « terre à cactus ». Elle est très résistante à la sécheresse et peut supporter de très fortes températures. Dans les régions privilégiées, plantez l’Agave en plein soleil dans un endroit bien abrité, de préférence sur un terrain bien pentu et bien drainé où l’eau ne stagne jamais. 

Si cette belle vivace succulente se révèle plutôt rustique en sol sec, elle tolère très mal les excès d’humidité, surtout en hiver, qui la feraient pourrir à coup sûr. Elle tolère assez mal les pluies hivernales ainsi que les sols lourds, gorgés d’eau en hiver.

En climat doux, elle supporte très bien les embruns.

Prévoyez-lui un emplacement à la hauteur de son ample développement : au bout de quelques années, l’Agave peut devenir exubérante en pleine terre et pour les plus grandes, prendre des proportions surprenantes jusqu’à 4-5 mètres de diamètre pour autant de hauteur !

Offre-lui un emplacement bien dégagé et éloignez les agaves épineuses des lieux de passage et des jeunes enfants !

Dans les régions aux hivers peu cléments, on la cultivera dans un très grand pot bien à l’abri sur la terrasse, à remiser l’hiver à l’intérieur ou en serre froide, à l’abri des fortes gelées.

Avec sa stature imposante et remarquablement graphique, cette plante succulente structure les décors exotiques et sauvages des grandes rocailles sèches, les talus exposés plein sud, comme des grands massifs de gravier, auxquels elle apporte de l’ampleur.

En pot, elle confère une folle allure exotique aux terrasses et dans les petits jardins urbains. Parmi une collection de cactus, elle recrée un décor inspiré du désert.

Quand planter les agaves

La plantation d’une agave se fait au printemps d’avril à mai de préférence ou en fin été, d’août à septembre.

Comment planter une Agave

Si votre sol retient l’humidité, n’hésitez pas à planter votre Agave sur un sol en pente qui sera naturellement drainé. Choisissez un endroit très ensoleillé, chaud et bien abrité. Soyez attentif à l’espacement pour garantir son plein développement : espacez les plants d’au moins 40 cm pour les petites espèces et d’au moins 3 mètres pour les plus grandes espèces d’Agaves.

  • Creusez un trou profond (50 cm et même 80 cm pour les grandes agaves)
  • Ajoutez des gros cailloux ou des graviers sur 20 cm d’épaisseur au fond du trou de plantation
  • Incorporez du sable de rivière ou de pouzzolane pour moitié à la terre extraite
  • Plantez l’agave sans trop enterrer le collet et comblez le trou avec ce même mélange
  • Tassez la terre légèrement avec le pied
  •  Etalez un lit de gravillons ou de galets au pied de la plante pour le maintenir au sec et éviter la pourriture, il emmagasinera la chaleur du jour pour la restituer durant la nuit
  • Arrosez copieusement puis supendez les arrosages pendant 2 à 3 semaines suivant la plantation pour l’aider à s’installer bien vite
  • Ensuite, arrosez très ponctuellement et uniquement par temps très sec en laissant le substrat s’assécher entre deux arrosages

Plantation de l’Agave en pot

Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante et la pourriture des racines. Installez-la en plein soleil, dans un endroit bien abrité. Un sol trop argileux sera néfaste à la rusticité de cette frugale : améliorez le drainage avec des graviers, des billes d’argile, de gros galets ou un mélange de cailloux…

  • Dans un très grand pot en terre cuite (meilleure respiration) d’au moins 60 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez votre agave dans un mélange composé de 50 % de terreau et 50 % billes d’argile ou pouzzolane
  • Entourez le pied d’un bon lit de graviers ou de galets pour éviter le phénomène de pourriture au niveau du collet
  • Arrosez à la plantation puis une fois par mois voire une fois tous les 15 jours durant les mois les plus chauds. Laissez toujours la terre sécher entre 2 arrosages.
  • Apportez un engrais pauvre en azote 3 à 4 fois pendant la période estivale
  • Dès que les risques de gelées sont écartés, installez le pot au soleil progressivement s’il a été remisé pour l’hiver afin d’éviter au feuillage de brûler irrémédiablement
Agave filifera - Agave filifère

L’Agave filifera est orné de longs filaments blancs.

Entretien et soins

Une fois bien installée l’Agave ne nécessite aucun soin particulier. Elle est facile à cultiver dans les régions où il ne gèle pas férocement.

En pleine terre

Protégez le pied d’un épais paillasson minéral de graviers. C’est une plante peu gourmande en eau car elle a la capacité de stocker l’eau et réclame donc peu d’arrosages.

En été : arrosez une fois tous les 15 jours, pas davantage. Une fois installée en sol bien drainant, elle se montrera de plus en plus résistante à la sécheresse et se contentera uniquement d’arrosages en cas de sécheresse prolongée.

Laissez toujours la terre complètement sécher entre deux arrosages. En hiver, stoppez les arrosages, elle se contente de l’eau du ciel.

En hiver, dans les régions très arrosées, vous pouvez protéger la plante des pluies hivernales avec une plaque de plastique transparent surélevée au dessus de la plante.

La taille n’est pas nécessaire. L’entretien se résume à un simple nettoyage de printemps. En mars, muni de gants épais, nettoyez le vieux feuillage, à l’aide d’un sécateur ou d’une cisaille, coupez à ras les feuilles noircies, abîmées ou flétries.

En pot

Durant l’été, nourrissez la plante avec un engrais liquide faible en azote « spécial cactées » dilué dans l’eau d’arrosage.

