Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Framboisiers : planter, tailler et entretenir

Le Framboisier, en quelques mots

  • Les Framboisiers sont des sous-arbrisseaux de climats tempérés frais qui produisent une profusion de fruits, les framboises, en juin-juillet puis à l’automne, chez les remontants.
  •  Ces arbustes caducs drageonnants émettent des tiges peu ramifiées de 80 cm à 2 m de haut, dotés de fines épines peu acérées contrairement à la ronce et que l’on peut palisser.
  • La plante se régénère grâce à l’émission annuelle de nouvelles cannes, les anciennes mourantes sont à couper au ras du sol ou seulement en extrémité, après la récolte ou bien en hiver selon le type de framboisier remontant ou pas.
  • Plantez-les dans un sol frais même en été, léger, riche en humus et sans trop de calcaire, au soleil ou à mi-ombre dans le sud.

Le mot de notre experte

Le Framboisier est un cousin des ronces et des églantiers puisqu’il fait partie de la famille des Rosacées. Le framboisier sauvage se rencontre en Europe et Asie tempérée où il apprécie les climats frais de plaine comme de moyenne montagne, en zone ouverte ou en sous-bois.

La framboise est un fruit très fragile qui supporte mal les transports et se conserve peu, c’est pourquoi, pouvoir le cultiver au jardin est une chance. Ce sous-arbrisseau a toutefois l’inconvénient de devoir sans cesse renouveler ses cannes pour fructifier et de montrer une forte tendance à déborder du parterre. Mais l’entretien est finalement assez simple puisqu’il suffit de supprimer les parties sèches (cannes entières ou seulement le sommet) et de veiller à dé densifier le nombre de nouvelles cannes pour obtenir des framboises d’un bon calibre bien savoureuses et contrôler ses débordements.

L’arbuste a besoin d’un sol frais constamment car son système racinaire est peu profond. Un paillage épais de feuilles mortes est un bon moyen de maintenir la fraîcheur du sol tout en le fertilisant.

Grappiller les framboises au jardin au fur et à mesure de leur mûrissement est le meilleur moyen de les savourer mais on peut comprendre que l’on est envie d’en profiter autrement. La confection de coulis, de sorbets, la congélation des fruits afin d’en disposer à tout moment pour faire des tartes, des pâtisseries comme le framboisier ou des mousses implique que l’on récolte le fruit et qu’on le conserve au moins pendant quelques jours. Placez-les framboises dans un panier couvert d’un linge, sans trop les superposer afin de ne pas les écraser et placez-les au frais. En choisissant bien vos variétés, vous obtiendrez une récolte continue de juin aux gelées !

Description botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Rubus idæus

Famille : Rosaceae

Nom commun : Framboisier

Floraison : de avril à mai et septembre

Hauteur : entre 1,50 à 2 m

Exposition : soleil non brûlant ou mi-ombre

Sol : tout sol meuble, frais et bien drainé, pas trop calcaire

Rusticité : Excellente (-30 °C)

Le Framboisier est un petit fruit appartenant à la famille des Rosaceae, tout comme le Fraisier, l’églantier ou la Ronce (mûre) qui porte d’ailleurs le même nom de genre Rubus. Les Rubus sont des arbustes ou des grimpantes caducs ou persistants d’origine eurasienne. Certains Rubus sont appréciés pour l’ornement comme Rubus cockburnianus, aux magnifiques tiges d’un blanc cireux ou Rubus phoenicolasius aux rameaux couverts de poils rouges. Le Framboisier Rubus idaeus, cultivé particulièrement pour ses fruits, est une ronce épineuse au feuillage composé vert franc assez décoratif avec son revers pruineux. Le nom d’espèce idaeus, fait référence en latin au Mont Ida en Crête où le fraboisier pousse à l’état naturel. Mais on le trouve aussi dans les Alpes, le Jura, en Auvergne et dans bien d’autres pays européens. Le framboisier sauvage (Rubus idaeus) apprécie les climats frais où on peut le croiser dans les sous-bois montagneux, mais aussi en plaine, accompagné du sureau, du hêtre ou du sorbier.

C’est un arbuste caduc à tiges dressées, formant un buisson d’environ 1,50 à 2 m en tous sens avec le temps. Les tiges bisannuelles à l’écorce brun rouge, meurent après avoir fructifié mais la plante continue de se propager depuis sa souche drageonnante, qui produit de nouvelles tiges armées de petits aiguillons peu piquants tous les ans.

Les feuilles vert franc sur le dessus, blanc-verdâtre et tomenteuses sur l’envers sont composées de 3 à 7 folioles dentelées et d’un pétiole. Elles mesurent 10 à 15 cm de long.

framboisier

Rubus idaeus – illustration botanique

La floraison très mellifère est formée de grappes de 10 à 12 fleurs blanches, assez petites (0,5 à 1 cm de diamètre), assez peu décoratives mais qui attirent beaucoup les insectes. Les fleurs sont émises en extrémité de tiges puis en milieu de cannes chez les remontants. Elles sont autofertiles, ce qui évite d’avoir à planter différentes variétés. La canne meurt après avoir fleuri au bout de 2 ans. Sa plantation exige donc de consacrer une bande large d’au moins 50 cm et d’exercer un œil attentif pour contrôler les rejets.

Les fruits sont de petites drupes agglutinées, non adhérentes au réceptacle et qui s’en détachent très facilement à maturité puisqu’on ne cueille en général que la partie charnue comestible. Les ronces ont un réceptacle adhérent à l’inverse des framboises.

Les non remontants produisent les framboises de juin à début août tandis que les remontants (dites aussi variétés « d’automne »), fructifient une première fois en septembre-octobre en extrémité de pousse puis en juillet de l’année suivante dans leur partie inférieure avant de mourir. Il est toutefois possible de concentrer la production des remontants sur la période d’août jusqu’aux premières gelées en rabattant toutes les cannes en hiver. La récolte devient alors unique mais plus importante. La production atteint son niveau normal la troisième année après la plantation. Un pied peut produire des fruits pendant plusieurs années, environ 10 ans.

Les framboises sont peu énergétiques, elles contiennent deux sucres particuliers, le lévulose et le fructose, très peu de saccharose. Les fruits renferment aussi de l’acide ellagique (antioxydant puissant), des tanins, de la vitamine C, et sont une bonne source de potassium. C’est également une plante médicinale dont les jeunes pousses et les bourgeons sont utilisées en gemmothérapie.

Les principales variétés de Framboisiers

Nos variétés non remontantes préférées

Framboisier Magnific Delbard - Georges Delbard

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
1.20 m

Variété non remontante qui produit de très gros fruits (10 - 12 g), rouge foncé, parfumés, d'excellente qualité gustative. Ses fruits, fermes, ont une belle tenue et se conservent longtemps. Offrant une production tardive en juillet et août, Magnific Delbard® résiste bien aux maladies courantes du framboisier et à la sécheresse.

Framboisier Meeker - Pot de 2L

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété classique non remontante aux gros fruits rouges parfumés, idéale pour une belle récolte de saison en juillet. Framboises moyennes, rouge pourpre de bonne tenue, supportant bien la congélation. Plante particulièrement vigoureuse, très drageonnante.

Framboisier Malling Promise - Pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété productive et précoce, non remontante, fournissant des fruits de bon calibre, rouge foncé, assez fermes et parfumés, faciles à cueillir, de fin juin à août. C'est une variété à palisser (2 m de haut).

Nos variétés remontantes préférées

Framboisier Twotimer Sugana Red (remontant)


Hauteur à maturité
1.50 m

Variété remonaante produisant de très gros fruits rouge foncé, assez fermes et faciles à cueillir, d'une excellente qualité gustative

Framboisier Zeva - Zefa Herfsternte (remontant)


Hauteur à maturité
1.50 m

Variété très productive, offrant de gros fruits de couleur rouge foncé, très parfumés en juin-juillet puis septembre-octobre. C'est une variété peu épineuse.

Framboisier Blissy ou Autumn Bliss (remontant)

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété remontante, vigoureuse à drageonnement moyen et productive. Gros fruits coniques très parfumés rouge foncé, faciles à cueillir et de bonne tenue (tarte).. La variété Blissy est l’une des plus précoces parmi les remontantes, fructifiant en juin puis dès le milieu de l’été. Résiste au dépérissement.

Variétés non épineuses ou naines

Framboisier Glen Ample sans épines (non remontant)

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.50 m

Variété non remontante, produisant de gros fruits parfumés rouge foncé, à partir de début juillet. Les tiges ou cannes sont sans épines. Cette variété d'origine écossaise offre de bons rendements.

Framboisier nain Little Sweet Sister

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.00 m

Variété naine sans épine, atteignant 1 m de hauteur, idéale pour les balcons et terrasses. Produit des fruits de belle taille arrondis d'un beau rouge foncé très appétissant, de saveur assez sucrée. Récolte très précoce dès la mi-juillet et durant tout l'été.

Framboisier nain Ruby Beauty

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
90 cm

Variété naine et compacte, sans épines, non remontante, de 80 cm à 1 m de hauteur, idéale pour les balcons et terrasses. C’est une variété. Produit des fruits de calibre moyen, parfumés et sucrés, de couleur rouge. Chaque pied peut produire environ 1,5 kg de fruits. Récolte en juin et juillet.

Planter des framboisiers

Où planter ?

On trouve les framboisiers sous climats chauds comme en zones d’altitudes, exposés au soleil comme à mi-ombre. Le Framboisier apprécie les expositions mi-ombragées mais lumineuses. Plantez-le dans un sol meuble, humifère et bien drainé qui conserve un peu de fraîcheur durant l’été car l’enracinement est superficiel. Les sols calcaires provoquent la chlorose du feuillage (pH idéal entre 6 et 7,5).

framboise

Quand planter ?

La plantation se fait de novembre à mars pour des plants racines nues et se prolonge jusqu’en juin pour les plants vendus en godets. Choisissez des plants sélectionnés exempts de virus plutôt que des rejets glanés chez un voisin.

Comment planter et palisser les framboisiers ?

Le palissage permet à l’arbuste de bénéficier d’un maximum du soleil et de faciliter la récolte. Prévoyez si possible des rangs orientés nord-sud afin de leur faire bénéficier de l’ensoleillement sur les deux faces, avec un espacement des rangs de 1,50 m. Prévoyez une plantation pour 20 à 30 ans.

  • Tendez une armature de 3 fils de fer horizontaux, espacés de 40 cm verticalement : à 80, 120 et 150 cm de haut. Dans un petit jardin, vous pouvez grouper 2 ou 3 plants autour d’un tuteur de 1,50 m.
  • Travaillez la parcelle  sur 30 cm de profondeur.
  • Faites un apport de compost (2 à 3 pelletées par m²) puis ajoutez  éventuellement un engrais de fond pour arbres fruitiers avec magnésie, au niveau des racines. Si votre terre est calcaire, apportez de la tourbe et prévoyez ensuite un paillis à base de matériaux acides (aiguilles ou écorces de pin…).
  • Enterrez un plant tous les 60 cm à 1 m en respectant le niveau du collet.
  • Paillez avec du BRF par exemple.
  • Lorsque les bourgeons démarrent au printemps, rabattez la tige âgée afin de stimuler l’émission de drageons sur les tiges souterraines.

En bac : installez au fond d’un pot profond une couche de graviers ou de billes d’agiles pour faciliter le drainage.

  • Remplissez le bac avec un mélange de terreau, de terre de jardin et de compost.

Entretien et taille du framboisier

Pour bien entretenir vos framboisiers :

  • Apportez une couche de fumier ou de compost, 1 fois par an à l’automne de manière bien couvrir les chicots provenant de la taille des rameaux ayant fructifié.
  • Au printemps, complétez l’apport avec un engrais « spécial fruits rouges ». Une faible croissance est plus souvent due à un virus qu’à un manque de fertilisants. Dans ce cas, arrachez et brûlez le plant.
  • Arrosez le plant régulièrement afin de favoriser son enracinement la première année de plantation. Par la suite,  veillez à lui apporter un complément d’eau en période de forte chaleur ou en cas de sécheresse prolongée.
  • Renouvelez le paillage du sol (BRF, feuilles mortes…) afin de maintenir l’humidité et la fertilité.
  • Surveillez l’apparition de rejets en dehors du rang et réalisez une éclaircie en juin dans les nouvelles pousses lorsqu’elles atteignent 70 cm afin de n’en garder que 10 par mètre ou par arbuste que vous aurez préalablement sélectionnées.
  • Lorsque la récolte est totalement terminée, coupez les rameaux épuisés au ras du sol.

La taille du framboisier

Il s’agit globalement de nettoyer le bois mort et d’éclaircir les nouvelles pousses qui vont fructifier l’année suivante, afin que la lumière pénètre suffisamment au cœur de la touffe.

  • Chez les non remontants, supprimez après la récolte ou en hiver toutes les pousses ayant fructifié ainsi que les rejets les plus chétifs et conservez uniquement 8 à 10 pousses par mètre linéaire ou par touffe.
  • Chez les remontants, taillez la partie supérieure des rameaux venant de fructifier à l’automne et rabattez complètement les pousses âgées de 2 ans (souvent desséchées). Sélectionnez de 6 à 8 drageons par mètre linéaire. Autre possibilité : rabattez tout pour obtenir une seule récolte automnale.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette fiche : Tailler les framboisiers

taille du framboisier

Taille du framboisier non remontant en hiver

Maladies et ravageurs du framboisier

Cet arbuste accommodant est assez peu sensible aux maladies excepté si les conditions culturales ne sont pas optimales comme un printemps froid : anthracnose du framboisier, rouille du framboisier, oïdiumpourriture grise en période pluvieuse ou Botrytis peuvent survenir. Pour protéger les plants, il est conseillé d’alimenter les framboisiers avec des engrais organiques favorisant la multiplication de bactéries anaérobies dans le sol, ce qui renforce la capacité des sols à stimuler le système immunitaire des plantes.

Les framboisiers peuvent également être attaqués par certains parasites comme le ver des framboises, la larve d’un petit coléoptère qui se loge dans les fruits, sans pour cela causer de dommages importants. Binez et désherbez le sol en hiver pour déterrer les cocons enfouis afin de les soumettre au froid et aux prédateurs naturels. Appliquez un purin de tanaisie à partir de fin avril sur la plante. La présence de myosotis entre les framboisiers aurait aussi un effet répulsif.

Récolte et conservation

Récolte des framboises

Pour être récoltées, les framboises doivent être à point, bien rouges (ou jaunes) sur toute leur surface sans quoi elles n’auraient pas encore développé tout leur parfum. Mais n’attendez pas trop ! Elles ne doivent pas s’écraser lors de la cueillette. Pour cela visitez vos framboisiers tous les jours ! Ceci peut vous sembler fastidieux, mais rassurez-vous, ce n’est que pour une période relativement courte qui touche à sa fin dans les premières semaines du mois d’août.

Conservation des framboises

  • Les Framboises peuvent se conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur durant 1 semaine maximum chez les variétés les plus fermes. Vous pouvez aussi les congeler au fur et à mesure de la cueillette bien étalées sur une plaque avant de les rassembler dans un sac de congélation. Elles sont alors consommées en salade, servent crues à la confection de gâteaux ou de tartes…
  • La transformation en confitures, gelées, jus, coulis, glaces ou sirops est bien sûr incontournable.

Multiplication des framboisier

Etant donné la tendance forte du framboisier à drageonner, il est très facile de séparer des drageons ou de diviser la touffe pour les variétés peu drageonnantes, à l’automne de préférence.

Diviser la souche d’un framboisier

Avec une bêche bien affûtée, séparez les drageons comportant 10 à 20 cm de longueur de rhizome.

Vous pouvez aussi extraire la souche entière et la diviser en 2 à 4 éclats comportant des tiges fortes.

Replantez-les aussitôt en respectant le collet du framboisier qui ne doit pas être trop enterré.

Arrosez copieusement avant d’étaler le paillis.

Utilisations et associations

Associez plusieurs variétés de framboisiers, (en groupant les remontants et les remontants ensemble, pour faciliter la taille) sur une bande d’environ 1 m largeur et avec un palissage adapté afin de constituer une haie. Cet aménagement facilite leur entretien et permet de récolter sur une longue période. Cette haie peut servir à délimiter le potager entrecoupé d’une allée où il sera facile d’éliminer les pousses vagabonde. Les framboisiers peuvent aussi s’ajouter à une composition champêtre, en compagnie de groseilliers, baies de Mai, mûres de jardins, cornouillers, églantiers, canneberge, ou cormier qui produisent des fruits comestibles et vitaminés. La plantation en bac sur un balcon est aussi facile à réaliser notamment avec les variétés naines non épineuses.

framboise au jardin

Le saviez-vous ?

La culture du framboisier semble remonter à la fin du Moyen-Âge. En forêt, cinq à dix ans après une coupe de hêtres en particulier, on voit apparaître des framboisiers sauvages sur l’emplacement laissé libre, ils produisent alors des fruits pendant trois à quatre ans.

Pour alimenter le pied du framboisier en azote, semez du trèfle blanc ou rouge, grossièrement enfoui au printemps d’un coup de griffe. La présence de plantes aromatiques telles que la sarriette, l’hysope, la Sauge sclarée ou la Rue a un effet répulsif sur les ravageurs.

Articles connexes


Blog

Le framboisier 'Versailles', une nouvelle variété remontante, à très gros fruits

Le Framboisier 'Versailles' est une toute nouvelle création, française, provenant des pépinières Marionnet. Remontante, cette...
Lire la suite +

Blog

Le framboisier Groovy : gourmand et décoratif

Le Framboisier Groovy est une toute nouvelle variété naine qui étonne par l'éclat doré de...
Lire la suite +

conseil

La taille des framboisiers

l  
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire