Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

La menthe : planter, cultiver, bouturer

Les menthes en quelques mots

  • La menthe ou plutôt les menthes, car ils existe de nombreuses variétés, sont des plantes vivaces, aromatiques et médicinales à l’arôme rafraîchissant.
  • Elles se cultivent au jardin ou en pot, au soleil ou à mi-ombre dans une terre riche, fertile et assez fraîche.
  • Elle sont facile et leur entretien ne consiste qu’à limiter leur extension.
  • Leurs feuilles se récoltent d’avril à octobre et servent à faire du thé, à aromatiser les plats, les desserts et les boissons.

Le mot de notre expert

La menthe n’est pas difficile à cultiver, elle pousse et se propage aisément dans le jardin potager, ce qui en fait à la fois sa principale qualité et son principal défaut ! En effet, la menthe a tendance à devenir envahissante, d’autant plus si la terre et l’exposition lui conviennent. Mais, toutes les espèces ne sont pas aussi colonisatrices : la menthe des cerfs, par exemple, se comporte avec plus retenue !

Facile, la menthe est également réputée pour attirer les insectes auxiliaires et éloigner les insectes indésirables du jardin, comme les pucerons, les fourmis, ainsi que certains rongeurs. Dans mon jardin, je la cultive sous mes arbres fruitiers, et, à la floraison, je peux observer de nombreux insectes auxiliaires comme des syrphes, des mouches tachinaires etc…

Les espèces et variétés de menthes sont très nombreuses et offrent, chacunes des parfums et des usages différents. Parmi les plus courantes en culture, on distingue les menthes poivrées, les menthes vertes et les menthes à feuilles rondes.

En cuisine, l’usage de la menthe fraiche est assez peu courante, elle est pourtant capable de rehausser la saveur et la fraicheur de nombreux plats, du taboulé à la mousse au chocolat ! La menthe récoltée au bon moment puis séchée est un ausi vrai bonheur au coeur de l’hiver !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Mentha spp.

Famille : Lamiacées

Nom commun : Menthe

Type : Vivace

Faculté germinative : 5 ans

Exposition : Soleil - Mi-ombre

Sol : humifère, drainant, frais, non calcaire

Rusticité : -15°C

Les menthes sont originaires d’Europe et d’Asie et d’une manière plus générale des zones tempérées. Le nom de genre Mentha viendrait de la mythologie grecque. Nous retrouvons, en effet, le nom Menthé (ou Mentha ou bien encore Mintha) qui est le nom d’une naïade qui s’éprend d’Hadès, le maître des Enfers. Perséphone, l’épouse d’Hadès, se venge de cette relation et transforme Menthé en plante.

Les noms populaires français de la menthe furent nombreux et différaient selon les régions l’utilisation et les espèces de la menthes. Cependant la racine « ment » était souvent présente; un autre nom était couramment donné, « baume » pour l’utilisation qu’on en faisait en tant que pommade.

Des savoirs populaires aux croyances et superstitions, la menthe a accompagné l’homme à travers les siècles. Elle était utilisée pour ses vertus calmantes ou stimulantes, aphrodisiaques et rafraichissantes, et dans certains rituels pour ses propriétés purificatrices.

Les menthes (Mentha spp.) sont des plantes herbacées aromatiques, vivaces, de la famille des Lamiacées. Elles mesurent de 10 à 90 cm de haut selon les variétés et les conditions de culture. La diversité des espèces sauvages et cultivées est très importante, on dénombre pas moins de 18 espèces et une multitude de croisements. Dans les espèces cultivées, les quatre espèces les plus courantes sont :

  • La menthe poivrée (Mentha x piperata)
  • La menthe verte (Mentha spicata)
  • La menthe à feuilles rondes (Mentha rotundifolia)
  • La menthe pouliot (Mentha pulegium)

Les aspects botaniques varient mais toutes ont un point commun : elles produisent des tiges dressées, ramifiées, plus ou moins velues, de section carrée, un caractère typique de la famille des Lamiacées. Les tiges sont vertes (rougeâtre pour la poivrée) et portent des feuilles rondes à ovales lancéolées, dentelées, plus ou moins gaufrées et fortement aromatiques. La floraison a lieu de juin à septembre. Les hampes florales se dressent et portent des épis, capitules ou des inflorescences en verticilles, de petites fleurs rose-mauve. Elles nécessitent la présence des insectes pour transporter le pollen et effectuer la pollinisation. Les fleurs fécondées évoluent en petites graines.

La menthe en fleurs, particulièrement mellifère, attire une grande diversité d’insectes

 

Les principales variétés de menthes

Il existe de nombreuses variétés de menthes, les plus connues étant la menthe verte, la menthe poivrée, la menthe pouliot et la menthe à feuilles rondes. Selon les variétés, les feuilles vous offriront toute une palette de parfums.

 

Différentes variétés de menthes

Menthe poivrée – Menthe verte – Menthe à feuilles rondes – Menthe pouliot

Les variétés de menthe verte ou menthe douce

Menthe marocaine en plants - Mentha spicata Nannah

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 50 cm

Nannah est une variété de menthe verte marocaine, idéale pour le thé à la menthe. De ses feuilles gaufrées vert clair se dégagent un agréable parfum frais.

Menthe - Mentha spicata Wintergreen

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 50 cm

La variété de menthe verte ‘Wintergreen’ surprend par son parfum bien prononcé. A utiliser pour un thé à la menthe ou pour donner de la fraîcheur à vos plats en cuisine.

Menthe espagnole en plants


Hauteur à maturité 50 cm

La menthe espagnole est une variété de menthe verte comme la menthe marocaine. Elle dégage un parfum rafraîchissant et est idéale dans les thés ou pour aromatiser vos plats en cuisine.

Les variétés de menthe poivrée

Menthe poivrée

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 50 cm

La menthe poivrée est une menthe à odeur piquante, très bonne variété à faire sécher pour en faire des tisanes ou à cuisiner pour aromatiser les crudités, le taboulé ou les desserts.

Menthe Chartreuse - Mentha piperita Chartreuse


Hauteur à maturité 50 cm

La Menthe Chartreuse est une variété de menthe poivrée dont l’odeur est bien épicée. Elle est utilisée pour la distillation et rentre dans la composition de la célèbre liqueur au même nom.

Menthe Blanche - Mentha piperata officinalis 'Alba'


Hauteur à maturité 50 cm

Une variété officinale de menthe poivrée ou également appelée menthe blanche. Les feuilles de ces variétés sont moins riches en menthol et plus riches en menthone, composé qui rentre dans la composition de parfums. Très bonne utilisation en cuisine.

Les variétés de menthe à feuilles rondes

Menthe Ananas - Mentha rotundifolia Ananas


Hauteur à maturité 50 cm

Une belle variété de menthe à feuilles rondes panachées exhalant un parfum sucré aux notes de pomme et d’ananas. Idéale pour la confection de desserts ou à mélanger avec un thé vert ou en infusion.

Menthe pomme en plants


Hauteur à maturité 50 cm

La menthe pomme ou Applefruit est une variété de menthe à feuilles rondes dont l’odeur est douce et rappelle celle de la pomme.

Autres variétés à découvrir

Menthe de Corse - Mentha requienii

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 5 cm

La menthe Corse également appelée la Mousse Corse à la particularité d’avoir un port rampant, elle forme un tapis ras composé de petites feuilles rondes au parfum corsé, rappelant la menthe poivrée.

Menthe des Cerfs - Mentha cervina


Hauteur à maturité 50 cm

La menthe des cerfs se distingue par ses feuilles lancéolées et son port rampant, elle se fait assez discrète au jardin. Son parfum est très fort et prononcé, surprenant et agréable.

Menthe Pouliot (Graines) - Mentha pulegium

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité 50 cm

La menthe pouliot est une variété de menthe buissonnante à feuillage persistant et au parfum proche de la menthe verte en plus prononcé et citronné. Elle se consomme sèche.

 

La culture de la menthe

Les menthes sont des plantes vivaces qui sont cultivée sur deux ou trois années car, au-delà, elle ont tendance à s’épuiser et à devenir moins productives. Choisissez avec soin l’endroit où vous souhaitez la semer ou la planter : la menthe se propage très vite grâce à ses racines traçantes. Vous pouvez aussi la cultiver en pot, ce qui permet ainsi de contrôler son expansion.

Le sol et l’exposition

Les menthes se plaisent à toutes expositions, mais installez-les de préférence à mi-ombre. Elles apprécient des sols humifères, drainants et bien frais, voir à tendance humide et non calcaire. Si votre sol est pauvre, apportez du compost bien mûr à l’automne précédent, par griffage sur une profondeur de 5 cm, après avoir bien décompacté le sol.

La menthe s’installe, que ce soit à partir de graines ou de plants, dans une terre préalablement ameublie et bien désherbée. Pour ce faire, décompactez la terre à l’aide d’une grelinette ou d’une fourche bêche, en prenant soin d’enlever les herbes et adventices.

Entretenir la menthe

L’entretien de la menthe est simple  :

  • Arrosez fréquemment en cas de fortes chaleurs et de sols asséchant.
  • Après la floraison, coupez les pieds pour favoriser les nouvelles pousses.
  • Contenez son expansion une fois par an si elle devient trop envahissante dans votre potager ou votre jardin d’aromatiques.

Associer la menthe

Les menthes s’associent bien aux arbres fruitiers, elles bénéficient de la fraîcheur de leur couronne et n’influent pas négativement sur la récolte des fruits. Au contraire, les menthes sont utiles, au moment de la floraison elles attirent de nombreux insectes auxiliaires qui agiront positivement sur les ravageurs des fruitiers.

Cependant, je ne recommande pas de la mélanger aux plates-bandes de légumes, si ce n’est en la cultivant en pots enterrés et placés à des endroits stratégiques comme à proximité des rangs de carottes pour éloigner la mouche de la carotte ou entre les choux pour tenter de dissuader la piéride du chou de venir pondre ses œufs sous leurs feuilles.

 

Planter la menthe au jardin

Les menthes issues des godets se plantent au printemps, idéalement en avril et mai, bien qu’il soit possible de les planter plus tardivement. Il n’existe pas d’exposition idéale pour les menthes car elles plaisent à toutes expositions, avec une petite préférence, néanmoins pour la mi-ombre.

Planter en pleine terre

Lors de la plantation en pleine terre, comptez un espacement de 30 cm entre deux touffes de plants. Comme pour le semis, la plantation s’effectue en sol ameubli et désherbé. Pour planter :

  1. Creusez un trou dont la taille correspond à celle du plant, enrichissez si besoin en compost mûr.
  2. Disposez des deux à trois plants de menthes par trou de plantation.
  3. Comblez les vides avec de la terre.
  4. Procédez à un premier arrosage. Une eau de pluie tiédie au soleil sera préférable.

Son emplacement au potager

Je ne recommande pas de planter de la menthe au milieu des plates-bandes de légumes, sauf si elle est contenue dans un pot enterré comme nous venons de la voir. Si vous souhaitez qu’elle se développe plus librement (sans barrières racinaires), il est plus judicieux de la cultiver dans un carré d’aromatiques ou sous des arbres fruitiers de plus grand développement.

 

La menthe en pot, pour le balcon ou la terrasse

Sur la terrasse ou le balcon, la menthe se cultive facilement en pot. Voici comment bien la planter et l’entretenir.

Comment planter la menthe en pot ?

Pour planter un pied de menthe en pot :

  1. Placez un à deux centimètres de billes d’argiles ou de pouzzolane dans le fond d’un pot (percé) pour le drainage.
  2. Remplissez votre pot de terreau universel que vous pouvez enrichir avec votre compost maison, à raison de 1/3 de compost pour 2/3 de terreau.
  3. Transplantez un à trois godets de jeunes plants au centre du pot (selon la taille du pot) pour former de belles touffes.
  4. Arrosez à l’arrosoir, de l’eau tiédie est toujours préférable.

Conseils d’entretien pour la culture en pots

Pour conserver des menthes en bonne santé :

  • Au départ, lorsque les plants sont jeunes, immergez le pot dans un seau d’eau pendant quelques minutes une fois par semaine (ou plus en période de sécheresse).
  • Quand les plants ont bien repris arrosez par le haut ou bassinez vos pots dans une eau tiédie au soleil, de préférence une eau de pluie.
  • Comme au potager, choisissez un endroit ensoleillé ou légèrement ombragé et veillez en permanence à ce que la terre ne se dessèche de trop.

Si vous partez de plants achetés dans le commerce, n’hésitez pas à couper la moitié des tiges avant de rempoter le plant. Cette opération va stimuler votre plant qui émettra de nouvelles racines et de nouvelles pousses.

La menthe s’adapte très bien à la culture en pots

 

Semer de la menthe

Le semis des menthes est moins pratiqué que la plantation directe, il est cependant pratique pour obtenir des espèces et variétés rares ou une grande quantité de plants. Le semis a lieu de mars à juillet et peut se faire en pépinière sous abri ou en pleine terre.

Le semis sous abri en godets

Le semis sous abri en godets se fait de mars à mai.

  1. Remplissez des godets de terreau spécial semis.
  2. Semez les graines en poquets, à raison de 4 à 5 graines par poquets.
  3. Recouvrez de l’épaisseur des graines, de terreau de semis à l’aide d’un tamis (idéalement), et tassez légèrement avec les doigts.
  4. Arrosez légèrement à l’aide d’un pulvérisateur à eau.
  5. Pour favoriser la germination, recouvrez les godets d’une vitre. Aérez la journée en soulevant la vitre lorsque les plantules seront apparues.
  6. Après la levée, éclaircissez pour ne conserver qu’un seul plant par godet.
  7. A l’automne ou au printemps suivant, selon le développement des plants, repiquez les plants en pleine terre. Prévoyez 30 cm en tous sens entre les plants. Arrosez pour maintenir la terre humide.

Le semis direct en pleine terre

  1. Semez très clair à partir de la mi-mai, lorsque la terre est suffisamment réchauffée.
  2. Recouvrez l’ensemble très légèrement avec de la terre fine (1 à 2 mm seulement).
  3. Plombez légèrement avec le dos du râteau.
  4. Arrosez finement et maintenez la terre humide. Après la levée, éclaircissez pour conserver 30 cm en tous sens entre les plants.

Multiplier la menthe : semis et bouture

Le semis des vos propres graines de menthes (récoltées par vos soins) est assez peu pratiqué car les espèces s’hybrident très facilement entre-elles. Si la curiosité vous y pousse tout de même, n’hésitez pas, vous ferez peut-être de très belles découvertes ! Il vous suffira ensuite de multiplier ces belles création de manière végétative comme nous allons le voir avec ces trois techniques.

Repiquer les rhizomes

  1. Au printemps, les touffes de l’année passée sont arrachées, les rhizomes sont prélevés.
  2. Il suffit de couper au sécateur des tronçons de rhizomes d’environ 5 cm. Il est préférable de s’assurer que les rhizomes aient quelques racines.
  3. Les planter en pots ou en pleine terre à 5 cm de profondeur.
  4. Arroser pour favoriser une bonne reprise.

Diviser les touffes

  1. A l’automne ou au printemps, arracher les touffes et les diviser en plusieurs éclats à l’aide d’un bon couteau.
  2. Les replanter en pots ou en pleine terre en ayant enrichi leur nouvel emplacement
  3. Bien arroser pour la reprise des plants.

Bouturer les tiges

  1. Prélevez plusieurs tiges non florifère de 10 bons centimètres. Supprimez les feuilles de la base
  2. Placez les dans un verre d’eau que vous remplissez d’eau de pluie propre (de préférence)
  3. Renouvelez l’eau régulièrement (2 fois par semaine) pour éviter le développement des moisissures.
  4. Après environ 1 mois, rempotez les boutures dans des pots
  5. Mettez en place au printemps suivant, en avril-mai lorsque tout risque de gelées est écarté.

Récolter, conserver et utiliser la menthe

Récolter la menthe

Les feuilles de menthe se récoltent au fur et à mesure des besoins d’avril à octobre. Choisissez les feuilles les plus grosses et non abimées et coupez la tige complète pour favoriser les repousses. Récoltez de préférence le matin pour profiter au mieux des qualités aromatiques de la menthe.

Les tiges de menthes ne résistent généralement pas au froid de l’hiver, sauf si l’hiver est doux mais dans ce cas leur parfum est bien amoindri. Il est possible et même recommandé de récolter les tiges en été, juste avant la floraison, de les faire sécher, les monder puis de les conserver pour en avoir à disposition durant la période hivernale.

Bien la conserver

Il est intéressant de consommer les feuilles de menthe fraîchement coupées, mais plus encore de faire sa propre menthe séchée !

Pour conserver les feuilles de menthe, faites-les sécher sur des claies à l’abri de la lumière, jusqu’à ce qu’elles perdent un maximum d’eau. Elles doivent être bien sèches et s’effriter facilement entre les doigts. Elles sont ensuite mondées (séparées des tiges) puis stockées dans des boîtes hermétiques ou des sachets krafts pour tisanes que vous placerez à l’abri de la lumière.

Utiliser la menthe, en cuisine ou en infusion

  • Les feuilles fraîches
    En cuisine, utilisez-les de l’entrée au dessert, pour aromatiser les salades et crudités, les petits pois, le taboulé libanais, les grillades d’été, les sauces à base de yaourts ou les fruits. Les feuilles sont également délicieuses en infusion dans le chocolat chaud ou pour préparer votre sirop de menthe maison.
  • les feuilles séchées
    Les feuilles de menthe poivrée, séchées, peuvent servir à préparer une infusion, à prendre avant ou après les repas pour faciliter la digestion. Elle se prépare en mettant une pincée de feuilles par tasse, infusée pendant 5 minutes. Cette infusion remplace aussi le café, comme stimulant sans caféine. Utilisez des feuilles de menthe verte (par exemple la variété Nannah) pour préparer un thé à la menthe marocain. Ce thé se prépare avec un thé vert, comme le Gunpowder et du sucre. A la belle saison il se prépare aussi avec des feuilles fraîches.

Menthe séchée – Thé à la menthe

Les bienfaits de la menthe

Les menthes sont rafraîchissantes, nous devons cette propriété au menthol, molécule qui déclenche cette sensation de fraîcheur. La menthe poivrée est l’espèce qui a la plus grande concentration en menthol.

La menthe a des propriétés antispasmodiques, antiseptiques, des vertus toniques et calmantes. La menthe stimule la digestion, elle peut, dans ce cas, être utilisé en infusion de feuilles après un repas un peu lourd. La même utilisation pour prévenir l’insomnie. Ses vertus stimulantes seraient également aphrodisiaques.

L’huile essentielle de menthe poivrée est utilisée pour ses vertus toniques, antiseptiques et décongestionnes. Une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée à appliquer sur les tempes et le long du front fait des miracles pour soulager une migraine. Renseignez-vous sur les mises en gardes de l’utilisation de cette huile essentielle qui s’avère toxique chez les bébés.

 

Questions fréquentes

Comment limiter l'expansion de la menthe au potager ?

Les menthes sont envahissantes avec leurs rhizomes sous-terrains traçants. Afin d'éviter qu'elles n'envahissent les planches de cultures il est possible de les semer (ou planter) dans un pot en terre cuite que vous enterrez entièrement - ou laissez quelques centimètres du pot dépasser de la surface du sol. Choisissez un pot assez grand, percé dans le fond et divisez régulièrement les touffes, à l'automne ou au printemps.

Pour prévoir un espace plus large de culture tout en limitant leurs expansions, il est possible et délimiter un espace avec des tuiles de 20 cm enterrées à la verticale.

Pourquoi mes plants de menthe jaunissent et perdent leurs feuilles ?

La plupart du temps, les feuilles de menthe qui jaunissent traduisent un manque d'eau. En effet la menthe a besoin d'un sol frais voir relativement humide pour bien prospérer. Dans de cas, arrosez plus régulièrement avec une eau de pluie tiédie, installez un paillis qui va retenir l'humidité dans le sol, n'oubliez pas que c'est une aromatique qui prospère à la mi-ombre !

Si ce sont les feuilles terminales qui jaunissent (ou rougissent) en premier, il peut s'agir de nématodes pathogènes présents dans le sol. Dans ce cas faites des boutures et installez-les à un autre emplacement l'année suivante.

Les feuilles de mon pied de menthe noircissent... Que faire ?

Les feuilles de menthe peuvent noircir lorsque la menthe est trop exposée au soleil. En automne, ce phénomène est tout à fait normal.
Au jardin potager, plantez-la plutôt à mi-ombre, par exemple sous des fruitiers.
Sur une terrasse ou un balcon, déplacez vos pots à un emplacement non exposé plein sud ou protégez-les avec des plantes de plus grand développement.

Il y a des taches blanches sur les feuilles de ma menthe... Est-ce grave ?

Deux possibilités en cas de taches blanches sur les feuilles de menthe :
Il peut s'agir de taches d'oïdium, cette maladie arrive généralement en fin de saison. Dans ce cas coupez les tiges infectées et compostez-les.
Plus rare, si les taches blanches ressemblent plutôt à des piqûres, il peut s'agir dans ce cas de la cicadelle de la Mélisse (Eupteryx melissae), un insecte de 3 mm de long. Inspectez vos menthe pour confirmer ou non sa présence. Une bonne diversité d'espèces, de fleurs, accompagné de non traitements, au jardin potager permet de les réguler naturellement. Coccinelles, araignées, chrysopes, micro-guêpes sont autant d'auxiliaires efficaces dans la régulation de cette cicadelle.

Ressources utiles

  • Découvrez notre large gamme de menthes : de nombreuses variétés vous sont proposées en graines ou en plants.
  • Pour aller plus loin, découvrez auss l’excellent ouvrage, Parfum de Menthe de Bernard Bertrand aux Éditions de Terran.

Articles connexes


Blog

Aromatiques : 5 bonnes façons de les intégrer au jardin

Exhalant mille saveurs et autant de parfums, du plus subtil au plus puissant, les plantes...
Lire la suite +

conseil

Réussir la culture du persil

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4 sur 5)

2 réflexions au sujet de « La menthe : planter, cultiver, bouturer »

  • Catherine

    Bonjour,
    je me demandais quel sera l'entretien du thym en pot de l'été dernier s'il a demeuré en pot tout l'hiver ( Quebec) à l'extérieur sous un toit ?

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Le Thym ne demande qu’un minimum d'entretien, consistant à le tailler et à l’arroser (uniquement en cas de sécheresse sévère et prolongée). Mais tout dépend comment il supporté l'hiver chez vous !
      Cordialement.
      Virginie

      Répondre
Laisser un commentaire