Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Hosta : plantation, culture et entretien

Les hostas en quelques mots

  • On apprécie les hostas pour leur feuillage très décoratif, dans des tons vert, bleu, doré, ou panaché
  • Ce sont des plantes faciles, robustes et fiables, avec une longue durée de vie !
  • L’hosta est un excellent couvre-sol d’ombre, formant des touffes qui s’étendent avec le temps !
  • Il offre une floraison délicate, en clochettes couleur lilas ou blanc
  • C’est la plante parfaite pour habiller un coin d’ombre fraiche

Le mot de notre Experte

L’hosta est une vivace herbacée très appréciée pour ses larges feuilles ovales ou cordées, prenant de superbes couleurs. Il porte effectivement un feuillage ample et généreux, luxuriant, dont les teintes sont plutôt variées : il peut être vert, bleu comme chez l’hosta ‘Halcyon’, parfois doré, souvent panaché de blanc ou crème, comme chez l’Hosta ‘Fire and Ice’… Les hostas offrent une énorme diversité dans leurs couleurs et dimensions… Vous trouverez aisément une variété qui vous plait ! Au-delà de leur feuillage, on les apprécie également pour leur floraison estivale, remarquable chez certaines espèces comme les Hosta plantaginea !

L’hosta se plait en situation plutôt ombragée et fraiche, mais peut aussi être installé au soleil non brûlant, et s’adapte assez bien à une plantation en pot. Les variétés panachées, ou à feuillage doré, sont idéales pour apporter de la luminosité dans un sous-bois ! L’hosta est une plante qui vit longtemps et perdure au jardin avec très peu d’entretien. Elle a l’avantage de supporter l’ombre, les sols lourds, et le froid ! Elle craint surtout les limaces, qui dévorent le feuillage, ainsi que la sécheresse estivale !

L’hosta s’étend pour former de larges touffes, ce qui en fait un excellent couvre-sol pour l’ombre. Bien qu’il trouve facilement sa place en sous-bois, il est parfait également dans les jardins de ville ! Il peut être planté en pot et agrémenter une cour intérieure, un balcon ou un patio ! Comme il s’agit d’une plante plutôt tendance, à la mode, elle s’intègre très bien dans les jardins modernes ou graphiques.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Hosta sp.

Famille : Asparagaceae

Noms communs : Hosta, Funkia

Floraison : entre juin et septembre, suivant les variétés

Hauteur : entre 20 cm et 1 m

Exposition : ombre, mi-ombre, ou soleil non brûlant

Sol : frais, humifère, profond

Rusticité : entre – 15 et – 20 °C

Les hostas sont des plantes vivaces originaires du Nord-est asiatique, très appréciées pour leur feuillage décoratif. Il en existe au moins 23 espèces, bien que certains spécialistes en comptent jusqu’à une quarantaine. Ils poussent principalement en Chine, au Japon et en Corée. On les trouve souvent dans des zones humides, sur les bords des cours d’eau, en sous-bois, ou dans des milieux rocailleux en montagne. Ils ont été importés du Japon au 19e siècle notamment par le médecin et botaniste Philipp Franz von Siebold, qui a d’ailleurs donné son nom à l’Hosta sieboldiana. Les hostas ont ensuite été largement hybridés, et l’on compte aujourd’hui plus de 3 000 variétés horticoles ! Comme ils proviennent de régions tempérées, les hostas sont des plantes tout à fait rustiques.

Ils sont rattachés à la famille botanique des Asparagacées (près de 3 000 espèces), qui rassemble notamment les agaves, chlorophytum, jacinthes, muscaris, scilles, muguets et ophiopogons. Ils étaient auparavant classés parmi les Liliacées, la famille du Lys… Et il est vrai que les fleurs d’hosta rappellent un peu celles des Lys.

Les hostas ont été nommés ainsi en 1812 par Leopold Trattinnick (botaniste autrichien), en l’honneur du botaniste croate Nicolaus Thomas Host. Quelques années plus tard (1817), ils ont été appelés Funkia par le botaniste et médecin allemand Kurt Sprengel en hommage au collectionneur de plantes Heinrich Christian Funk. Pour se conformer aux règles de la nomenclature botanique, c’est le nom le plus ancien qui a été conservé. Mais les hostas continuent à être parfois appelés funkia, bien que ce nom reste beaucoup moins courant. En anglais, ils prennent le nom de « Plantain lilies » (« Lys plantain »), car les feuilles ont des nervures parallèles, comme le plantain. Au Japon, on les appelle « giboshi ».

L’hosta forme une touffe dense, qui s’élargit avec le temps, constituant un très bon couvre-sol. Il s’étend grâce à des rhizomes ou des stolon, mais est loin d’être une plante envahissante pour autant ! Les hostas sont des plantes pérennes et faciles, qui vivent longtemps, sans demander vraiment d’entretien.

Leur taille peut être très différente d’une espèce à une autre : on trouve des variétés naines, et d’autres, géantes ! Les plus petits hostas mesurent autour de 20 cm de haut, tandis que les plus grands peuvent dépasser 1 m de hauteur (la plus grande variété semble être ‘Empress Wu’, atteignant jusqu’à 1,30 m !). Cependant, la plupart des variétés mesurent entre 30 et 60 cm de hauteur. Les touffes sont étalées, donc plus larges que hautes, atteignant souvent 60 cm à 1 m d’envergure.

Les feuilles d'hosta peuvent prendre différentes teintes !

Les hostas offrent une belle diversité de feuillages ! Dans l’ordre, Hosta ‘Emily Dickinson’, Hosta tardiana ‘El Niño’, Hosta fortunei ‘Twilight’, Hosta ‘Allan P. McConnell’ (photo David J. Stang) et Hosta ‘Warwick Delight’

Au printemps, les feuilles sont, dans un premier temps, enroulées sur elles-mêmes. Elles se déploient ensuite, dévoilant d’élégantes formes et couleurs. En automne, lorsque le froid arrive, elles prennent une teinte dorée, puis sèchent et disparaissent… Pour réapparaitre au printemps suivant, tardivement (en avril – mai). Ne vous inquiétez pas, donc, si l’hosta semble mort, si vous ne le voyez pas au début du printemps… Il faut juste attendre un peu !

Les feuilles sont larges, de forme ovale ou cordée (en forme de cœur). Elles mesurent souvent entre 15 et 30 cm de longueur, et sont généralement pointues à leur extrémité. Elles sont très arrondies chez l’hosta ‘Blue Mouse Ears’, évoquant des oreilles de souris… tandis que chez l’hosta ‘Stiletto’, elles sont fines et allongées ! On trouve quelques variétés très surprenantes, comme ‘Curly Fries’, aux feuilles linéaires et ondulées ! Il ne ressemble en réalité plus vraiment à un hosta. Les nervures des feuilles d’hosta sont bien visibles, et plutôt décoratives ! Elles donnent parfois à la feuille un aspect plissé, voire gaufré ! Les feuilles sont charnues, assez épaisses, et souples en même temps. Elles sont très appréciées des limaces ! Quelques variétés ont un feuillage coriace, les rendant moins appétissantes pour celles-ci.

Les feuilles des hostas ont des nervures parallèles, comme chez le plantain. Ce qui explique que leur nom en anglais soit Plantain lilies : « lys plantain ». On retrouve cette même allusion dans le nom latin de l’Hosta plantaginea.

Les hostas impressionnent par les teintes variées de leur feuillage. Celui-ci peut être vert clair ou foncé, jaune doré, ou bleu, plus ou moins gris. Il est fréquemment panaché de blanc crème, au centre de la feuille, ou à l’inverse, sur l’extérieur. Les variations de teintes sont impressionnantes ! Parfois, les feuilles sont juste soulignées par un fin liseré blanc sur le contour du limbe. Elles peuvent aussi être nuancées en offrant deux teintes proches, par exemple vert bleuté et vert franc. Chez l’hosta ‘June’, les couleurs et leur intensité varient en fonction de la luminosité, et donc de l’emplacement que vous choisissez. Les variétés à feuilles bleues portent sur celles-ci une pellicule cireuse, qui leur donne leur couleur caractéristique. Le soleil leur fait perdre cette pellicule, c’est pourquoi il vaut mieux les installer à l’ombre… sans quoi elles risqueraient de prendre une teinte verte.

L’effet visuel est vraiment différent entre les teintes froides des hostas bleus, les tons chaleureux des variétés à feuillage doré, ou l’aspect très frais apporté par les variétés panachées de blanc ! Lorsque les feuilles sont jaunes, comme ‘Fire Island’, l’hosta apporte énormément de luminosité dans un sous-bois.

Le pétiole des hostas est parfois coloré : il est rouge chez ‘Fire Island’, et offre alors un beau contraste avec le limbe !

Bien qu’on les apprécie surtout pour leur feuillage, la floraison des hostas n’en est pas moins attrayante. Elle a lieu en été : entre juin et septembre, suivant les variétés, et peut durer jusqu’à deux mois.

Les hostas produisent alors des grappes de fleurs en clochettes ou trompettes, portées au-dessus du feuillage. Les hampes donnent à la plante un peu plus de hauteur. Les fleurs situées vers le bas s’ouvrent les premières, suivies de celles placées plus haut sur la tige. Leur forme rappelle un peu les fleurs de lys. Elles mesurent souvent entre 2 et 4 cm de long, et sont légèrement inclinées vers le sol. Elles sont très élégantes et prennent une superbe teinte, mauve – lilas, ou blanche. Les pétales sont parfois joliment striés de violet – mauve !

Les fleurs sont hermaphrodites, portant en même temps des organes mâles (étamines) et femelles (pistil). Elles sont composées de six pétales, soudés en un long tube étroit. À l’intérieur de la corolle, on compte six longues étamines et un style. Une bractée est placée à la base de chaque fleur, sur la tige.

 

Les fleurs et inflorescences d'Hosta

La floraison de l’Hosta ‘Dream Queen’, une inflorescence d’hosta, et les fleurs de l’Hosta longipes

 

L’Hosta plantaginea est particulièrement intéressant pour sa floraison ! Étonnamment, ses fleurs s’ouvrent le soir et se referment le matin. Elles sont grandes (entre 5 et 10 cm de longueur), élégantes, et parfumées ! On trouve une variété à fleurs doubles : Hosta plantaginea ‘Aphrodite’.

L’Hosta plantaginea, ainsi que quelques variétés, comme ‘Fragrant Bouquet’, sont réputées pour leur parfum. Cependant, chez la plupart des hostas, les fleurs ne sont pas vraiment odorantes.

Les hostas possèdent des rhizomes, grâce auxquels ils s’étendent. Cela permet de les diviser assez facilement. Les racines des hostas sont blanches et charnues, assez épaisses.

Après la floraison, les hostas produisent des capsules allongées, d’abord vertes, puis qui sèchent et brunissent lorsqu’elles sont mures, s’ouvrant alors pour libérer de nombreuses graines noires.

 

Les infrutescences d'un hosta

Les fruits (capsules) de l’Hosta plantaginea, renfermant les graines (photo Nova)

 

Les principales variétés d'hosta

Les variétés les plus populaires

Hosta Big Daddy

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
80 cm

Il s’agit d’un hosta imposant, aux grandes feuilles de couleur bleutée, épaisses et coriaces, présentant un aspect gaufré. Les fleurs sont blanches. Il a en plus l’avantage d’être assez résistant aux limaces !

Hosta Blue Mouse Ears - Hosta bleu miniature

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
15 cm

Il s’agit d’une variété naine, à feuilles petites et très arrondies, évoquant des oreilles de souris. Elles ont une belle teinte bleutée. Les fleurs sont mauve clair.

Hosta Fire and Ice

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Cet hosta possède un feuillage panaché, blanc crème au centre, vert sur l’extérieur du limbe, ce qui fait apparaitre des motifs ressemblant à des flammes.

 

Nos variétés préférées

Hosta sieboldiana Frances Williams

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
60 cm

On apprécie cette variété pour son feuillage vert bleuté au centre, vert - jaune sur l’extérieur. Les feuilles sont plissées, avec des nervures bien marquées. Elle offre également une floraison blanche.

Hosta Sum and Substance en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Il s’agit d’un hosta au feuillage d’un beau vert lumineux, presque jaune. Les feuilles sont grandes, joliment nervurées, et les fleurs ont une teinte lilas.

Hosta tardiana Halcyon - Hosta bleu

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
35 cm

Cet hosta porte un feuillage bleuté, presque gris, avec de très beaux reflets. La floraison est de couleur mauve tendre.

Hosta fortunei Francee

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété, de taille intermédiaire, offre des feuilles vertes, marginées de blanc, cordiformes, ainsi que des fleurs couleur lavande, très clair.

 

Les autres variétés à découvrir

Hosta Empress Wu - Hosta géant

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
1.35 m

Il s’agit d’un hosta géant ! Ses feuilles immenses sont vertes, légèrement bleutées... Elles sont assez épaisses, et résistent donc plutôt bien aux limaces !

Hosta plantaginea Aphrodite

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Cet hosta a la particularité d’être cultivé avant tout pour sa floraison ! Il porte de grandes fleurs doubles, rappelant des fleurs de lys... et agréablement parfumées !

Hosta Stiletto

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
15 cm

Cette variété de petite taille se distingue par ses feuilles tellement fines et allongées qu’elle ne ressemble plus vraiment à un hosta ! Les feuilles ont une belle teinte verte et sont marginées de blanc.

Où, quand et comment planter des hostas

Où planter ?

Plantez vos hostas de préférence à l’ombre ou à mi-ombre ! Vous pouvez les installer au pied d’arbres ou arbustes. Ils seront moins sensibles à la sécheresse s’ils sont plantés à l’ombre, car le sol restera frais plus longtemps. Évitez de les placer devant un mur blanc, qui reflète la chaleur et risquerait de les brûler.

Cependant, contrairement à ce que l’on pense souvent, ils peuvent aussi être installés au soleil, en évitant les situations brûlantes. D’ailleurs, si vous souhaitez avoir des fleurs, il faut que l’hosta profite d’au moins quelques heures de soleil par jour ! Les plus adaptées aux expositions lumineuses (soleil non brûlant) sont les hostas à feuilles claires, comme ‘August Moon’, et les Hosta plantaginea. De même, l’Hosta ‘Guacamole’ apprécie d’être placé au soleil, tandis que les variétés à feuilles bleues doivent plutôt être installées à l’ombre.

À la différence de beaucoup de plantes, les hostas supportent assez bien les sols lourds et argileux ! Ils ont également une préférence pour les sols légèrement acides, ou neutres. Les hostas apprécient les terrains qui restent frais, voire humides. Ils se plairont à proximité d’un bassin ou d’un point d’eau. Évitez les zones trop sèches du jardin ! Choisissez de préférence une situation abritée des vents froids et desséchants.

Les hostas aiment les sols profonds. Ce sont également des plantes plutôt gourmandes, qui se plaisent dans les terrains riches en humus. Un substrat de type « terre de sous-bois » est idéal. Vous pouvez apporter du compost bien décomposé pour enrichir votre sol.

Les hostas sont parfaits pour occuper des zones difficiles à aménager, car trop ombragées, ou en terrain trop lourd… Ils trouvent facilement leur place en massif, en bordure, comme couvre-sol au pied d’arbres ou arbustes, ou en pot. Vous pouvez les planter dans un grand pot ou bac, pour apporter une touche de fraicheur sur une terrasse ou dans un patio, à proximité de prêles, bambous, ophiopogons et fougères. Une plantation en pot vous permettra de les tenir plus facilement à l’abri des limaces !

Les variétés les plus petites peuvent même être intégrées dans une rocaille fraiche.

Enfin, évitez d’installer un jeune plant en isolé. Il risque de se faire dévorer par les limaces !

Quand planter ?

Nous vous conseillons de planter les hostas au début du printemps, vers le mois d’avril, mais vous pouvez aussi les planter en automne, autour du mois d’octobre. Évitez d’intervenir en période de forte chaleur.

Comment planter des hostas ?

Pour réussir la plantation de vos hostas :

  1. Commencez par placer la motte dans une bassine remplie d’eau, pour qu’elle se réhydrate.
  2. Pendant ce temps, travaillez le sol pour l’ameublir et profitez-en pour apporter un peu de compost ou de fumier bien décomposé.
  3. Creusez un trou de deux à trois fois le volume de la motte.
  4. Placez celle-ci dans le trou de plantation, le haut de la motte devant se trouver au niveau du sol.
  5. Comblez tout autour avec de la terre, puis tassez légèrement.
  6. Arrosez généreusement.

Il est préférable de poursuivre les arrosages dans les semaines qui suivent, le temps que la plante s’installe et développe son système racinaire.

Nous vous conseillons également de déposer un paillage autour de la plante, composé de feuilles mortes, de bois raméal fragmenté (BRF), de paillettes de lin ou de chanvre, sur 5 à 10 centimètres d’épaisseur.

Si vous plantez en pot, ce n’est pas la peine de travailler particulièrement le drainage. Remplissez un pot de terreau, éventuellement mélangé à de la terre de jardin, et plantez votre hosta.

L'entretien des hosta

L’entretien des hostas est assez limité, ce sont des plantes qui perdurent au jardin et s’étendent d’elles-mêmes. Ils sont rarement touchés par des maladies, et n’ont pas besoin d’être protégés du froid en hiver… Ils craignent surtout les limaces, et la sécheresse !  Soyez vigilants pour que le terrain reste frais, voire humide. Faites d’autant plus attention si vous les avez plantés en pot : le substrat se dessèche bien plus vite qu’en pleine terre ! Effectuez des arrosages réguliers, de préférence en début de journée, et en dirigeant le jet au pied de la plante plutôt que sur le feuillage. Nous vous conseillons également de faire un apport de compost chaque année au printemps afin d’enrichir le sol.

Comme l’hosta disparait en automne pour ne réapparaitre que tardivement au printemps, il est préférable de marquer son emplacement pour se souvenir qu’il est planté là ! Placez par exemple une étiquette, un piquet ou un petit tuteur en bois. Vous éviterez ainsi de l’abimer en lui donnant un coup de bêche pour travailler le terrain et installer d’autres plantes…

Les hostas apprécieront si vous apportez à leur pied une couche de paillage, sur une épaisseur de 5 à 10 cm, en choisissant par exemple des feuilles mortes ou du bois raméal fragmenté. Cela aidera à maintenir un sol frais !

Vous pouvez couper les tiges florales lorsqu’elles sont fanées, à moins que vous ne souhaitiez récupérer les graines. De même, comme l’hosta est une plante caduque, son feuillage sèche naturellement en automne. Nous vous suggérons de le couper à ce moment-là. De nouvelles feuilles se développeront au printemps.

Le principal ennemi de l’hosta : les limaces ! Son feuillage généreux et tendre les attire immanquablement, d’autant plus qu’on le cultive dans les lieux ombragés et frais, souvent en sous-bois… autrement dit, le milieu de vie des limaces ! Attention lorsque les hostas sont encore jeunes, notamment s’ils sont plantés isolément. Les limaces risqueraient de causer de vrais dégâts. Par contre, si les touffes sont bien amples et larges, elles grignoteront quelques feuilles mais la plante ne sera pas en réel danger pour autant. Vous pouvez utiliser des granulés anti-limaces, de type Ferramol, ou de la cendre. Sachez aussi qu’il existe des variétés au feuillage épais, coriace, plus souvent délaissées par les limaces ! A lire, sur le sujet : « Limaces, 7 façons de lutter, naturellement »

Les hostas cultivés en pot sont parfois attaqués par les otiorhynques, un coléoptère dont les larves consomment les racines de la plante, affaiblissant fortement celle-ci. Pour s’en débarrasser, il est possible d’utiliser des nématodes, Heterorhabditis bacteriophora, qui parasitent les larves.

 

Le feuillage d'un hosta, abimé par les limaces...

Un hosta dévoré par les limaces !

 

Multiplier l'hosta : la division

Nous vous conseillons de multiplier les hostas par division. Il est aussi possible de semer les graines, au printemps, sous châssis froid, mais il y a peu de chances pour que les plantules obtenues soient identiques à la variété d’origine. Les résultats sont aléatoires !

Division de touffes

Diviser les touffes d’hosta permet de régénérer les plants, de les rajeunir et de leur redonner plus de vigueur. Vous pouvez le faire en moyenne tous les cinq ans, vers le mois de septembre, ou en fin d’hiver – début de printemps.

En pratique, pour diviser vos hostas :

  1. Choisissez une touffe bien développée, assez large, âgée de plusieurs années.
  2. Si la plante porte encore des feuilles (division en début d’automne), coupez-les.
  3. En utilisant une bêche, faites le tour de la souche pour la déterrer, puis soulevez pour la sortir de terre.
  4. Coupez la souche en plusieurs fragments à l’aide d’une bêche, ou simplement en écartant la touffe avec les mains, si elle n’est pas trop grande. Chaque fragment doit conserver au minimum deux bourgeons, et suffisamment de racines.
  5. Préparez le terrain puis replantez aussitôt.
  6. Arrosez généreusement.

Découvrez aussi nos conseils vidéo pour diviser les hostas :

Associer les hosta au jardin

L’hosta est une vivace plutôt facile à associer, son feuillage se marie avec une grande diversité de plantes ! Il est parfait dans un jardin de sous-bois. Pour un effet sauvage et très naturel, plantez-le avec des fougères, tricyrtis et sceaux de Salomon. Vous pouvez installer des bulbes à naturaliser (Allium ursinum, Camassia, Ornithogales…). Profitez aussi de la délicate floraison du Geranium nodosum ou de celle du Montia sibirica ! Vous pouvez aussi l’associer avec des brunneras, qui portent également de larges feuilles très décoratives. À mi-ombre, ajoutez de la couleur avec la floraison des digitales pourpres (Digitalis purpurea), des Cœurs-de-Marie (Dicentra spectabilis), et des anémones du Japon.

Claytonia sibirica, Sceau de Salomon, Myosotis du Caucase et Hosta

Une idée d’association pour un jardin de sous-bois : Hosta ‘Twilight’ et Montia sibirica / Polygonatum multiflorum (photo Radio Tonreg) / Brunnera macrophylla / Hosta ‘June’

 

Comme il apprécie la fraicheur, n’hésitez pas à planter l’hosta près d’un bassin ou point d’eau, par exemple avec des fougères, des Iris pseudacorus, et des primevères asiatiques, comme Primula japonica.

Vous pouvez obtenir un superbe effet visuel en associant des hostas avec des feuillages panachés et des floraisons blanches (Astilbes, Tulipes, Rosiers…) ! Il est facile de créer ainsi des contrastes. N’hésitez pas non plus à marier les hostas à des feuillages dorés, notamment celui de l’Hakonechloa macra ‘Aureola’ ou ‘All Gold’, mais aussi de Lysimachia nummularia ’Aurea’… De même, vous pouvez associer les hostas à feuillage panaché de blanc, à d’autres plantes à feuilles panachées ! Profitez par exemple du Cornus alternifolia ‘Argentea’.

 

Une inspiration pour associer les hostas au jardin !

Vous pouvez associer les hostas à des feuillages panachés et floraisons blanches. Hosta ‘Silver Crown’, Tulipe ‘Hibernia’ et pensées ‘Matrix White’ (Photo Clive Nichols – MAP) / Hosta, Cornus alternifolia ‘Argentea’ et Hakonechloa macra ‘All Gold’ (photo Virginie Douce)

 

Avec son feuillage ample et généreux, l’hosta a un côté assez exotique : il peut vous aider à composer un jardin dépaysant, avec d’autres feuillages larges et bien développés. Installez par exemple des gunneras, des fougères (dans l’idéal, des espèces arborescentes !), des Rodgersia, des bananiers (Musa basjoo) ou Datisca cannabina… Apportez une grande diversité dans les formes et les teintes de feuilles. Ajoutez quelques floraisons surprenantes, comme celles des Arisaema ou des Hedychium. Vous obtiendrez un effet luxuriant, presque tropical !

L’hosta trouve sa place également dans un jardin de ville. Vous pouvez l’installer en pot sur une terrasse ou dans un patio, pour une ambiance graphique et moderne. Vous planterez à proximité quelques prêles, bambous, érables japonais, et quelques plantes à fleurs, comme les Alliums, sauges nemorosa et agapanthes. Dispersez quelques touffes de graminées : Carex, Pennisetum, Stipa pennata

Enfin, vous pouvez créer un massif de style asiatique. Aménagez par exemple un jardin zen en associant les hostas avec des bambous, Arisaema, Carex oshimensis, et quelques arbustes comme les érables du Japon (Acer palmatum) et les Cornus kousa. Placez des fougères comme Athyrium niponicum ou Coniogramme emeiensis.

Questions fréquentes

Les feuilles de mon hosta sont criblées de trous... Que faire ?

Ne cherchez plus, les responsables sont les limaces ! Elles raffolent des grandes feuilles tendres et souples des hostas. Vous pouvez utiliser des granulés anti-limaces de type Ferramol, ou déposer autour de vos plants des cendres ou de la sciure pour faire barrière. Une autre solution consiste à cultiver les hostas en pot, que vous placerez à l’abri des limaces (trouver un support difficile à escalader pour elles !). Enfin, vous pouvez privilégier les variétés à feuillage épais, coriace, plus résistant, comme ‘Big Daddy’, ‘June’, ‘Halcyon’, ‘Blue Mouse Ears’, ou ‘Sum and Substance’...

Le feuillage de mon hosta devient brun ou desséché

Si vous l'avez installé au soleil, le feuillage est sans doute brûlé. L'hosta n'aime pas les expositions trop chaudes. Evitez par exemple de le placer devant un mur blanc qui refléterait la chaleur et risquerait de le brûler. Cependant, les différentes variétés ne réagissent pas de la même façon. Celles à feuilles bleues et à feuillage panaché sont les plus sensibles. Il est possible également que le terrain soit trop sec. L’hosta supporte bien mieux le soleil lorsque le substrat reste frais.
Enfin, n’oubliez pas que l’hosta est une plante caduque... Il est normal que son feuillage finisse par sécher en automne, lorsque les températures deviennent froides.

Mon hosta ne fleurit pas... Que faire ?

Il est sans doute installé sous une ombre trop dense ! Les hostas ont besoin d’un peu de soleil et de luminosité pour pouvoir fleurir ! Envisagez de le déplacer ou de tailler légèrement les arbres qui lui font de l’ombre. De même, ils peuvent mettre plusieurs années pour bien s’installer et commencer à fleurir... Si vous l’avez planté récemment, il vous faudra donc attendre un peu avant d’en profiter !

La teinte de mon hosta n’est pas celle qu’il devrait avoir... Pourquoi ?

La couleur de certains hostas varie en fonction de la luminosité. Elle ne sera pas la même si vous installez la plante au soleil ou sous une ombre dense. Les variétés à feuillage bleu perdent la pellicule cireuse responsable de leur couleur lorsqu’ils sont au soleil : ils deviennent alors verts.
De même, si la plante est issue d’un semis, elle risque de ne pas être identique à la variété d’origine, dans la teinte et la panachure du feuillage.
Enfin, si vous avez commandé sur le site et que la variété reçue semble ne pas correspondre, n’hésitez pas à nous contacter !

Le saviez-vous ?

  • Une plante comestible !

Les hostas sont cultivés pour être consommés comme légumes en Asie, notamment au Japon, où ils sont appelés Urui. Les boutons floraux, les jeunes pousses et feuilles tendres, récoltées au printemps, peuvent être utilisés en cuisine. Les jeunes pousses sont ordinairement cuites et blanchies, les feuilles peuvent être cuisinées comme des épinards, tandis que les fleurs se consomment plutôt crues, pour décorer des salades. L’espèce la plus consommée est l’Hosta montana.

  • Une collection d’hostas

L’Arboretum des Prés des Culands, à Meung-sur-Loire (dans le Loiret), possède la Collection nationale d’Hostas, labellisée par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS). On y trouve pas moins de 120 variétés !

 

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Limaces : 7 façons de lutter efficacement et naturellement

Lire la suite +

Blog

Hosta Sum and Substance

Le 19 juin 2012, 17h, une lumière douce sur hosta sum and substancehosta-sum-and-substance
Lire la suite +

Blog

Comment rater ses hostas en 4 leçons ?

Très populaire aux Etats-Unis, les hostas peinent à percer dans nos jardins. En effet, ces...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 3 sur 5)
Laisser un commentaire