Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Cognassier, arbre à coing : planter, tailler et entretenir

Le Cognassier, en quelques mots

  • C’est un arbre fruitier robuste, sans entretien, facile à cultiver quelle que soit la région.
  • Il arbore une floraison rose pâle très romantique en mai sur un feuillage ovale vert foncé.
  • Le cognassier produit de gros fruits à cuire à la peau jaune d’or, les coings dont on fait des gelées ou de la pâte de fruit.
  • Il apprécie un bon ensoleillement et un sol assez frais.

Le mot de notre experte

Le Cognassier, parfois appelé « Arbre à coing » est un petit arbre au port arrondi parfait à la fois pour décorer le jardin, servir d’arbre d’ombrage et produire des fruits. C’est un arbre rustique, capable de résister à de fortes gelées de l’ordre de -25°C mais qui déteste l’humidité estivale. Un tel climat favorise en effet l’installation de l’entomosporiose, maladie qui tache les feuilles et les fruits. Le Cognassier apprécie le soleil, n’importe quel sol profond et frais, c’est pourquoi il est très présent dans le sud de la France même si on le rencontre un peu partout dans le pays ainsi que dans de nombreuses régions du monde.

Il arbore une magnifique floraison printanière avec de grandes fleurs plates rose pâle délicatement parfumées qui constellent son jeune feuillage vert tendre en avril ou mai. Cet arbre très fertile est d’un entretien beaucoup plus simple que celle d’un pommier : nul besoin de le tailler pour activer la floraison ou de le traiter à répétition. Ses fruits appelés coings sont non seulement très décoratifs avec leur peau dorée et leur forme de grosse poire mais excellents à consommer même si quelques vers les habitent. Ils se cueillent en fin d’été lorsqu’ils dégagent un subtil parfum et que le duvet sur la peau s’en va en frottant avec la main. Ces fruits ne se consomment pas à l’état frais car leur chair est très dure et acide mais ils font de délicieuses compotes, gelées, confitures, mélangés à des pommes dont ils relèvent la saveur et bien sûr des pâtes de fruit, excellentes. La chair s’oxyde rapidement une fois la peau retirée mais sans altération du goût.

Les coings, fruits du cognassier

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Cydonia oblonga

Famille : Rosaceae

Nom commun : Cognassier de Provence, Pomme d’or

Floraison : entre avril et mai

Hauteur : entre 3 et 4 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : tout sol profond, frais, même légèrement calcaire

Rusticité : Excellente (-25 °C)

Cydonia oblonga constitue l’unique espèce du genre Cydonia qui appartient à la famille des Rosacées comme beaucoup de nos fruitiers (Pommiers, Poiriers, Cerisiers, Abricotiers, Pruniers…). Il ne faut pas le confondre avec le Cognassier du Japon (Chaenomeles japonica) qui forme un buisson épineux à floraison précoce généralement rouge en mars et qui produit parfois des coings comestibles un peu moins gros que ceux du Cognassier à fruits.

Le terme Cydonia correspond au nom donné à cet arbre et à son fruit par les Romains, appelés également Pomme de Cydon, Cydon étant une ville de Crête. Son nom d’espèce oblonga fait référence à la forme oblongue des feuilles, plus longues que larges.

Le Cognassier forme un petit arbre assez tortueux au port buissonnant étalé, de 4 à 8 m de haut. Il est natif des régions tempérées fraîches du Caucase et de l’Iran et en France, il s’est surtout naturalisé dans la Midi. Il pousse à la lisière des forêts de feuillus, dans les haies ou en bord de cours d’eau ou de ravins au sol frais.

Ses jeunes rameaux sont recouverts d’un fin duvet gris cendré ou jaune tandis que l’écorce du tronc forme un joli patchwork d’auréoles rose-gris-beige.

Les feuilles caduques sont alternes, entières, portées par un court pétiole et sont  parfois pendantes comme chez la variété Champion. Le limbe est de forme ovale, mesurant  5 à 10 cm de long sur 3 à 8 de large et se trouvent flanqué de stipules qui tombent assez rapidement. Le revers du limbe est très duveteux blanchâtre tandis que le dessus est en général glabre et vert foncé. Le feuillage décline de très belles teintes automnales dorées. Les feuilles sont groupées sur un dard court au bout duquel éclot une fleur solitaire tandis que de longues pousses feuillées croissent au cours de l’été.

cognassier à fruits

Cydonia oblonga – illustration botanique

La floraison odorante apparaît  en avril-mai, période durant laquelle la couronne se couvre d’une nuée de boutons roses dressés dans leur écrin de feuillage vert clair. Le calice est formé de 5 sépales verts triangulaires et dentés, souvent réfléchis vers le pédoncule, tandis qu’une large corolle plate, de 3 à 5 cm de diamètre,  présente ses 5 pétales arrondis, blancs lavés de rose pâle. De nombreuses étamines entourent les 5 pistils soudés entre eux à la base.

Le fruit charnu, recouvert d’un duvet qui s’enlève lorsqu’on frotte le fruit mûr, est globuleux ou en forme de poire (piriforme) selon les variétés, mesurant en moyenne 10 cm de long sur 8  de large et pesant entre 300 et 1500 g chez la variété ‘Monstrueux de Vranja’. La chair généralement très ferme, même à maturité, renferme des pépins mucilagineux bruns ou noirs, puisqu’il s’agit bien d’un fruitier à pépins. Le fruit cru est très aromatique mais de saveur âpre, sauf pour quelques variétés méditerranéennes, si bien qu’on s’en servait pour parfumer les armoires. On consomme plutôt le fruit additionné d’une bonne quantité de sucre après une cuisson lente qui donne  cette fameuse pâte de coing, riche en vitamines et en fibres aux propriétés digestives, toniques et anti-diarrhéiques. Le coing est bien sûr apprécié dans les pâtisseries mais aussi dans les plats salés tout comme la Pomme. Les pépins mucilagineux ont des vertus anti-inflammatoires pour les yeux et émollientes.

Le cognassier possède un bois dur veiné de blond et odorant, recherché pour la marqueterie et pour la fabrication des instruments à cordes.

Les cognassiers sauvages, Cognassier de Provence (tolérant à la sécheresse) et Cognassier d’Angers (moins vigoureux) servent de porte-greffes aux Poiriers et aux variétés de Cognassiers à fruits. Ils sont peu sensibles aux pucerons lanigères.

cognassier à fruits

Cydonia oblonga : fleurs, fruits et écorce

Plantation

Où planter le cognassier ?

Le Cognassier n’est pas exigeant par rapport à la nature du sol qu’il soit neutre, légèrement acide ou calcaire (jusqu’à 7-8 % de calcaire actif) pour peu qu’il soit profond et frais en profondeur. La fructification est plus irrégulière en présence de calcaire ou en sol sec. Il apprécie un sol fertile et léger.

Choisissez un endroit dégagé, ensoleillé à mi-ombragé et si possible abrité des vents froids.  Les variétés à floraison précoce en avril peuvent subir les aléas des gels tardifs ce qui compromettent la fructification.

cognassier à fruits

Espacez les arbres de 4 à 6 m dans un verger mais vous pouvez aussi intégrer le cognassier dans une haie variée ou une haie fruitière ou encore le conduire  en palmette contre un mur.

Quand planter ?

Préférez une plantation en automne-hiver a fortiori si le plant est vendu en racines nues et en période hors-gel.

Comment planter ?

Cette plante est de culture facile.

  • Pour un plant en pot, plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter ou s’il s’agit d’un scion en racines nues, recoupez les racines abîmées de façon nette puis enduisez -les de pralin ou à défaut de boue.
  • Travaillez le sol en ôtant les cailloux et les herbes indésirables,
  • A l’aide d’une bêche, creusez un trou de 50 à 60 cm en tous sens en évitant de lisser les parois. Veillez à mettre d’un côté la terre de fond et d’un autre côté la terre de surface.
  • Pour enrichir le sol et l’alléger, ajoutez de la corne broyée, de l’engrais de fond et du compost bien mûr ou du terreau avec la terre de fond et versez ce mélange au fond du trou de plantation.
  • Enfoncez 1 à 3 tuteurs en retrait de l’emplacement de la motte.
  • Placez le plant à niveau afin de placer le collet au ras du sol puis remblayez avec la terre de surface en formant une cuvette.
  • Versez un arrosoir entier pour plomber la terre et chasser les bulles d’air.
  • Attachez le tuteur au tronc, en croisant le lien en forme de 8, sans toucher le tronc.

Entretien et taille du Cognassier

  • Pensez à arroser régulièrement pendant les premières années de plantation et en cas de fortes chaleurs.
  • Entretenez un paillage à base de feuilles mortes, de paille, de B.R.F ou de compost à moitié décomposé pour éviter la concurrence des mauvaises herbes.
  • Apportez du compost à l’aplomb de la limite de la couronne tous les automnes pour entretenir la fertilité du sol.

Le Cognassier est assez sensible à l’entomosporiose, un champignon qui forme des taches brunes sur les feuilles, lors de printemps et étés humides.

maladie cognassier

Entomosporiose sur un cognassier

Il peut aussi être atteint par la moniliose qui entraîne le brunissement des jeunes fruits et le dessèchement des extrémités de rameau voire le pourrissement des fruits en conservation. Supprimez les fruits et rameaux atteints. Dans les 2 cas, pulvérisez une décoction de prêle au moment de la floraison et effectuez des traitements à base de cuivre type bouillie bordelaise après la chute des feuilles et juste avant le débourrement (éclosion des bourgeons). La tavelure et l’oïdium infectent aussi parfois les Cognassiers.

En cas d’attaque de pucerons, pulvérisez de l’eau avec du savon noir. Les « vers » du carpocapse ou  de la tordeuse orientale du pêcher sont parfois présents dans les coings mais ne nécessitent pas forcément de traitement quand la production est importante.

La taille du cognassier

  • Lors de la formation du gobelet, veillez à la bonne répartition des charpentières tout autour du tronc et équilibrez leur longueur ;
  • Supprimez les branches qui se croisent ou poussent vers l’intérieur de la couronne.
  • Éliminez les rameaux faibles et chancrés ainsi que les éventuels rejets au pied.
  • Chez les sujets palissés, rabattez les 2/3 des pousses chaque année.

Multiplication : marcottage, greffage

La multiplication la plus simple consiste à effectuer un marcottage en cépée. Le greffage est réservé aux jardiniers les plus aguerris.

Marcottage en cépée

  • Uniquement si votre plant n’est pas greffé et possède des rejets à la base, buttez le pied sur 30-40 cm de hauteur avec un mélange de terre (ou tourbe) allégée de sable de manière à favoriser la formation de racines le long des rejets.
  • Séparez ceux-ci au printemps suivant, voire celui d’après lorsque des radicelles sont apparues avant de séparer les marcottes.

Note : Vous pouvez aussi tirer sur des rejets dénués de racines et les planter dans une terre travaillée pour qu’ils s’enracinent.

Greffage

Effectuez une greffe en écusson entre le 15 juillet et le 15 août sur un cognassier ou un poirier issu de semis.

Utilisations et associations

Comme les pommiers et poiriers, le cognassier constitue un très bel arbre en isolé parmi un gazon ou dans un verger, avec sa forme évasée, son écorce décorative et ses branches légèrement tortueuses. Mais sa taille moyenne permet aussi de l’intégrer avec succès dans une haie fruitière originale constituée de quelques Néfliers et Cerisiers acides comportant en sous-étage Grenadiers, Feijoas, Noisetiers, Arbousiers et Cognassiers que vous taillez 2 fois par an à 1 m de hauteur. Vous pouvez aussi l’associer à l’Aubépine, l’Amelanchier, la Glycine ou les rosiers qui fleurissent à cette même époque et formeront une scène des plus romantiques… Son allure japonisante offre aussi de jolies tableaux en compagnie d’azalées, d’érables japonais, de Pruniers à fleurs, de pivoines…

associer le cognassier à fruits

Une idée d’association en haie fruitière : Prunus cerasus subp. acida (griottier de Montmorency), Mespilus germanica (néflier), Amelanchier laevis (ou lamarckii), Corylus avellana (noisetier), Arbutus unedo (Arbousier) et Cydonia obonga (Cognassier)

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de Cognassiers.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire