Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Scille : planter, cultiver et entretenir

Les Scilles en quelques mots

  • Les scilles sont parmi les premiers bulbes à fleurir au printemps
  • Elles sont faciles à cultiver à mi-ombre
  • Vigoureuses, très tolérantes, ce sont des plantes très rustiques
  • Elles se naturalisent très facilement dans les moindres recoins du jardin
  • Elles se naturalisent en grands tapis ou se cultivent en pot

Le mot de notre experte

Elancées, gracieuses, les Scilles, Scilla ou Jacinthe des bois sont de petites bulbeuses de printemps faciles à cultiver au soleil non brûlant ou à mi-ombre. Vraiment peu exigeantes, très rustiques, elles se plaisent dans tous nos jardins où elles se naturalisent facilement formant avec le temps des colonies florifères.

En février pour les variétés les plus précoces, leurs grappes de clochettes habituellement bleu intense, parfois roses ou blanches, surgissent de touffes herbeuses bien vertes pour annoncer le printemps.

Scille campanulée ou Scille d’Espagne , Scilla nutans, ou Scille de Sibérie, elles se glissent partout aussi bien en massif qu’en pot, en bordure d’allée, en grands tapis naturalisés au pied d’arbres caducs, qu’en rocaille ou éparpillées dans la pelouse. Au cœur du printemps, elles composent des tableaux empreints de fraîcheur et de simplicité aux côtés d’autres bulbes printaniers précoces, comme les crocus, narcisses, jonquilles, anémones des bois, jacinthes ou tulipes botaniques.

Leur délicate floraison se prête également à la confection de bouquets champêtres à la beauté simplissime.

Scille bleue, blanche ou rose pastel, découvrez tous leurs secrets de plantation et d’entretien ainsi que notre collection de Scilles de printemps pour égayer les sous-bois frais, fleurir le jardin avec une touche très naturelle ou réaliser de belles jardinières printanières.

 

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Scilla

Famille : Hyacinthacées

Nom(s) commun(s) : scille, jacinthe des bois, fausse jacinthe

Floraison : De janvier à mai

Hauteur : de 10 cm à 35 cm

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous

Rusticité : De -15°C à au-delà selon les espèces

Les Scilles ou Scilla forment une vaste famille assez variée, celle des hyacinthacées, comprenant environ 90 espèces de vivaces bulbeuses, assez méconnues. Ces proches parentes des jacinthes, originaires d’Europe, d’Afrique du sud et d’Asie, poussent à l’état naturel dans des biotopes et climats très divers allant des prairies de montagne aux sous-bois en passant par des zones rocheuses du littoral. En France, elles s’acclimatent jusqu’à 1 500 m d’altitude.

Il existe de très nombreux genres de Scilles, d’autant qu’on y associe les hyacinthoïdes non-scripta comme la Jacinthe des bois ou fausse jacinthe d’Espagne en raison de leur forte ressemblance avec les scilles « véritables » du genre Scilla.

Parmi les Scilles de printemps, on distingue la Scille campanulée ou scilla hispanica, couramment cultivée, qui préfère le soleil mais supporte la mi-ombre, la jacinthe des bois ou scilla nutans, la Scille mischtschenkoana, très proche de la Sibirica, mais plus précoce, le Scille à deux feuilles Scilla bifolia qui affectionne les sous-bois frais, les Scilles sibirica (Scille de Sibérie) et la Scille litardierei, surnommée aussi Scille des prés. A côté du classique bleu lilas, de nombreux cultivars de Hyacinthoïdes hispanica, blancs très lumineux ou roses, se sont développés .

Les Puschkinia scilloides Libanotica et les Chionodoxa sont également des parents proches parfois confondus avec les Scilles.

Deux espèces se démarquent, bien que faisant partie des Scillas véritables, et font figures de cousines très éloignées autant par leur taille, l’aspect de leurs inflorescences que par leurs conditions de culture : la Scille du Pérou, Scilla peruviana, plus frileuse, moins rustique qui préfère les sols secs et les expositions très ensoleillées du climat méditerranéen et l’Urginea Maritima ou Scille de mer qui est une espèce protégée très haute (1,50 m à maturité), moyennement rustique, qui tolère les embruns et qu’on réserve plutôt aux climats maritimes.

Faciles à cultiver, tolérantes en dehors des climats arides qu’elles redoutent, ces bulbeuses bienvenues au sortir de l’hiver, résistent très bien au froid, parfois à des températures bien inférieures à -15°C, notamment les Scilles de Sibérie.

Les Scilles montrent un port en touffe plus ou moins érigée, parfois tapissante et trapue, selon les espèces, de 10 à 35 cm de hauteur, pour un étalement de 10 cm environ.

Les fleurs étoilées bleu intense de la Scilla Siberica

Dès qu’elles sont bien installées et qu’on ne les dérange pas, leurs racines charnues s’étendent au fil du temps, des bulbilles ou stolons se formant autour du bulbe mère. Les bulbes sont toxiques uniquement par ingestion.

Elles se ressèment et se naturalisent facilement dans le moindre recoin du jardin, capables de fleurir des lisières entières de sous-bois. Elles vivent de nombreuses années, dans les rocailles, dans les pelouses mais aussi sous les arbres, au pied des arbustes caducs, formant de jolis tapis très florifères et des touffes vigoureuses.

En fin d’hiver, en janvier pour les Scilles les plus précoces, chaque petit bulbe développe 1 à 4 tiges florales, fines mais solides de couleur verte, rouge ou brune, parfois ramifiées vers le haut. Elles se courbent gracieusement sous le poids des clochettes.

Les Scilla font partie des premières fleurs du printemps, certaines très précoces, arrivent en fin de floraison des perce-neiges, en même temps que les crocus, les Eranthis et les primevères.

Durant deux à trois semaines, leur lumineuse floraison aux allures de jacinthe, forme des vagues bleu céleste, roses ou blanches, portées par des touffes herbeuses vert frais.

Scilla siberica ‘Spring Beauty’ – Scille campanulée blanche – Scille d’Espagne rose

Chaque hampe florale porte des grappes plus ou moins denses de fleurs en cloches pendantes, plates ou étoilées habituellement bleu-lilas clair et vif, bleu porcelaine, bleu intense, mais parfois blanc pur ou rose, surtout chez les Scilles campanulées qui présentent la plus large palette de coloris. Les fleurs rassemblées par 2 à 35 sur l’extrémité de la tige, mesurent de 3 mm à 2 cm de diamètre. La Scille litardierei, offre des grappes très compactes et florifères, composées de 15 à 35 petites fleurs étoilées.

Les clochettes retombantes des Scilles nutans et des Scilles campanulées sont légèrement évasées, peu ou fortement retroussées à leur extrémité, elles portent parfois des anthères bleues.

Les fleurs en forme d’étoiles sont composées de 6 tépales parfois marqués de bandes bleu plus profond au revers des pétales comme chez ‘Tubergeniana’, le très apprécié cultivar de Scilla mischtschenkoana.

Non parfumées, elles sont cependant mellifères et très visitées par les insectes pollinisateurs. Après floraison, les fleurs fanées produisent des fruits globuleux qui libèrent de minuscules graines noires se ressemant spontanément.

Le feuillage vert frais à vert foncé des Scilles est abondant et forme des touffes semi-érigées

Les feuilles ne sortent qu’en fin d’hiver et au printemps en avril-mai, selon les variétés. Autour de cette hampe florale, le plus souvent en même temps que les fleurs, chaque bulbe développe 2 à 6 feuilles basales plus ou moins linéaires. Longues de 4 à 50 cm, les feuilles au port retombant, sont étroites et lisses, brillantes, plus larges à la base et parfois en forme de lanières ou de gouttière. Seul, le Scille bifolia, fait figure d’exception, car il ne possède que deux feuilles.

Après floraison, les feuilles s’affaissent sur le sol, puis le feuillage caduc, disparaît en été, à partir de juin, laissant le bulbe en dormance sous terre.

Faciles à cultiver au soleil non brûlant ou à mi-ombre, elles supportent même l’ombre totale. Certaines comme les Scilles campanulées apprécient, pour bien fleurir, une exposition ensoleillée. Peu exigeantes, les Scilles se plaisent dans tous les sols bien drainés, frais et humifères, idéalement argilo-limoneux.

Dès que les conditions sont réunies, elles prospèrent et se naturalisent facilement dans tous les jardins.

Avec leurs clochettes lumineuses, elles composent des scènes d’une grande fraicheur. En couvre-sol d’ombre claire, elles s’étalent sans limite en sous-bois, au pied des arbres et des arbustes caducs en compagnie d’autres bulbes printaniers à naturaliser comme les Crocus, les cyclamens Coum, les Corydalis solida, les Ipheions, Muscaris, anémones Nemerosa, les narcisses, perce-neige, jacinthes, tulipes botaniques et les chionodoxas. Elles forment d’abondantes colonies florifères.

Les Scilles bleu intense ou blanches seront très décoratives aussi au premier plan d’une plate-bande, en rocaille, en massif, dispersées dans des prairies ou des pelouses peu tondues et dans les coins un peu sauvages du jardin.

Ces petites bulbeuses sont d’excellentes compagnes pour les vivaces hâtives comme les Hellébores, les primevères, les pervenches, les Erica, les Brunnera ou les Viola Odorata ou les couvre-sol comme les Alysse.

Leur faible hauteur les rend très intéressantes pour une utilisation en pots en mélange avec d’autres bulbes à floraison précoce.

Les bulbes de Scilla se naturalisent rapidement jusqu’à former de vastes colonies

Espèces et variétés

On compte essentiellement une dizaine d’espèces de Scilles cultivées dans nos jardins dont les plus courantes sont la Scille campanulée, Scilla hispanica ou Scille d’Espagne qui a produit de nombreux cultivars blancs et roses et l’incontournable Jacinthe des bois ou Scilla nutans.

On distingue aussi la Scille Tubergeniana, très précoce, le montagnard Scilla bifolia, les très rustiques Scilles de Sibérie et la très florifère Scille litardierei, nommée aussi Scille des prés.

Les plus populaires

Jacinthe des Bois - Scille Nutans

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
35 cm

L'incontournable scille de printemps !

Jacinthe d'Espagne - Hyacinthoides hispanica

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
35 cm

Très prolifique !

Scille de Sibérie - Scilla siberica Alba

Période de floraison Fév. à Mars

Hauteur à maturité
15 cm

La plus rustique, elle fleurit abondamment

Scille bifolia

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
12 cm

Une petite espèce montagnarde qui aime les sous-bois frais

Nos préférées

Scille mischtschenkoana Tubergeniana

Période de floraison Fév. à Mars

Hauteur à maturité
15 cm

La plus précoce, elle fleurit en janvier !

Scille de Sibérie - Scilla siberica Spring Beauty

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
15 cm

On aime ses fleurs bleu intense !

Scille des prés - Scilla litardierei

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
15 cm

Idéale en massif, bordure, rocaille ou encore en pot

Autres variétés intéressantes

Scille campanulée Rose

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
35 cm

Tapissante et très florifère en exposition ensoleillée

Scille campanulée Blanche

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
35 cm

Cette scille illumine les coins ombragés du jardin

Plantation

Scilla siberica ‘Alba’-Scilla siberica ‘Spring Beauty’- Chionodoxa ‘forbesii’-Corydalis solida- Photos Tommy Tonsberg-

Où planter les Scilla ?

Les Scilla sont des plantes de culture facile. Peu contraignantes, elles préfèrent l’ombre partielle mais supportent aussi les zones totalement ombragées et les expositions ensoleillées non brûlantes.

Très à l’aise sous les climats plutôt frais, parfaitement rustiques, elles ne craignent pas les hivers rudes, résistant parfois au-delà de -15°C :  elles poussent dans toutes les régions, même en altitude.

Les bulbes de Scilles s’installent en sol ordinaire, assez fertile, frais mais surtout bien drainé : ils redoutent les terres gorgées d’eau.

Polyvalentes, les Scilles s’intègrent à tous les décors et se naturaliseront en sous-bois clair, au pied des arbres et des arbustes caducs, sur un talus, en bordure d’allée, en rocaille ou éparpillées dans une pelouse.

Après floraison, les Scilles présentent un feuillage flétri formant un tapis un peu négligé que l’on masquera facilement en plantant parmi elles, des érythrones, des anémones des bois, des pulmonaires ou des euphorbes.

Elles peuvent aussi composer de belles potées printanières.

Quand planter les bulbes de Scilles ?

Plantez les bulbes de préférence à l’automne de septembre à novembre pour les voir fleurir au tout début du printemps.

Comment planter les Scilles ?

En pleine terre

Les Scilles  méritent d’être plantés en abondance (environ 100 par m2), par petits groupes pour une plantation naturelle, dans une pelouse ou en tapis fleuri, pour un effet spectaculaire !

Seul impératif : ils requièrent un sol bien drainé et bien amendé.

  • Débarrasser la terre des mauvaises herbes et cailloux
  • Ameublir la terre en profondeur avec un apport de matière organique
  • Améliorer le drainage si nécessaire avec du gravier mélangé à la terre ou disposé en lit sous les bulbes
  • Planter à 8-10 cm de profondeur pointe du bulbe vers le haut
  • Espacer les bulbes de 5 à 10 cm ou planter en groupes de 10 ou 15 en évitant que ceux-ci ne se touchent
  • Recouvrir les bulbes de deux fois la hauteur de terre
  • Arroser deux fois par semaine pendant la période de végétation
  • Maintenir au sec en été
  • Laissez les bulbes en place, ils vont se propager au fil du temps

Pour créer un tapis fleuri

Les Scilles se naturalisant très facilement sont parfaites pour réaliser des coins fleuris autour de la maison, en massif, en lisière de sous-bois ou au pied des arbres. Pour un joli rendu, tracez un dessin irrégulier, ovoïde.

Pour une plantation en masse réussie, comptez environ 100 bulbes au m².  Décaissez une partie de la zone de massif choisie sur 10 cm de profondeur, puis placez les bulbes en les espaçant de 8 cm environ. Remblayez en masse.

En pot : une plantation en lasagne

Comme les jacinthes, on peut facilement cultiver les bulbes de Scilles en pot, pour profiter de leur floraison sur la terrasse ou au balcon. Optez pour une plantation « en lasagne » ou en étages : une technique consistant à planter en couches successives ces bulbes à fleurs en mélange avec d’autres bulbes printaniers comme les narcisses, crocus, jacinthes, tulipes botaniques… L’intérêt ? Profiter d’une floraison continue tout au long du printemps.

 

 

Entretien et soins

Les Scilles sont des plantes faciles et accommodantes qui ne nécessitent aucun soin particulier. Aucune taille n’est nécessaire, cependant pour limiter les semis spontanés, vous pouvez couper les hampes florales après floraison. Ne tondez ou ne coupez le feuillage que lorsque celui-ci est fané, pour laisser au bulbe le temps de reconstituer ses réserves nécessaires à la floraison suivante.

Divisez les bulbes en été, tous les 4 ans au maximum pour maintenir des plantes vigoureuses.

En pot :

  • Arrosez régulièrement
  • Apportez éventuellement de l’engrais spécial bulbes tous les 15 jours jusqu’à ce que la floraison soit terminée

Maladies éventuelles

Le bulbe de Scilla offre une bonne résistance aux maladies. Cultivé dans toutes les conditions requises de plantation, il ne craint pas grand-chose.

Il peut toutefois, comme bon nombre de bulbes, être sujet aux viroses qui déforment et décolorent les feuilles. Arrachez les bulbes atteints en cas d’attaque.

Multiplication

Semis

Nous ne conseillons pas les semis d’autant que les Scilles se ressèment volontiers naturellement : un plant issu de semis de Scille mettra au moins trois ans avant de fleurir.

Division

Après deux années, vous pouvez diviser les touffes de Scilla en séparant les bulbilles formés autour du bulbe mère. Procédez en juin lorsque les feuilles jaunissent.

  • Déterrez la touffe avec une fourche-bêche
  • Séparez les bulbes à la main ou avec un petit couteau
  • Replantez les bulbilles immédiatement ou plantez-les en pot avant de les transplanter l’automne suivant
  • Arrosez un peu

La division des Scilles se fait juste après la floraison, quand le feuillage se fane

Associer

Les Scilles trouvent leur place dans une plate-bande, en sous-bois naturalisée, sous des arbres ou arbustes caducs (Forsythia) ou dans une rocaille aux côté d’une multitude de plantes demandant comme elles peu d’attention.

Graciles, avec leurs fleurs aux coloris riches, elles fleurissent au coeur du printemps avec abandon dans tous les jardins d’inspiration naturelle sans jardiniers ou les jardins de week-end créant des scènes fraîches en tapis de fleurs ou en délicats premiers plans de massif. En version monochrome bleue pimpant ou contrastée sur des accords blanc/bleu ou bleu/jaune.

Le bleu intense des clochettes d’une Scilla bifolia ou d’une Scilla siberica ‘Spring Beauty’ offre un contraste spectaculaire avec des fleurs blanches, jaune tendre et vert-jaune comme celles des Euphorbes précoces, des Narcisses, des petites Tulipes botaniques, des Crocus et des Perce-neiges. Elles forment de magnifiques tapis sur fond d’Anémones sylvestris, d’Hellébores hivernales ou de Cyclamens coum.

Les Scilles sont charmantes sous des vivaces à feuillage tardif comme les Hostas, les pulmonaires, les Corydalis solida, les fleurs des Elfes ou les couvre-sols à port bas comme les bugles.

Plantées en nombre, pour de beaux effets spectaculaires, ces lumineuses bulbeuses créent un contraste de taille réussi aux côtés de bulbes à grandes fleurs comme les jonquilles. Toutes se marient bien avec les petits bulbes printaniers comme les Jacinthes, ipheions, les Viola, les Anémones blanda ou Nemerosa, Iris reticulata ou les Erythrones.

Leurs délicates clochettes composent de jolis bouquets frais et printaniers mêlées à des mini narcisses et des muscaris.

Les Scilles se prêtent parfaitement bien à la culture en pots sur une fenêtre ou un balcon mélangées à des pensées, narcisses, crocus, tulipes hâtives, jacinthes ou primevères.

Jacinthe ‘Blue Jacket’, ‘Blue Eyes, Muscari, Scilla et Anemone blanda

Questions souvent posées

Les feuilles de mes scilles se déforment, pourquoi?

Les Scilles sont des bulbeuses plutôt résistantes aux maladies. Toutefois, comme cela peut arriver parfois chez les bulbes à fleurs, elles peuvent être sujettes aux viroses qui déforment et décolorent le feuillage et leurs fleurs. Malheureusement, en cas d'attaque, il n'y a pas de solution miracle: il faut arracher les bulbes atteints. De mauvaises conditions de plantation peuvent rendre les bulbes plus sensibles, assurez-vous au moment de leur installation, du bon drainage du sol.

Quand puis-je couper les touffes de Scilla ?

Les bulbes de Scilles reconstituent leurs réserves par le feuillage, aussi ne tondez ou ne coupez celui-ci que lorsque il jaunit et se dessèche, vers le mois de juin. Vous préserverez ainsi la floraison du printemps suivant.

Articles connexes


Blog

Camaïeu de fleurs bleues de printemps.

Si une couleur de fleur peut être associée à une saison, pour le printemps c'est...
Lire la suite +

Blog

Petits bulbes, grand effet !

Ce sont les plus faciles, les plus diversifiés et toujours les premiers à fleurir...
Lire la suite +

plantation

Scille, Scilla: plantation et soins

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire