8 bulbes printaniers mellifères pour les butineurs

8 bulbes printaniers mellifères pour les butineurs

Découvrez 8 variétés qui raviront les pollinisateurs

Sommaire

Mis à jour le 11 Avril 2024  par Ingrid 6 min.

Annonciateurs du printemps, les bulbes endormis sont parmi les premiers à s’éveiller et offrent une myriade de fleurs colorées. Elles attirent alors les regards, mais aussi de nombreux insectes, sortis de leur torpeur et qui se délectent joyeusement de ce nectar providentiel. En effet, ces bulbes à floraison printanière et mellifère sont essentiels pour les butineurs, lorsqu’il n’est pas encore l’heure des premières prairies fleuries. Cependant, ces insectes gourmands se montrent bien souvent sélectifs. Il faut donc composer vos massifs et potées fleuries en fonction de leurs goûts et de leurs besoins.

Découvrez notre sélection de 8 bulbes printaniers et mellifères pour les butineurs.

Difficulté

Les Crocus

Les crocus font partie des premiers bulbes à fleurir au tout début du printemps et donc très appréciés par les butineurs, notamment par les abeilles sauvages, les bourdons, les osmies, mais aussi les diptères comme les bombyles et les syrphes. Parmi les nombreuses variétés, on portera son choix sur les crocus botaniques, comme le Crocus chrysanthus ‘Cream Beauty’ et les crocus de Thomas (Crocus tommasinianus) dont la floraison a lieu entre février et mars.

Du haut de leurs 10 cm de hauteur, les Crocus présentent des fleurs étoilées, blanches ou teintées de bleu, de mauve et même de jaune d’or chez le Crocus chrysanthus ‘Fuscotinctus’. Les étamines jaune orangé éblouissent le cœur de la fleur. Très rustiques, ils ne redoutent pas les gelées (ils sont capables de supporter jusqu’à -20°C), ni la sécheresse estivale. C’est une plante qui se naturalise facilement dans les prairies, les pelouses, les massifs et les rocailles, mais aussi en pot. Ils apprécient d’être plantés dans un sol léger, humifère, bien drainé et une terre neutre à légèrement calcaire. Ils aiment particulièrement le plein soleil ou la mi-ombre qui permettent l’ouverture complète de leurs belles corolles, invitant ainsi les butineurs.

bulbes printaniers mellifères : le crocus

Les Muscaris

À fleurs bleues ou blanches, les Muscaris ressemblent à des jacinthes miniatures, mesurant environ 15 à 20 cm de hauteur. Ils fleurissent au printemps, entre mars et mai, pour attirer bon nombre de pollinisateurs friands de nectar et de pollen. On observera alors un ballet volant, composé d’abeilles de l’espèce Apis mellifera, de bourdons, d’anthophores, d’osmies, d’andrènes, de bombyles et de syrphes.

Parfaitement rustique, le Muscari a aussi l’avantage d’être joliment prolifique, ce qui permet d’obtenir en quelques années de beaux tapis fleuris et parfumés au beau milieu de la pelouse, en bord de massif ou sous une haie d’arbustes. On peut également les cultiver en jardinières et potées. Les bulbes de Muscari se plantent aussi bien au soleil qu’à l’ombre, dans tout type de sol bien drainé, aux côtés de jonquilles et d’Anémones ‘White Splendour’.

bulbes printaniers mellifères : le muscari

Les narcisses

Tels des petits soleils, les narcisses éclairent les sous-bois, les massifs et les jardins de leurs fleurs blanches à jaune pâle au début du printemps. Ils attirent alors les regards, mais aussi les insectes qui se délectent de leurs nectars. Les abeilles noires, par exemple, raffolent des narcisses des bois (Narcissus pseudonarcissus) et se trémoussent dans leurs corolles en forme de trompette étroite, pour atteindre le précieux pollen. Il est également apprécié par les pollinisateurs précoces, comme les bourdons, les abeilles sauvages, les Osmies et certains diptères.

La jonquille est facile à cultiver, dans un sol neutre ou acide, à l’ombre des arbres comme en plein soleil, au milieu d’un massif, en compagnie de tulipes et d’Anemone blandaWhite Splendour’. Selon la variété, les narcisses peuvent mesurer entre 15 et 50 cm de hauteur en fleurs, dans des tons blancs, crèmes, jaunes ou saumon et fleurissent de février à mai.

bulbes printaniers mellifères : les narcisses

L'ail des ours

Avec son tout petit bulbe, l’Ail des ours (Allium ursinum) offre, d’avril à mai, une floraison composée d’ombelles blanches et étoilées. Très mellifères, ces fleurs attirent bon nombre de pollinisateurs attirés par leur nectar et pollen, notamment les abeilles sauvages et les bourdons.

On reconnait cette fleur entièrement comestible à son odeur particulière d’ail lorsque l’on froisse les feuilles ou les fleurs. Appréciée en cuisine, cette belle plante bulbeuse apporte aussi une touche de luminosité au jardin dès la fin de l’hiver, de préférence à l’ombre ou à la mi-ombre. Très rustique, elle se multiplie spontanément entre les racines des arbres, en compagnie des Jacinthes des bois.

bulbes printaniers mellifères : l'ail des ours

Les Anemones

Avec leur floraison printanière, les anémones attirent insectes et pollinisateurs, notamment les Anemones blanda, également appelée Anémone de Grèce. Cette petite plante bulbeuse, plus précisément à racine tubéreuse, présente de belles fleurs blanches chez le cultivar White Splendour’. Ces fleurs ressemblent à de petites marguerites, aux pétales blancs dont le revers est teinté de rose. Mais c’est surtout son cœur jaune clair qui attire les insectes tel un soleil.  

Peu exigeantes, elles forment rapidement un tapis fleuri au pied des arbustes ou d’une haie caduque, en plein soleil ou à la mi-ombre, en compagnie de Muscaris, de tulipes ou de narcisses. L’Anémone blanda se plante dans tous types de sol, même calcaires, et supporte la sécheresse estivale une fois bien installée.

bulbes printaniers mellifères : les anémones

L’Anémone blanca White Splendour’ se marie à merveille avec des Muscaris pour satisfaire les butineurs.

Les camassias

Les Camassias, aussi appelés « Quamash », offrent de grandes fleurs étoilées, à la fin du printemps, entre mai et juin. Ils permettent une belle transition entre les bulbes hâtifs, comme les narcisses, et les prairies fleuries en été. Leurs fleurs étoilées, bleues ou blanches, simples ou doubles, sont attrayantes aussi bien pour le jardinier que pour les butineurs. D’ailleurs, le premier à fleurir est le beau Camassia leichtlinii ‘Caerulea’ aux fleurs bleu violet clair.

Faciles de culture à toutes les expositions, même à l’ombre, ils apprécient un sol riche et plutôt humide. Les Camassias se naturalisent lentement jusqu’à former de belles touffes denses très fleuries.

bulbes printaniers mellifères : les camassias

Les Perce-Neige

Les Perce-Neige ou Galanthus offrent, en fin d’hiver et début du printemps, de délicates petites fleurs blanches, en forme de clochettes, avec une petite pointe de vert à l’extrémité des pétales. Parmi les nombreuses variétés, le Galanthus nivalis ‘S. Arnott’ est certainement l’un des plus tardifs, fleurissant en mars-avril, période où se réveillent tout doucement les premiers insectes. La fleur est alors très attractive avec son léger parfum de miel.

Les Perce-Neige aiment les sols légers, légèrement humides et drainés en hiver. Les bulbes aiment être plantés à toutes les expositions, du plein soleil au nord jusqu’à la mi-ombre, voire l’ombre au sud de l’hexagone. Les perce-neige apprécient cependant une période de froid hivernal pour bien fleurir. Ils embelliront les rocailles, les pots, mais aussi les pieds des arbustes et des arbres en sous-bois, aux côtés de l’ail des ours et des crocus,

bulbes printaniers mellifères : le perce-neige

Les Scilles

Les Scilles sont des plantes bulbeuses aux fleurs bleues ou blanches, dont la plus connue est sans doute la Scille nutans que l’on nomme aussi jacinthe des bois. Fleurissant au printemps, ses fleurs en forme de clochettes étoilées attirent les butineurs, notamment les abeilles sauvages et les bourdons. La scille du Pérou fleurit plus tardivement, vers mai-juin, mais forme un gros corymbe dense, composé de nombreuses petites fleurs bleu intense.

Plantes de sous-bois par excellence, les Scilles apprécient aussi les massifs et bordures semi-ombragées. Elles prendront alors le relais des perce-neiges et se marieront à merveille aux teintes jaunes des narcisses.

bulbes printaniers mellifères : les scilles

Scille du Pérou

Et bien d'autres bulbes

Nous pouvons aisément associer entre eux les bulbes que nous venons de voir, afin d’obtenir des floraisons successives et ainsi assurer une production de pollen et de nectar pour les butineurs sans discontinuer. On pourra aussi les marier à d’autres plantes bulbeuses intéressantes, comme les Ornithogales ou « Dames de 11 heures » pour leurs belles fleurs blanches étoilées.

Les jacinthes (Hyacinthus) fleurissent, elles aussi, au début du printemps, voir en fin d’hiver selon les régions. On plantera également des Chionodoxa ou Gloire des Neiges, dont les fleurs bleues ressemblent à celles des Scilles. En fin de printemps, ce sera au tour des fleurs en clochette de l’Allium de Bulgarie (Nectaroscordum), mais aussi aux Lis des steppes (Eremurus) de ravir abeilles et bourdons.

Commentaires

bulbes printaniers butineurs
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.