Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Mahonia : planter, tailler et entretenir

Le mahonia en quelques mots

  • Avec son feuillage persistant et sa floraison très lumineuse, c’est un arbuste parfait pour l’hiver !
  • Il offre des baies décoratives, bleu sombre au printemps
  • On l’apprécie pour son feuillage persistant, brillant et découpé, souvent très graphique !
  • Sa floraison est agréablement parfumée
  • Il trouve facilement sa place à l’ombre, dans une haie, dans un massif, et peut aussi être cultivé en isolé.

Le mot de notre Experte

Le mahonia est un arbuste qui offre une floraison très lumineuse entre l’automne et le début du printemps. Il porte alors des grappes terminales composées d’une multitude de petites fleurs jaunes, parfois orange. On l’apprécie aussi pour son feuillage persistant, qui reste décoratif en hiver. Il est divisé en folioles coriaces et brillantes, qui peuvent très fines. Les espèces les plus répandues sont le Mahonia aquifolium, à feuilles de houx, et le Mahonia x media, au feuillage plus délicat, dont les variétés très populaires ‘Charity’ et ‘Winter Sun’. On trouve de nombreuses espèces asiatiques, comme le superbe mahonia du Japon, Mahonia japonica.

Le mahonia est un arbuste très facile de culture et peu exigeant. Il apprécie les situations ombragées et les terrains plutôt drainants. Il tolère les sols pauvres et, lorsqu’il est installé, supporte assez bien la sécheresse. C’est un arbuste parfait en haie ou en massif, mais qui peut aussi s’adapter à une plantation en bac. Il est préférable d’effectuer une taille après la floraison, surtout durant les premières années. Une fois adulte, il nécessite très peu d’entretien.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Mahonia sp.

Famille : Berberidaceae

Nom commun : Mahonia

Floraison : Entre l'automne et le début du printemps

Hauteur : souvent jusqu’à 2-3 mètres, parfois jusqu’à 5 mètres

Exposition : ombre ou mi-ombre

Sol : frais, riche et drainant, aéré

Rusticité : souvent jusqu’à – 20 °C, pour un sujet adulte

Les mahonias sont des arbustes qui comprennent près de 70 espèces originaires d’Asie et d’Amérique du Nord. Le Mahonia aquifolium provient d’Amérique du Nord, principalement de l’Oregon, de la Californie et de l’ouest du Canada. Il est d’ailleurs parfois appelé « Vigne de l’Oregon » (il est possible de faire du vin avec les baies). De nombreuses espèces viennent d’Asie : c’est le cas du Mahonia bealei, du Mahonia japonica ou du Mahonia eurybracteata. Ces espèces asiatiques sont généralement un peu moins rustiques que les autres. Les mahonias poussent spontanément en sous-bois ou en lisière de forêt, et parfois sur des terrains rocheux. C’est ce qui explique qu’ils apprécient les expositions plutôt ombragées.

Le mahonia a été nommé ainsi pour rendre hommage au botaniste et horticulteur américain Bernard Mc Mahon (1775 – 1816), fondateur du Jardin botanique de Philadelphie. Il a été importé en Europe au début du XIXe siècle.

Le mahonia appartient à la famille des Berbéridacées, la famille du Berbéris, de l’épimédium et du bambou sacré (Nandina). Il est surtout très proche du Berbéris (ou Épine-vinette), avec lequel il peut s’hybrider pour donner des arbustes nommés (x) Mahoberberis, décoratifs par leurs feuilles persistantes, brillantes et épineuses, qui prennent de belles couleurs en automne.

Le mahonia est un arbuste au port dressé et qui pousse lentement. Le Mahonia aquifolium atteint seulement 1 à 1,5 mètre de hauteur, tandis que le mahonia x media peut mesurer jusqu’à 5 mètres. La plupart des variétés atteignent au maximum 3 mètres de haut. Il existe des mahonias bien plus bas, comme les Mahonia pumila et Mahonia repens, qui ne dépassent pas 30 centimètres de hauteur. Le mahonia possède une belle écorce ridée, brune, parcourue par des veines grises. Avec le temps, la base de l’arbuste a tendance à se dégarnir.

Illustration botanique du Mahonia à feuilles de houx

Mahonia aquifolium : illustration botanique

Suivant les variétés, les mahonias fleurissent entre l’automne et le début du printemps. Ainsi, le mahonia ‘Soft Caress’ est en fleurs très tôt en automne, parfois même dès le mois d’août. Quant au mahonia à feuilles de houx (Mahonia aquifolium), il fleurit bien plus tard, au début du printemps, vers le mois de mars. Le Mahonia x media ‘Charity’ est une variété qui illumine les jardins en plein hiver par ses élégantes grappes jaunes. Vous pouvez associer différentes variétés pour profiter de leurs floraisons sur une plus grande période.

Les fleurs sont regroupées en grappes terminales, parfois très allongées et fines. Elles mesurent jusqu’à 50 centimètres de longueur. Chez certaines variétés, elles sont bien plus compactes : ainsi, le Mahonia aquifolium possède des grappes qui mesurent au maximum 8 centimètres de long. Les fleurs s’épanouissent progressivement du bas vers le haut.

Les fleurs mesurent généralement moins de 2 centimètres de diamètre. Elles sont en coupe, et d’une couleur jaune éclatant, plus rarement orangé, comme chez le mahonia ‘Cabaret’. Elles sont arrondies et ressemblent à celles du Berberis. Elles sont composées de six à neuf sépales pétaloïdes, de six pétales et de six étamines. On les apprécie car elles apportent beaucoup de luminosité en plein hiver.

Les fleurs du mahonia sont mellifères. Elles permettent aux abeilles d’avoir du nectar à une période où les fleurs se font rares. Elles libèrent un agréable parfum de muguet. N’hésitez pas à les utiliser pour réaliser des bouquets ou décorations d’intérieur.

Les feuilles du mahonia sont épaisses (coriaces), persistantes, pennées. Elles sont très grandes et divisées en folioles épineuses et brillantes. Elles sont vert foncé, parfois bleutées ou argentées, mais se teignent de rouge, de pourpre ou de bronze en automne. Les jeunes feuilles sont aussi dans des teintes rouges. Le Mahonia x wagneri ‘Moseri’ est réellement impressionnant par les couleurs qu’il prend au fil des saisons : ses feuilles sont vert-jaune lorsqu’elles sont jeunes, puis elles deviennent vert cuivré, pour finir rouges en automne !

Les mahonias possèdent généralement de longues et grandes feuilles composées. Chez le Mahonia lomariifolia, elles atteignent jusqu’à 60 centimètres de longueur ! Chez certaines variétés, elles dépassent à peine 10 centimètres de long. Proportionnellement à leurs dimensions, les feuilles sont composées d’un nombre plus ou moins important de folioles. Celles du Mahonia aquifolium comptent seulement cinq à neuf folioles, tandis qu’on en dénombre une vingtaine chez le Mahonia x media… Mais le record semble atteint par le Mahonia lomariifolia, qui possède jusqu’à une quarantaine de folioles par feuille ! Elles sont alors bien plus fines, et donnent à l’ensemble de la feuille l’aspect d’une fronde de fougère ! Les folioles portent généralement des dents épineuses… C’est pour cette raison que celles du Mahonia aquifolium ressemblent autant à des feuilles de houx.

 

Les feuilles des différentes variétés de mahonias

Le feuillage des mahonias prend des formes variées : de gauche à droite, Mahonia ‘Soft Caress’, Mahonia aquifolium (photo Krzysztof Golik) et Mahonia fremontii (photo Genet)

Si le feuillage a parfois un aspect plutôt grossier et large, comme chez le Mahonia aquifolium, les mahonias peuvent aussi nous impressionner par leurs feuilles extrêmement fines, comme chez le superbe Mahonia ‘Soft Caress’. Elles se font alors bien plus légères et délicates, aérées, apportant un côté exotique au jardin. Lorsqu’elles sont très fines, elles ressemblent à des frondes de fougères. D’ailleurs, le nom du Mahonia lomariifolia signifie « mahonia à feuilles de Lomaria », le Lomaria étant une fougère. Elles peuvent également nous faire penser aux feuilles du bambou sacré, Nandina domestica. Comme son nom l’indique, le Mahonia ‘Soft Caress’ possède un feuillage très doux, sans épines, à l’inverse du Mahonia aquifolium chez qui les folioles sont coriaces et épineuses.

Le Mahonia aquifolium forme des drageons, ce qui lui permet de s’étendre. Il est possible de le multiplier en prélevant et transplantant ces drageons.

Après la floraison, en été ou automne, le mahonia offre des baies décoratives, arrondies. Elles sont de couleur bleu sombre, presque noir. Elles ne sont pas comestibles crues mais il est possible d’en faire de la confiture, du vin et de la liqueur. Elles sont consommées par les oiseaux.

 

Mahonia - Fructification

Les baies du Mahonia (photo Clanmother)

Les principales variétés de Mahonia

Les plus populaires

Mahonia Media Charity

Période de floraison Jan. à Fév., Déc.

Hauteur à maturité
5.00 m

Particulièrement élégant, ce mahonia porte de grandes feuilles composées d’une vingtaine de folioles. Ses fleurs jaunes sont rassemblées en longues grappes dressées. Elles libèrent un agréable parfum de muguet.

Mahonia aquifolium en pot de 2L/3L

Période de floraison Fév. à Mars

Hauteur à maturité
1.00 m

Originaire d’Amérique du Nord, le mahonia à feuilles de houx possède des folioles coriaces et épineuses. Il porte au début du printemps des grappes assez courtes, compactes, composées de fleurs jaunes.

Mahonia Soft Caress - Mahonia hybride

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité
1.00 m

Un mahonia au superbe feuillage, extrêmement fin et délicat. Cela lui donne une allure exotique, et surtout très élégante. Un peu moins rustique que les autres variétés, il supporte jusqu’à – 10 °C environ et nécessite d'être protégé du froid les premières années.

 

Nos variétés préférées

Mahonia confusa Nara Hiri - Mahonia hybride

Période de floraison Oct. à Déc.

Hauteur à maturité
1.20 m

Ce mahonia possède un feuillage argenté, découpé en de nombreuses folioles, assez fines, ce qui lui donne un aspect exotique. Il offre en automne des grappes allongées composées de fleurs jaunes. Son feuillage évoque celui des fougères ou du bambou sacré. Il n’est pas épineux.

Mahonia Japonica Hivernant

Période de floraison Jan. à Mars, Déc.

Hauteur à maturité
1.50 m

Le mahonia ‘Hivernant’ possède un feuillage vert sombre et épineux, marqué par des nervures jaunes. Il offre en plein hiver des grappes de fleurs jaunes parfumées.

Mahonia Cabaret


Hauteur à maturité
1.50 m

Un mahonia original par sa floraison orange, bien plus précoce que les autres variétés puisqu’elle apparait en automne, parfois dès le mois d’août. Ses feuilles sont divisées en folioles épineuses, et elles se teignent de pourpre en hiver. Il a un port assez compact, et s’adapte bien à une culture en bac ou à un petit jardin.

Plantation

Où planter ?

Plantez votre mahonia de préférence à l’ombre ou à mi-ombre. Il peut néanmoins supporter le soleil, surtout si vous habitez dans le nord de la France. À l’inverse, dans le sud, il faudra éviter le plein soleil et l’installer plutôt à mi-ombre. Le mahonia se plaira sous des arbres caducs.

Plantez-le de préférence dans un terrain neutre ou légèrement acide, bien que certaines espèces, comme le Mahonia aquifolium, tolèrent assez bien le calcaire.

Il est important d’installer le mahonia dans un sol drainant et poreux, plutôt sableux. Évitez les terrains trop lourds, compacts, argileux, car ils risquent d’asphyxier les racines et ils retiennent l’eau, or les mahonias n’aiment pas l’excès d’humidité. Ils apprécient en revanche les sols fertiles, assez riches en humus. Nous vous conseillons d’apporter un peu de compost lors de la plantation.

Placez-le de préférence à un emplacement abrité des vents froids et du gel, surtout pour les variétés à très grandes feuilles, comme le Mahonia ‘Soft Caress’. Ce sont les plus sensibles au froid.

En raison de son feuillage épineux, nous vous déconseillons de le placer à proximité d’un lieu de passage… À moins de cultiver le mahonia ‘Soft Caress’, dont le feuillage délicat est dépourvu d’épines ! Celui-ci conviendrait très bien à une plantation en pot, que vous pourrez installer sur une terrasse.

Choisissez leur emplacement avec soin, car une fois installés, les mahonias n’aiment pas être déplacés.

 

Quand planter ?

Bien qu’il soit possible de les planter durant toute l’année, dans l’idéal, il est préférable de le faire à partir d’octobre et jusqu’en mars ou avril. Évitez d’intervenir en période de gel, ou lorsqu’il est en pleine floraison.

 

Comment planter ?

Dans l’idéal, nous vous suggérons de regrouper trois ou cinq mahonias, plutôt que de les planter isolément. Vous obtiendrez un plus bel effet.

  1. Humidifiez la motte pour faciliter la reprise.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte. Apportez un peu de compost bien décomposé.
  3. Installez la plante dans le trou de plantation.
  4. Replacez la terre et tassez légèrement.
  5. Arrosez.
  6. N’hésitez pas à déposer une couche de paillage à ses pieds. Cela limitera la pousse des mauvaises herbes et le protégera du froid, tout en maintenant le sol frais.

 

 

Les fleurs jaunes du Mahonia

 

Entretien

Les mahonias sont des arbustes qui demandent assez peu d’entretien. Lorsqu’ils sont adultes, ils se passent d’arrosage, mais il est néanmoins préférable d’arroser régulièrement durant la première année et, par la suite, en période de sécheresse. De même, si vous cultivez votre mahonia en pot ou bac, arrosez de temps en temps, car le substrat sèche plus vite qu’en pleine terre.

Installer un paillage à ses pieds vous permettra de limiter la croissance des mauvaises herbes, et de protéger l’arbuste contre le gel. Vous pouvez aussi apporter un peu de compost bien décomposé au début du printemps. Les mahonias qui portent les plus grandes feuilles (comme le Mahonia ‘Soft Caress’) sont les plus sensibles au froid. Si vous cultivez ces variétés, protégez-les durant les premières années à l’aide d’un voile d’hivernage et en déposant une épaisse couche de paillage au sol. Une fois adulte, le mahonia se montre assez résistant au froid. Il est également préférable de tuteurer les mahonias durant les premières années, car le poids des bouquets de feuilles et fleurs risque de faire plier les jeunes branches, encore souples. De même, en cas de neige, secouez l’arbuste pour l’enlever et éviter que les branches ne cassent sous le poids.

Nous vous conseillons de tailler les mahonias après la floraison, surtout durant les premières années – une fois adultes, cette opération devient moins nécessaire. Effectuez une taille légère en fin d’hiver ou au début du printemps, vers le mois d’avril. Éliminez les branches abîmées, cassées ou mal positionnées, et coupez les bouquets de feuilles terminales. Cela obligera la plante à se ramifier.

Il est possible de mettre en valeur sa silhouette en supprimant les feuilles et branches qui partent du tronc, et en ne laissant que des feuilles et fleurs en haut des tiges principales. Le mahonia prendra alors un air bien plus graphique et aéré, et vous dévoilerez son écorce, rarement mise en valeur.

Ce sont donc surtout les jeunes plants de mahonias qui demandent un peu d’entretien. Une fois adultes, ils se passent généralement de taille et d’arrosage, n’ont plus besoin d’être tuteurés et deviennent assez résistants au gel et à la sécheresse.

Les mahonias sont sensibles à la rouille et à l’oïdium. Ce sont des maladies cryptogamiques favorisées par une conjonction de chaleur et d’humidité, et par un emplacement trop confiné. La rouille se caractérise par la présence de petites taches orangées sur les feuilles, tandis que l’oïdium se repère à l’apparition d’un feutrage blanc sur le feuillage. Supprimez et brûlez les parties atteintes afin d’éviter l’expansion de la maladie. Vous pouvez pulvériser du purin d’ortie, une décoction de prêle ou du soufre. Nous vous conseillons de limiter les arrosages et de tailler le mahonia pour permettre à l’air de mieux circuler. Il arrive aussi que le mahonia soit touché par le mildiou. Assez peu d’insectes ou de ravageurs s’attaquent au mahonia. Il peut occasionnellement être atteint par des pucerons ou par la mineuse du houx, une chenille qui creuse des galeries dans les feuilles.

Multiplication

Vous pouvez multiplier le mahonia par semis ou par bouturage. Le bouturage nous semble être la meilleure technique, car elle est simple et donnera plus rapidement de jeunes plants, avec l’assurance que ces derniers seront identiques à la variété d’origine. Il est aussi possible de prélever les drageons du Mahonia aquifolium, juste après la floraison, et de les transplanter.

 

Bouturage

Le mahonia se multiplie par bouturage sur des rameaux semi-aoûtés, entre les mois d’août et d’octobre.

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau mélangé à du sable, puis humidifiez le substrat.
  2. Prélevez un rameau d’une dizaine de centimètres de longueur sur une pousse de l’année. Il doit être sain, exempt de maladies.
  3. Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture, et coupez les autres pour réduire la surface foliaire. Laissez seulement quelques folioles dans la partie supérieure.
  4. Vous pouvez tremper la base de la tige dans de l’hormone de bouturage.
  5. Faites un trou dans le substrat à l’aide d’un crayon ou d’une tige en bois.
  6. Placez la bouture dans le trou et tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air et d’assurer un bon contact entre le terreau et la bouture.
  7. Nous vous conseillons de couvrir le pot à l’aide d’un sac en plastique, afin de conserver une atmosphère humide. Aérez de temps en temps pour éviter le développement de maladies cryptogamiques.
  8. Placez le pot à un emplacement chaud et lumineux mais à l’abri du soleil direct.

 

Semis

Semez les graines de mahonia au printemps. Elles ont besoin au préalable de subir une stratification (une période de froid) pour lever leur dormance, surtout s’il s’agit du Mahonia aquifolium. D’autres variétés peuvent être semées directement, sans stratification. La germination des graines de mahonia est irrégulière.

  1. Récoltez les baies lorsqu’elles sont bien mures. Ouvrez-les pour récupérer les graines.
  2. Faites-leur subir une stratification afin de lever leur dormance. Pour cela, placez-les dans une terrine remplie à parts égales de terreau et de sable, ou uniquement de sable. Humidifiez le substrat et mélangez-y les graines. Enfermez le tout dans un sac en plastique, puis placez-le au froid (entre 0 et 5 °C), par exemple au réfrigérateur, pour deux à trois mois. Il arrive que les graines germent directement lorsqu’elles sont encore au froid. Dans ce cas, prélevez-les au fur et à mesure et repiquez-les dans des pots.
  3. Sortez les graines du réfrigérateur.
  4. Préparez un pot en le remplissant d’un terreau spécial semis.
  5. Déposez les graines à la surface.
  6. Recouvrez d’une très fine couche de substrat, car elles ont besoin de luminosité pour germer.
  7. Arrosez.

Continuez à arroser régulièrement, mais sans excès, pour que le substrat reste humide. Rempotez les jeunes plantules quelques mois après la germination. Au bout d’un an, vous pourrez les installer à leur emplacement définitif.

Association

Le mahonia est un arbuste parfait pour composer une splendide scène hivernale. Associez-le à l’élégante floraison des hellébores d’orient ou aux discrètes fleurs des perce-neiges. Profitez de la floraison parfumée du chimonanthe (Chimonanthus praecox) ou de celle du daphné (Daphne odora). Pour réchauffer votre jardin en plein hiver, mariez-le à d’autres floraisons jaunes, comme celles de l’Eranthis hyemalis, du jasmin d’hiver ou des hamamélis. Vous pouvez ajouter quelques touches de couleur orangée ou rouge pour apporter de la vitalité.

Mahonia, hamamélis, chimonanthe, éranthe d'hiver

Associez le mahonia à d’autres floraisons hivernales ! Mahonia x media ‘Charity’, Hamamelis ‘Jelena’ (photo Meneerke bloem), Chimonanthus praecox (photo Kristine Paulus) et Eranthis hyemalis

Créez un massif d’arbustes en associant le mahonia à d’autres plantes à intérêt hivernal, que ce soit par leurs floraisons (daphné, jasmin d’hiver…), par leur bois (Cornus, Prunus…), par leurs baies (Symphorine, Callicarpa…), ou par leur feuillage persistant (Sarcococca, Viburnum tinus…). Comme les mahonias fleurissent à différentes périodes, vous pouvez associer plusieurs variétés pour avoir des fleurs en continu de l’automne au début du printemps !

Placez-le en arrière-plan d’un massif. Il constituera une belle toile de fond, et vous pourrez installer devant lui des plantes plus basses : des vivaces à floraison hivernale ou des plantes à feuillage décoratif (hostas, heuchères, fougères…). N’hésitez pas à associer le Mahonia aquifolium, qui fleurit au début du printemps, à des bulbes printaniers ou de fin d’hiver : narcisses, tulipes, scilles, jacinthes des bois, crocus, muscaris… Comme le mahonia apprécie les situations plutôt ombragées, vous pouvez composer un jardin de sous-bois en l’installant en compagnie d’hostas, de fougères et d’hellébores.

Avec son feuillage original et très découpé, et ses fines grappes de fleurs jaunes, le mahonia a un côté très graphique. Il s’intégrera facilement dans un jardin de style exotique, en compagnie d’autres plantes à grands et larges feuillages divisés, donnant un aspect très luxuriant. Choisissez le mahonia ‘Soft Caress’ pour son élégance, et mariez-le aux fougères (notamment les variétés persistantes), au Fatsia japonica ou au bambou sacré (Nandina domestica). Vous pouvez aussi associer le mahonia ‘Cabaret’ qui fleurit à partir d’août au ricin (Ricinus communis). Leurs teintes chaudes, rouge – orangé – pourpre, créeront un effet chaleureux et très exotique. Ajoutez quelques cannas et phormiums. Jouez sur les formes et les feuillages, et associez le mahonia à d’autres plantes graphiques : bambous, fougères, prêles, bambou sacré… Si vous habitez en ville, vous pouvez l’installer en bac sur une terrasse ou dans une cour intérieure, et transformer celle-ci en un lieu empreint d’exotisme.

Mahonia, bambou sacré, fougères, fatsia, phormium

Profitez du mahonia pour composer une scène exotique ! Mahonia ‘Soft Caress’, Nandina domestica ‘Gulf Stream’, Dryopteris erythrosora, Fatsia japonica (photo Dbxsoul) et Phormium ‘Pink Panther’

Le mahonia est idéal pour intégrer une haie champêtre, en compagnie du laurier-tin (Viburnum tinus), du charme, des berberis, aubépines, fusains, troènes… Ajoutez des arbustes à baies décoratives comme les callicarpa ou symphorines. Vous obtiendrez une haie bien plus vivante et colorée que les classiques haies de laurier ou de thuya. De plus, elle demandera très peu d’entretien. Vous pouvez créer une haie défensive en associant le mahonia à d’autres arbustes épineux (berberis, houx…).

Enfin, certaines variétés particulièrement élégantes méritent d’être installées de façon isolée, afin de bien mettre en valeur leur feuillage et leur impressionnante floraison. Vous pouvez aussi regrouper trois ou cinq plants de la même variété, pour un effet spectaculaire.

Questions fréquentes

Les feuilles de mon mahonia portent de petites taches cuivrées. Que faire ?

Votre mahonia est atteint par la rouille, une maladie due à un champignon. Elle se caractérise par l’apparition de petites taches couleur rouille sur les feuilles, et des pustules brunes au revers. Les feuilles finissent parfois par tomber. Cette maladie, bien qu’elle affaiblisse la plante et qu’elle soit inesthétique, n’est pas vraiment dangereuse. Le mahonia survivra. Dès que vous constatez les premiers symptômes, retirez et brûlez les feuilles atteintes. Vous pouvez ensuite pulvériser du purin d’ortie ou une décoction de prêle.

Le feuillage de mon mahonia est couvert d’un feutrage blanc.

Votre mahonia est atteint par l’oïdium. Comme la rouille, cette maladie est causée par un champignon. Elle est favorisée par la chaleur et l’humidité, ainsi que par une atmosphère confinée. Les feuilles se couvrent d’un feutrage blanc grisâtre. Supprimez et brûlez les parties concernées. Vous pouvez traiter en pulvérisant du purin de prêles ou du soufre. Par la suite, nous vous conseillons de limiter les arrosages, et surtout d’éviter de mouiller le feuillage, ainsi que de tailler l’arbuste pour permettre à l’air de bien circuler au centre de la plante.

Le saviez-vous ?

  • Utilisations

Bien qu’elles ne soient pas comestibles crues, les baies du mahonia peuvent être utilisées pour faire des confitures, gelées, de la liqueur ou du vin. Les racines du Mahonia aquifolium peuvent aussi servir à obtenir une teinture jaune. Les feuilles, l’écorce et les racines ont des propriétés médicinales, et ont pu être utilisées par le passé pour soigner des problèmes dermatologiques ou hépatiques (affections du foie). Elles ont également des propriétés diurétiques, anti-inflammatoires et digestives.

 

  • L’emblème de l’Oregon

Le mahonia aquifolium étant originaire de l’Oregon, il est devenu le symbole de cet État situé sur la côte ouest des États-Unis. Il est également appelé Oregon grappe : Vigne de l’Oregon, car il est possible de faire du vin avec ses baies.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Fleurir votre Jardin en hiver

Le jardin en hiver n’est pas nécessairement synonyme de touffes sèches, de terre nue et...
Lire la suite +

Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Mahonia : planter, tailler et entretenir »

  • Lucine jean louis

    bjr
    je possede un mahonia eurybracteata en pot 80x50cm, il mesure environ 1m.
    depuis 2a 3 semaines les feuilles jaunissent ainsi que les tiges et finissent par tomber
    quelles est la cause et le remede
    salutations

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,
      Tout d'abord, même si le Mahonia est un arbuste persistant, il est tout à fait normal que quelques feuilles situées dans le bas de l'arbuste jaunissent puis tombent de temps en temps. Si tout un rameaux jaunit puis meurt, cela indique un problème de culture qui peut être lié à un excès d'eau, un excès d'engrais ou bien un volume de pot trop petit.

      Répondre
Laisser un commentaire