Bulbes : combien en planter pour composer un beau massif ?

Bulbes : combien en planter pour composer un beau massif ?

Tous nos conseils !

Sommaire

Mis à jour le 5 Avril 2024  par Alexandra 6 min.

On apprécie les plantes bulbeuses pour leurs superbes floraisons, souvent très colorées. Elles peuvent être à floraison printanière, comme les tulipes, jacinthes et crocus, ou à floraison estivale, comme les lys et glaïeuls. Il n’est cependant pas facile de savoir quelle quantité de bulbes acheter et combien en planter pour composer un massif. Suivez nos indications et nos conseils pour vous y retrouver, suivant les bulbes que vous cultivez !

Et pour réussir leur plantation, découvrez l’article d’Ingrid sur notre blog  « Planter des bulbes : 7 conseils pratiques et utiles »

Difficulté

Planter trop de bulbes ou pas assez : quelles conséquences ?

Lorsque l’on plante trop densément, les plantes risquent de se gêner entre elles. Elles entreront en concurrence pour les éléments minéraux, l’eau et la lumière, et elles risquent de ne pas avoir la place de se développer correctement. Cela peut également favoriser le développement de maladies cryptogamiques. De plus, lorsque les plantations de bulbes sont très denses, l’effet peut sembler artificiel, « surfait », tandis que le massif semble plus naturel lorsque les bulbes sont un peu moins nombreux.

À l’inverse, si les bulbes sont plantés de façon trop espacée, l’effet visuel est moins impressionnant, moins esthétique. Le massif risque de sembler bien pauvre, et les adventices auront plus de place pour se développer.

Planter une quantité adéquate de bulbes permet d’obtenir un effet visuel dense et coloré, sans que les bulbes se gênent entre eux. Cependant, le jardinage n’est pas une science exacte ! Puisque l’on travaille avec du vivant, le résultat obtenu répond à différents aléas, et certains bulbes se développeront mieux que d’autres. D’ailleurs, si vous constatez que les bulbes sont un peu abimés avant de les planter, il est possible que certains ne lèvent pas, dans ce cas, vous pouvez au moment de la plantation augmenter un peu la densité, en prévision.

Pour déterminer le nombre de bulbes que vous devrez planter, ayez en tête l’effet visuel que vous recherchez : si vous souhaitez un effet visuel très coloré, avec une multitude de fleurs, vous allez planter plus densément que si vous souhaitez un effet très naturel et délicat.

D’une manière générale, les plantes qui ont de petits bulbes, comme les Crocus, Perce-neige ou Chionodoxa, gagnent à être plantés en masse, de façon assez dense et sur une surface importante. Plantez-les par groupes d’au moins 50 bulbes ! Leurs fleurs étant petites et discrètes, pour qu’ils se remarquent bien et attirent l’attention, il en faut un nombre important… sinon vous risquez d’obtenir un effet relativement ridicule. De plus, ces bulbes ont tendance à s’étendre naturellement avec le temps, et peuvent même se naturaliser ! À l’inverse, les plantes qui ont de gros bulbes, comme la Fritillaire impériale ou le Lys, sont plus intéressants à planter de façon isolée ou en petits groupes. Leur floraison étant impressionnante, ils seront davantage mis en valeur de cette façon.

Si vous plantez par exemple un grand nombre de Fritillaires impériales sur une petite surface, l’effet risque d’être étouffant, oppressant… Encore plus si le jardin est petit, car leur couleur vive risque d’écraser l’espace (on préfèrera dans ce cas des plantes aux teintes douces, par exemple bleu ou mauve).

Concernant les bulbes de Tulipes ou de Narcisses, nous vous conseillons d’en planter au moins une dizaine de la même variété ensemble pour avoir un bel effet.

bulbes de printemps

Tulipes et Muscaris

Pour aller plus loin : consultez l’article de Pierre : Petits bulbes, grand effet et la fiche conseil d’Hélène : 6 bulbes faciles à naturaliser au jardin.

Quelques conseils pour planter vos bulbes

Si vous plantez dans un petit espace, choisissez une seule couleur, car cela aura pour effet d’agrandir visuellement le massif. Tandis que le fait de mélanger les couleurs risque de donner l’impression que l’espace est bien plus petit.

Il y a plusieurs façons de planter les bulbes : vous pouvez les disposer de façon très homogène à des distances régulières, ce qui vous donnera un effet propre et ordonné… ou au contraire les répartir de façon plus aléatoire, par exemple en les lançant au sol et en les plantant là où ils tombent ! Cela vous donnera un effet très naturel.

Vous pouvez creuser directement un large trou de plantation, de la taille de la surface que vous souhaitez planter (découvrez nos conseils vidéo pour bien planter des bulbes en massif), ou réaliser des trous individuels avec un plantoir à bulbes (dans le cas de plantations plus ponctuelles, ou dans un massif déjà existant). Attention à bien les planter la pointe vers le haut et le plateau racinaire (partie plus plate) vers le bas. Cela les aidera à bien repartir, même si certains bulbes peuvent réussir à se retourner d’eux-mêmes lorsqu’ils sont dans le mauvais sens. Veillez aussi à les planter dans un substrat drainant, en mélangeant si besoin du sable grossier à la terre de plantation, pour éviter qu’ils ne pourrissent. Il est important également de respecter une profondeur de plantation adéquate (on les enterre généralement sous deux à trois fois leur hauteur).

Certains bulbes se plantent assez proches les uns des autres (parfois à seulement 5 cm de distance), mais veillez néanmoins à ce qu’ils ne se touchent pas. De cette façon, si l’un d’eux venait à pourrir ou à développer une maladie, vous limiterez les risques que le problème ne s’étende aux autres bulbes.

planter les bulbes

Ail d’ornement

Combien de bulbes planter ?

Espèce Distance entre les bulbes Densité (nombre de bulbes au m²)
Allium 10 cm pour les plus petits (Allium sphaerocephalon…) et 30 cm pour les plus grands (Allium schubertii, Allium ‘Globemaster’…) Entre 10 par m² pour les plus grands, et jusqu’à 100 par m² pour les autres
Anemone blanda 10 cm Jusqu’à 100 par m²
Anemone coronaria 10 à 15 cm 65 par m²
Camassia 20 cm 25 par m²
Crocosmia 15 cm 30 à 40 par m²
Crocus 8 cm Jusqu’à 150 par m²
Chionodoxa 7 cm Jusqu’à 200 par m²
Colchiques 10 à 15 cm 50 à 100 / m²
Dahlias 30 à 50 cm pour les petites variétés, et entre 80 cm à 1 m pour les plus grands 1 par m² pour les plus grands, et jusqu’à 6 par m² pour les plus petites variétés
Cyclamen de Naples 20 cm 25 par m²
Erythronium 15 cm 40 par m²
Eucomis 35 cm 5 à 8 par m²
Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) 10 cm Jusqu’à 100 par m²
Fritillaire impériale 20 à 25 cm 15 à 25 par m²
Glaïeul 15 à 20 cm 30 par m²
Ipheion 10 cm Jusqu’à 100 par m²
Jacinthe 12 à 15 cm 40 à 60 par m²
Lys 20 cm, voire plus Entre 5 et 20 par m²
Muscaris 8 cm Jusqu’à 150 par m²
Narcisse 10 à 15 cm Entre 25 et 70 par m²
Nivéole 8 à 10 cm 100 par m²
Perce-neige 8 cm Jusqu’à 150 par m²
Renoncule des fleuristes 10 cm, voire plus 20 par m²
Scille 8 à 10 cm 100 par m²
Tulipes 10 à 20 cm 40 à 70 par m²
Tulipes botaniques 10 cm Jusqu’à 100 par m²

Ces valeurs sont à titre indicatif, elles peuvent être légèrement différentes suivant les variétés que vous cultivez. Certaines de ces valeurs peuvent vous sembler impressionnantes, cependant il s’agit du nombre de bulbes à prévoir pour obtenir un beau massif, relativement dense et chargé. Il est aussi possible de planter plus espacé.

La densité de plantation est indiquée en m², mais vous n’êtes évidemment pas obligés de planter un m² de bulbes ! Vous pouvez aussi bien faire de petits parterres de 0,4 ou 0,5 m². Dans ce cas, il faut simplement multiplier le nombre de bulbes par la surface à couvrir.

Si vous souhaitez par exemple planter sur 0,4 m², il suffit de multiplier le nombre de bulbes (pour 1 m²) par 0,4.

→ Par exemple, pour les Camassias, la densité est de 25 bulbes par m² :

25 x 0,4 = 10

Il suffira donc de planter 10 bulbes sur 0,4 m²

Et si vous souhaitez associer vos bulbes entre eux, en plantant différentes variétés, il vous suffit de diviser les quantités de bulbes de chacune d’entre elles par deux (si vous associez deux plantes différentes), par trois, ou quatre, etc.

→ Par exemple, pour un massif composé de Muscaris, de Jacinthes et d’Anémones blanda :

Muscaris : 150 / 3 = 50

Jacinthes : 50 / 3 = 16

Anémones blanda : 100 / 3 = 33

Vous devrez donc prévoir, pour 1 m² : 50 bulbes de muscaris, 16 bulbes de jacinthes et 33 bulbes d’anémones blanda.

Et si vous souhaitez planter cette association sur seulement 0,5 m² (par exemple un parterre de 50 cm par un mètre), multipliez chaque nombre de bulbes par 0,5.

planter des bulbes

Les bulbes de Muscaris se plantent à 8 cm de distance les uns des autres

Commentaires

  • krajka, le 3 Octobre 2023

    merci pour vos conseils clairs qui aident les débutants
    bien à vous C KRAJKA

planter des bulbes : combien ?