Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Cassissier : planter, tailler et entretenir

Le cassissier, en quelques mots

  • Les cassissiers sont des arbustes caducs proches des groseilliers, très rustiques et de longue durée de vie, à feuillage aromatique et baies comestibles.
  • Ils produisent des baies noires acidulées et un peu âcres que l’on nomme cassis, appréciées en tarte, en sirop ou en gelée, riches en fer, calcium et vitamines C.
  • Plantez-les dans un sol frais, plutôt acide et riche en matière organique.

Le mot de notre experte

Le Cassissier appelé aussi Groseillier noir – Ribes nigrum – fait partie de la gamme des petits fruits classiques, avec ses baies noires acidulées et un peu âcres recommandées pour améliorer la vision (myopie, fatigue oculaire, cataracte) grâce à sa teneur en anthocyanes et vitamines C, tout comme la myrtille. Dans le jardin, il est souvent associé à la groseille dont il est un proche parent et aux myrtilles si le sol est acide car leur culture est assez semblable. Vous pouvez former des haies moyennes à la fois décoratives et gourmandes d’environ 1,50 à 1,80 m de haut. La production d’une plantation de cassissiers dépasse généralement 12-15 ans si vous prenez soin d’aérer la touffe et de rajeunir les branches qui partent souvent du sol mais qui peuvent aussi partir au bout d’une tige de 1 m après avoir greffé la variété sur Ribes aureum, le groseillier doré.

Les cassissiers comme les groseilliers apprécient un environnement frais et sont très rustiques. L’entretien se résume à un apport régulier de compost ou d’engrais organique à l’automne ou au printemps car la plante a de gros besoins en potasse et azote, le maintien d’un sol frais par un paillage  (BRF ou autres), des arrosages en cas de sécheresse prolongée, le contrôle des mauvaises herbes qui peuvent concurrencer ses racines superficielles. Le renouvellement progressif de la ramure est recommandé pour maintenir un bon niveau de production : il suffit simplement de couper à leur base par roulement les 2-3 rameaux les plus âgés car la floraison naît essentiellement sur les rameaux de 2 et 3 ans.

Ces arbustes craignent la sécheresse car leur enracinement est superficiel mais peuvent prospérer à mi-ombre dans les régions méridionales.

 

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Ribes nigrum

Famille : Grossulariaceae

Nom commun : Cassissier

Floraison : de avril à mai

Hauteur : entre 1,20 à 2 m

Exposition : soleil non brûlant ou mi-ombre

Sol : tout sol meuble, frais et bien drainé, pas trop calcaire.

Rusticité : Excellente (-25 °C)

Le cassissier appelé communément « cassis » ou « groseillier noir » fait partie des quelques 200 espèces du genre Ribes qui constitue en grande partie la famille des Grossulariacées. Cette famille inclut au gré des classifications les genres Itea, Escallonia et Ribes ou Grossularia et Ribes. Son nom spécifique nigrum signifie en latin tout bonnement  « noir » comme la couleur de ses baies, par opposition à rubrum « rouge » qui désigne le groseillier à grappes doté de baies rouges. Le groseillier à maquereau porte le nom scientifique de Ribes uva-crispa. D’autres espèces non européennes et surtout des hybrides interspécifiques sont classés chez les cassissiers comme Ribes americana, Ribes x nidigrolaria (casseille). D’autres espèces sont cultivées pour l’ornement comme Ribes sanguineum, un des premiers arbustes à fleurir au printemps avec ses généreuses grappes de fleurs roses ou Ribes odoratum à fleurs jaunes au parfum délicat et feuillage très aromatique rappelant le clou de girofle. Le feuillage prend en général de beaux coloris automnaux si le climat lui convient bien.

Les cassissiers sont des arbustes caducs originaires d’Europe et d’Asie tempérée peuplant les bois frais depuis les Pyrénées jusqu’en Asie centrale. Sa culture a débuté au XVIème siècle. Les Ribes produisent tous des baies juteuses blanches, rouges, violettes, vertes ou noires, en général comestibles même si leur saveur n’est pas toujours remarquable. Les rameaux et les fruits sont quelquefois armés d’aiguillons mais ce n’est pas le cas du cassis. Ce dernier forme un arbuste vigoureux et touffu allant de 1,20 à 2 m de haut. Lorsque vous cassez les rameaux, vous remarquez une moelle épaisse. Les bourgeons sont petits et très pointus parfois grignotés par les oiseaux en hiver.

cassissier, cassis

Ribes nigrum – illustration botanique

La plante forme de longues branches parées de rameaux courts qui sont amenés à porter les fleurs et fruits. L’arbuste atteint sa maturité en 3 ans. Les feuilles, fruits et bourgeons sont intensément parfumés, en raison de la présence de glandes contenant des huiles essentielles, utilisées dans la parfumerie. L’écorce est lisse, brillante, brun rouge.

Les feuilles alternes comportent 3 à 5 lobes crénelés et sont rattachées aux tiges par un pétiole pubescent presque aussi long que le limbe. Le feuillage glabre, de 6 à 10 cm de long, est d’un vert foncé, plus pâle au revers qui jaunit à l’automne avant de chuter. Il dégage un parfum aromatique au froissement dont on peut faire des tisanes.

La floraison en avril-mai reste assez discrète et se présente sous forme de longues grappes pendantes de fleurs campanulées jaunâtres. Elles sont hermaphrodites mais réclament souvent une autre variété compatible pour bien fructifier. L’amélioration variétale a toutefois permis de créer des cassissiers autofertiles. La pollinisation par les insectes produit 2 mois plus tard de petites baies globuleuses noires, d’environ 1 cm de diamètre. Les baies conservent le calice desséché à leur extrémité. La récolte a lieu entre juin et août selon les variétés. La saveur du cassis permet peu de le consommer nature sinon mélangé à des fraises et framboises. Cependant la récente variété ‘Noiroma’ offre de gros fruits particulièrement doux et sucrés.

L’extraction de l’huile essentielle des bourgeons sert à la parfumerie tandis que les baies de cassis sont surtout proposés sous forme de produits transformés comme les gelées, tartes, sorbets et sirop ou liqueurs. Son acidité sera tempérée par le sucre de la framboise ou de la fraise. Le Cassis est le fruit européen le plus riche en vitamines C (200 mg/100 g), il renferme aussi du fer, du calcium, des vitamines E, A et B et des pigments d’anthocyanes qui sont intéressants pour lutter contre la myopie, la fatigue oculaire, le vieillissement de la peau. Les tanins qui confèrent son astringence agissent contre les maladies cardiovasculaires.

Les principales variétés de cassis

Variétés hâtives

Cassissier Andega - Pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Arbuste buissonnant de vigueur moyenne, très productif et autofertile, résistant à l'oïdium. Son écorce jaune forme un beau contraste avec la teinte noire nuancée de rose des baies. La floraison fin avril est suivie d’une récolte début juillet de belles grappes de baies goûteuses et charnues, acidulées, aromatiques.

Cassissier Noir de Bourgogne

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété précoce, offrant de longues grappes à gros fruits légèrement acidulés, bien parfumés à maturité complète. Cette variété est assez sensible à l'oïdium et à l'anthracnose. Afin de permettre une bonne pollinisation, associez-le au Cassissier Géant de Boskoop.

Cassissier Perles d'Auvergne - Georges Delbard

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
1.20 m

Une toute nouvelle variété sélectionnée pour sa grande résistance aux maladies et sa saveur très aromatique. Fruits parfaits pour la confection de gelées et liqueurs. Hâtif et autofertile.

Cassissier Géant de Boskoop en pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété précoce à récolter dès le début du mois de juillet mais qui possède une floraison tardive à l’abri des gelées. Arbuste vigoureux résistant à l'oïdium, moyennement productif, au feuillage très aromatique. Donne de gros fruits acidulés, au parfum apprécié à maturité complète. Bon pollinisateur de 'Noir de Bourgogne'.

Cassissier Wellington

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété précoce et vigoureuse, offrant de belles grappes à gros fruits noirs légèrement acides à pulpe d’excellente qualité. Floraison hâtive et très bons rendements.

Variétés tardives

Cassissier Black Down - Pot de 1,5L

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété tardive (fin juillet), produisant des grappes multiples et courtes, de couleur noir violacé, d'une bonne qualité gustative. Sa floraison précoce, dès avril, peut le rendre sensible aux gelées printanières. Variété autofertile offrant de bons rendements, peu sensible à la rouille.

Cassissier Titania

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité
1.50 m

Nouvelle variété tardive et autofertile, à bonne productivité qui fournit de belles grappes gros grains peu acides. La récolte a lieu à partir de fin juillet.

Plantation

Où planter le cassissier ?

Le cassissier est d’une excellente rusticité (-25 °C) et préfère les régions du Nord de la Loire ou en moyenne montagne. Cependant il est sensible aux froids trop persistants entre 1 et 5 °C qui peuvent entraîner une chute des fruits due à une mauvaise fécondation. Dans le sud, offrez-lui un endroit mi-ombragé et frais plutôt que le plein soleil.

Il se contente d’un sol ordinaire, profond, plutôt humifère sans trop de calcaire, frais en été mais drainé même s’il tolère les sols lourds argileux.

Choisissez une exposition au soleil non direct, ou à mi-ombre, dans un lieu abrité des vents violents. Le cassissier redoute en effet la chaleur et la sécheresse.

Alternez si possible plusieurs variétés de cassissiers afin de favoriser la pollinisation même pour les variétés autofertiles. Comptez un pollinisateur pour quatre plants.

cassis, ribes nigrum

Quand planter ?

La plantation est conseillée entre octobre et mars lorsque le feuillage est absent, en évitant les périodes de gel.

Comment planter ?

Cette plante est de culture très facile surtout si vous la placez dans des conditions fraîches et abritées du vent et du soleil brûlant. Prévoyez un espacement de 1,50 à 1,80 m  si vous formez une haie.

  • Pour un plant en conteneur, plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter ou s’il s’agit d’un plant en racines nues, recoupez les racines abîmées de façon nette puis enduisez-les de pralin ou à défaut de boue.
  • A l’aide d’une bêche, creusez un trou de 30 cm en tous sens en évitant de lisser les parois.
  • Travaillez le sol en ôtant les cailloux et les herbes indésirables,
  • Ajoutez une bonne dose de matière organique bien décomposée (terreau, compost…). En terrain pauvre, ajoutez de la corne broyée (riche en azote), de l’engrais de fond (riche en phosphore et potassium). Si votre terre est calcaire, apportez de la tourbe et prévoyez ensuite un paillis à base de matériaux acides (aiguilles ou écorces de pin…).
  • Enterrez de 5 cm le collet du cassis pour favoriser l’émission de nouvelles tiges puis remblayez avec la terre en formant une cuvette.
  • Versez un arrosoir entier pour plomber la terre et chasser les bulles d’air.
  • Pensez à rabattre la touffe à 2-3 yeux si çà n’a pas été fait en pépinière.

En pot : installez au fond d’un pot profond une couche de graviers ou de billes d’agiles pour faciliter le drainage.

Remplissez le pot avec un mélange de terreau, de terre de jardin et de compost.

Taille, entretien, maladies éventuelles

La taille du cassissier

L’idée est d’obtenir puis de conserver une douzaine de rameaux productifs par pied. Pour cela un rabattage des tiges à 2-3 yeux est conseillé l’année de la plantation. Le renouvellement des rameaux les plus âgés (5-6 ans) débute au bout de 3 ans et se poursuit pendant plus de 15 années pour une production optimale. Opérez en hiver ou juste après la récolte.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette fiche :  Tailler les groseilliers et cassissiers

L’entretien

  • Apportez un engrais organique, chaque année,  au démarrage de la végétation afin de soutenir la production de fruits et la santé des plants.
  • Maintenez la fraîcheur du sol par des arrosages réguliers notamment au printemps  pour éviter la rouille.
  • Des températures basses entre 1 et 5°C affectent la fécondation des fleurs au moment de la floraison ce qui peut entraîner un chute des fruits. Installez si besoin un voile d’hivernage pendant les nuits fraîches.
  • Installez un filet de protection contre les oiseaux avant que les fruits ne rougissent ou mieux encore, proposez une écuelle d’eau aux oiseaux.
  • A l’automne, supprimez les feuilles sèches ou tachées.

Cet arbuste accommodant est peu sensible aux maladies. Il compte cependant quelques ennemis, comme les pucerons, les cochenilles et les acariens, dont on détruira les formes hivernantes par un traitement d’hiver. La sésie est une chenille blanche qui creuse les tiges du cassissier entre juin et octobre. Coupez et brûlez les rameaux atteints.  Si la rouille (pustules orange au revers des feuilles) se déclare, pulvérisez un fongicide comme de la décoction de prêle. Évitez la présence de pins à 5 aiguilles (pin de Weymouth) à moins de 1 km et de laîches (Carex) qui transmettent cette maladie. L’anthracnose s’annonce en juin-juillet par des taches anguleuses, blanches cernées de rouge brun associées à une chute prématurée du feuillage voire au dessèchement des grappes. Ramassez et brûlez les feuilles tombées au sol, appliquez un fongicide (cuivre) à la fin de la floraison, 15 j après puis un troisième après la récolte.

Des bourgeons anormalement renflés qui sèchent ou donnent des feuilles plissées traduisent une attaque de phytopte du groseillier, capable de transmettre le virus de la Réversion du cassissier, impossible à soigner. Ôtez les bourgeons atteints et brûlez-les. Arrachez la plante si elle est trop affaiblie.

Si les oiseaux affamés en hiver s’attaquent aux bourgeons, offrez-leur des graines.

cassis, ribes nigrum

Installation d’un filet de protection

 

Récolte et conservation

Récolte des cassis

  • Cueillez la grappe entière après avoir vérifié que les baies de la base, plus tardives sont mûres car les fruits doivent être parvenus à parfaite maturité. Dès que les premiers fruits commencent à tomber, il faut agir vite. La récolte se réalise fin juin-juillet voire août-début septembre avec des variétés tardives comme Tsema ou Jet ou si le climat est froid. Un sujet adulte produit entre 2 et 4 kg de fruits.
  • Le matin ou en fin d’après-midi, en absence de pluie, faites tomber les grappes ou les baies avec un peigne dans un panier tapissé d’un torchon et placez-les rapidement au frais.
  • Rincez-les rapidement sous l’eau fraîche avant de les consommer , les congeler bien étalés sur une plaque ou les transformer.

Conservation des cassis

  • Les cassis peuvent se conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur durant 1 semaine maximum. Ils sont alors consommés en salade, pour décorer des gâteaux ou des glaces. On peut les associer à des viandes comme le bœuf, ou le gibier ou encore confectionner des muffins, tartes…
  • La transformation en confitures, gelées, jus, coulis, glaces ou sirops est bien sûr incontournable.
  • N’oubliez pas d’utiliser le feuillage du cassissier qui sert à parfumer les vins et liqueurs après macération.

Multiplication : bouturer le cassis

Le bouturage est réalisé de fin août à octobre ou bien en mars.

Bouturage

  • Prélevez des boutures d’environ 20 cm sur des pousses semi-aoûtées ou aoûtées selon la saison choisie, comportant au moins 4 bourgeons.
  • Placez les boutures directement en place par groupe de 3 ou dans une petite tranchée, dans une terre légère fraîche et à mi-ombre. Laissez dépasser seulement 2 bourgeons.
  • Veillez au maintien d’un sol frais au cours de l’été.
  • Transplantez éventuellement les plants racinés au bout d’un an.

Utilisations et associations

Au jardin, formez une petite haie gourmande en mélangeant des Cassissiers, Groseilliers et Framboisiers, en bordure de potager par exemple ou installez le Cassissier au sein d’un massif d’arbustes à fleurs ou en fond d’un massif de vivaces constitués d’anémones du Japon, d’Hosta ou d’Heuchères.

associer le cassis

Une autre idée d’association : cassissier et groseillier accompagnés de quelques fraisiers à leurs pieds. Vous pouvez ajouter des plantes aromatiques (thym, sauge…) qui attirent les insectes butineurs qui vont aussi polliniser vos fruitiers

Le cassissier s’adapte bien à la culture dans un pot profond mais doit être seul dans son pot.

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de cassissiers.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire