Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Associer les Chionodoxas
association

Associer les Chionodoxas

Installez ces petites merveilles de douceur au jardin

Les Chionodoxas, connus aussi sous le nom de Gloire des neiges, portent bien ce nom tant ils sont parmi les premiers à sortir leur tête en fin d’hiver, pour nous réjouir de l’arrivée imminente du printemps. En même temps que les Narcisses, les Muscaris, les Nivéoles, les Scilles dont ils partagent le genre, ils nous enchantent en tapis bleus lumineux pour les espèces botaniques. On en trouve aussi des roses et des blancs, les mélanger ensemble est d’ailleurs un plaisir pour les yeux.

Ils se naturalisent aisément en sol léger et frais, sous un soleil doux ou à mi-ombre. Originaires d’Asie Mineure, ils poussent à l’état naturel en lisière de sous-bois ou en prairies rocailleuses. Ils sont très rustiques et leur feuillage fin de jacinthe, caduc, disparaît l’été pour réapparaître en février ou mars. Même si ces bulbes ne dépassent pas 15 à 20 cm, ils ont une place importante au jardin en tant que symboles de l’éveil de la terre. Et grâce à leur petite taille, ils se glissent un peu partout et s’installent dans nombre de scènes de fin d’hiver et de printemps. Trouvez-leur facilement une place pour profiter des premières floraisons de bulbes après l’hiver.

Découvrez où les installer au jardin, en pleine terre ou en jardinières et pots et comment les associer harmonieusement.

Avec des bulbes de printemps

Quand le soleil commence à réchauffer la terre et que la neige fond, les bulbes printaniers sont les premiers à sortir du sol, au premier rang desquels notre Chionodoxa, Jonquille, Anemone nemorosa, Muscari, Jacinthe, Tulipe botanique et Crocus. En février ou en mars, ils apprécient tous un peu de soleil pour fleurir, un sol léger qui n’étouffe pas les bulbes, un sol frais pour pouvoir pousser.

Le Chionodoxa offre une fleur très lumineuse en étoile à cœur blanc et comme dégradée de bleu cobalt pour les espèces botaniques : Chionodoxa lucilae, Chionodoxa forbesii et Chionodoxa sardensis.

Tous ces petits bulbes s’entendent bien ensemble. Ici, Le Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’ est associé avec la Tulipe clusiana ‘Honky Tonk’, le Narcisse tazetta ‘Avalanche’, le Muscari neglectum, l’Ipheion uniflorum ‘Charlotte Bishop’.

gloire des neiges

Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’, Tulipe clusiana ‘Honky Tonk’, Narcisse tazetta ‘Avalanche’, Muscari neglectum, Ipheion uniflorum ‘Charlotte Bishop’

En bordure de massif

D’une petite hauteur, environ 15 cm en fleurs, le Chionodoxa se place en bordure de massif, qu’il souligne joyeusement. Sous les vivaces et arbustes à floraison d’hiver, il fait la transition avec les futurs massifs printaniers.

Le Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant’, rose et un peu plus grand comme son nom l’indique, 20 cm de hauteur, est ici sous un Hamamelis x intermedia ‘Jelena’, en compagnie d’Hellébores, Helleborus sternii ‘Remi’ et ‘Grey Star’. D’autres petits bulbes : le perce-neige, Galanthus nivalis et l’Eranthis hyemalis à la curieuse forme de fleurs posées sur une collerette au feuillage découpé, se joignent à cette scène hivernale.

Gloire des neiges

Eranthis hyemalis, Hamamelis x intermedia ‘Jelena’, Galanthus nivalis, Helleborus sternii ‘Remi’, Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant’, Helleborus ‘Grey Star’

En tapis

Les tapis de bulbes printaniers évoquent les scènes de promenade, en sous-bois ou dans les clairières. Les bulbes se naturalisent d’autant mieux qu’ils sont plantés en masse, c’est dans cette condition que vous les verrez prospérer et se multiplier très rapidement. Plantés à l’automne dans une pelouse qu’on ne prévoit pas de tondre avant avril ou mai, ils éclosent comme une surprise sous un soleil doux de début de printemps.

Choisissez de planter des variétés roses et blanches de Chionodoxas, en plus des bleues. Ajoutez des Scilles, proches cousines. Ponctuez pour rythmer de formes et hauteurs différentes : Tulipes botaniques et/ou Jonquilles et Crocus.

Ici, tableau pastel avec des Chionodoxas en mélange, une Scille mischtschenkoana ‘Tubergeniana’, une Jacinthe ‘Gipsy Princess’ et une Tulipe ‘Lady Jane’.

Gloire des neiges

Chionodoxas en mélange, Scille mischtschenkoana ‘Tubergeniana’, Jacinthe ‘Gipsy Princess’, Tulipe ‘Lady Jane’

En rocaille

Les Chionodoxas ont leur place aussi en rocaille, au soleil, en sol léger et frais, sableux éventuellement, à condition que la situation ne soit pas aride plus tard dans la saison. Même si le feuillage des Chionodoxas aura disparu à ce moment-là, les bulbes souffriraient dans le sol.

Plantez-les avec des petites plantes grasses comme les Sedums, des plantes alpines, des fleurs sur rosette basse. Ici, le Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant‘ côtoie une Tulipe turkestanica et un Iris reticulata ‘Djit’. Un Phlox subbulata ‘Emerald Cushion Blue’ et un Sysirinchium ‘Lucerne’ fleurissent un peu plus tard en saison.

gloire des neiges

Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant’, Tulipe turkestanica, Iris reticulata ‘Djit’, Phlox subbulata ‘Emerald Cushion Blue’, Sysirinchium ‘Lucerne’

En sous-bois

Sous des arbres caducs, le Chionodoxa trouve le soleil qui lui faut pour fleurir en février ou mars et un peu d’ombre le reste de l’année quand il entre en dormance. Ses compagnes, vivaces de sous-bois, apprécient aussi cette situation quand les températures montent.

Au pied d’un bouleau par exemple, ici un bouleau blanc de l’Himalaya, Betula utilis var. jacquemontii ‘Doorenbos’, s’entendent entre floraisons bleues un Corydalis ‘Craigton Blue’ très lumineux, un Ajuga reptansun Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant, un Brunnera macrophylla ‘Looking Glass’ et le joli feuillage d’une Heuchère ‘Prince of Silver’. Pensez aussi aux Consoudes, aux Lamiums, aux Phlox de mi-ombre, aux Pervenches.

Gloire des neiges

Ajuga reptans, Betula utilis var. jacquemontii ‘Doorenbos’, Brunnera macrophylla ‘Looking Glass’, Heuchère ‘Prince of Silver’, Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant, Corydalis ‘Craigton Blue’

En duos

Avec les floraisons bleues, on peut avoir envie d’un simple duo contrasté avec un feuillage spécial pour le mettre en valeur. On peut aussi être tenté par une simple harmonie de couleurs similaires.

Ici à gauche, le Chionodoxa sardensis avec un Milium effuseum ‘Aureum’ au feuillage fin et doré. Au milieu, un Mukdenia rossii, jolie vivace au feuillage découpé qui rougit plus tard en saison et le Chionodoxa luciliae ‘Alba’. À droite, un Ophiopogon planiscapus nigrescens au feuillage de graminée si noir et un Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’.

Gloire des neiges

De haut en bas et de gauche à droite, duos contrastés ou équivalents : Chionodoxa sardensis et Milium effuseum ‘Aureum’, Mukdenia rossii et Chionodoxa forbesii ‘Alba’, Ophiopogon nigrescens et Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’

Tout en blanc

Dans un jardin blanc, très lumineux, en bordure : utilisez le Chionodoxa luciliae ‘Alba’ d’un blanc pur seulement rehaussé de ses petites étamines jaunes, avec le si joli Leucojum vernum (la Nivéole de printemps) aux clochettes délicates et avec le bien nommé Narcisse poeticus ‘Recurvus’, qui fleurit un peu plus tard, en avril-mai.

Gloire des neiges

Chionodoxa luciliae ‘Alba’, Narcissus poeticus ‘Recurvus’, Leucojum vernum

Ou en bleu

Autant que le blanc, le bleu donne des envies de monochrome. On prend plaisir ensuite à observer les nuances de couleur, les différentes valeurs de bleu.

Un Chionodoxa luciliae est ici en compagnie de l’Anémone blanda ‘Blue Shades’ et du Muscari azureum aux nuances claires et fraîches. Il existe bien d’autres nuances de Muscari et pensez aussi aux autres floraisons bleues de printemps : Iris reticulata, Jacinthes, Ipheion, au Lithodora diffusa ‘Heavenly Blue’, Véroniques et Géraniums pour faire durer les floraisons.

Gloire des neiges

Chionodoxa luciliae, Anémone blanda ‘Blue Shades’, Muscari azureum

En jardinière ou en pot

Les bulbes de printemps se plaisent aussi en jardinière ou en pot, on peut ainsi les observer de près. Leur petite taille donne envie de les approcher des yeux. Il est tentant alors de les associer avec quelques bulbes originaux, plus rares, peu connus. Plantez-les dans un substrat léger, humifère et drainé. Arrosez régulièrement pour le maintenir frais. Continuez à arroser légèrement une fois les plantes défleuries pour que le substrat ne dessèche pas.

Ici, un Erythronium ‘Pagoda’ aux pétales jaunes joliment recourbés, un Puschkinia scilloides Libanotica’ aux fleurs en étoile bleu ciel striées de turquoise, un Fritillaria meleagris, la Fritillaire pintade, au motif en damier accompagne le Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’, mis en valeur par le feuillage noir de l’Heuchère ‘Black Pearl’. Installez cet ensemble à mi-ombre, certaines de ces plantes ne supportent pas le plein soleil.

Gloire des neiges

Puschkinia scilloides ‘Libanotica’, ‘Heuchère ‘Black Pearl’, Erythronium ‘Pagoda’, Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’, Fritillaria meleagris

Pour une composition plus classique, tout en couleur, plantez par exemple le Chionodoxa forbesii ‘Violet Beauty’ avec la ravissante violette du Labrador, Viola labradorica, au feuillage très décoratif en forme de cœur. Ajoutez des bulbes de Narcisses : ici les variétés ‘New Baby’ et ‘Tête à Tête’. Plantez aussi un Cyclamen coum ‘Rose’. Un lierre, Hedera Helix ‘Shamrock’, garnit le pot de son feuillage toute l’année. Privilégiez aussi la mi-ombre pour cet arrangement.

Gloire des neiges

Narcisse ‘Tête à Tête’, Viola labradorica, Cyclamen coum ‘Rose’, Narcisse ‘New Baby’, Hedera Helix ‘Shamrock’, Chionodoxa forbesii ‘Violet Beauty’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire