Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
sesleria-associer
association

Sesleria : 7 idées pour l’associer

Au jardin ou en pot

La Sesleria est une graminée basse intéressante pour son feuillage coloré et sa floraison printanière ou estivale en minces épis à l’image de la Sesleria automnalis ou Seslérie d’automne. Elégante en toute saison, elle forme une petite touffe persistante très dense et lumineuse, de 30 à 70 cm de hauteur, selon les espèces. Rustique, non-envahissante, ni trop grande, ni trop petite, elle se plaît partout et s’installe en sol pauvre et drainé, au soleil ou à mi-ombre. Elle ne demande aucun entretien pour peu qu’on la plante en terrain drainé.

Elle est idéale pour apporter de la légèreté et du naturel dans les petits ou grands espaces ensoleillés, même en sol sec l’été.

Elle est facile à associer groupée dans une prairie naturaliste ou en bordure d’allée, en jardin moderne, en rocaille, en massif et même en potée.

Découvrez comment réussir de belles associations avec vos Seslerias !

→ En savoir plus sur la Sesleria dans notre dossier complet : Sesleria : plantation, culture, entretien

En rocaille

Dans un sol particulièrement drainé, la Sesleria pourra être entourée d’autres plantes basses qui comme elle supportent bien la sécheresse en été. Haute de 40 cm, la Sesleria caerulea s’accommode très bien de sols pauvres, rocailleux, calcaires et secs en été. Elle développe des petites touffes bleues très denses et peu hérissées que l’on pourra associer à des plantes rampantes ou basses. Elle forme de magnifiques duos avec  le feuillage bleuté de l’Euphorbia myrsinites, une euphorbe tapissante. Entourez le tout de Lavandes, de l’Eryngium planum ‘Blue Hobbit’, de Carex comans ‘Frosted Curls’ à la crinière trapue d’un vert bleuté, de la Festuca ‘Elijah Blue’ une autre petite graminée vivace et persistante formant de beaux coussins bleutés au port tout aussi hérissé.

On peut la mêler également par exemple à d’autres plantes tapissantes comme les oreilles d’ours (Stachys lanata ou cretica), et l’Artemisia alba ‘Canescens’. Complétez avec des petits Sedums.

Sesleria caerulea, Euphorbia myrsinites, Sedum sexangulare, Stachys lanata, lavande, Carex comans ‘Frosted Curls’ et Festuca ‘Elijah Blue’

En bordure d’allée

Dotées d’une silhouette réduite, les Seslerias peuvent constituer d’excellentes bordures pour une allée. Elles y apportent beaucoup de naturel et de charme champêtre en les soulignant. En prime, elles restent belles toute l’année, même en hiver, et ne s’étendent pas, ce qui important pour la constitution d’une bordure. Choisissez des variétés très basses (40 cm de hauteur), par exemple la Sesleria heufleriana qui garde une allure impeccable en toute saison. Vous pouvez la faire alterner avec un Pennisetum alopecuroides ‘Hameln’ aux épis blancs à reflets bruns, une valeur sûre qui reste bien compacte et ne s’étend pas et avec le Stipa pennata, à la chevelure argentée.

Plantez-les en masse en bordure d’allée, en intercalant des vivaces à floraison estivale ou automnales comme les asters, les Penstemons ou des scabieuses blanches comme la Scabiosa caucasica ‘Alba’.

Au centre Sesleria heuflerinia, accompagnée de Pennisetums ‘Halmen’, d’Asters, de Penstemons fruticosus et de Stipa pennata

En couvre-sol

La Sesleria est une graminée basse adaptée aux conditions difficiles, et précieuse pour l’aménagement des endroits un peu arides, même à mi-ombre, à l’ombre sèche ou en sous-bois. Non envahissante, on peut la planter en masse, pour couvrir le sol efficacement. Elle accepte également très bien les zones battues par les vents et les embruns et permettra de donner du volume dans les pelouses sèches. Vous associerez par exemple la Sesleria caerulea ou la Sesleria argentea, à d’autres petites graminées comme le Stipa tenuissima à l’incroyable chevelure vert frais ondulant à la moindre brise. Pensez également à l’Achillea crithmifolia, qui constitue un couvre-sol persistant gris-vert utilisable sur d’assez grandes surfaces et au Sedum spathulifolium ‘Cape Blanco‘, un orpin rampant formant des rosettes gris argenté à bronze surmontées de fleurs jaune soufre.

Ponctuez la scène avec des vivaces florifères et légères, comme les marguerites des champs, les Asters (Aster cordifolius ‘Idéal’), les scabieuses, des cistes, des lavandes et des romarins ou encore les pavots annuels et les nigelles de Damas.

En sous-bois, elles pourront tenir compagnie aux petites pervenches, aux pulmonaires, aux épimediums et aux vivaces d’ombre sèche comme les carex.

Stipa argentea, Aster cordifolius ‘Ideal’, Stipa tenuissima, Achillea crithmifolia, Sedum spathulifolium ‘Cape Blanco‘, Cistus argenteus et Romarin rampant

 

Dans un massif naturaliste

Pour ce type de composition très naturelle, privilégiez les espèces au port souple et aux coloris changeants, à l’image de la très belle Sesleria automnalis, intéressante pour son feuillage vert clair très vif prenant une teinte blonde au fil des mois ou de la Sesleria argentea avec ses feuilles couleur vert chartreux en plein soleil. Composez avec d’autres graminées altières comme la Stipa gigantea, la Deschampsias flexuosa également souple ou le Miscanthus sinensis ‘Gracillimus pour un aspect sauvage. Elles font merveille également associées à d’autres graminées lumineuses comme les Melicas ciliata qui leur répondront avec naturel.

Les touffes de seslaria viennent en ponctuation, au cœur d’un mélange de vivaces à floraison estivale comme les Achilleas filipendulina ‘Golden Plate’, les Asters, des Echinacées ou des Pavots d’Orient. Les Verveines de Buenos Aires apporteront une belle verticalité à cette scène, quelques lins vivaces la touche élégante et bleutée.

Sesleria automnalis entourée de pavots d’Orient, d’un Miscanthus ‘Gracillimus’, du bleuté de lins vivaces, de Melica ciliata et de verveines de Buenos Aires

Dans un jardin sauvage

Dans un jardin sauvage ou champêtre, comme dans les prairies naturalistes préférez des espèces de Sesleria plus hautes, elles constituent un splendide décor même en hiver, en se fondant naturellement dans une ambiance foisonnante et sauvageonne. Optez pour la Sesleria nitida, haute de 70 cm qui présente un développement plus important sans jamais être envahissante. Complétez avec le Stipa calamagrostis, une autre  graminée gracieuse de taille moyenne, le Panicum virgatum ou encore l’herbe aux écouvillons si poétique. Leurs  épillets allongés offriront un contraste de forme avec les inflorescences plates des Achillées et des orpins d’automne. Dans un sol drainant, elle s’associe facilement à d’autres jolies belles des champs comme des Asters géants  sauvages (Aster laevis, Aster turbinellus), des Verveines de Buenos Aires, des népétas, des Roses trémières et autres chardons comme le Cardère pour compléter une scène sauvage.

Sesleria nitida (© Carolyn Willitts), Sedum spectabile, Stipa calamagrostis, Cardère, Asters turbinellus, roses trémières et Pancium virgatum ‘Squaw’

 

Dans un jardin contemporain

Avec son allure un peu hérissée et sa floraison graphique, la Sesleria apporte une touche un peu moderne dans un jardin contemporain et graphique, ou un jardin sec ou minéral. Elle peut permettre de structurer et ponctuer un décor épuré. Dans un jardin urbain aux lignes sobres, elle permettra d’adoucir les structures en béton. Dans une ambiance minimaliste, vous pourrez planter quelques touffes de Seslerias aux côtés de Phormiums comme le Phormium tenax.

Au pied d’un Fargesia robusta ‘Pingwu‘, une variété de bambou non-traçante très graphique, elle constitue un beau couvre-sol graphique. Elle formera également un beau duo contrasté en termes de couleurs et de formes avec des Agapanthes.

Les feuillages sombres feront ressortir sa chevelure colorée qui accroche la lumière en été et qui blondit au fil des saisons. Le Panicum virgatum ‘Blue Darkness’, une autre  robuste graminée au feuillage panaché de pourpre-noir et de vert-bleuté sera  très apprécié au cœur de cette composition contemporaine. Associez-leur des formes boules contrastantes, en choisissant par exemple des Pittosporum tenuifolium ‘Tom Thumb’.

Sesleria caerulea, Pittosporum ‘Tom Thumb’, Phormium tenax, Agapanthes et Panicum virgatum ‘Blue Darkness’

 

En pot

La Sesleria s’adapte aussi très bien à la culture en pots, à condition de lui offrir un substrat suffisamment drainé. Avec sa silhouette réduite mais élégante et légère, elle permet d’alléger certaines compositions florales. On choisira les espèces les plus basses se tenant bien en place toute l’année, à l’image d’une Sesleria caerulea. Elle accompagnera la floraison d’annuelles estivales comme les cosmos, nigelles, Diascias ou de petits dahlias.

Pour étoffer une composition de graminées, vous pourrez lui associer un Pennisetum alopecuroides ‘Goldstrich’, une autre petite graminée compacte, originale et bien rustique ou une Festuca glauca qui fera écho à son fin feuillage bleuté.

Sesleria caerulea, Cosmos, Diascias et Dahlias

 

Articles connexes


Fiche Famille

Sesleria : plantation, culture, entretien

Lire la suite +

Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

conseil

Graminées : quelle variété choisir ?

Lire la suite +

conseil

9 graminées pour sol sec

Lire la suite +

conseil

Comment créer un jardin de graminées ?

Lire la suite +

conseil

Planter des graminées

Lire la suite +
Jardin Naturaliste

Inspiration

Jardin Naturaliste

Ce jardin d'un nouveau genre combine couleur, souplesse et structure. Si le maître mot est
Lire la suite +
Jardin Contemporain

Inspiration

Jardin Contemporain

Avec une forte présence minérale - bois, métal, et pierre - le jardin contemporain allie d
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire