Comment se débarrasser des otiorhynques ?

Comment se débarrasser des otiorhynques ?

Le reconnaître et lutter naturellement

Sommaire

Mis à jour le 18 Octobre 2021  par François 5 min.

Appartenant à la très diversifiée famille des charançons, les otiorhynques sont des petits coléoptères qui peuvent causer de sérieux dégâts aux racines de vos plantes vivaces et ligneuses. Ces petites bébêtes sont des cousins du charançon du palmier, du balanin des noisettes ou de l’hylobe du pin bien connu des forestiers. De plus en plus présents dans nos jardins grâce aux étés secs et chauds dû au réchauffement climatique, ils doivent être reconnus et identifiés pour pouvoir les combattre au mieux.

Découvrez cet insecte ravageur et une toute une série de conseils pour lutter le plus efficacement possible contre cet hôte gênant de nos jardins.

Printemps Difficulté

Reconnaître l'otiorhynque

Les otiorhynques sont des petits coléoptères (de 7 à 10 mm) très discrets qu’il n’est pas facile d’apercevoir au jardin.

Principalement nocturnes et souvent de couleur sombre, ces curculionidés sont difficiles à voir et c’est une fois les dégâts visibles que l’on soupçonne leur présence. Il peut cependant être aperçu de jour sur les feuilles des végétaux mais se laissera tomber au sol pour se rouler en boule si vous vous montrez trop curieux.

Plus de 900 espèces appartenant à ce genre ont été identifiés dans la nature mais seuls quelques-unes sont cependant nuisibles.

Comme tous les insectes de sa famille, il détient un rostre (sorte de bouche broyeuse) servant à transformer les feuilles de vos plantes favorites en dentelle. Ses antennes sont coudées et ses élytres (carapace) sont mouchetées de blancs. Sa larve (apode) est de petite taille, arquée, trapue et logée sous la surface du sol dans une racine qu’il utilisera comme maison et garde-manger.

Comment se débarrasser des otiorhynques

Othiorhynque et sa larve

Cycle de vie

L’otiorhynque passe la majorité de sa vie sous forme de larve. Celle-ci met en général un an avant d’émerger et devenir un adulte formé. Durant cette période passée sous terre, elle se nourrit de racines de végétaux.

Au printemps, la larve se nymphose et donne naissance à des adultes qui n’auront pas besoin de s’accoupler pour pouvoir pondre. En effet, les femelles font de la parthénogenèse (reproduction sans fécondation des oeufs).  Elles peuvent déposer jusqu’à 600 oeufs par nuit au pied des racines.

Les adultes ne se nourrissent que des feuilles de la plante causant des dégâts beaucoup plus bénins que les larves et sont incapables de voler.

Les étés chauds et secs ainsi que les hivers doux et peu pluvieux sont excellents par la prospérité de cette espèce, autant dire que celle-ci à de beaux jours devant elle !

Comment se débarrasser des otiorhynques

Larves d’otiorhynques et l’insecte au stade adulte

Signes de sa présence

La larve se retrouve très souvent au beau milieu des souches de racines de vivaces vieillissantes et restées trop longtemps au même emplacement. On peut trouver ce vers blanc également dans des potées ou jardinières. Les racines ou rhizomes vont être abîmées et creusées de petites loges où la larve passe le plus clair de son temps. La plante stoppe sa croissance et se flétrit petit à petit. Elle devient alors chétive et peu vigoureuse.

Les adultes vont quant à eux poinçonner le limbe depuis la partie externe des feuilles de manières plus ou moins profonde et de forme aléatoire.

C’est un signe qui peut être confondue avec les abeilles découpeuses de feuilles (Mégachilidae) creusant les feuilles plus profondément et harmonieusement (en forme de demi-lune).

Comment se débarrasser des otiorhynques

Perforation typique sur une feuille de Rhododendron (©Oregon State University)

Quels végétaux sont concernés ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas difficile quant au menu ! Des dizaines de plantes sont sujettes à ses attaques dont plusieurs à usages alimentaires au jardin. Les fraisiers, framboisiers et vignes sont attaquées régulièrement.

Du côté du jardin ornementale, nous citerons de manière non exhaustive :

  • Arbustes : les ifs, fusains, lauriers cerises, lilas, photinias, rhododendrons, troènes, viornes  sont dans le viseur de ces curculions ;
  • Vivaces : les astilbes, bégonias tubéreux, bergénias, heuchères, liriopes, muguet, saxifrages, sedums, tiarellas sont susceptibles de subir leurs asseaux.
Comment se débarrasser des otiorhynques

Rhododendrons (et arbustes de terres de bruyère), Laurier tin, Bégonias font partie des plantes souvent attaquées par les otiorhynques

Les moyens de luttes

Les traitements naturels

Il existe plusieurs façons de lutter contre ce coléoptère de manière efficace :

  • La pulvérisation de nématodes (Heterorhabditis bacteriophora) est sans nul doute la plus efficace et la moins polluante des actions contre ce ravageur. Les nématodes vont parasiter les larves et les tuer de l’intérieur à la manière d’un vers solitaire. Cette poudre à diluer est à appliquer depuis avril jusqu’à l’automne pour tuer les larves avant la nymphose. Gardez la terre bien humide durant les jours suivant sous peine de voir dépérir les nématodes. Veillez à ne pas pulvériser sous 12 degrés car l’espèce de nématode utilisée est assez frileuse ! Retrouvez nos nématodes anti vers blancs dans notre boutique en ligne.
  • Le prélèvement manuel est un bon moyen de contrer la prolifération des adultes en été. Il vous suffira de vous balader au jardin en début de nuit à l’aide d’une torche et de les récolter.
  • Le paillage qui garde l’humidité du sol perturbe le cycle de la larve qui n’apprécie guère l’humidité.
Comment se débarrasser des otiorhynques

Ôtez les otiorhynques manuellement la nuit quand ils sortent et paillez vos arbustes sensibles sont deux méthodes à mettre en œuvre pour vous en débarrasser

La prévention

  • Vérifiez scrupuleusement les mottes des plantes que vous achetez, cela évitera une propagation de l’espèce dans votre jardin. Si vous voyez des racines attaquées et que vous avez un doute, abstenez-vous de l’acheter par prudence ;
  • Laissez une place au hérisson dans votre jardin ! Celui-ci mange les larves présentes dans le sol superficiel. Aménagez-lui un petit tas de bois ou de feuilles dans un coin du jardin pour l’inciter à rester dans les parages ;
  • Si vous disposez de poules, laissez les se promener de temps à autre dans votre jardin. Elles sont capables de gratter le sol et de débusquer les larves !
  • Plusieurs plantes sont réputées répulsives contre cette espèce : le romarin, le thym, l’ail, le poivre moulu. Aucune étude sérieuse n’a cependant pu confirmer leur efficacité.
Comment se débarrasser des otiorhynques

Le hérisson, prédateur nocturne, allié de votre jardin !

Le conseil de François : Cette charmante petite bête attaque de préférence des plantes âgées ou stressées ! Pensez à diviser/renouveler vos vivaces régulièrement et à les planter dans un endroit qui leur plait.

Commentaires

  • SCHMITT Doris, le 12 Octobre 2023

    MERCI François pour cet article, qui devrait m'aider à me débarrasser des othyorinques, qui ont envahi mon jardin depuis cet été, ou du moins à limiter leur nombre.
    Auparavant, ils se contentaient de poinçonner les feuilles des lilas et des pivoines. Désormais ils s'attaquent aussi aux rosiers, aux bergenias, et encore à d'autres plantes de mon jardin alsacien, situé en plaine.
    Au mois de juillet, j'ai traité avec succès, à l'aide de nématodes mes rosiers, qui avaient des feuilles en dentelles, durement attaquées. Après l'application, j'ai maintenu comme conseillé le sol humide.
    J'ai dû acheter les nématodes sur internet, les jardineries me disant toutes qu'elles n'avaient pas le droit d'en faire commerce. Bizarre...

    • Réponse de Ingrid, le 12 Octobre 2023

      Bonjour,

      Merci pour votre retour positif sur l'article, nous sommes ravis qu'il vous ait été utile. Les otiorhynques peuvent effectivement être des nuisibles persistants au jardin. Bien que les nématodes soient une solution naturelle efficace, il peut être surprenant de constater que certaines jardineries n'en proposent pas, contrairement à nous.
      Encore merci pour votre fidélité et n'hésitez pas si vous avez d'autres questions ou préoccupations concernant votre jardin alsacien à contacter nos conseillers par téléphone ou par mail.
      Bien à vous.

  • Babinet Nathalie, le 6 Mars 2024

    Merci beaucoup pour toute ces informations.
    J’aimerai savoir s’il est nécessaire de traiter plusieurs fois dans la même année ?
    D’autre par j’ai lu sur un autre site que les nématodes pouvaient s’avérer un parasite pour bon nombres d’hôtes du jardin et que le traitement n’était donc recommandé que pour les plantes en pot.
    Pouvez vous me dire ce qu’il en est car j’ai plusieurs massif de pivoine et un camélia victime de ce parasite .
    Merci

    • Réponse de Ingrid, le 7 Mars 2024

      Bonjour.
      L'utilisation des nématodes est spécifique et dépend de la souche utilisée. Les nématodes, tels que Heterorhabditis bacteriophora, sont spécifiquement ciblés pour lutter contre les larves de coléoptères (otiorhynques, mais aussi d'autres larves de coléoptères), mais ils ne devraient pas nuire à d'autres habitants du jardin. Ils sont effectivement très efficaces pour les plantes en pot, mais peuvent aussi être utilisés dans les massifs et les jardins, à condition de suivre très attentivement les instructions d'application spécifiques.

      Il peut être nécessaire de traiter plusieurs fois dans l'année, surtout si l'infestation est importante ou pour prévenir une réinfestation, en respectant les périodes recommandées pour l'application des nématodes, généralement au printemps et en automne quand la température du sol est idéale pour leur activité.

      Pour vos pivoines et votre camélia, l'utilisation de nématodes peut être une solution efficace contre les otiorhynques, à condition de choisir la bonne souche de nématodes et de suivre les instructions d'application. Assurez-vous de choisir des produits adaptés à votre situation.

      Cordialement.

  • fillinger, le 28 Juin 2024

    bonjour est ce que le traitement est dangereux pour les chats?

    • Réponse de Ingrid, le 2 Juillet 2024

      Bonjour,

      La pulvérisation de nématodes Heterorhabditis bacteriophora est généralement sans danger pour les chats. Ces nématodes ciblent spécifiquement les insectes nuisibles et n'affectent pas les mammifères. Assurez-vous simplement de suivre les instructions du fabricant pour une application correcte.

      Bon jardinage!

otiorhynque
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.