Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Les meilleures plantes mellifères par saison

pour nourrir les pollinisateurs toute l'année

Les plantes (ou fleurs) mellifères sont des végétaux qui produisent une quantité plus ou moins importante de pollen et de nectar de bonne qualité. Elles constituent une source importante de nourriture pour les insectes butineurs comme les abeilles, les bourdons, les papillons, etc…). L’abeille a besoin d’une très grande diversité d’espèces florales agricoles, horticoles et sauvages pour satisfaire ses besoins alimentaires d’où l’intérêt d’une biodiversité importante. Loin de l’uniformisation des paysages, de l’agriculture monospécifique et des pesticides létales pour beaucoup d’insectes utiles, nos jardins, cultivés naturellement, sont devenus au fils du temps un habitat essentiel à leur survie.

Les insectes ont besoin de trouver de quoi se nourrir toute l’année ! Ce qui s’avère particulièrement difficile pendant les mois d’hiver. Sachez cependant qu’il existe divers plantes mellifères pour toutes les saisons et qu’en les intégrant en nombre dans vos jardins, vous permettez aux butineurs de trouver de quoi subsister même en hiver.

« Le bonheur pour une abeille est d’exister, pour l’Homme, de le savoir et de s’en émerveiller. » Jean-Yves Cousteau

Floraison en début de printemps

  • ARBRES MELLIFÈRES

Pommiers (Malus domestica)

La plupart des pommiers sont autostériles, c’est-à-dire qu’ils ont besoin des insectes pollinisateurs pour assurer la fécondation des fleurs et produire des fruits. Lors de la création d’un verger, il est indispensable de panacher les variétés, les unes fécondant les autres. Les pommiers fournissent un pollen d’excellente qualité aux abeilles.

Cerisiers et Merisier (Prunus avium)

Le terme cerisier désigne plusieurs espèces du genre et englobe aussi bien des arbres fruitiers que des variétés ornementales. Ces dernières, tels les Prunus serrulata, sont sans grand intérêt pour les butineurs car souvent les fleurs sont trop doubles et compliquent les choses. Le plus mellifère est le merisier (Prunus avium) dont plusieurs variétés se fécondent les unes les autres pour assurer une bonne fructification. Ce sont principalement les abeilles qui transportent le pollen de fleur en fleur. Elles récoltent un nectar abondant à l’origine d’un des premiers miels de l’année. Les amandiers et les abricotiers pourraient également figurer dans les arbres les plus mellifères.

– Gommier noir (Nyssa sylvatica)

Le gommier noir est un petit arbre caduc venu tout droit des Etats-Unis, dont le feuillage prend de fabuleuses teintes automnales rouge orangé. Les fleurs apparaissent courant juin et sont très appréciées par les abeilles. Il présente aussi une écorce remarquable et offre des baies dont les oiseaux raffolent.

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Cognassier du Japon (Chaenomeles)

Cet arbuste à la floraison précoce est très prisé des insectes pollinisateurs à une période où il n’y a encore pas grand chose à se mettre dans la trompe à nectar. Quantité de fleurs apparaissent en mars-avril, avant le feuillage. Il forme un grand buisson coloré que vous pouvez planter en isolé, intégrer facilement dans une haie libre ou encore palisser contre un mur.

 

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

Pulmonaires (Pulmonaria sp.)

Les fleurs des pulmonaires sont très visitées par les bourdons et les abeilles qui cherchent activement à se sustenter en fin d’hiver. La couleurs des fleurs changent avec l’age. Ceci est la conséquence d’une variation de pH intracellulaire au cours du vieillissement. Remarquerez que ce sont les fleurs pourpres, les plus jeunes, donc celles qui contiennent plus de pollen et de nectar, qui sont butinées en priorité. Ce sont des plantes couvre-sols faciles pour les zones ombragées. La floraison s’étale de mars à juin selon les variétés de pulmonaires.

Muscaris (Muscari armeniacum)

Ce sont des fleurs très répandues dans les jardins où elles se naturalisent parfaitement bien. Elles attirent toutes sortes de pollinisateurs, en particulier les abeilles de l’espèce Apis mellifera qui y trouvent le nectar et le pollen convoités. La floraison a lieu de mars à mai en fonction des variétés.

Parmi les plantes indigènes, il est tout de même permis de citer le fameux pissenlit (Taraxacum officinale) qui, malgré sa mauvaise réputation, se trouve être une plante mellifère de première importance, véritable réservoir à nectar et pollen de qualité pour butineurs affamés.

Ail des ours (Allium spp.)

Ce petit bulbe des sous-bois offre de jolies ombelles blanches très mellifères. Riche en nectar et en pollen, l’ail des ours constitue une excellente source de nourriture pour de nombreux insectes pollinisateurs. La floraison a lieu d’avril à juin. Enfin, comestible, toute la plante dégage une forte odeur aillée et s’utilise en cuisine.

Floraison en fin de printemps

  • ARBRES MELLIFÈRES

Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia)

Originaire d’Amérique du Nord, le robinier est un petit arbre printanier, largement naturalisé en France dont les fleurs parfumées sont vivement recherchées par les abeilles. D’ailleurs, certains apiculteurs récoltent le fameux miel d’acacia (de robinier en réalité). La floraison a lieu en mai-juin. Son feuillage change de couleur également : il passe du jaune au vert pour finir doré en automne.

– Aubépine (Crataegus monogyna, laevigata, oxycantha)

Les aubépines sont de petits arbres ou de grands arbustes très épineux caractéristiques des haies champêtres dans les paysages de bocage. La floraison a lieu courant mai. Leurs fleurs blanches très parfumées sont également très mellifères et produisent nectar et pollen en quantité.

– Érable sycomore (Acer pseudoplatanus)

L’érable sycomore est un arbre fournissant en avril-mai du nectar et du pollen de qualité grâce à ses petites fleurs jaunes très visitées par les insectes butineurs. La variété ‘Brillantissimum’ possède un feuillage rose au printemps puis vert en été pour finir jaune en automne. De quoi joindre l’utile à l’agréable !

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Romarin (Rosmarinus officinale)

Le romarin est un arbrisseau très aromatique qui pousse à l’état sauvage sur le littoral méditerranéen. Il fleurit au début du printemps et parfois de nouveau en automne à la faveur des pluies suivant une période de sécheresse. Ses fleurs, avec leur pétale inférieur servant de piste atterrissage, sont idéalement prévues pour la visite des insectes pollinisateurs.

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

Agastache (Agastache foeniculum)

Les agastaches sont des vivaces aromatiques, de sols pauvres et caillouteux, produisant des fleurs en épis, particulièrement mellifères. La floraison a lieu de juin à octobre selon les variétés.

– Scabieuse (Scabiosa columbaria)

Cette scabieuse est une plante très mellifère butinée activement par les abeilles et les papillons. Elle fleurit très longtemps, sans discontinuer de juin à septembre. La variété ‘Butterfly Blue’ offre des fleurs d’une jolie couleur bleu lavande tandis que celles de ‘Pink Mist’ sont roses.

Bourrache (Borrago officinalis)

La bourrache est une annuelle très mellifère qui exerce une attraction irrésistible sur les abeilles. Les fleurs produisent une grande quantité de nectar. Elle se ressème facilement, fleurit dès mai-juin et la floraison se prolonge jusqu’aux gelées.

Floraison en début d'été

  • ARBRES MELLIFÈRES

Châtaignier (Castanea sativa)

Le châtaignier est un grand arbre majestueux très longévif qui aime la lumière et la chaleur. Les fleurs mâles et femelles sont séparées sur la même plante. Il est surtout pollinisé par le vent mais paradoxalement, il produit un nectar très recherché par les abeilles.

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

– Gattilier (Vitex agnus-castus)

Originaire d’Asie mineure et du sud de l’Europe, le gattilier est un arbuste moyennement rustique. Du juillet à octobre, il éclot des fleurs bleu lavande odorantes, serrées en épis dressés et très mellifères. De petits fruits violacés leur succèdent. La variété ‘Albus’ offre des inflorescences blanc pur.

Framboisier (Rubus ideus)

Qu’il soit cultivé ou sauvage, le framboisier est un petit arbuste très mellifère. Les fleurs blanches nécessitent la visite des pollinisateurs pour se transformer en framboises. Dans nos jardins, il existe deux types de variétés : les non-remontantes fleurissent une seule fois en juin-juillet sur les cannes de deux ans. Les remontantes fleurissent une première fois en août-septembre à l’extrémité des cannes de l’année et une deuxième fois en juin de l’année suivante sur les cannes de deux ans.

Lavandes (Lavandula angustifolia, officinalis)

Reconnues pour leur fragrance et leur feuillage aromatique, les lavandes sont très attractives pour de nombreux insectes et évidemment pour les abeilles qui en tirent un miel typique. Les Lavandula angustifolia sont les plus rustiques et fleurissent précocement, de fin juin à fin juillet.

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

– Menthes (Mentha suaveolens)

Comme toutes les lamiacées aromatiques, cette menthe et ses nombreuses espèces voisines sont très mellifères. Les fleurs rose pâle ou blanches apparaissent en juillet-août et sont très convoitées pour leur délicieux nectar. La plante dégage un parfum caractéristique selon les variétés. La menthe est aussi réputée pour éloigner les insectes indésirables comme les pucerons par exemple et peut bien entendu être utilisée en cuisine.

– Marjolaine (Origanum vulgare)

La marjolaine sauvage (ou origan) est une vivace mellifère particulièrement intéressante pour le potager. Ses fleurs blanc rose sont très appréciées des insectes butineurs pour leur nectar sucré. La variété ‘Aureum’ possède un joli feuillage doré très décoratif au printemps puis vert chartreux par la suite.

Valérianes (Valeriana officinalis, Centranthus ruber)

Les valérianes sont d’excellentes vivaces particulièrement florifères. Les insectes butineurs dont beaucoup de papillons, récoltent au cœur des fleurs un délicieux nectar. La floraison a lieu en mai-juin et se prolonge jusqu’en septembre selon les espèces et variétés.

– Cirses (Cirsium)

Toutes les espèces et variétés de cirses sont très mellifères et fournissent un nectar de bonne qualité aux abeilles. La variété C. rivulare ‘Atropurpureum’ est de toute beauté ! Les cirses fleurissent de juin à août.

Tournesol (Helianthus annuus)

Cette annuelle aux grandes fleurs jaunes est visitée par bon nombre d’insectes pollinisateurs, attirés par le délicieux nectar qu’elles contiennent. Elles attirent aussi les oiseaux qui raffolent des graines. Les tournesols fleurissent de juillet à octobre et offre une belle palette de couleurs.

Verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis)

Cette jolie vivace est peu longévive et peu rustique mais se ressème bien si elle se plaît. Ces nombreuses inflorescences mauve attirent les butineurs. La floraison a lieu de juin à octobre.

Floraison en fin d'été

  • ARBRES MELLIFÈRES

– Sophora du Japon (Styphnolobium japonicum, anciennement Sophora japonica)

Cet arbre est une essence exotique originaire d’Asie, souvent planté en ville car il supporte très bien l’atmosphère urbaine. Il est très mellifère et activement visité par les abeilles au moment de sa floraison estivale en panicules blanc crème, parfois rosé. Cependant, armez-vous de patience, il lui faut pas moins de vingt ans pour atteindre sa maturité et donc pour obtenir une première floraison. La variété ‘Pendula’ possède de longs rameaux flexibles, retombant jusqu’au sol. Sa charpente tourmentée ne manque pas d’intérêt après la chute des feuilles.

Arbre à miel (Tetradium danielii)

Cet arbre chinois très méconnu est surnommé l’arbre à miel tant sa généreuse floraison très mellifère attire les abeilles en grand nombre. Les fleurs blanches embaument en juillet-août voire septembre selon le climat. Après la pollinisation, les fleurs laissent place à des petits fruits rouges très appréciés des oiseaux en toute fin d’automne.

– Tilleuls (Tilia henryana, platyphyllos)

Tout comme les châtaigniers, les tilleuls sont des arbres majestueux et longévifs. Les fleurs dégagent un puissant parfum envoûtant qui attirent les insectes. Au moment de la floraison, qui s’étale de début juin à début juillet, les tilleuls ne sont que bourdonnement.

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Caryopteris clandonensis

Les Caryopteris sont de petits arbrisseaux très appréciés pour leur floraison dans les teintes de bleu violet en fin de saison, d’août à octobre. Ces fleurs sont particulièrement mellifères et nectarifères, elles attirent bon nombre d’abeilles et de papillons.

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

Asters (Aster spp.)

Tous les asters sont des plantes très mellifères, largement visitées par les abeilles qui y font de généreuses récoltes de nectar mais surtout de pollen. Selon les variétés, les fleurs apparaissent dès juillet mais la majorité des asters fleurissent en fin d’été-début d’automne.

– Hélénies d’automne (Helenium autumnale)

Les butineurs aiment se poser sur les cœurs poudrés de jaune des Hélénies d’automne. La floraison a lieu de juillet à octobre selon les variétés. Ce sont des plantes de culture facile qui devraient être plus répandues dans les jardins.

Orpins (Sedum spectabile)

Les orpins sont des plantes vivaces très mellifères qui attirent les abeilles dès que ses fleurs sont en bouton. Elles y récoltent surtout du nectar. Les papillons se pressent en nombre sur ses fausses ombelles de petites fleurs en étoile, éclose en automne.

Floraison en début d'automne

  • ARBRES MELLIFÈRES

Arbousier (Arbutus unedo)

L’arbousier est un petit arbre persistant à la floraison automnale très mellifère. En effet, c’est en octobre-novembre qu’apparaissent des bouquets de fleurs blanches ou rosées, accompagnées des petits fruits rouges comestibles de l’année précédente.

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Lierre (Hedera helix)

Le lierre est une plante providentielle pour les abeilles. Il fleurit en automne et fructifie à la fin de l’hiver. Il produit du pollen et un abondant nectar très recherché par les abeilles. En septembre-octobre, les lierres en fleurs ne sont que bourdonnement. Tandis que les oiseaux se délectent des petits fruits noirs en période de disette hivernale. Son feuillage persistant sert aussi de refuge à de nombreux animaux.

Floraison en fin d'automne

  • ARBRES MELLIFÈRES

– Néflier du Japon (Eriobotrya japonica)

Ce petit arbre d’allure exotique donne des nèfles, ces petits fruits orangés très juteux et comestibles. L’arbre est moyennement rustique et peut être planté jusqu’en région parisienne mais la fructification tardive (novembre-décembre) est bien souvent détruite par le gel. En revanche, les fleurs apparaissent en octobre-novembre et leur parfum doux et sucré avec des notes d’amande amère attirent irrésistiblement les abeilles. Son cousin, le Mespilus germanica  est aussi mellifère et plus adapté au Nord de la Loire mais la floraison est printanière.

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Mahonia (Mahonia spp.)

Ce sont des arbustes à feuilles persistantes et coriaces. Pour attirer les pollinisateurs qui se font pour le moins discrets en hiver, ils ont opté pour la stratégie des fleurs voyantes et parfumées.

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

– Chrysanthèmes à grandes fleurs (Chrysanthemum x grandiflorum)

Pour les abeilles, les plus intéressants sont les cultivars à fleurs simples qui fournissent un abondant pollen et du nectar. A cette période tardive, de nombreux insectes, notamment des syrphes et des abeilles solitaires, visitent les chrysanthèmes.

 

Floraison en début d'hiver

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Noisetier commun (Corylus avellana)

Le privilège d’ouvrir le bal des plantes mellifères revient au noisetier ! Il est pollinisé grâce au vent et son pollen ne devrait normalement pas concerner les insectes. Cependant les ressources en pollen sont rares et le sien, bien que de qualité médiocre, est activement recherché par les insectes qui hivernent sous leur forme adulte. Ce sont uniquement les chatons mâles longs et pendants qui intéressent les abeilles. La floraison a lieu en février-mars.

Chèvrefeuille d’hiver (Lonicera fragrantissima)

Ce chèvrefeuille arbustif est très florifère et ses fleurs blanc crème au parfum caractéristique de chèvrefeuille est très riche en nectar. Il fleurit au cœur de l’hiver, de janvier à mars.

– Bruyères d’hiver (Erica carnea)

Leurs gracieux grelots fournissent nectar et pollen aux abeilles mellifères au cours de leurs sorties épisodiques pendant la période d’hivernage dès que les températures extérieures atteignent environ 12°C.

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

– Violettes (Viola odorata)

Cette espèce fleurit très tôt dans les endroit bien ensoleillés et bien exposés. Son parfum suave attire les bourdons et les abeilles mellifères qui accèdent aux sources de nectar et de pollen moyennant quelques contorsions acrobatiques.

Perce-neige (Galanthus nivalis)

Attirées par les gracieuses lèvres vertes des pétales et par une odeur agréable, les abeilles butinent ces premières fleurs où elles trouvent du nectar mais surtout un abondant pollen. La période de floraison coïncide à peu près avec celle des noisetiers, soit entre janvier et mars.

– Crocus de Tammasini (Crocus tommasini)

Ce crocus est l’un des plus précoces. Il fleurit en février-mars et fait le bonheur des abeilles. Certains diptères comme les syrphes visitent également les crocus à la recherche de pollen.

Floraison en fin d'hiver

  • ARBRES MELLIFÈRES

– Saule marsault (Salix caprea)

Ce petit arbre est certes des plus communs mais il constitue l’une des meilleures sources de nectar et de pollen qu’il fournit en abondance. Les chatons apparaissent bien avant les feuilles, en février-mars.

  • ARBUSTES ET ARBRISSEAUX MELLIFÈRES

Cornouiller mâle (Cornus mas)

Sa floraison jaune apparaît en février-mars, sur des rameaux nus. Sa floraison hivernale permet de nourrir les premiers butineurs et ses fruits sont très appréciés des oiseaux. Ce cornouiller est réputé pour son apport en pollen.

  • VIVACES, ANNUELLES ET BULBES MELLIFÈRES

Hellébores (Helleborus spp.)

Les Hellébores fournissent un apport nutritionnel à un moment où les fleurs se font rares, ce qui les rend précieuses à plus d’un titre. Leur longue floraison est un atout supplémentaire.

Articles connexes


Blog

Semez une prairie fleurie au pied de vos fruitiers et la nature vous le rendra.

On a souvent tendance à croire que, laisser les herbes sauvages pousser au pied des...
Lire la suite +

Blog

Jardin naturel, 5 plantes sauvages remarquables

Je voue une admiration sans bornes aux paysagistes du naturel, comme les très célèbres Gilles...
Lire la suite +

Blog

L’Eriobotrya Coppertone, l’autre Néflier du Japon

Le néflier du Japon, en latin Eriobotrya japonica, vous l’avez sans doute aperçu dans les...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 5 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Les meilleures plantes mellifères par saison »

  • Christian

    Bonjour et félicitation pour ce très bel et utile article.
    Serait-il aussi possible de faire un article qui, à l'opposé, listerait les plantes à fleurs qui ne sont pas méllifères ?
    Je n'ai pour l'instant pas trouvé de tels articles, et pourtant, ce serait aussi très utile pour agrémenter les abords de piscines ou de zone de bronzage par exemple...
    merci :)

    Répondre
  • tagliamonte

    Bonjour, il n'y a strictement aucun problème à bronzer ou se baigner à côté de lavandes, campanules, gaura, fleurs que j'ai à côté de ma piscine et de mon hamac, je me baigne et fais ma sieste sereinement avec mes abeilles qui butinent (j'ai 3 ruches ds mon jardin ! QUE du bonheur

    Répondre
  • Rougegorgelyon

    Bonjour, j'ai une terrasse ''Plein sud'' 20 mtr carré et j'aimerais avoir un Arbuste qui accepte Chaud et froid -5* pour les abeilles. Merci pour une réponse

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je vous conseille un Abelia de faible développement comme les variétés 'Kaléidoscope', 'Francis Mason' ou encore 'Pastel Charm' . N'hésitez pas à consulter notre fiche plante : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/fichefamille/abelia-plantation-taille-conseil-dentretien
      Bien cordialement.
      Virginie

      Répondre
Laisser un commentaire