Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
fougères persistantes
conseil

7 fougères persistantes

Les plus belles variétés

On apprécie les fougères pour leurs frondes élégantes, joliment découpées, qui amènent au jardin un aspect très sauvage et luxuriant. Il en existe de nombreuses espèces et variétés, qui peuvent être caduques ou persistantes. Ces dernières gardent leurs frondes en hiver, restant décoratives tout au long de l’année, même en hiver lorsque les autres fougères sont au repos. Il existe aussi des fougères semi-persistantes : qui gardent leurs feuilles en hiver sous un climat doux, mais qui les perdent si les températures deviennent trop froides pour elles. Nous vous présentons ici notre sélection des plus belles fougères persistantes, ainsi que quelques idées pour les associer. Pour plus de choix, n’hésitez pas à consulter toute notre gamme de fougères persistantes.

Le Dryopteris erythrosora

Haut en couleurs, le Dryopteris erythrosora est l’une des plus belles fougères persistantes. Ses frondes, portées par un pétiole rougeâtre, changent de couleur au fil des saisons : se déployant d’abord dans des teintes rose cuivré – jaune orangé lorsqu’elles apparaissent, elles deviennent ensuite vert clair, puis prennent une teinte rouge brun cuivré en automne, avant de devenir vert franc en hiver. Ses frondes ont une belle forme triangulaire, mesurant environ 70 cm de hauteur pour 40 cm de largeur, et sont finement divisées.

Nous vous conseillons de planter le Dryopteris erythrosora en pleine terre, à l’ombre ou mi-ombre, dans un sol frais, riche en humus, neutre à acide. Comme de nouvelles frondes apparaissent au printemps pour régénérer le feuillage, n’hésitez pas à tailler en mars-avril les vieilles frondes abimées par le froid. Le Dryopteris erythrosora accompagnera à merveille le feuillage coloré des heuchères, ou composera une scène exotique avec le feuillage des Fatsia japonica, Tetrapanax, bambous, fougères arborescentes, Colocasia

Le feuillage du Dryopteris erythrosora

Les jeunes frondes du Dryopteris erythrosora prennent une belle couleur cuivrée !

L'Asplenium scolopendrium

La Scolopendre, aussi appelée Langue de cerf, est une fougère originale qui forme des touffes aux frondes dressées, entières et allongées (d’où son surnom de Langue de cerf). Elles mesurent 30 à 60 cm de long et sont plus ou moins ondulées sur le bord du limbe. Elles ont une belle couleur vert brillant (assez claires lorsqu’elles sont jeunes, elles deviennent plus foncées en vieillissant) ! C’est une fougère qui est assez commune en France à l’état sauvage, dans les forêts, généralement sur des sols calcaires. En plus de l’espèce-type, il existe quelques variétés originales : l’Asplenium scolopendrium ‘Undulatum’ se distingue par le bord de son limbe fortement ondulé, et l’Asplenium scolopendrium ‘Cristatum’ a l’extrémité de ses frondes redivisée en plusieurs segments.

Plantez la scolopendre à l’ombre ou à mi-ombre, dans un sol frais à humide, plutôt calcaire. Elle sera parfaite en sous-bois en compagnie d’hostas, de pervenches, sceaux-de-salomon, aspérules odorantes… Elle peut aussi pousser en rocaille, sur un vieux mur, ou sur les berges d’un bassin. Nous vous conseillons aussi de couper les anciennes frondes en fin d’hiver, si vous constatez qu’elles sont abimées. Hormis cela, la scolopendre pousse très bien toute seule et ne demande que très peu d’entretien. Ses frondes entières lui donnent un style un peu exotique, mais elle a une excellente rusticité, puisqu’elle est capable de supporter jusqu’à – 30 °C !

Les frondes de la fougère scolopendre

L’Asplenium scolopendrium porte des frondes allongées, non divisées. Ici, la variété ‘Angustifolia’, aux feuilles un peu plus étroites que l’espèce-type (photo Krzysztof Ziarnek)

Le Polystichum acrostichoides

Originaire d’Amérique du Nord, le Polystichum acrostichoides doit son surnom de Fougère de Noël à ses frondes qui persistent même en plein hiver. Il porte un beau feuillage vert foncé et brillant, avec des frondes une seule fois divisées, constituées de 20 à 35 paires de pinnules. Lorsqu’elles apparaissent au printemps, les jeunes frondes ont des reflets argentés. C’est une petite fougère, qui n’excède pas 40 cm en tous sens. Elle se plaira dans une rocaille fraiche et ombragée. Néanmoins, peu exigeante, elle a l’avantage d’accepter les sols secs. Lorsqu’elle s’y plait, elle peut s’étaler avec le temps grâce à ses rhizomes rampants. Plantez-la en compagnie d’arbustes tels que les mahonias, houx, cotoneasters, et en compagnie d’autres fougères persistantes comme les scolopendres.

