Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
conseil

Fougères : comment les choisir ?

en fonction de votre situation et de vos envies !

Les fougères sont des plantes au feuillage particulièrement élégant, parfois décoratif durant toute l’année ! N’ayant ni fleurs ni graines, elles constituent véritablement un groupe à part. Elles se distinguent par leur superbe graphisme, dû à leurs frondes élancées et finement divisées. Et elles apportent immédiatement une sensation de fraîcheur au jardin !

Les fougères offrent une vraie diversité… Entre les espèces caduques, les persistantes, celles aux frondes colorées, les petites espèces tapissantes et les grandes fougères exubérantes, il n’est pas simple de s’y retrouver ! Pour choisir une fougère, prenez en compte les conditions de culture, la nature de votre sol et l’exposition. Souhaitez-vous une fougère pour habiller le pied de quelques arbres, végétaliser un muret ou une berge de bassin ? Cherchez-vous une fougère exubérante, ou une petite au port tapissant ? Disposez-vous de beaucoup de place ? Souhaitez-vous la cultiver en pot ou en pleine terre ?

Par chance, les fougères sont si diversifiées que vous en trouverez forcément une adaptée à votre situation ! Si la plupart préfèrent les sols acides, d’autres se plairont en terrain calcaire. Si elles aiment l’humidité, certaines tolèrent aussi très bien la sécheresse. Si la quasi-totalité des espèces a besoin d’ombre, certaines peuvent pousser en plein soleil !

Elles répondent à des usages variés et peuvent être cultivées en sous-bois, en rocaille, sur le bord d’un bassin, en pot, voire même sur un mur végétal ! Découvrez nos conseils pour faire le bon choix.

Pour quelle situation ?

Si la majorité des fougères se plaisent en terrain frais, ombragé et légèrement acide, voici quelques exceptions !

  • En terrain calcaire

Vous pouvez contrôler le pH de votre terrain avec un kit d’analyse de sol vendu en jardinerie. Les Adiantum ont une préférence pour les terrains calcaires. Vous pouvez par exemple choisir l’Adiantum capillus-veneris, qui vous séduira par la finesse de son feuillage. Les aspléniums apprécient également les substrats calcaires. Ce sont de petites fougères, adaptées aux rocailles et capables de tolérer une relative sécheresse. Découvrez la scolopendreAsplenium scolopendrium, aux frondes entières et dressées. Elle se plaira à l’ombre, éventuellement en rocaille. Si vous souhaitez une fougère un peu plus imposante, tournez-vous vers les Cyrtomium falcatum, Dryopteris filix-mas ou Dryopteris erythrosora ! Ce sont des espèces plus classiques, de taille moyenne, qui trouveront facilement leur place dans un massif. Évitez surtout le Blechnum spicant et l’osmonde royale (Osmunda regalis), ils ne tolèrent pas le calcaire !

La Capillaire de Montpellier

Adiantum capillus-veneris (photo Marija Gajić)

  • Au soleil

Bien que la majorité des fougères préfèrent l’ombre, certaines espèces peuvent tolérer le soleil du moment que le sol reste frais. C’est le cas des Onoclea sensibilis, Dryopteris filix-mas, Osmondes ou des Matteuccias. Dans la nature elles poussent parfois en terrain dégagé. Si votre sol est sec, choisissez plutôt le Cheilanthes lanosa. Vous pouvez par exemple l’installer sur une rocaille ensoleillée en compagnie de la Fétuque bleue. Vous pouvez aussi planter l’Asplenium ceterach sur un muret au soleil.

fougères et fétuques, pour une rocaille au soleil

Vous pouvez composer une rocaille ensoleillée avec Cheilanthes lanosa (photo Krzysztof Ziarnek), Festuca glauca (photo Raul654) et Ceterach officinarum (photo Muriel Bendel)

  • En terrain sec

Il serait dommage de penser qu’un terrain sec ne permet pas la culture de fougères. L’espèce la plus adaptée à la sécheresse est le Cheilanthes lanosa. Elle supporte même le soleil ! Découvrez aussi l’Asplenium trichomanes et le Polypodium vulgare, ce sont de petites fougères, peu exigeantes, capables de pousser avec peu de terre. Vous pouvez même les installer sur des murets. Quant à la fougère mâle (Dryopteris filix-mas), elle tolère la sécheresse si elle est plantée à l’ombre. Le Polystichum setiferum et les cyrtomiums sont capables de supporter des sécheresses temporaires. Le Cyrtomium falcatum porte un beau feuillage, vert tendre puis vert sombre, assez peu découpé.

La fougère Cheilanthes lanosa supporte la sécheresse

Cheilanthes lanosa (photo Stan Shebs)

  • En sol constamment humide

Les osmondes, Athyrium, Onoclea sensibilis et Adiantum pedatum apprécient les terrains qui restent humides. Les athyriums sont des fougères assez classiques, de taille intermédiaire. Certaines variétés offrent des feuillages décoratifs par leurs couleurs originales, comme les frondes argentées et pourpres de l’Athyrium niponicum ‘Pictum’. Les osmondes sont des plantes hautes et majestueuses, tandis que l’Onoclea sensibilis est une petite fougère rampante. Enfin, l’Adiantum pedatum est remarquable par son feuillage très fin et découpé. Alors, si votre terrain est particulièrement humide, voire marécageux, et que les autres plantes ont du mal à y pousser, profitez-en… vous trouverez facilement une fougère pour occuper cet espace ! Ces fougères se plairont aussi en bordure de bassin.

Les frondes délicates de la Capillaire du Canada

Adiantum pedatum (photo Stan Shebs)

Pour quel effet visuel ?

  • Pour en profiter même en plein hiver !

Choisissez des espèces persistantes pour profiter de leur feuillage graphique toute l’année ! Nous vous conseillons le Dryopteris erythrosora ou le Polystichum polyblepharum. Ce sont de grandes fougères aux frondes très découpées, qui feront un bel effet dans un massif ou en isolé. Craquez pour le superbe feuillage du Dryopteris erythrosora, il change de couleur au fil du temps ! Vous pouvez aussi choisir de plus petites fougères, comme l’Asplenium trichomanes, l’Asplenium scolopendrium ou le Polypodium vulgare. La plupart des aspléniums sont persistants.

Évitez les Athyrium, osmondes ou Adiantum pedatum !

Des fougères aux frondes persistantes

Dryopteris erythrosora et Polystichum polyblepharum

  • Pour un feuillage coloré !

Et oui, les frondes des fougères ne sont pas forcément vertes : même si elles sont moins fréquentes, certaines fougères prennent d’autres teintes. Laissez-vous surprendre par le remarquable feuillage des Athyrium niponicum ! La variété ‘Pictum’ offre des frondes argentées nuancées de pourpre, tandis que celles de ‘Ursula’s Red’ forment un beau contraste avec une bande bordeaux sombre au centre de la fronde, et le reste de la fronde couleur argentée. Quant au Dryopteris erythrosora, il porte un splendide feuillage qui change de teinte : les frondes sont d’abord roses lorsqu’elles sont jeunes, elles deviennent ensuite bronze puis vertes. Dryopteris lepidopoda offre un des plus beaux feuillages : ses jeunes frondes sont orange doré et nuancées de rouge ! Quant à la petite fougère asiatique Athyrium otophorum var. okanum, elle porte des frondes jaune crème lorsqu’elles sont jeunes, offrant un superbe contraste avec ses nervures pourpres !

Des fougères au feuillage coloré

Dryopteris erythrosora, Athyrium niponicum ‘Pictum’ et Dryopteris lepidopoda

  • Une fougère majestueuse pour un grand jardin !

Les fougères les plus grandes permettent de composer un spectacle vraiment impressionnant ! Avec leur port dressé, les Matteuccia sont particulièrement élégantes. Elles mesurent souvent entre 1 m et 1,60 m. Quant aux osmondes, elles atteignent parfois deux mètres de hauteur ! Plantez-les en sol frais, éventuellement sur le bord d’un bassin. Un peu plus petites, les dryopteris peuvent atteindre 1,30 m de haut, pour presque autant en largeur. À l’inverse, les polystichums, ils ont un port souvent plus étalé que haut. Évitez aussi les aspléniums, ce sont des fougères qui restent petites.

Les Matteuccia sont des fougères imposantes

Matteuccia struthiopteris

  • Une petite fougère en couvre-sol

Les fougères au port tapissant composent de remarquables couvre-sol. Elles sont parfaites pour habiller le pied des arbres ou en bordure de massifs. Pour un feuillage très lumineux et coloré, choisissez l’Onoclea sensibilis ! Elle forme un superbe tapis de frondes qui s’étale largement. Vous pouvez aussi opter pour les polypodes (par exemple Polypodium vulgare). Elles sont moins originales, un peu plus classiques, mais très mignonnes avec leurs petites frondes triangulaires !

L'Onoclea sensibilis pousse en couvre-sol

Onoclea sensibilis (photo C. T. Johansson)

 

Pour quel usage ?

  • En fond de massif

Choisissez des fougères assez grandes, comme les Dryopteris, Matteuccia ou Polystichum. Elles créent un superbe fond de massif, d’un vert qui fait ressortir les floraisons et les couleurs des plantes que vous placerez devant. Optez pour la Matteuccia struthiopteris, pour son port dressé et élégant, ou le Dryopteris filix-mas. Positionnées contre un mur à l’arrière d’un massif, leur graphisme se détachera et sera joliment mis en valeur !

Les frondes de la fougère mâle

En fond de massif, choisissez parmi les fougères à grand développement. Ici, la fougère mâle, Dryopteris filix-mas.

  • Dans une rocaille

Intégrez des fougères à une rocaille fraiche et ombragée ! Poussant spontanément entre des rochers ou sur des murets, la scolopendre (Phyllitis scolopendrium) et les aspléniums sont particulièrement adaptés à ces conditions de culture. Ce sont de petites fougères, qui ne prennent pas beaucoup de place. Découvrez l’Asplenium trichomanes, une petite fougère aux frondes linéaires.

La scolopendre est une fougère adaptée aux rocailles

Asplenium scolopendrium

  • Sur les berges d’un bassin

Les Osmondes et Matteuccia se plairont sur les berges d’un bassin, car on les trouve dans la nature en bordure de ruisseau. Leur végétation luxuriante sera du plus bel effet ! Elles apporteront du volume. Nous vous conseillons de choisir l’Osmunda regalis ou la Matteuccia struthiopteris. Si vous souhaitez une fougère plus petite et rampante, optez pour l’Onoclea sensibilis. Elle formera un tapis de feuilles d’une belle couleur jaune-vert, très lumineuse.

La Matteuccia se plait en bordure de bassin

Matteuccia struthiopteris (photo Ryan Somma)

  • Sur un muret

Pour végétaliser un muret ombragé, nous vous conseillons les polypodes (Polypodium vulgare) ou les scolopendres. Si vous souhaitez un feuillage plus fin, choisissez parmi les aspléniums. La plupart d’entre eux peuvent pousser sur des murets ou dans des rocailles : c’est par exemple le cas des Asplenium trichomanes, Asplenium ceterach et Asplenium ruta-muraria. Si votre muret est ensoleillé, optez plutôt pour le Cheilanthes lanosa.

Des fougères à installer sur un muret

Asplenium trichomanes subsp. pachyrachis (photo Johan N) , Asplenium ceterach (photo Hans Hillewaert) et Asplenium ruta-muraria (photo Muriel Bendel)

 

Articles connexes

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire