Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
tisane et infusion
conseil

Tisane et infusion : quelles plantes cultiver au jardin ?

pour profiter des bienfaits des plantes

Quoi de plus facile à faire qu’une tisane ou une infusion ? Que ce soit pour ses vertus santés ou juste pour le plaisir, elle nous accompagne dans notre quotidien. Dans votre jardin, vous pouvez parfaitement cultiver bon nombre de plantes pour faire vos boissons préférées. C’est pratique et économique !

Découvrez notre sélection de plantes à cultiver dans votre jardin pour réaliser vos tisanes !

Quelle est la différence entre tisane et infusion ?

Commençons par faire le point sur les divers appellations :

Les mots « tisane  » et « infusion » sont souvent confondus. Pourtant, ce n’est pas la même chose !

Une tisane est une boisson bienfaisante (souvent qualifiée de remède de grand-mère) obtenue par infusion, décoction ou macération de végétaux dans de l’eau chaude ou froide. L’infusion est donc l’une des techniques permettant de faire une tisane. Elle consiste à arrêter de chauffer l’eau dès que l’ébullition se produit, voire dès les premiers frémissements selon la façon de faire de chacun.

Parfois, vous lirez les termes « décoction » et « macération ». La décoction consiste à faire éclater l’enveloppe protectrice externe des plantes pour permettre d’en extraire les principes actifs dans l’eau. Cela concerne des plantes ou parties de plantes plutôt coriaces (fragments de branches, racines, écorces, graines…). La technique consiste à placer les plantes fraîches ou sèches dans une casserole contenant de l’eau froide puis de porter à l’ébullition pendant quelques minutes. Enfin, hors du feu, on laisse reposer quelque temps avant de filtrer et de boire ou d’utiliser le liquide.

La macération sert pour les plantes dont les propriétés risquent de s’altérer sous l’effet de la chaleur. Cette fois, on laisse reposer la plante un certain temps dans de l’eau froide. La durée varie en fonction des principes actifs à dissoudre. Ensuite, il ne reste plus qu’à filtrer et consommer froid ou tiédi.

Les tisanes peuvent soulager de petits maux du quotidien (mauvaise digestion, nausées, douleurs articulaires…) mais aussi permettre de se relaxer, de se réchauffer ou simplement de s’hydrater.

Notez que le thé est également une tisane dont on fait infuser des feuilles de thé dans de l’eau et qui contient de la théine (qui n’est autre que la même molécule que la caféine).

Enfin, on considère qu’une tasse équivaut à environ 150mL d’eau.

Le thym

Le thym (Thymus vulgare) est un sous-arbrisseau méditerranéen apprécié pour sa saveur mais c’est également une plante aux nombreux bienfaits !

Le cultiver au jardin

Très facile de culture, le thym se plaît en terre très bien drainée et en plein soleil. Il redoute juste les excès d’eau. Caractère intéressant : la chaleur et la sécheresse lui donnent plus de parfum ! En climat rigoureux, préférez le thym d’hiver, le plus rustique.

→ Consultez notre fiche détaillée : « Le thym : cultiver, planter, tailler »

infusion ou décoction de thym

Vertus médicinales

Le thym a des propriétés digestives et antiseptiques. Il est également antispasmodique et donc doublement recommandé en cas de toux ou de bronchite.

Récolte

Pour la conservation, on choisira les feuilles seules, tandis qu’on prendra des brins entiers, fleuris ou non pour utiliser frais.

Cueillez les branches de thym à l’aide d’un sécateur à environ 2 ou 3 cm de la base. Evitez de prendre des rameaux du pourtour de la plante, souvent maculés de terre. Récoltez quand toute la rosée s’est évaporée. Pour un usage frais, vous pouvez récolter des brins tout au long de l’année. En revanche, pour une récolte en grande quantité destinée au séchage, profitez de la taille annuelle, au printemps, pour récolter un maximum de brins puis laissez-le tranquille.

Infusion

Plongez 2 branches de thym dans 1/2L d’eau bouillante. Infusez pendant 10 min. Ajoutez le jus d’un demi-citron et buvez chaud.

En cas d’état grippal, d’affection respiratoire ou de rhumatisme, buvez 2 ou 3 tasses par jour.

Vous pouvez ajouter du citron ou de l’orange.

Décoction

Mettez 4 branches de thym dans 1L d’eau froide. Amenez doucement à ébullition et laissez bouillir 5 min. Infusez encore 5 à 10 min avant de boire.

En cas de toux, buvez une tasse chaque fois qu’une quinte de toux se fait sentir.

La sauge

La sauge officinale (Salvia officinalis) est également utilisée comme condiment mais c’est également une plante médicinale majeure.

La cultiver au jardin

La sauge apprécie les terres plutôt sèches, légères, riches, à tendance calcaires et en plein soleil.

infusion de sauge

Vertus médicinales

On lui reconnaît des propriétés digestives. Elle est recommandée en cas de maux d’estomac, de nausées ou de ballonnements. Elle est également stimulante, si bien qu’elle améliore la circulation sanguine. Enfin, elle est diurétique et antispasmodique.

Récolte

Récoltez la sauge de mars à octobre au fur et à mesure de vos besoins. Vous pouvez faire sécher les feuilles ou les utiliser fraîches.

Infusion

Plongez quelques feuilles sèches ou 2 brins frais, dans une tasse d’eau bouillante. Couvrez et laissez infuser 10 min. Buvez une tasse après les deux principaux repas.

Précautions particulières

Les principes actifs de la sauge sont puissants, la plante ne doit pas être utilisée de façon continue, en début de grossesse, chez les personnes nerveuses ou en cas d’hypertension.

 

Mon conseil : découvrez le lait à la sauge, c’est absolument délicieux ! J’en fait régulièrement : un brin de sauge laissé infusé 10 min dans une tasse de lait d’amande (celui de la marque très connue qui commence par un « B » et qui fini par un « g »… tous ne se valent pas et c’est le meilleur !) chaud et sucré. Divin !

Le fenouil

Le fenouil (Foeniculum vulgare) est une plante vivace dont le feuillage, les inflorescences, les tiges et même les graines ont un goût anisé. Il est également très décoratif au jardin !

Le cultiver au jardin

Le fenouil affectionne une terre fraîche et bien drainée, au soleil.


infusion de fenouil

Vertus médicinales

Il favorise la digestion en stimulant les sécrétions gastriques. En tant que spasmolytique, il aide dans le traitement des coliques. Il est également efficace en tant qu’expectorant. Enfin, le fenouil a une action bénéfique sur les cycles menstruels et favorise la lactation.

Récolte

Récoltez les graines en septembre, juste avant leur maturité et faites-les sécher à l’ombre.

Infusion

Mettez une 1 cuillère à café rase de graines écrasées dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 5 min. Filtrez et buvez à petites gorgées.

En cas de troubles digestifs, buvez 3 tasses par jour et ne sucrez pas.

La camomille

La camomille, que ce soit la Camomille allemande (Matricaria recutita) ou romaine (Anthemis nobilis), est largement utilisée en cuisine, en phytothérapie et en cosmétique.

La cultiver au jardin

La Camomille est peu exigeante. Elle se plaît au soleil ou à mi-ombre, en terre sableuse et riche où elle se ressème naturellement.

infusion de camomille

Vertus médicinales

La camomille est anti-inflammatoire, antispasmodique et digestive. Elle favorise l’expulsion des gaz intestinaux tout en les réduisant. Elle stimule les sucs gastriques et réveille l’appétit. Elle a aussi un effet apaisant et calmant. Enfin, elle a une action bénéfique sur l’appareil génital féminin, la matrice, ce qui lui a d’ailleurs donné son nom (Matrix en latin et Matricaria de son petit nom botanique).

Récolte

Récoltez les fleurs de camomille dès le début de l’été, au fur et à mesure de la floraison simplement en pinçant à l’aide du pouce et de l’index juste sous le capitule. Attendez que la rosée du matin ait séché. Les inflorescences doivent être bien ouvertes mais avant qu’elles commencent à se flétrir. Faites sécher sur du papier absorbant, à l’abri du soleil direct, en couche mince. Remuez les fleurs tous les jours en changeant éventuellement le papier. Le séchage doit se faire rapidement mais comptez tout de même 5 ou 6 jours. Si la fleur est mal séchée, elle noircit et perd ses propriétés médicinales. Mettez en sachet de papier kraft et conservez à l’abri de l’humidité.

Infusion

Mettez 7 fleurs dans une tasse d’eau bouillante (10 fleurs pour 2 tasses). Infusez 10 min. Filtrez et buvez.

Pour un effet calmant : buvez une tasse le soir avant d’aller vous coucher.

En cas de troubles intestinaux, buvez une tasse 3 à 4 fois par jour.

Précautions particulières

N’utilisez pas la camomille en cas d’allergie aux astéracées.

Les menthes

Les menthes (Mentha) sont des plantes au feuillage aromatique que l’on ne présente plus ! Ce sont de précieux alliés anti-fatigues et digestifs.

Les cultiver au jardin

Les menthes se plaisent à toutes les expositions bien qu’elles aient une préférence pour la mi-ombre. Elles aiment les sols humifères et bien frais. Il est possible de les cultiver en pot si vous avez peur d’être envahis.

→ Vous trouverez plus d’infos dans notre fiche détaillée : « La menthe : planter, cultiver et bouturer »

infusion de menthe

Vertus médicinales

Les menthes excellent dans tout ce qui est problèmes digestifs. Elles sont également toniques et redonnent de l’énergie ou bien calmantes selon les doses employées.

Récolte

Cueillez la menthe avant la floraison en coupant les tiges à ras. Faites sécher à plat ou suspendues par petits bouquets dans un endroit aéré. Une fois sèches, enlevez les feuilles et conservez-les dans des sachets de papier kraft.

Infusion

Comptez quelques feuilles de menthes pour une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 min puis filtrez.

Pour ses propriétés calmantes : prenez une tasse le soir associée au tilleul par exemple.

Pour ses vertus toniques ou digestives : buvez une tasse le matin et une tasse après les repas.

 

Note de l’auteure : J’en consomme régulièrement que ce soit en infusion (seule ou associée), en cuisine, pour parfumer le kéfir de fruits ou encore avec du thé vert.

Le tilleul

Le tilleul (Tilia sp.) est un arbre majestueux à la floraison odorante et particulièrement mellifère, souvent utilisé en arbre d’ombrage. Attention, il demande un minimum de place !

Le cultiver au jardin

Parfaitement rustique, le Tilleul (Tilia sp.) apprécie d’être planté au soleil ou à mi-ombre dans un sol profond, fertile, frais mais bien drainé (évitez en terre trop humide).

infusion de tilleul

Vertus médicinales

Les fleurs de tilleul sont antispasmodiques et calmantes, idéales pour les stressés et pour favoriser le sommeil. Elles calment aussi la toux et l’asthme. Elles sont diurétiques et peuvent être utilisées en cas de fièvre. Elles sont anti-inflammatoires et ont une action bénéfique en cas de bronchite ou de migraines.

Récolte

Récoltez les fleurs de tilleul avec leurs bractées, loin de la pollution, par temps sec et au début de la floraison. Ne prenez pas les fleurs fanées, ni celles qui forment une boule. Etalez les fleurs sur des claies et faites-les sécher à l’ombre, dans un endroit aéré.

Infusion

Jetez 5 inflorescences dans une tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 min.

Pour ses effets calmants, prenez une tasse après le repas du soir.

 

Mon conseil : N’hésitez pas à  faire des mélanges ! J’ai le délicieux souvenir de tisanes menthe tilleul que faisait mon grand-père chaque soir lorsque j’étais enfant.

La verveine citronnelle

La verveine citronnelle (Aloysia triphylla) fait partie de ces plantes qui laissent un souvenir mémorable de part la beauté de sa floraison et son parfum citronné lorsqu’on la frôle.

La cultiver au jardin

Peu rustique, la verveine citronnelle se cultive en pleine terre dans les régions aux hivers doux, sinon en pot à rentrer hors gel dans un endroit lumineux. Elle affectionne les expositions bien ensoleillées dans un sol riche, frais et bien drainé. En pot, prévoyez une couche de gravier (ou autre matériau drainant) et un mélange de terreau, de sable et de terre du jardin.

infusion de verveine citronnelle

Vertus médicinales

Elle est précieuse en cas de lourdeur d’estomac et d’aérophagie. Elle est aussi sédative et décongestionne la circulation veineuse. Ce qui en fait un allié de choix en cas de jambes lourdes, de varices ou d’hémorroïdes. Elle a les mêmes propriétés que la mélisse qui est plus rustique.

Récolte

Rabattez les tiges de moitié au cours de l’été puis une seconde fois avant l’arrivée des premiers froids. Faites sécher les feuilles à l’ombre. Vous pouvez aussi prélever les feuilles fraîches au fur et à mesure de vos besoins de juin à octobre. La cueillette régulière favorise l’apparition de nouvelles pousses.

Infusion

Plongez 5 feuilles de verveine ou 2 cuillères à café de feuilles broyées, dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 min.

Buvez une tasse après chaque repas pour aider à la digestion.

 

Mon conseil : La verveine améliore le goût des tisanes difficiles à avaler et a aussi des propriétés sédatives au même titre que la camomille.

La mélisse

La mélisse (Melissa officinalis) est beaucoup plus rustique que la verveine citronnelle et peut la remplacer dans les régions froides.

La cultiver au jardin

La mélisse préfère les sols frais, fertiles et légers mais est capable de s’adapter partout. Installez-la au soleil ou à mi-ombre dans un coin isolé où elle pourra prendre ses aises. Il est possible de la cultiver en pot, enterré ou non, mais il faudra la diviser régulièrement. Enfin, n’hésitez pas à la tailler avant la floraison pour éviter les semis spontanés et qu’elle devienne trop envahissante.

infusion de mélisse

Vertus médicinales

La mélisse est une excellente plante digestive (crampes d’estomac, les coliques et les flatulences) mais elle joue aussi sur l’état de nervosité (insomnies, angoisses, céphalées…) et a la réputation de rendre la joie de vivre. Elle combat les nausées de grossesse ou les douleurs des règles. Elle peut être associé à la camomille ou la menthe dans ce cas. Prise le soir au coucher, elle calme et prépare au sommeil.

Récolte

La récolte s’effectue entre mai et octobre, le matin, par temps sec. Coupez les parties aériennes de la plante juste avant la floraison. Faites-la sécher en une seule couche sur du papier absorbant dans un endroit bien aéré, à l’ombre, en les retournant tous les jours. Le séchage doit être le plus rapide possible pour éviter le noircissement des feuilles. Il est possible de suspendre la plante en petits bouquets dans un endroit sec et aéré. Sachez que les feuilles ne conservent pas leur arôme au-delà de 1 an. Vous pouvez aussi cueillir quelques tiges au gré de vos besoins mais les feuilles sont plus aromatiques en juin.

Infusion

Mettez 2 cuillères à café de plante sèche coupée finement ou effeuillez 3 tiges de mélisse fraîche dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 min avant de filtrer.

Pour une bonne digestion, buvez une ou deux tasses après les deux repas principaux.

Pour un bon sommeil, buvez une tasse après le repas du soir et tasse au coucher.

L'hysope

Utilisée en phytothérapie, l’hysope (Hyssopus officinalis) est aussi une très belle plante ornementale, aux épis bleu intense rappelant la lavande, à intégrer dans les massifs ou en rocaille. Impossible de s’en passer !

La cultiver au jardin

L’Hysope aime tous les endroits très ensoleillés, en terre parfaitement drainée, même pauvre et calcaire.

infusion d'hysope

Vertus médicinales

L’hysope est un puissant expectorant et fluidifie les sécrétions bronchique. (Légèrement irritante, utilisez-la qu’une fois que l’affection a régressée). Elle est parfois préconisée en cas d’affection ORL mais dans ce cas là, son utilisation est différente.

Récolte

En été, cueillez l’hysope au moment de la floraison. Faites-la sécher dans un endroit ventilé et ne la manipulez pas pendant le séchage. Quand elle est bien sèche, détachez les fleurs et les feuilles et mettez le tout dans un sachet de papier kraft avec couvercle. Attention, l’hysope ne se conserve qu’un an. Pensez donc à la renouveler chaque année. Vous pouvez aussi conserver une partie et la conserver dans un flacon à usage culinaire.

Infusion

Mettez une cuillère à café de plante finement coupée dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 min avant de filtrer.

En fin d’épisode bronchitique, buvez 2 à 3 tasses par jour.

La guimauve

Autrefois, la guimauve (Althaea officinalis) était largement utilisée en confiserie mais aussi en remède. (Re)découvrez-là !

La cultiver au jardin

La guimauve se plaît en situation ensoleillée dans un sol riche et bien drainant, même sec. Elle redoute les excès d’eau en hiver. La plante a une durée de vie assez courte (5 voire 6 ans).


infusion et macération de guimauve

Vertus médicinales

Prise en tisane, la guimauve est un antitussif (pour les toux d’irritation sans expectoration). Elle calme la douleur des inflammations de la bouche, de la gorge, de la vessie et des reins (calculs). Enfin, elle est laxative grâce à son mucilage.

Récolte

Cueillez les fleurs juste avant leur épanouissement et les feuilles à la même période. Par contre, les racines se prélèvent en automne. Le séchage des fleurs est un peu délicat. Cueillez-les par temps sec sinon elles noircissent et s’abîment vite. Faites sécher les feuilles, parfaitement propres, à l’ombre, en couche mince sur du papier absorbant. Brossez soigneusement les racines à sec (ne les lavez pas !), fendez-les en deux et coupez-les en fragments d’un demi-centimètre. Faites les sécher dans un endroit chaud et sec. Conservez les fleurs, les feuilles ou les racines à l’abri de la lumière et de l’humidité. Notez que la racine est plus active que les feuilles ou les fleurs.

Macération

Mettez une bonne cuillère à café de feuilles broyées dans une tasse d’eau froide. Laissez reposer 1h en prenant soin de remuer régulièrement. Réchauffez légèrement le liquide une fois filtré avant de le boire. La macération est préférable à l’infusion afin que ses propriétés médicinales (mucilages) ne soient pas inhibées par la chaleur.

On peut faire la même chose avec juste les fleurs.

Buvez 3 tasses par jour pour un effet laxatif, adoucissant et en cas de toux.

Infusion de racines

Plongez 1 cuillère à café de racine finement coupée, dans une tasse d’eau froide. Laissez reposer 1 à 2h. Remuez de temps en temps. Portez à ébullition. Filtrez et buvez 3 à 4 tasses par jour.

L'églantier

L’églantier (Rosa canina) est un rosier sauvage commun de nos campagnes mais il est tout à fait possible de le cultiver au jardin. Il vous charmera alors de ses merveilleuses corolles simples et parfumées au printemps puis vous régalera de ses cynorrhodons dès l’automne.

Le cultiver au jardin

L’églantier s’adapte à tous les sols même s’il a tout de même une préférence pour les terres riches en humus. Enfin, il affectionne le plein soleil, bien qu’il tolère une ombre légère.

infusion de cynorhodons

Vertus médicinales

La tisane de fleurs d’églantier a un effet laxatif tandis que les cynorrhodons sont riches en vitamine C donc toniques et antiscorbutiques.

Récolte

Au printemps, récoltez les fleurs en boutons. Faites-les sécher à l’ombre. Cueillez les cynorrhodons dès le mois de septembre, au fur et à mesure de la maturation des fruits. Choisissez les cynorrhodons les plus gros et coupez-les en deux. Vous pouvez les faire sécher dans un endroit chaud. Quand les fruits sont bien secs, conservez-les dans une boîte fermant hermétiquement. N’oubliez pas d’inspecter la boîte de temps en temps et de jeter son contenu en cas de présence de petits insectes.

Infusion de fleurs

Mettez une pincée de fleurs dans une tasse d’eau bouillante. Pour un effet légèrement laxatif, buvez 3 tasses par jour.

Infusion de cynorrhodons

Plongez 1 à 2 cuillères à café de cynorrhodons concassés, dans une petite casserole. Portez à ébullition, couvrez et laissez frémir pendant 5 min. Eteignez le feu et laissez infuser pendant encore 10 min avec des pelures de pommes non traitées par exemple. C’est délicieux ! Pour un effet tonique, buvez 1 à 2 tasses par jour.

Le cassissier

Le cassissier (Ribes nigrum) sont des arbustes de culture facile dont on récolte traditionnellement les petits fruits noirs et acidulés. Ses feuilles sont largement utilisées en usage médicinal et la tisane de cassis a plus d’un adepte !

Le cultiver au jardin

Les cassissiers se plaisent en terre lourde, fraîche et profonde, au soleil non brûlant et à l’abri des gelées printanières. Certaines variétés sont autofertiles (Andega), d’autres ont besoin d’un partenaire de pollinisation (Géant de Boskoop, Noir de Bourgogne).

infusion de cassis

Vertus médicinales

Les feuilles de cassissier sont diurétiques et peuvent être employées en cas de calculs urinaires, de rhumatismes (goutte) mais aussi de diarrhées.

Récolte

Récolter les feuilles au fur et à mesure des besoins, de préférence au printemps avant l’épanouissement des fleurs. Faites-les sécher dans un endroit sans soleil direct.

Infusion

Mettez 2 cuillères à café de feuilles hachées finement dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 5 à 10 min.

Le cassis est un excellent diurétique, pour cela buvez plusieurs fois par jour, entre les repas.

La passiflore officinale

La passiflore officinale (Passiflora incarnata) est une liane vivace et caduque, plus rustique qu’on ne le pense. Cette espèce botanique forme des fleurs mauves couronnées de grands filaments mauve pâle.

La cultiver au jardin

La passiflore officinale disparaît en hiver mais repart de la souche au printemps jusqu’à -10/-12°C. En climat favorable, elle est persistante et ne nécessite aucune protection particulière. Partout ailleurs, il est plus prudent de lui offrir une situation protégée des vents froids et desséchants. De même, un bon paillage hivernal lui sera bénéfique. La Passiflore aime le soleil et la chaleur ! Plantez-la dans une bonne terre de jardin, profonde et bien drainée, plutôt fraîche en été.

→ N’hésitez pas à consulter notre fiche : »Passiflore, fleur de la passion, planter, cultiver, tailler » .

infusion de passiflore

Vertus médicinales

La passiflore est utilisée pour son effet sédatif, tranquillisant et relaxant. Elle aide à lutter contre l’anxiété, l’angoisse, la nervosité et les troubles du sommeil. Elle sert également en cas de spasmes nerveux et de palpitations cardiaques.

Récolte

Récoltez des tiges complètes de la plante au moment de la floraison puis faites-les sécher dans un endroit sec et aéré. Une fois sèches, hachez-lez puis conservez-les dans un sachet de papier kraft.

Infusion

Plongez une cuillère à café de plante sèche finement coupée dans une tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 à 15 min.

Pour faciliter le sommeil, buvez 1 tasse avant le coucher ou 2 à 4 fois par jours en cas de palpitations.

 

Note de l’auteure : Vous pouvez l’associer à l’aubépine pour renforcer son efficacité.

Les cerisiers

Les cerisiers (Prunus avium, cerasus) sont des arbres fruitiers bien connus pour leurs fruits délicieux et comme le dit la maxime : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », les queues de cerise ont un bel avenir devant elles !

Le cultiver au jardin

Les cerisiers sont peu exigeants et poussent dans tout type de sol frais, léger, profond et surtout non gorgé d’eau. Plantez-les en plein soleil.

→ Découvrez notre fiche conseil : « Cerisier, plantation, tailler et entretien » .

infusion de queues de cerises

Vertus médicinales

Les queues de cerises ont une action diurétique reconnue. Elles sont également sédatives, légèrement laxatives et tout indiquées en cas de problèmes rhumatismaux.

Récolte

Au mois d’avril ou mai, gardez toutes les queues de cerises que vous consommez. Faites-les sécher au fur et à mesure sur des claies à l’ombre. Conservez dans des sachets de papier kraft.

Décoction

Mettez 2 pincées de queues de cerises par tasse. Faites bouillir 10 min puis laissez encore infuser 10 min avant de filtrer.

Buvez 1/2L par jour en cas d’insuffisance urinaire ou de douleurs rhumatismales.

Quelques conseils

Voici quelques conseils supplémentaires :

  • Je ne l’ai pas précisé à chaque fois mais bien évidemment, prenez soin de passer les plantes à l’eau claire avant de les utiliser.
  • Je vous conseille d’utiliser une théière, une tisanière ou tout récipient non métallique pour infuser vos tisanes. Le métal peut parfois donner un goût au liquide.
  • Si vous souhaitez faire des tisanes avec d’autres plantes qui ne sont pas citées ici, notez que la dose est de 1 cuillère à café rase de plante sèche ou fraîche par tasse ou de 2 cuillères à soupe par litre d’eau. Les doses varient selon les plantes et les dépassements de posologie ne jouent qu’un rôle mineur, sauf indication contraire. Vous pouvez aussi consulter notre fiche : « 15 plantes médicinales à cultiver dans son jardin« 
  • Ne consommez pas de plantes qui auraient été souillées par des produits phytosanitaires ! Et ne consommez pas non plus de plantes dont vous n’êtes pas absolument certains de l’identité.
  • Sauf mention contraire (souvent quand il s’agit de problèmes liés à la digestion), les « becs sucrés » pourront bien sûr édulcorer leur tisane : miel, sucre brun, cassonade, sirop d’agave…
  • Pour la conservation, après avoir fait sécher vos plantes dans un endroit frais, aéré et sombre, conservez-les dans des sachets de papier kraft pour une utilisation toute l’année.
  • Enfin, pour filtrer, je me sers un filtre à café universel que je rince simplement à l’eau après utilisation. Il m’arrive aussi d’utiliser des compresses stériles comme infusettes. C’est bien pratique !

Pour aller plus loin

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire