Bulbes à floraison précoce : ils annoncent le printemps

Bulbes à floraison précoce : ils annoncent le printemps

Vive les premiers bulbes à la fin de l'hiver !

Sommaire

Mis à jour le 29 Mai 2024  par Leïla 4 min.

Guetter les signes de réveil de la nature en fin d’hiver fait partie des joies du jardinier. Les bulbes précoces sont parmi les premières végétations et floraisons toniques. En général de petite taille, en bleu, blanc, jaune ou rose, ces fleurs d’hiver forment rapidement de joyeux tapis mélangés. On évoque ici des bulbes qui fleurissent dès février, jusqu’à mars. Ce ne sont pas toujours les plus connus. En ce qui concerne leur culture, il y a trois règles valables pour tous ceux abordés dans cet article : ils ont besoin d’un sol drainant, se naturalisent en place et sont plantés au plus tôt en automne, idéalement entre septembre et décembre, mais plus ils sont précoces, plus ils gagnent à être plantés en automne.

Découvrez notre sélection de bulbes à floraison précoce !

 

Difficulté

Le Perce-neige

Premier de la liste, avec leur nom si évocateur de la transition de l’hiver vers le printemps, premiers à fleurir, entre janvier et mars, les Perce-neige sont de jolies fleurs hivernales blanches délicatement teintées de vert, plus ou moins selon les variétés. Ils sortent en touffe de feuilles linéaires et fleurissent à peine au-dessus du feuillage, à 20 cm du sol environ, en petites clochettes pendantes, simples pour le Galanthus nivalis, qu’on croirait presque entendre tinter quand elles bougent au gré du vent. Certaines variétés sont à fleur double, comme le Galanthus nivalis ‘Flore Pleno’, à la délicate fleur sophistiquée, mais timide. Comme aussi le Galanthus nivalis pleniflorus ‘Dionysus’, rare variété qui dévoile une corolle bien panachée de vert foncé. Les autres variétés sont appréciées pour leur floribondité, leur hauteur ou leur feuillage clair et rubané. Tous se naturalisent en sol frais et drainé, à mi-ombre, où ils peuvent former à terme de grands tapis.

Galanthus nivalis

Galanthus nivalis ‘Viridi-Apice’, Galanthus nivalis, Galanthus nivalis ‘Flore Pleno’ et ‘Dionysus’

Les Crocus

Les Crocus de Printemps sont aussi des champions de la précocité, formant rapidement des tapis très bas de fleurs violacées, blanches, jaune d’or ou crème, en belles coupes simples à étamines colorées, sur un feuillage étroit. Nombreux en variétés, misez cependant sur les Crocus botaniques (chrysanthus, ancyrensis, sieberi, angustifolius, tommasinianus) pour obtenir les floraisons les plus précoces, en général en février. Bulbe d’hiver et de soleil, au ras du sol, entre 8 et maximum 15 cm de hauteur, le Crocus se naturalise facilement et illumine en tapis les sols encore bien froids. À noter que les Crocus tommasinianus et sieberi fleurissent aussi à mi-ombre. N’hésitez-plus à planter ces généreux bulbes aux jolies fleurs poétiques, simples et parfois travaillées de pétales en différentes couleurs. Citons par exemple le Crocus chrysanthus ‘Cream Beauty’, couleur crème ou le Crocus sieberi ‘Firelfy’, vêtu de bleu et d’or, le Crocus chrysanthus ‘Fuscotinctus’ en jaune d’or et brun.

Crocus chrysanthus ‘Fuscotinctus’, Crocus chrysanthus ‘Cream Beauty’, Crocus sieberi ‘Firefly’

Les Chionodoxas

Moins connus, les Chionodoxa ou Gloire des Neiges, proches des Scilles, méritent toute leur place au milieu des tapis de bulbes de printemps, ou en compagnie de jolis vivaces hivernales. Ils sont à réserver aux jardins du nord de la Loire, à installer à mi-ombre ou au soleil tamisé, en sol pas trop riche. Ils égaient une pelouse, un sous-bois, une rocaille, de leurs fleurs étoilées, rose, bleues ou blanches, particulièrement jolis en mélange. Découvrez le Chionodoxa forbesii ‘Blue Giant’ ou ‘Violet Beauty’ ou encore le Chionodoxa luciliae.

Gloire des Neiges

Chionodoxa lucilae, Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant’ et Chionodoxa en mélange avec des Narcisses

Les Iris reticulata

Ah les beaux Iris reticulata ! La floraison hivernale des Iris miniatures est une merveille de précision. Sous ces abords délicats, point de fragilité chez cette bulbeuse rustique et parfumée. En bordure de massif, en rocaille ou en pot, les Iris reticulata poussent au soleil. Dans la gamme des bleus, ils ont des couleurs magnétiques, violet intense, bleu nuit, bleu ciel. Les bleus sont véritables, non teintés de mauve. Leurs pétales, souvent maculés de jaune orangé, blanc ou noir, se déclinent aussi en jaune et en blanc. À cultiver en sol sec l’été et drainant toute l’année. Découvrez les superbes variétés : Iris ‘Katherine’s Gold’, Iris reticulata ‘Alida’, ‘Katharina Hodgkin’ et  ‘Down to Earth’ ou encore ‘North Star’. Sans oublier le somptueux ‘Blue Note’. Cliquez pour découvrir la surprise de leurs somptueux coloris !

Iris

Iris reticulata ‘Blue Planet’, ‘Down to Earth’ et ‘Blue Note’

Les Scilles précoces

Commençons par la plus précoce : la Scilla mischtschenkoana ‘Tubergeniana’, petite fleur hivernale en pyjama rayé, comme si c’était vraiment la première à se réveiller. Ce qui est le cas, puisqu’elle peut fleurir dès janvier, ou sinon en février- mars. En blanc-bleuté pâle comme une porcelaine, sa fleur est traversée d’une ligne médiane d’un bleu plus soutenu, avant l’apparition du feuillage. Les Scilles se cultivent à l’ombre partielle, en sous-bois clair. Arrive ensuite, en février-mars, la Scilla siberica en blanc ou en bleu intense. Très lumineuses, en clochettes pendantes, elles se naturalisent facilement au jardin et sont toutes très rustiques. Elles culminent à 15 cm de hauteur. N’hésitez-pas à les mélanger, entre elles et avec les autres fleurs hivernales.

scille

Scilla mischtschenkoana ‘Tubergeniana’, Scilla siberica ‘Spring Beauty’ et ‘Alba’

Deux bulbes peu connus

Accordons une place à des bulbes uniques en leur espèce. Commençons par le très joli Eranthis yemalis ou Helléborine dont la fleur de février en coupe jaune d’or est posée sur des sépales pétaloïdes verts semblables à une collerette de feuilles. L’ensemble, presque au ras du sol, est surprenant et ravissant. L’Helléborine pousse en sol frais, en situation légèrement ombragée, voire ombragée. Le Leucojum vernum ou Nivéole de Printemps, cousin du Perce-neige, est surmonté sur un feuillage effilé de petites corolles blanches à pointes vertes, à 20 cm de hauteur. Il déploie une silhouette gracieuse dans les zones humides à fraîches, au soleil ou à mi-ombre.

helleborine

Les bulbes jaunes d’Eranthis yemalis et les clochettes blanches du Leucojum vernum

Commentaires

bulbes à floraison precoce