Rentrez le pot avant les premières gelées, à l’abri du froid dans une pièce très lumineuse peu chauffée (entre 0 et -5°C). Les agaves cultivées en pot sont plus sensibles au froid.

En hiver, maintenez au sec.

Maladies et ennemis éventuels

Installée en sol bien drainant et bien au chaud, l’Agave montre une bonne résistance aux maladies. Elle ne redoute véritablement que deux choses : l’excès d’eau et les températures négatives.

Les jeunes pousses peuvent toutefois subir des attaques de cochenilles farineuses reconnaissables aux amas cotonneux qu’elles laissent sur le feuilles. Elles ralentissent la croissance et décolorent le feuillage. Ôtez les indésirables avec un coton imbibé d’alcool à 90°C, puis traitez avec des pulvérisations d’huile de colza. Renouvelez deux ou trois fois à 15 jours d’intervalle.

Si des tâches noires apparaissent sur les feuilles, c’est probablement dû à une trop forte humidité: coupez les feuilles à ras. La plupart des Agaves sont plus rustiques qu’on ne le croit. Le froid en lui-même n’est pas vraiment un problème, jusqu’à -7°C . Elle craint plus que tout l’humidité hivernale. L’excès d’eau dans le sol favorise l’apparition de maladies cryptogamiques entraînant le pourrissement des racines.

Agave parryi - Agavede Parry

Les feuilles de l’Agave parryi ‘Huachucensis’ sont joliment bleutées et bordées d’épines.

Multiplication

Si les semis sont possibles en février-mars, elle est très simple à multiplier par prélèvement de jeunes rejets à la même époque. La plupart des agaves produisent naturellement des drageons autour de la rosette. Il est très facile de les détacher pour multiplier la plante à partir de rejets bien développés.

Par division des rejets

  • A l’aide d’une bêche, soulevez doucement le rejet
  • Avec un sécateur, séparez le petit agave du pied mère
  • Laissez sécher le drageon quelques jours au soleil
  • Transplantez-le s’il est assez solide ou empotez-le sur un lit de gravier dans un mélange de tourbe et de sable de rivière
  • Etalez une couche de sable en surface
  • Placez le pot à l’abri
  • N’arrosez pas avant 15 jours pour que de petites racines se forment rapidement
  • Rempotez dans un pot plus grand et plantez en pleine terre au printemps suivant

Associer

L’Agave, qu’elle soit petite ou gigantesque, est toujours un point focal important dans un jardin ou en pot sur une terrasse.

Vedette incontestée des jardins secs et sauvages écrasés par le soleil, elle permet de structurer des scènes exotiques très épurées, inspirées des déserts.

Elle apporte toujours caractère et ampleur à un décor.

Avec leur port architectural, les grandes agaves (A. Americana) sont parfaitement appropriés pour créer un centre d’intérêt spectaculaire dans un massif de vivaces méditerranéennes comme la Grande férule, l’Hesperaloe parviflora, la vipérine des Canaries (bisannuelle) ou encore un Romneya coulteri ou Pavot en arbre aux dimensions gigantesques. Méfiez-vous quand même de l’ombre portée de vivaces plus grandes, elle a besoin du plein soleil !

En pleine terre, en climat doux, l’agave trouvera sa place dans une grande rocaille en compagnie de plantes toutes aussi frugales comme le Figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica) et autres oponces, comme les Cylindropuntia imbricata et Opuntia humifosa, deux cactus rustiques ou des Aloe Vera.

Pour un tableau purement exotique, choisissez d’autres plantes pouvant supporter les gelées jusqu’à -10°C; Crassulas, Cordylines ou encore Palmiers.

Sa silhouette graphique se détachera dans des scènes minérales, ponctuées de quelques graminées comme le Miscanthus ou le Stipa gigantea.

Entourez le pied des agaves de plantes couvre-sol de terrain sec comme les Osteospermum ou marguerites du Cap, armoises naines, les dentelaires, le pourpier vivace, les thyms et les sédums.

Dans un massif arbustif, elle s’associe bien au Fremontodendron californicum, un arbuste sarmenteux à floraison solaire, au Romarin d’Australie ou à un Céanothe thyrsiflorus repens.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Plantes méditerranéennes : d'où viennent-elles vraiment ?

Nous approchons de la fin des vacances d'été et nombreux parmi nous sont ceux qui...
Lire la suite +

Blog

Elisabeth et son jardin méditerranéen

Peut-être l'avez-vous remarqué... mais Elisabeth a rejoint l'équipe du blog. Passionnée de plantes, en particulier...
Lire la suite +
Ambiance Exotique

Inspiration

Ambiance Exotique

Dépaysant, luxuriant, opulent : voici le jardin exotique !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)

3 réflexions au sujet de « Agave : planter, cultiver et entretenir »

  • Pascal Lalouel

    Passionant et bien illustré. Nous avons 2 agaves (potatorum ?) qui j'espère survivront à l'hiver.
    Félicitations

    Répondre
  • Anne

    Bonjour, merci beaucoup pour cette lecture claire et fournie ! J'ai une question : pour que l'agave en terre se développe confortablement et occupe un bel espace : faut-il lui laisser ses rejets ou bien au contraire faut-il les lui enlever ? Merci beaucoup d'avance pour vos conseils.

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      L'agave est une plante dont la rosette meurt peu après la floraison. La pérennité de plante est assurée par les rejets en périphérie, ce sont eux qui prendront le relais une fois la mère morte. Donc, si possible ne coupez pas les rejets.

      Répondre
Laisser un commentaire