Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plante medicinale
conseil

15 plantes médicinales à cultiver dans son jardin

et à utiliser contre les petits maux

Se soigner par les plantes n’est pas nouveau ! En effet, l’usage de plantes médicinales remonte à l’Antiquité et, au Moyen-Âge, ces plantes, appelées « les simples », étaient cultivées dans les jardins des monastères et utilisées pour leurs différentes propriétés. Cette médecine naturelle connaît d’ailleurs un regain d’intérêt et le métier d’herboriste pourrait bientôt être de retour.
Sédatives, stimulantes, vulnéraires, antiseptiques, anti-inflammatoires… ces plantes peuvent soigner toutes sortes de petits maux. Pourquoi ne pas les cultiver au jardin ?

Voici une sélection de 15 plantes médicinales aux nombreuses vertus… à cultiver dans votre jardin !

La sauge (Salvia officinale)

Son nom vient du latin « salvia » qui signifie « celle qui sauve » en raison des vertus qui lui sont attribuées. Tout un programme ! La sauge officinale est la plante indispensable dans tout herbularius, elle faisait partie des simples cultivés obligatoirement dans les abbayes de Charlemagne. Sainte Hildegarde vantait aussi ses mérites. La sauge est cultivée depuis des générations pour ses propriétés médicinales mais aussi culinaires.

plante medicinale

Description

La sauge officinale est une plante vivace rustique, pouvant aller jusqu’à 80cm en tous sens. Elle porte des feuilles ovales, gris-vert et duveteuses. Au froissement, elles dégagent une puissante odeur camphrée. En été apparaissent des épis bleu violacé.

Ses vertus médicinales

On lui reconnaît des vertus digestives, diurétiques, antispasmodiques, stimulantes… Elle est largement utilisée en herboristerie.

Les utilisations

Fraîche, vous pouvez utiliser des brins de sauge entiers, c’est-à-dire la tige feuillée, fleurie ou non. Séchées, seules les feuilles sont utilisées.

Le vin de sauge est un excellent apéritif qui prévient les céphalées et les maux de ventre des suites d’une mauvaise digestion. Sinon, la tisane de sauge est excellente.

A noter que cette famille comprend de nombreuses sauges mais que seules les espèces officinalis et sclarea ont des propriétés médicinales.

La cultiver au jardin

La sauge est facile à cultiver au soleil, dans tous types de sols tant qu’il est léger et très bien drainé. Elle se plaît aussi en pot !

Les menthes (Mentha)

Menthe verte, menthe pouliot, menthe poivrée… Toutes les menthes ont les mêmes propriétés et c’est la plante médicinale la plus utilisée en infusion pour ses vertus digestives.

plante medicinale

Description

Le descriptif de toutes les menthes dépasserait largement le cadre de cette fiche mais il est un détail qui permet facilement l’identification. Il s’agit du parfum de menthe bien connu qui se dégage des plantes lorsqu’on les frôle ou qu’on froisse les feuilles. Que son parfum soit plus ou moins suave ou mentholé, elle dégagera toujours cette fragrance typique qui ne trompe pas.

Ses vertus médicinales

Les menthes sont digestives, cholagogues, antispasmodiques, carminatives et toniques. Elles possèdent aussi un pouvoir stimulant du système nerveux et elle est recommandée en cas de migraines.

Les utilisations

Pour la plupart des menthes, on utilise les feuilles séchées seules ou bien les tiges feuillues fraîches.

En tisane, la menthe peut être employée fraîche ou sèche en cas de mauvaise digestion, de ballonnements ou de fatigue.

Les cultiver au jardin

Les menthes aiment les sols riches et frais, plutôt à mi-ombre bien que la menthe pousse à peu près partout. Il est possible de la cultiver dans un gros pot enterré pour éviter qu’elle ne voyage.

La lavande (Lavandula angustifolia ou officinalis)

Originaire des régions méditerranéennes, la lavande vraie est une plante incontournable appréciée pour son odeur et utilisée dans de nombreux domaines dont la médecine.

plante medicinale

Description

Elle forme un sous-arbrisseau dense, buissonnant et peut mesurer jusqu’à 1m. Elle se reconnait à ses épis floraux parfumés, mauve pâle, presque gris, qui donnent de loin un aspect un peu terne. Parmi les cultivars de renom, retrouvez ‘Munstead’, ‘Hidcote’ ou encore ‘Alba’.

Ses vertus médicinales

La lavande exerce une action antiseptique et cicatrisante, notamment en usage externe sous forme de préparations à base d’huile essentielle. Prise en tisane, la lavande est sédative, antispasmodique et stomachique, elle favorise la digestion tout en calmant d’éventuelles douleurs d’estomac ou des intestins. Cette tisane est absolument délicieuse !

Les utilisations

Frais, vous pouvez utiliser l’épi floral entier. Une fois séchées, seules les fleurs sont utilisées.

L’herboristerie utilise surtout la lavande en tisane. Elle se révèle fort utile en cas de digestion difficile due à une nervosité trop importante. Ses propriétés antiseptiques représentent un réel bienfait pour les adolescents et leurs problèmes de peau.

La cultiver au jardin

Rustique, la lavande vraie pousse dans des sols calcaires ou argilo-calcaires et drainés, en plein soleil. Elle est précieuse en bordure de massif, en rocaille et même en bac.

Le souci des jardins (Calendula officinalis)

Le souci des jardins figurait déjà parmi les plantes médicinales cultivées dans les monastères sous Charlemagne. C’est la plante du jardin de Curé par excellence : simple, bon enfant, colorée et fleurissant pendant de nombreux mois. Il allie des propriétés médicinales mais aussi culinaires. En effet, sa fleur est comestible et orne à merveille les plats et salades.

plante medicinale

Description

Le souci est une plante annuelle incontournable de nos jardins. Ses fleurs se remarquent par leur couleur lumineuse allant du jaune soleil à l’orange vif et parfois presque jusqu’au rouge brique.

Ses vertus médicinales

C’est la plante parfaite pour réparer les lésions cutanées. En effet, la plupart des affections dermiques se trouvent apaisées grâce à lui. Ses fleurs ont également une action cholérétique (qui stimule la sécrétion de bile) et contribuent donc à une meilleure digestion.

Les utilisations

On utilise les fleurs fraîches ou sèches.

Le souci est largement utilisé aujourd’hui dans les domaines pharmaceutiques et cosmétiques. Il est employé pour calmer les irritations et pour être un excellent anti-inflammatoireLes pétales peuvent être infusés en tisane ou servir à la confection d’onguents. Les feuilles fraîches peuvent également servir en cataplasme.

Notez que les variétés horticoles n’ont aucune prétention thérapeutique.

Le cultiver au jardin

De nature complaisante, le souci pousse dans tous types de sols tant qu’il est installé au soleil. S’il se plaît, il se ressèmera spontanément.

La camomille allemande (Matricaria recutita)

Les civilisations de l’Antiquité connaissaient déjà ses vertus médicinales. Le terme « camomille » se rapporte à plusieurs plantes d’aspect semblable : la camomille vraie ou allemande (Matricaria recutita), la camomille romaine (Chamaemelum nobile) et la grande camomille (Tanacetum parthenium). Toutes trois sont médicinales, toutefois la camomille allemande est nettement moins amère que la camomille romaine.

plante medicinale

Description

La camomille allemande est une petite plante annuelle qui fleurit tout l’été. Ses fleurs ressemblent à de petites marguerites blanches à cœur jaune. Elle présente un feuillage très découpé et forme une jolie touffe de 50 à 60cm de haut.

Ses vertus médicinales

La matricaire est anti-inflammatoire, antispasmodique, antalgique, apéritive, digestive, carminative et vulnéraire. Elle possède également un effet bénéfique sur l’appareil génital féminin.

Les utilisations

Utilisez uniquement les fleurs bien épanouies, avant qu’elles ne commencent à se flétrir. Les pétales doivent rester encore bien accrochés au cœur jaune.

Elle est utilisée aussi bien en usage externe, qu’en usage interne : en bain de vapeur pour contrer l’acné, en tisane ou en décoction pour éclaircir les cheveux.

La cultiver au jardin

Peu exigeante, la camomille affectionne les terres sablonneuses et fertiles. Enfin, c’est au soleil qu’elle donnera le meilleur d’elle-même.

La guimauve (Althaea officinalis)

La guimauve avait la réputation de guérir la maladie des écrouelles, maladie si difficile à soigner au Moyen-Âge. La plante se caractérise par son extraordinaire teneur en mucilages. En contact avec des endroits douloureux et enflés, ces mucilages apportent vite un soulagement appréciable.
Elle servait autrefois à fabriquer les fameux marshmallows, aujourd’hui elle est remplacée par la gélatine animale.

plante medicinale

Description

La guimauve est une plante vivace au port arbustif qui peut atteindre 1,50m de hauteur, voire plus pour 1m d’envergure. Les nombreuses fleurs rose pâle apparaissent en été sur un feuillage duveteux vert gris.

Ses vertus médicinales

Jadis, les bâtons de guimauves (morceaux de racines épluchés) étaient donnés à sucer aux bébés en pleurs qui faisaient leurs dents. Elle est réputée pour ses propriétés adoucissantes, émollientes, bénéfiques contre la toux et laxatives.

Les utilisations

Toutes les parties de la plante sont médicinales : fleurs, feuilles et racines. Leurs propriétés sont les mêmes, simplement ce sont les racines qui possèdent la plus grande teneur en mucilages.

Les racines sont utilisées séchées pour confectionner des bâtons (ou hochets de guimauve). Elles servent également en décoctions pour faire des gargarismes en cas de gingivite, d’abcès buccal, de laryngite, de trachéite ou pour imprégner des compresses en cas de piqûre d’insecte, de morsures, d’un hématome ou d’une contusion.

La cultiver au jardin

La guimauve aime les situations bien ensoleillées, ainsi que les terres fertiles et drainantes. Elle supporte très bien la sécheresse mais redoute les hivers très froids et humides.

L’ortie (Urtica dioica)

L’ortie est une invitée des jardins bien connue, constellée de poils urticants infligeant des douleurs cuisantes à celui qui la touche ou la frôle simplement. Mais c’est aussi une plante remarquable sous bien des aspects et qui devrait toujours avoir une petite place dans tous les jardins.

plante medicinale

Description

La grande ortie est une plante vivace aux rhizomes traçants qui peut mesurer jusqu’à 1,50m de hauteur voire plus. Elle présente des fleurs femelles (grappes verdâtres et pendantes) et des fleurs mâles (en épis jaunâtres plus à l’horizontale) sur des pieds différents. Toute la plante est recouverte de poils urticants.

Ses vertus médicinales

L’ortie est hémostatique, dépurative, reminéralisante, diurétique et galactogène. Elle est également recommandée en cas de douleurs articulaires et rhumatismales. Enfin, les feuilles possèdent une exceptionnelle richesse en fer. Une autre espèce, l’ortie brûlante, est une annuelle également reconnue pour ces mêmes propriétés médicinales.

Les utilisations

Toutes les parties de la plante sont médicinales : feuilles, fleurs, graines et racines.

Ses propriétés peuvent être mises à profit en tisane ou bien ses feuilles fraîches peuvent agrémenter les salades printanières. En usage externe, elle a un effet bénéfique sur l’acné, les eczémas, les lésions de la peau sur lesquelles on appliquera des compresses de décoction d’ortie. Les feuilles d’ortie peuvent aussi être cuisinées : soupe, cake ou à la manière des épinards.

La cultiver au jardin

Très commune, l’ortie est naturellement présente un peu partout. Elle se plaît dans tous sols riches, frais à humides et peu importe l’exposition.

La mélisse (Melissa officinalis)

Les vertus médicinales de la mélisse n’avaient pas échappé aux moines des siècles passés qui l’utilisaient dans la fabrication d’une liqueur digestive, la fameuse Chartreuse ou de l’Eau de Mélisse des Carmes célèbre pour prévenir les migraines.

plante medicinale

Description

La mélisse est une plante vivace buissonnante d’environ 80cm. Elle se reconnaît à ses feuilles vert tendre, gaufrées, largement crénelées et dégageant une odeur citronnée lorsqu’on les froisse. Minuscules, les fleurs blanches s’avèrent peu visibles.

Ses vertus médicinales

La mélisse est une excellente plante digestive. Elle favorise la sécrétion des sucs gastriques, résorbe les gaz intestinaux et apaise les spasmes abdominaux.

Les utilisations

Pour les emplois courants, seules les feuilles sont utilisées fraîches ou séchées.

Les feuilles de mélisse sont utilisées en tisane. Hachée, elle peut être parsemée dans les salades, les omelettes, etc.

La cultiver au jardin

La mélisse apprécie une exposition ensoleillée ou à mi-ombre. Très rustique et très accommodante, elle se plaira partout ! Afin de limiter son expansion, cultivez-la en pot et taillez-la au moment de la floraison.

La valériane (Valeriana officinalis)

Jadis, la valériane était considérée comme une plante magique et un puissant philtre d’amour. Aujourd’hui, elle est avant tout utilisée comme remède soporifique.

plante medicinale

Description

La valériane est une vivace dont les tiges cannelées peuvent atteindre 2m de haut. En été, s’épanouissent des fleurs rose pâle à l’extrémité des hampes florales. Les feuilles sont fortement découpées, vert sombre et aromatiques.

Ses vertus médicinales

La principale vertu de la valériane est d’agir sur le sommeil. Elle est sédative, calme les douleurs rhumatismales, céphaliques ou bien gastriques. Elle a également pour vocation de rééquilibrer les troubles émotionnels comme la nervosité ou la dépression. Enfin, la valériane est tout indiquée en cas de troubles respiratoires (asthme, bronchite, toux) ou articulaires.

Les utilisations

Tout le système racinaire est utilisé, soit rhizome et radicelles.

En tisane, elle rend de nombreux services en cas d’insomnies ou en sirop pour lutter contre la toux.

La cultiver au jardin

La valériane officinale affectionne les sous-bois et les zones humides, au soleil ou à mi-ombre. Parfaitement rustique, elle se ressème et se naturalise facilement.

La sarriette des montagnes (Satureja montana)

La sarriette se trouve à l’état spontané dans les régions méditerranéennes. Elle fait partie des plantes recommandées dans le fameux capitulaire de Villis par Charlemagne. La sarriette est aussi utilisée en tant que condiment.

plante medicinale

Description

Sous-arbrisseaux habillés de petites feuilles sombres, persistantes et aromatiques, disparaissant sous une nuée de fleurs blanches au printemps et en été. Elle forme une touffe ligneuse de 30 à 40cm en tous sens.

Ses vertus médicinales

La sarriette possède des propriétés digestives, stimulantes et antiseptiques.

Les utilisations

On utilise les fleurs, les feuilles et les tiges tendres.

On utilise la sarriette en gargarisme en cas de maux de gorge mais c’est en tisane qu’elle excelle contre les ballonnements, flatulences ou à la suite de repas trop copieux. La sarriette fait également partie des plantes stimulantes et se retrouve souvent associée aux tisanes aphrodisiaques.

La cultiver au jardin

Rustique, la sarriette aime les endroits rocailleux donc parfaitement drainés et très ensoleillés. Elle résiste plutôt bien aux étés secs et trouve sa place en bordure de massif ou en rocaille.

Le romarin (Rosmarinus officinalis)

Le romarin a traversé les âges, toujours recommandé par nombre d’illustres personnalités de jadis. Il fait partie des plantes naturelles de la garrigue et du maquis mais on le retrouve traditionnellement dans tous les potagers.

plante medicinale

Description

Le romarin est un arbrisseau toujours vert dont le feuillage persistant est aromatique. Sa floraison a lieu dès la fin de l’hiver avec une remontée en automne en région méditerranéenne, plutôt au printemps au nord de la Loire.

Ses vertus médicinales

Le romarin est un tonique efficace pour le cœur et le foie. Il stimule la mémoire et retarde la sénescence. C’est une bonne plante digestive et capable de combattre les refroidissements et donc de lutter contre les céphalées, les rhumes, les sinusites, etc.

Les utilisations

On utilise les feuilles, les fleurs ou les rameaux, fleuris ou non.

Le romarin est préparé en tisane digestive ou bien infusé dans du vin chaud en cas de refroidissement.

Le cultiver au jardin

Le romarin pousse dans les sols arides et rocailleux, en plein soleil. Il redoute juste les hivers froids et humides. Il trouvera naturellement sa place dans une rocaille ou en pot sur une terrasse ou un balcon.

L’origan (origanum vulgare)

Connue depuis l’Antiquité, la réputation de l’origan n’a jamais failli, bien au contraire. Cette plante fortement odorante possède en effet de puissants principes actifs.

plante medicinale

Description

L’origan ou marjolaine sauvage est une plante vivace qui forme une touffe fortement aromatique d’environ 50cm en tous sens. L’été voit apparaître de jolies fleurs roses pourprées à l’extrémité des pousses. L’origan est parfaitement rustique et facile à cultiver.

Ses vertus médicinales

Il fortifie les estomacs faibles et soulage les aigreurs. C’est aussi un excellent tonique. Il apaise les quintes de toux et aide au désencombrement des bronches. L’origan a aussi des effets bénéfiques sur les affections ORL. Et en effet, la médecine moderne a confirmé que l’huile essentielle d’origan était un remède majeur dans le traitement des angines, rhinites, sinusites et otites. Enfin, il calme certaines dermatoses.

Les utilisations

On cueille les fleurs ou toute la plante selon l’usage que l’on veut en faire. On l’utilise fraîche ou sèche.

La tisane ou infusion est préconisée pour les problèmes respiratoires ou digestifs. En cas de fatigue ou de problème de peau, un bain tonifiant dans lequel vous aurez versé une décoction d’origan sera bénéfique.

Le cultiver au jardin

L’origan excelle en couvre-sol dans les rocailles. Rustique, il répond présent partout et ne demande aucun entretien. Il affectionne les sols secs et le plein soleil. Il peut également être cultivé en pot.

La marjolaine (Origanum majorana)

Originaire du bassin méditerranéen, la marjolaine annuelle est une plante fortement aromatique, utilisée avant tout comme condiment mais elle possède plus d’une corde à son arc. En aromathérapie, on la trouve sous le nom de marjolaine à coquille.

plante medicinale

Description

Haute d’environ 40cm, elle présente d’innombrables petites feuilles vert sombre, légèrement duveteuses. Elle ne fleurit généralement pas en culture mais dans son environnement naturel apparaissent de minuscules fleurs blanches.

Ses vertus médicinales

La marjolaine est précieuse en cas de maux de tête, de rhinites ou de sinusites consécutifs à un coup de froid. Elle est également utile contre les insomnies, les migraines ou l’instabilité psychique.

Les utilisations

Les feuilles sont récoltées puis séchées.

En cas de toux, de rhume ou de sinusite dus à un refroidissement, préparez une tisane. Il est également possible de réaliser des inhalations ou encore de confectionner une huile de massage pour les articulations douloureuses, les douleurs musculaires ou les lumbagos.

La cultiver au jardin

Frileuse, la marjolaine se cultive souvent en annuelle. Elle se plaît en sol léger, fertile et sec. Elle ne supporte pas l’humidité et demande le plein soleil.

Les plantains (Plantago major et lanceolata)

Le plantain est rarement utilisé en France alors qu’il demeure très estimé dans d’autres contrées depuis des lustres.

plante medicinale

Description

Vivaces, ces deux plantains se distinguent par des rosettes basales de feuilles, étroites, érigées et côtelées chez le plantain lancéolé. Tandis que les feuilles sont larges, plates et plaquées au sol chez le grand plantain. L’un comme l’autre, la floraison se manifeste par des épis brunâtres.

Ses vertus médicinales

Grâce à ses mucilages, le plantain est une plante médicinale remarquable. Il fluidifie les sécrétions bronchiques et permet l’expectoration en cas de toux des plus rebelles. Enfin, il adoucit la gorge et c’est un excellent anti-inflammatoire en usage externe.

Les utilisations

Seules les feuilles sont utilisées.

En compresse imprégnée d’une décoction de plantain, il soulage les yeux irrités. Tandis que le frottement de feuilles fraîches soulage rapidement les piqûres d’insectes. Enfin, la tisane agit efficacement sur la toux et les gargarismes soulagent les angines et maux de gorge.

Les cultiver au jardin

Peu exigeants, les plantains sont souvent considérés comme des mauvaises herbes. Ils se plaisent dans tous types de sols, de préférence calcaires, pas trop secs et au soleil.

Le millepertuis (Hypericum perforatum)

Autrefois, le millepertuis était une plante considérée comme magique. En effet, celui que l’on appelait l’herbe de la Saint-Jean faisait fuir les esprits malins. Réputé au Moyen-Âge pour soigner la mélancolie, il n’était pas rare d’y avoir recours, avant qu’il ne tombe dans l’oubli à la fin du 19e siècle. Aujourd’hui, le millepertuis retrouve ses lettres de noblesse.

plante medicinale

Description

Le millepertuis se caractérise par des tiges solides, rougeâtres dont l’extrémité ramifiée porte de nombreuses fleurs jaunes étoilées en été. Par transparence, les feuilles apparaissent criblées de trous qui sont des poches contenant des essences. Selon la richesse de la terre, la plante mesure de 30 à 80cm de haut.

Ses vertus médicinales

Le millepertuis est vulnéraire, anti-hémorragique et antalgique. La médecine moderne a mis en évidence son action sur le système nerveux et le millepertuis est actuellement souvent prescrit contre la dépression nerveuse. L’huile de millepertuis est un remède efficace sur les brûlures (même les coups de soleil).

Les utilisations

On utilise soit les fleurs, soit toutes les parties herbacées tendres selon l’usage que l’on veut en faire.

Les fleurs sont cueillies pour infuser, tandis que les parties tendres de la plante sont utilisées pour confectionner l’huile de millepertuis.

Le cultiver au jardin

Apprécié pour sa facilité de culture, le millepertuis est à son aise au soleil ou à mi-ombre, dans tous sols bien drainés.

Articles connexes


conseil

18 fleurs comestibles

Lire la suite +

Blog

Aromatiques : 5 bonnes façons de les intégrer au jardin

Exhalant mille saveurs et autant de parfums, du plus subtil au plus puissant, les plantes...
Lire la suite +

Blog

Plantes aromatiques à feuillage remarquable : mes préférées

Dans un jardin, les plantes aromatiques sont très souvent réunies au même endroit. C'est pratique...
Lire la suite +

Blog

Faire ses graines, les récolter et bien les conserver

À l’heure de déguster les légumes du potager, il n'est pas rare qu'on s’émerveille de...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire