Maladies et parasites des framboisiers

Maladies et parasites des framboisiers

Tous nos conseils pour repérer, prévenir et traiter naturellement les maladies et parasites du framboisier

Sommaire

Mis à jour le 29 Juin 2023  par Pascale 4 min.

Membre de la famille des Rosacées comme les fraises, les ronces et les églantiers, le framboisier (Rubus idaeus) apporte un peu de gourmandise à nos jardins estivaux. Et le bonheur de cueillir des fruits relativement fragiles directement sur le plant n’est égal à nul autre ! Avec son port buissonnant, le framboisier bénéfice également d’un aspect décoratif, idéal pour créer une haie en bord de potager. Une haie à surveiller car sa souche drageonnante a tendance à se développer en tous sens au risque de devenir envahissante. Adaptable à tous les climats, le framboisier apprécie les sols meubles et bien drainés et les situations mi-ombragées à ensoleillées. Peu vulnérable et particulièrement résistant, il peut toutefois être frappé de maladies ou attaqué par des parasites, à cause essentiellement de conditions culturales ou météorologiques anormales. Nous vous aidons à décrypter les principaux signes de maladies et parasites, à les traiter et surtout à les prévenir.

Difficulté

Les maladies dues à une humidité trop importante

Les printemps et les étés pluvieux ont tendance à favoriser l’apparition de certaines maladies. Comme les symptômes se ressemblent beaucoup, il est parfois difficile de les identifier avec certitude.

La pourriture grise ou botrytis

Description

Le champignon nommé Botrytis cinera se développe par temps chaud et humide, au printemps et en été

Symptômes

Des taches brunes sont visibles sur les cannes, surtout autour des bourgeons. Elles deviennent plus importantes avec le temps et virent au gris-argent. Des points noirs apparaissent ensuite. En parallèle, les feuilles jaunissent et toutes les parties de la plante, y compris les fruits, se couvrent d’un duvet grisâtre.

Prévention

  • Arrosez sans mouiller le feuillage
  • Évitez les apports d’engrais azotés
  • Plantez les framboisiers tous les 80 cm et palissez les tiges pour favoriser une bonne circulation de l’air
  • Veillez à de pas blesser les cannes car le botrytis se développe sur les plaies
  • Pulvérisez une décoction d’ail composé de 100 g d’ail infusés dans un litre d’eau bouilli.
  • Pulvérisez tous les 15 jours un purin de prêle pour fortifier les plants

Traitement

Un traitement à la bouillie bordelaise peut être envisagé en automne et au printemps.

La rouille du framboisier

Description

C’est également une maladie cryptogamique, provoquée par le Phragmidium rubi-idaei, qui se développe au printemps et à l’automne, favorisé par une conjonction de chaleur et d’humidité.

Symptômes

Des pustules de couleur orangé à brune apparaissent sur les tiges et les feuilles. En fin d’été, ces taches deviennent noires, signe que le champignon libère ses spores qui vont propager la maladie. Finalement, les feuilles tombent.

Rubus idaeus

La rouille du framboisier se repère aux taches noires qui font suite à des taches orangées

Prévention

  • Arroser sans mouiller le feuillage
  • Désinfecter les outils de taille
  • Pulvériser du purin de prêle ou une décoction d’ail
  • Ramasser et brûler les feuilles tombées au sol

Traitement

  • Supprimer les feuilles et tiges atteintes dès les premiers symptômes
  • Pulvériser de la bouillie bordelaise

L’anthracnose du framboisier

Description

C’est une maladie cryptogamique visible en début d’été, entre juin et juillet, qui se développe lorsque le temps est chaud et humide.

Symptômes

Les feuilles se couvrent de taches circulaires brunes puis jaunissent. Parfois, le champignon s’attaque aux tiges qui deviennent marron et se cassent.

Prévention

  • Pulvériser du purin d’ortie tous les 15 jours jusqu’en juillet
  • Faire une pulvérisation de bouillie bordelaise au printemps

Traitement

Pour lutter contre l’anthracnose, la seule solution réside dans le brûlage de toutes les parties atteintes sans oublier les feuilles tombées au sol.

Rubus idaeus

Les maladies cryptogamiques touchent principalement le feuillage et les tiges du framboisier

L’oïdium

Description

C’est une autre maladie cryptogamique qui se développe par temps humide et est favorisée par une forte amplitude thermique entre jour et nuit.

Symptômes

Une poudre blanche recouvre les feuilles et les tiges. Les feuilles se gaufrent et se déforment.

Prévention

  • Ne pas planter les framboisiers trop serrés
  • Pulvériser du purin de prêle ou une décoction d’ail sur les parties aériennes

Traitement

  • Pulvériser de la bouillie bordelaise
  • Brûler les parties touchées par la maladie

La leptosphériose

Description

C’est une maladie cryptogamique provoquée par le Leptosphaeria coniothyrium, un champignon actif en été et en automne

Symptômes

Les tiges et les jeunes pousses se dessèchent par l’extrémité. Puis la base jaunit. La tige finit par casser.

Prévention

Pulvériser de la bouillie bordelaise ou une décoction de prêle

Traitement naturel

  • Arroser le sol avec une décoction d’ail
  • Brûler les tiges atteintes.

La brûlure des dards (Didymella applanata)

Description

C’est une maladie causée par plusieurs champignons qui touche les framboisiers en plein été et à l’automne. Le champignon pénètre par les fentes de l’écorce et par les blessures et hiverne sur les dards tombés.

Symptômes

Des taches qui oscillent entre le rouge-brun et le violet apparaissent sur les rameaux, autour des bourgeons. Les pousses se dessèchent et les rameaux poussent mal ou pas du tout.

Rubus idaeus

La brûlure des dards compromet largement la fructification

Prévention

  • Veiller à ne pas blesser les rameaux
  • Éclaircir les plantations en début d’été
  • Arroser régulièrement et limiter les apports d’azote.

Traitement naturel

  • Couper et brûler les rameaux atteints
  • Traiter à la bouillie bordelaise au départ de la croissance des rameaux.

Le ver du framboisier

Description

De son petit nom Byturus tomentosus, ce coléoptère gris-brun vole en mai et juin. En juillet, la femelle pond sur les fleurs et donnent naissance à des larves blanc-crème à jaunes qui se nymphosent dans les fruits ou sur l’écorce. L’insecte hiverne dans le sol.

Byturus tomentosus

Le Byturus tomentosus adulte mange les parties aériennes du framboisier, les larves les fruits

Symptômes

L’adulte mange les parties aériennes, les bourgeons et les fruits verts et les larves se délectent des fruits mûrs du framboisier.

Prévention

  • Biner, griffer et désherber le sol pour déloger l’insecte. Les oiseaux ou vos poules se chargent de l’éliminer
  • Planter des myosotis entre les pieds de framboisiers.

Traitements naturels

  • Secouer les tiges pour faire tomber l’insecte et les récupérer à la main
  • Une infusion à base d’ail sur les framboisiers en fleurs fait fuir les adultes.

L'anthonome du framboisier

Description

C’est un coléoptère noir qui pond en mai dans les boutons floraux. Les larves blanches se nymphosent dans le sol ou dans les fleurs tombées. L’insecte n’est actif qu’à des températures supérieures à 18°C. Il hiverne dans le sol.

Symptômes

Les bourgeons sont coupés, sèchent ou se détachent.

Prévention

Il suffit de couvrir le sol, par exemple avec es fougères. Une pulvérisation de purin d’absinthe est aussi efficace.

Traitement naturel

Ramasser et détruire les boutons floraux atteints suffit à limiter les dégâts

Commentaires

framboisier : maladies et parasites
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.