Parmi les polystichums, vous pouvez aussi choisir les Polystichum setiferum, P. polyblepharum, P. munitum ou P. tsus-simense, qui sont également persistants.

Le feuillage de la fougère de Noël - Polystichum acrostichoides

Le Polystichum acrostichoides porte de belles frondes vert foncé et brillantes (photo Cranbrook Science)

Le Polypodium vulgare

Le Polypode commun est une ravissante petite fougère, facile à cultiver, qui trouvera sa place dans la plupart des jardins. C’est une fougère assez commune dans la nature en France, que l’on rencontre facilement en sous-bois. Elle possède un rhizome rampant, sur lequel sont insérées des frondes étroites et allongées, une seule fois divisées. Ses rhizomes ont la particularité d’être comestibles, ils ont un surprenant goût de réglisse !

Le Polypode est capable de pousser à peu près partout : au sol, entre les rochers, sur des murets en pierre, ou même directement en épiphyte sur des troncs d’arbres moussus ! Il apprécie néanmoins les sols frais, fertiles et riches en humus, tels qu’on en trouve en sous-bois. En sous-bois, vous pouvez l’associer à un lierre panaché, des pervenches, astrances, hakonechloas, hostas

Les frondes du Polypode commun

Le Polypodium vulgare peut pousser au sol, en épiphyte sur le tronc d’arbres moussus, ou entre des pierres sur un muret ou une rocaille (photo Björn S.)

Le Cyrtomium fortunei

Le Cyrtomium fortunei, surnommé Fougère-houx ou Aspidie en Faux, est une très belle fougère asiatique, qui forme des touffes élégantes. Celles-ci sont formées de frondes souples mesurant jusqu’à 60 cm de long, composées de pinnules oblongues et coriaces, en forme de faux. Elles rappellent les feuilles du houx et du mahonia, d’autant plus qu’elles sont vert foncé brillantes à maturité (et d’un très beau vert clair lorsqu’elles sont jeunes). Le Cyrtomium fortunei apprécie les sols riches, humifères, frais et bien drainés, sans excès d’humidité en hiver. Il a besoin d’être cultivé à l’ombre ou à mi-ombre. Le Cyrtomium est une très belle fougère à installer dans une cour intérieure ou un patio, pour créer un effet japonisant, en compagnie d’un érable du Japon, d’ophiopogons, Hakonechloa, Carex, bambous

Dans un style très proche, vous pouvez aussi choisir le Cyrtomium falcatum.

Le feuillage de la Fougère-houx, Aspidie en faux, ou Cyrtomium fortunei

Les frondes du Cyrtomium fortunei, qui rappellent le feuillage du Mahonia (photo harum.koh)

L'Asplenium trichomanes

L’Asplenium trichomanes est une petite fougère, très différente des autres espèces. Elle ne dépasse pas 15-20 cm en tous sens. Elle forme de petites touffes d’où partent de longues et fines frondes, caractérisées par un rachis noir portant de chaque côté de petites pinnules ovales ou arrondies, vertes. Comme ses frondes, longues et fines, évoquent des cheveux, cela lui vaut ses surnoms de Fausse capillaire ou Capillaire des murailles. Les frondes restent en place en hiver, mais elles peuvent se dessécher en cas de sécheresse estivale, même si cela ne compromet pas la survie de la plante.

L’Asplenium trichomanes est une plante qui se plait dans les interstices des murets, à l’abri du soleil direct. Elle est capable de pousser avec très peu de substrat. Elle est idéale sur un muret, entre des pierres, et peut aussi trouver sa place dans une rocaille. Nous vous conseillons de l’associer à la délicate Cymbalaria muralis, à un lierre panaché, à des Ajuga reptans, Polypodium vulgare, Asplenium ceterach

Le feuillage de la fougère Asplenium trichomanes

Les petites frondes allongées de l’Asplenium trichomanes (photo Björn S.)

Le Blechnum spicant

Le Blechnum spicant est une belle fougère qui forme une touffe d’où partent des frondes allongées et étalées, divisées en nombreuses et fines folioles vert foncé. Elle donne en été des frondes fertiles dressées, qui portent les spores. Elles ressemblent aux frondes stériles, mais avec des pinnules beaucoup plus étroites. On la trouve dans la nature en France, en sous-bois. Elle se plait en effet à l’ombre, sur sol frais à humide mais drainant, acide. Au jardin, elle trouvera sa place dans une rocaille ou un talus ombragé. Associez-le par exemple à des épimédiums, heuchères, lamiers, ajugas

Vous pouvez aussi choisir sa cousine, le Blechnum penna-marina, également persistante. Il s’agit d’une petite fougère au port tapissant.

Les frondes du Blechnum en épi

Le Blechnum spicant porte un feuillage allongé et vert brillant, divisé en segments fins (photo Ryan McMinds)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire