Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Colocasia : planter, cultiver et entretenir

Le colocasia en quelques mots

  • Le Colocasia offre un feuillage luxuriant et spectaculaire, souvent dans de très belles teintes
  • Il est parfait pour donner un style exotique aux jardins et terrasses
  • C’est une plante robuste et vigoureuse, qui pousse rapidement !
  • Appréciant les terrains humides, il est idéal pour végétaliser les berges d’un bassin
  • Il peut être planté en pot et cultivé en intérieur
  • Bien qu’il s’agisse d’une plante tropicale, certaines variétés sont étonnamment rustiques, supportant jusqu’à – 15°C !

Le mot de notre Experte

Aussi appelé Oreille d’éléphant, Taro ou Chou-caraïbe, le colocasia est une plante exotique qui nous impressionne par son feuillage large et majestueux, avec souvent de superbes teintes. Bien que dans certaines régions du monde il soit cultivé avant tout pour son tubercule comestible une fois cuit, au jardin on apprécie les colocasias pour l’aspect exotique et luxuriant qu’ils apportent. Leurs feuilles peuvent être vertes, noires, panachées, avec des nervures souvent très marquées, d’une teinte différente. Découvrez le colocasia ‘Black Magic’, à feuillage très sombre, ‘Pink China’, à pétiole rose, ou le Colocasia gigantea, de très grande envergure ! Ces plantes amènent du volume et constituent vite un point focal dans un massif.

Le colocasia est une plante robuste et vigoureuse, à croissance rapide. Il apprécie la chaleur et l’humidité, et se plaira sur les berges d’un bassin, ou à un autre endroit où le sol est humide. Il faut éviter de laisser la terre se dessécher ! Il peut être installé en pleine terre au jardin, ou planté en pot et ainsi être rentré si besoin pour l’hiver. Il s’adapte aussi à une culture en intérieur ou en serre chaude ! Pour ce qui est de l’entretien, le colocasia a donc besoin d’être arrosé en été, fertilisé de temps en temps, et éventuellement protégé en hiver.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Colocasia sp.

Famille : Araceae

Noms communs : Colocasia, Taro, Oreille d’éléphant, Chou caraïbe...

Floraison : peu fréquente

Hauteur : entre 70 cm et 2,50 m

Exposition : de préférence à mi-ombre

Sol : humide, riche

Rusticité : variable. Assez peu rustique, mais quelques variétés supportent jusqu’à - 10 / - 15 °C.

Le colocasia est une plante vivace herbacée dont les énormes feuilles lui donnent un aspect exotique. On en dénombre huit espèces. Le plus répandu est le Colocasia esculenta, ou Taro, souvent cultivé pour son tubercule comestible une fois cuit. Le colocasia provient des régions tropicales humides de l’Est asiatique (Malaisie, Birmanie…). Il pousse dans la nature dans des prés humides, sur les berges des étangs ou des cours d’eau… ce qui explique qu’il apprécie les sols frais, et se plaira au bord d’un bassin. De même, comme ils proviennent de régions tropicales, dans l’ensemble les colocasias sont assez peu rustiques… à l’exception de quelques variétés, comme ‘Pink China’ qui supporte jusqu’à – 15 °C. L’hybridation a permis d’obtenir de nombreuses variétés aux feuillages originaux, panachés, nervurés, et avec des pétioles parfois colorés.

Le colocasia est classé parmi les Araceae, une famille qui rassemble plus de 3 000 plantes originaires des zones tropicales et subtropicales… Dont les plantes d’intérieur les plus courantes : Monstera, Philodendron, Epipremnum aureum (Pothos), Dieffenbachia, Zamioculcas… Les Araceae ont souvent des floraisons très surprenantes, comme celles des Amorphophallus, Arisaema ou Dracunculus… Ces plantes se distinguent aussi par leur feuillage impressionnant, très vert mais parfois avec de belles nuances. Le colocasia ressemble beaucoup aux alocasia et aux xanthosoma, deux genres dont il est très proche, ce qui entraine une certaine confusion.

Colocasia esculenta : illustration botanique

Le colocasia porte beaucoup de noms communs différents : Taro, Oreille d’éléphant, Chou caraïbe, Chou de Chine, Madère… Le nom Oreille d’éléphant est plutôt réservé à l’Alocasia macrorrhiza, par allusion aux feuilles géantes, tandis que le Taro désigne plus spécifiquement le Colocasia esculenta. En latin, le nom d’espèce, esculenta, signifie comestible.

Les colocasias sont de grandes plantes qui mesurent entre 70 cm et 2,50 m… et même jusqu’à 3 m de haut chez le Colocasia gigantea ‘Thailand Giant Strain’ ! On trouve quelques variétés de taille réduite, plus adaptées aux petits jardins, comme le Colocasia ‘Madeira’, qui ne dépasse pas 90 cm de hauteur. Les colocasias ont une croissance vraiment rapide, et forment une touffe composée de grandes feuilles portées à l’extrémité de longs pétioles.

Le colocasia nous séduit surtout par son feuillage exceptionnel, qui offre une belle diversité de teintes ! Ses feuilles se déclinent dans de larges nuances de vert : du vert-jaune, très lumineux, au vert foncé, souvent un peu bleuté. Elles peuvent aussi être pourprées, et se font parfois presque noires (‘Black Magic’)… Les teintes sont magnifiques chez le colocasia ‘Blue Hawai’ ; elles prennent de riches nuances de vert, jaune et bleu.

Les nervures, ainsi que le tour du limbe, sont généralement très marquées, avec une couleur différente (souvent vert clair, plus lumineux que le reste du limbe), dessinant ainsi des motifs, comme chez ‘Emerald’ ou ‘Imperial Gigante’. Certaines variétés ont un effet panaché très surprenant, comme le Colocasia ‘Mojito’ !

Les feuilles sont en forme de cœur (cordiformes), voire un peu sagittées (en forme de flèche). Elles sont assez épaisses, coriaces, et mesurent entre 60-80 cm de long pour 50-60 cm de large… Mais atteignent jusqu’à 1,50 m de longueur chez les plus grandes variétés. Le bord du limbe est légèrement ondulé. Les feuilles sont parfois un peu plissées, comme chez le Colocasia gigantea ou le Colocasia ‘Black Stem’. Elles sont inclinées vers le sol, à l’inverse des alocasia qui ont souvent les feuilles dressées vers le ciel.

 

Les différents types de feuilles chez les variétés de Colocasia

Le feuillage des colocasias ! De gauche à droite, les variétés ‘Black Magic’, ‘Imperial Gigante’, ‘Mojito’ et ‘Pink China’

 

Lorsque des gouttes d’eau tombent sur les feuilles du colocasia, elles perlent, ne s’étalent pas mais gardent une forme sphérique, comme chez le lotus. Elles n’adhèrent pas à la surface mais y glissent, emmenant avec elles les poussières et saletés. La surface foliaire est dite hydrophobe.

Les feuilles sont rattachées à la touffe par un long et épais pétiole, mesurant jusqu’à 1 m de longueur. Il est engainant, ce qui signifie qu’il enveloppe la base des autres pétioles. Il prend parfois de superbes couleurs ! Il est rose chez la variété ‘Pink China’, et se pare d’une belle teinte noire chez la variété ‘Black Stem’, offrant un joli contraste avec la feuille plus claire.

Le feuillage est persistant sous un climat chaud, mais caduc lorsque les températures sont fraiches (dans ce cas, les parties aériennes disparaissent mais la plante reste présente sous terre, en dormance, sous forme de tubercule). Cela dépend donc de votre mode de culture, suivant si vous le conservez en extérieur, sous une véranda ou en serre chaude… La température doit être au minimum de 15 ou 20°C pour que le feuillage persiste en hiver.

Le colocasia possède des rhizomes (tiges souterraines), qui se renflent et forment des tubercules (organes de réserve), rendant sa multiplication plus facile. Les tubercules du taro, Colocasia esculenta, sont comestibles cuits. Le colocasia a également la particularité d’émettre des stolons.

 

Les fleurs et tubercules du Colocasia esculenta, ou Taro

La floraison du Colocasia esculenta (photo Dinesh Valke) et les tubercules (photo Forest & Kim Starr)

 

Il est assez rare que le colocasia fleurisse lorsqu’il est en culture dans nos jardins. Quand on a la chance de la voir, on peut constater une floraison très caractéristique des Aracées, et qui apparait en été, vers les mois d’août et septembre. Les fleurs sont minuscules et regroupées sur un épi (spadice), enveloppé par une bractée (spathe), exactement comme chez les Arums. Les fleurs femelles sont situées à la base de l’épi, et les fleurs mâles sur la partie supérieure de celui-ci. Les inflorescences ont une teinte jaune crème, assez pâle, et une forme en cornet. Elles sont situées à l’aisselle des feuilles, entre les pétioles.

Les fruits du colocasia sont de petites baies qui apparaissent sur la partie inférieure de l’épi floral, une fois celui-ci fané.

Les principales variétés de colocasia

Les variétés les plus populaires

Colocasia Black magic - Oreille d'Eléphant

Période de floraison Mai à Oct.

Hauteur à maturité
1.60 m

Le colocasia ‘Black Magic’ est impressionnant par son feuillage très sombre, quasiment noir, légèrement pourpre - violacé. Une plante surprenante, qui amènera du contraste au jardin !

Colocasia Pink China - Oreille d'Eléphant

Période de floraison Mai à Oct.

Hauteur à maturité
1.25 m

Le colocasia ‘Pink China’ se distingue par son importante rusticité, supportant jusqu’à – 15 °C ! Ses grandes feuilles vertes sont portées sur de longs pétioles rose – rouge.

Colocasia Madeira - Oreille d'Eléphant

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
90 cm

Cette variété offre un feuillage étonnant, vert et noir, plus ou moins bleuté, porté sur des pétioles rougeâtres. C’est une variété plus petite que les autres, bien adaptée à une culture en pot et aux espaces réduits (patio, serre, cour intérieure...).

 

Nos variétés préférées

Colocasia Black Stem - Oreille d'Eléphant

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
1.80 m

Ce colocasia possède un feuillage vert sombre, luisant, mis en valeur par de superbes pétioles noirs, ce qui donne à la plante un aspect très graphique. Elle est assez rustique (environ jusqu’à – 10 °C).

Colocasia esculenta - Oreille d'éléphant - Taro

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Il s’agit de l’espèce type, telle qu’on la trouve dans la nature. Elle possède de grandes et belles feuilles de couleur vert tendre. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

 

Colocasia Sangria - Oreille d'Eléphant


Hauteur à maturité
1.25 m

Cette variété porte de larges feuilles vertes, légèrement nuancées de bleu – gris, et disposées à l’extrémité de pétioles rouges. Un colocasia bien rustique, supportant jusqu’à – 18°C.

Les autres variétés à découvrir

Colocasia Dragon Heart Giant - Oreille d'éléphant

Période de floraison Mai à Oct.

Hauteur à maturité
2.00 m

Il s’agit d’une variété géante, qui porte un feuillage très foncé, presque noir, légèrement pourpré. Elle est idéale pour apporter du contraste dans un massif ! Les feuilles sont d’abord vertes lorsqu’elles sont jeunes, et s’assombrissent ensuite.

Colocasia Imperial Gigante - Oreille d'Eléphant

Période de floraison Mai à Oct.

Hauteur à maturité
2.10 m

Cette variété possède de grandes feuilles joliment nuancées, vertes et noires. Les nervures et le bord du limbe sont plus clairs, d’un vert très lumineux, tandis que les espaces entre les nervures sont presque noirs... Un feuillage assez magique !

 

Plantation

Où planter ?

L’idéal est d’installer le colocasia sous une ombre légère. Évitez de le placer sous un soleil brulant ; il appréciera un peu d’ombre aux heures les plus chaudes de l’après-midi. Nous vous conseillons également de le planter à un endroit abrité des vents forts, qui risqueraient d’abimer les feuilles.

Le colocasia se plaira sur un terrain humide, ou au moins frais. N’hésitez pas à installer les variétés rustiques sur les berges d’un bassin.

Le substrat doit être riche en humus, fertile. Vous pouvez ajouter au substrat un peu de compost bien décomposé avant la plantation, puis faire des apports d’engrais au cours de la culture.

Le colocasia n’aime pas vraiment les sols calcaires, il préfèrera un substrat légèrement acide (avec un pH compris entre 5,5 et 7).

Comme le colocasia apprécie la chaleur et n’est pas toujours très rustique (à moins de choisir une variété comme ‘Pink China’), il peut être planté en pot et cultivé en intérieur, dans un appartement, une serre ou sous une véranda, dans l’idéal avec une température comprise entre 18 et 25 °C. Placez-le à un endroit lumineux mais à l’abri du soleil direct qui risquerait de brûler son feuillage. Le problème de la culture en intérieur est que l’air y est parfois trop sec. Il est donc préférable d’utiliser un humidificateur afin d’augmenter le taux d’hygrométrie de l’air.

Même si vous le cultivez en extérieur, le laisser en pot vous permettra de le rentrer sous abri pour l’hiver, et le protéger ainsi du froid.

Le colocasia est une plante de grande envergure, prévoyez assez d’espace autour de lui pour qu’il se développe correctement. Prenez en compte le fait qu’il risque de faire un peu d’ombre aux autres plantes situées non loin de lui.

 

Quand planter ?

Le colocasia se plante plutôt au printemps, après les dernières gelées, vers les mois d’avril ou mai.

 

Comment planter ?

La sève de l’alocasia peut irriter la peau, il est préférable de porter des gants avant de manipuler la plante.

  1. La plante peut se présenter sous deux formes : directement en pot, ou juste sous forme de tubercule. Si elle est en pot, placez la motte dans une bassine remplie d’eau.
  2. Travaillez le sol pour l’ameublir. Désherbez, cassez les grosses mottes de terre, et apportez du compost bien décomposé ou du terreau de feuilles.
  3. Creusez un trou de plantation.
  4. Plantez le tubercule entre 5 et 10 cm de profondeur. Si votre plante est en pot, sortez la motte et placez-la dans le trou de plantation.
  5. Replacez la terre et tassez délicatement afin d’assurer un bon contact entre le substrat et les racines.
  6. Arrosez abondamment.

Nous vous conseillons de déposer un paillage à ses pieds pour maintenir plus longtemps l’humidité du sol. Arrosez régulièrement durant les premières semaines, le temps que la plante s’installe et développe son système racinaire.

Vous pouvez aussi installer votre tubercule de colocasia en pot. Choisissez un bac assez grand, et plantez dans un mélange de terre de jardin, compost bien décomposé et terreau.

 

Le feuillage très sombre du colocasia 'Black Magic'

Le Colocasia ‘Black Magic’ (photo J. Rebel)

 

Entretien

Le colocasia a besoin d’humidité, veillez à ce que le substrat reste frais. Si la terre se dessèche trop longtemps, le feuillage risque de se flétrir. N’hésitez pas à arroser fréquemment au cours de l’été, de préférence avec de l’eau non calcaire. Réduisez les arrosages (et l’apport d’engrais) en hiver.

Le colocasia est une plante plutôt gourmande : fertilisez régulièrement au cours de sa croissance. Nous vous conseillons de lui apporter de l’engrais riche en azote, toutes les deux à trois semaines, surtout si vous le cultivez en pot ; cela l’aidera à produire une grande et belle végétation.

Pensez également à rempoter vos colocasias de temps en temps, dans l’idéal une fois par an, en fin d’hiver ou au début du printemps.

 

Hivernage :

Il existe différentes techniques pour protéger le colocasia du froid en hiver. Tout dépend de la région où vous habitez et de la rusticité de votre variété.

Si vous la cultivez en extérieur, en pleine terre, et qu’il s’agit d’une variété relativement rustique, vous pouvez installer simplement une épaisse couche de paillage au pied pour la protéger du froid.

Si vous habitez une région froide, ou que votre colocasia est peu rustique, vous pouvez aussi déterrer les tubercules pour les rentrer à l’abri. Coupez les feuilles environ 2 cm au-dessus du tubercule, puis laissez les tubercules à l’air libre, pendant au moins une journée, pour qu’ils sèchent un peu. Stockez-les à un endroit sec, dans de la tourbe, du sable ou de la sciure. La température ne doit pas descendre en dessous de 7°C, l’idéal étant de les conserver entre 10 et 15 °C. Vérifiez de temps en temps l’état des tubercules. Vous pourrez les replanter au printemps.

Il est aussi possible de déterrer le colocasia pour le planter temporairement en pot et le rentrer pour l’hiver. Vous pourrez ensuite l’installer à nouveau en pleine terre au printemps.

Si vous cultivez votre colocasia en pot, il vous suffit de rentrer celui-ci sous une véranda, une serre, ou à l’intérieur de votre maison, à une température comprise entre 10 et 15 °C et à un endroit lumineux.

 

Maladies et ravageurs :

Le colocasia est une plante robuste et vigoureuse, assez peu de maladies et de ravageurs ne l’atteignent. Vous pouvez néanmoins rencontrer des problèmes d’araignées rouges, surtout si l’air est sec. Vous éviterez ce problème en conservant une bonne humidité dans l’air, en vaporisant le feuillage. Parfois ce sont les thrips qui s’attaquent au colocasia, de petits insectes qui piquent les tissus pour prélever la sève de la plante. Il arrive également que les limaces et escargots consomment les feuilles (surtout au printemps).

En hiver, le tubercule est susceptible de pourrir, d’où l’importance de réduire les arrosages à cette période, ou de stocker les tubercules à un endroit sec.

Multiplication

Bien qu’il soit possible de le semer, le colocasia se multiplie avant tout par division des tubercules ou prélèvement de rejets émis par les stolons. Cela vous permettra de régénérer vos plants.

Division des tubercules

La division permet d’éviter que les touffes ne deviennent trop denses, tout en régénérant vos plants, et vous permettra de l’installer à un autre endroit du jardin. Le colocasia émet parfois de petits tubercules aux côtés du tubercule principal. Il vous suffit donc de les séparer. Intervenez en fin d’hiver, vers le mois de mars.

  1. Déterrez le colocasia délicatement en creusant tout autour s’il est en pleine terre, ou sortez-le de son pot.
  2. Retirez une partie du substrat afin de rendre les tubercules bien visibles. Vous pouvez les passer sous l’eau si nécessaire.
  3. Divisez en séparant les tubercules.
  4. Replantez-les dans des pots remplis de terreau et arrosez.

 

Marcottage de stolons

Comme le fraisier, le colocasia émet parfois de longs stolons qui courent à la surface du sol. Il s’agit de tiges horizontales qui donnent naissance à de nouvelles touffes. Vous pouvez donc facilement les séparer du plant d’origine puis replanter les jeunes pousses en pot ou à un nouvel emplacement.

Si vous voyez apparaitre ces tiges horizontales, recouvrez-les d’un peu de terre pour leur permettre de s’enraciner et développer une nouvelle plantule. Une fois que celle-ci possède plusieurs feuilles, vous pouvez la séparer du pied mère en coupant le stolon qui les relie. Replantez en pot et arrosez.

Association

La meilleure façon d’associer le colocasia est de l’intégrer dans un jardin exotique, en compagnie d’autres plantes à la végétation luxuriante. Plantez-le par exemple avec des gunnéras, fougères arborescentes, bananiers, cordylines ou phormiums… Et éventuellement avec quelques palmiers ! Du côté des fleurs, choisissez les plantes qui offrent de grandes floraisons aux teintes chaudes : canna, crocosmia, hedychium, watsonia ou kniphofia… Vous pouvez ajouter des arums (Zantedeschia)… Vous obtiendrez un jardin très dépaysant !

 

Une idée d'association avec le Colocasia

Les colocasias sont parfaits dans un jardin de style exotique ! Gunnera tinctoria (photo Drew Avery), Colocasia esculenta (photo Dalgial), Kniphofia ‘Fiery Fred’, Hedychium coccineum (Swati Sidhu), Phormium ‘Pink Panther’ et le bananier Musa basjoo

 

Comme c’est une plante qui apprécie la fraicheur et les sols humides, n’hésitez pas à planter le colocasia sur les berges d’un bassin, avec des gunnéras, fougères, Iris pseudacorus ou primevères candélabres… pour un jardin frais et naturel, idéal pour se ressourcer !

Vous pouvez aussi composer une belle scène estivale aux tons chaleureux, notamment avec des bulbes d’été, comme les dahlias, glaïeuls, freesias ou lys… des floraisons généreuses et colorées. Profitez aussi de la superbe floraison bleue des agapanthes !

Les colocasias offrent des feuilles aux teintes variées ; vous pouvez donc jouer sur les couleurs pour créer des contrastes ou des effets particuliers. Associez par exemple les colocasias aux feuillages presque noirs (‘Black Magic’, ‘Dragon Heart Giant’…) à quelques plantes dans les mêmes tons, comme le Sambucus ‘Black Lace’, l’Albizia ‘Summer Chocolate’, le Cotinus coggygria ‘Royal Purple’, les dahlias à feuillage sombre ou la graminée Pennisetum setaceum ‘Rubrum’… Cependant, n’abusez pas de ces teintes, au risque d’obtenir un massif à l’aspect visuel « lourd », écrasant. L’idée est plutôt de créer des contrastes. Vous pouvez y ajouter des feuillages lumineux, dorés, comme celui de l’Hakonechloa macra ‘Aureola’, du Physocarpus ‘Dart’s Gold’ ou de la Lysimachia nummularia ‘Aurea’.

Le colocasia peut trouver sa place dans une serre chaude, avec d’autres plantes exotiques ou tropicales. Il est également parfait dans un patio, une cour intérieure, en compagnie de fougères, hostas, bambous ou Fatsia japonica… pour un jardin moderne et graphique !

Le saviez-vous ?

  • Le taro, une plante comestible

Cultivé en Asie depuis plusieurs milliers d’années, le taro, Colocasia esculenta, possède des tubercules comestibles une fois cuits (mais toxiques lorsqu’ils sont crus !), c’est d’ailleurs ce qui lui a donné son nom d’espèce, esculenta signifiant comestible. Les tubercules sont particulièrement riches en amidon et en minéraux (fer, calcium, vitamines…). On en trouve parfois dans les épiceries asiatiques. Les feuilles peuvent aussi être consommées après cuisson. Il faut prendre des précautions pour le cuisiner correctement et ne pas s’intoxiquer.

 

  • Colocasia, Alocasia ou Xanthosoma… Quelles différences ?

Ces trois genres botaniques sont très proches, au point qu’on les confond souvent ! Chez les colocasias, le limbe de la feuille est plutôt dirigé vers le sol, alors qu’il est généralement dressé vers le ciel chez les alocasias. De plus, chez les alocasias et colocasias, il est en forme de cœur, tandis que chez les xanthosomas, il est plutôt sagitté, prenant la forme d’une flèche, avec les deux lobes de la base de forme assez pointue. De même, le pétiole est connecté à la feuille d’une façon différente : chez l’alocasia, il s’y rattache par le bord du limbe, d’une façon assez ordinaire, de sorte que la nervure centrale est vraiment dans le prolongement du limbe, dressant la feuille vers le haut. Chez le colocasia, le pétiole est attaché à la feuille par en-dessous (feuille peltée), un peu au milieu de la surface foliaire, lui permettant de faire un angle et de s’incliner vers le sol.

 

  • Des feuilles hydrophobes

Le limbe foliaire des colocasias a la particularité d’être hydrophobe, comme chez le lotus : l’eau perle et glisse sur la feuille, et ne s’étale pas ! Ainsi, le feuillage n’est pas vraiment mouillé. Les gouttes d’eau gardent une forme sphérique, et s’écoulent en emportant avec elles les saletés et poussières…

 

Les gouttes d’eau glissent sur les feuilles du colocasia, sans s’étaler et en gardant une forme sphérique… (photo Rameshng)

 

 

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

10 plantes exotiques et rustiques pour jardin Jungle

Le jardin de style exotique séduit un nombre croissant de jardiniers. Bambou, palmier, bananier font...
Lire la suite +

Blog

L'Hedychium, une exotique pour nos climats

Cousins du gingembre et de la cardamone, les Hedychiums font partie de ces plantes qui...
Lire la suite +

Blog

Arisema ciliatum, un "serpent végétal"

Les anglais l'appellent  "Cobra lily", autrement dit le lis cobra, en rapport avec sa fleur...
Lire la suite +
Ambiance Exotique

Inspiration

Ambiance Exotique

Dépaysant, luxuriant, opulent : voici le jardin exotique !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Colocasia : planter, cultiver et entretenir »

  • guerand

    j ai rapporte un petit pied de colocasia pourpre de dax il y a 2 ans il a ete magifique toute l'annee dans ma veranda une vingtaine de feuilles d'un metre de haut mais cette annee elle de ne me fait que des petites feuille cm de haut je suis en normandie pourquoi elles ne sont plus aussi belles que dois je faire

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je suppose que votre plante est en pot. Les plantes en pot demandent de la nourriture et en général un arrosage régulier. Le colocasia est une plante gourmande, il est probable que votre plante ait tout simplement faim. Il faut lui apporter de l'engrais riche en azote, toutes les 2 à 3 semaines. Et le substrat doit rester frais.
      Cordialement Virginie

      Répondre
Laisser un commentaire