Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Abricotier : plantation, taille et entretien

Nos conseils pour d'abondantes récoltes

L’abricotier est un arbre fruitier facile à cultiver, en sol drainé, au jardin, au verger et même, pour certaines variétés, en pot, sur la terrasse.

Il est résistant à la sécheresse et ne demande que peu d’entretien. Sa superbe floraison au printemps laisse place, en été, à de délicieux fruits juteux et sucrés… à condition de bien le planter, le soigner et le tailler. Découvrez nos conseils !

Où planter l'abricotier ?

L’abricotier s’installe bien sûr au verger mais peut aussi trouver sa place au jardin, isolé sur une pelouse ou au fond d’un massif, grâce à sa floraison printanière très ornementale.

L’abricotier est résistant à la sécheresse mais craint les excès d’humidité. Choisissez un endroit ensoleillé et abrité, avec un sol bien drainé.

Pour les petits espaces, il existe des variétés naines (par exemple Garden Aprigold®), qui se cultivent en pleine terre ou en pot.

L’abricotier se plante partout en France, toutefois la récolte sera plus aléatoire au Nord. En effet, l’abricotier est très rustique mais les fleurs sont particulièrement sensibles aux gelées printanières. Si vous habitez au Nord de la Loire, optez pour une variété à floraison tardive et, dans la mesure du possible, palissez l’abricotier le long d’un mur exposé au sud. En dehors de quelques exceptions, les variétés d’abricotier sont en majorité des variétés autofertiles. La présence d’une autre variété n’est donc pas indispensable même si elle permet toutefois d’optimiser la fructification.

Quand et comment le planter ?

L’abricotier en racines nues se plante idéalement entre octobre et mars, hors période de gel. Les plants proposés en conteneurs peuvent être plantés toute l’année à l’exception des périodes de fortes chaleurs ou de gelées.

C’est un fruitier qui se plaît dans tous les types de sols, y compris caillouteux et légèrement calcaires, mais il apprécie plus particulièrement les sols bien drainés et légers.

Pour planter :

  • Ameublissez la terre en profondeur, enlevez les cailloux et les herbes indésirables. Apportez un peu de gravier pour améliorer le drainage, si nécessaire.
  • Creusez un trou de 3 à 4 fois le volume de la motte. Veillez à mettre d’un côté la terre de fond et d’un autre côté la terre de surface. Mélangez de la corne broyée et de la matière organique (terreau, compost…) avec la terre de fond et versez ce mélange au fond du trou de plantation.
  • Installez un tuteur, placez la motte et recouvrez avec la terre de surface sans enterrer le bourrelet de greffe.
  • Formez une cuvette autour du pied et arrosez copieusement. Attachez enfin le tuteur au plant, en croisant le lien en forme de 8, sans toucher le tronc.

L’abricotier peut être conduit en plein vent ou être palissé le long d’un support (palmette oblique ou à la diable par exemple).

  • Floraison de l'abricotier
  • Abricots au verger
  • la récolte des abricots

Bien le soigner, évitez les maladies

Pour bien soigner votre abricotier :

  • tous les ans, en automne, apportez du compost bien mûr en surface.
  • En hiver, ajoutez une petite pelletée de cendre de bois, riche en potasse, pour améliorer la fructification. Binez si besoin au pied de l’arbre.
  • Arrosez la 1ère année de plantation puis selon les besoins, essentiellement en cas de fortes chaleurs.

L’abricotier peut être sujet à différentes maladies. Pulvérisez de façon préventive de la bouillie bordelaise et des décoctions de prêle pour lutter contre la cloque du pêcher (feuilles boursouflées) et la moniliose (dessèchement des fleurs et pourriture des fruits sur l’arbre). Si vous observez des écoulements de gomme, nettoyez la gomme, supprimez les parties malades et appliquez un cicatrisant.

Tailler l'abricotier

La taille de l’abricotier intervient tous les 3 ans environ (sauf pour les formes palissées qui seront taillées tous les ans, en privilégiant les bourgeons à fleurs).

Elle s’effectue à l’automne, après la chute des feuilles ou à défaut en hiver, hors période de gel. Pour ce faire :

  • Retirez si besoin les rejets ayant poussé au pied de l’arbre et les gourmands se développant sur le tronc de l’arbre.
  • Supprimez les branches mortes ou cassées, ainsi que celles qui s’entrecroisent.
  • Coupez les brindilles et quelques branches intérieures, afin de laisser l’air et la lumière circuler au milieu.
  • Taillez les extrémités des branches au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur.
  • Badigeonnez les plaies de taille avec un cicatrisant type argile.
  • En mai-juin, après la chute naturelle des fruits mal formés, éliminez les fruits en surnombre. Cet éclaircissage, permettant d’obtenir des fruits plus gros et de limiter le phénomène d’alternance, peut se faire en 2 ou 3 fois.
  • En été, supprimez également les petites branches qui partent vers l’intérieur. Au bout de plusieurs années, si la production commence à diminuer, vous pouvez faire une taille de restauration en réduisant de moitié les branches principales pour renforcer les rameaux fructifères.

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « Abricotier : plantation, taille et entretien »

Laisser un commentaire