Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

10 plantes anti-moustiques

à planter au jardin ou en pot, à la fenêtre

Les moustiques, dont le redouté moustique tigre, sont une véritable plaie en été. Leurs piqûres peuvent être redoutables sur certaines peaux : elles provoquent de vives démangeaisons et peuvent même transmettre des maladies. Il existe différents anti-moustiques pour lutter et se protéger mais la meilleure stratégie est de combiner les protections. Pour cela, n’hésitez pas à avoir recours aux plantes anti moustiques qui, par leur effet répulsif naturel, on la particularité de les éloigner.

Voici donc notre sélection de plantes anti moustiques efficaces, à planter en pot sur le rebord de la fenêtre ou au balcon mais aussi au jardin, aux abords de la maison.

La ou les citronelles ? En tout cas, cela sent le citron...

La citronnelle, la vraie Cymbopogon citratus, est réputée éloigner les moustiques. On utilise d’ailleurs couramment l’un de ses composés organiques, le citronnelol à la forte odeur citronnée pour fabriquer des produits anti-moustiques. Hélas, c’est une graminée tropicale très peu adaptée aux climats frais.

Fort heureusement, il existe une autre plante, proche de la menthe, ayant les mêmes propriétés : la mélisse citronnelle. Melissa officinalis aurea en est une variété avec un charmant feuillage doré. Elle peut se cultiver en pot ou en pleine terre. A l’ombre comme au soleil et dans n’importe quelle terre. Son seul défaut (qui est parfois une qualité) est qu’elle a tendance à se ressemer partout. Absolument partout…

Il existe aussi la Verveine citronnelle, Aloysia citrodora, qui possède la même fragrance et donc la même efficacité mais qui ne peut être cultivée qu’en pot ou, en pleine terre, dans des régions au climat doux. Sans oublier le Pelargonium citronellum, un arbrisseau peu rustique et originaire d’Afrique du Sud proche des Pélargoniums de nos balconnières.

plante citronnelle

Les citronnelles, de gauche à droite : Cymbopogon citratus, Melissa officinalis ‘Aurea’ et Aloysia citrodora

Le souci : une plante sans soucis...

On a rarement trouvé un nom plus mal choisi que pour cette fleur ! Le Calendula officinalis ou Souci des jardins est effectivement une fleur annuelle de la famille des asteracées sans aucun soucis. Cette jolie fleur d’une facilité de culture déconcertante attire bon nombre d’insectes et fleurit de l’été jusqu’aux gelées. Bien qu’elle se sème en pleine terre dès qu’il n’y a plus de risque de gelée, vous pouvez aussi la cultiver en pot ou en jardinière sur le rebord d’une fenêtre par exemple. Son odeur repoussera efficacement les moustiques durant tout l’été. A noter qu’au potager, les soucis repoussent aussi les nématodes et que leurs fleurs peuvent être consommées crues en salade par exemple. C’est aussi une fleur connue pour ses propriétés médicinales et tinctoriales.

calendula

La lavande, comme un parfum de Provence...

Nous, humains, adorons l’odeur des lavandes mais les moustiques, eux, la détestent. Tant pis pour eux, on en plantera plein, même en pot si le substrat est bien drainant. Parmi les nombreuses variétés, je vous recommande la Lavande Phenomenal ‘Niko’  : c’est l’une des plus compacte et des plus adaptée au Nord de la Loire car elle est très résistante au froid humide.

Les lavandes se cultivent dans un sol pauvre, caillouteux mais très drainé et en plein soleil. En plus d’offrir de nombreuses vertus thérapeutiques, c’est aussi une des plantes les plus mellifères et nectarifères qui soit. La plantation de lavande contribue un peu à la sauvegarde des insectes en leur fournissant de la nourriture une bonne partie de l’année.

lavandula

La menthe : l'anti moustique qui se déguste aussi en thé (ou en mojito)

On ne peut pas se passer de menthe en cuisine. Ses feuilles aromatisent les salades, les tisanes, les desserts (trempées dans du chocolat fondu… C’est un régal !) et même les grillades. Mais ce n’est pas tout, son odeur est aussi très efficace pour repousser les moustiques. Toutes les menthes fonctionnent mais j’apprécie particulièrement la menthe algérienne qui possède une saveur épicée. Les menthes se cultivent dans tous sols et si possible à mi-ombre. Attention toutefois, il convient de prévoir suffisamment de place car elle a tendance à s’étaler par ses racines traçantes. Aucune importance évidement si vous souhaitez la cultiver en pot près d’une fenêtre dans la cuisine. A noter, que l’odeur de la menthe éloigne aussi les pucerons et les fourmis.

mentha

Le basilic : qui veut du pesto anti-moustiques ?

 

Le basilic fait aussi partie de la famille des lamiacées comme la menthe, la lavande et la mélisse citées précédemment. Et lui aussi repousse= les moustiques ! Rien d’étonnant à cela, toutes les plantes de cette famille sont des plantes aromatiques gorgées d’huiles essentielles (sauge, romarin, thym, …). Tous les basilics sont efficaces face aux moustiques mais le Basilic citron est encore plus fort. Le basilic aime les terres riches et fraîches et la mi-ombre. Mais vous pouvez le cultiver très facilement en pot dans une véranda ou directement derrière une fenêtre dans la cuisine. 

basilic citriodorus

Le Romarin : un arbisseau en pot pour la cuisine

Et oui, encore une lamiacées ! Le romarin est un petit arbrisseau très aromatique originaire du climat méditerranéen, ce qui ne l’empêche pas d’être très rustique. La seule chose qu’il redoute est l’humidité stagnante, surtout en hiver. Sinon, le romarin pousse dans tous les sols (même argileux) et préfère vivre en plein soleil. La variété ‘Barbecue’ est encore plus aromatique que l’espèce type. Comme le romarin vit très bien en pot, pourquoi ne pas l’accueillir en terrasse ou sur un rebord de fenêtre. Evidemment, son odeur repousse aussi les moustiques mais attire les papillons et les abeilles, comme la lavande.

rosmarinus

Le pélargonium : arrêtez de l'appeler "géranium" !

Les Pélargoniums ont depuis la nuit des temps (enfin quatre siècles !) étaient appelés « géranium ». Pourtant, bien qu’ils soient classés dans la même famille, les géraniacées, ils ne sont pas du tout des géraniums. Ce sont des plantes qui nous viennent d’Afrique du Sud, voilà pourquoi elles ne sont pas rustiques. Il en existe une multitude de variétés toutes plus belles et colorées les unes que les autres. Idéales en jardinières, elles trouveront facilement une place sur les rebords de fenêtre des chambres pour repousser les moustiques pendant votre sommeil. 

Nota bene : la plupart des plantes de la famille des géraniacées dont les Pélargoniums produisent un composé chimique nommé citronnelol (voir point 1) qui possède la faculté de repousser efficacement les moustiques.


geranium odorant, geranium des balcons

Le népéta : une herbe-à-chat anti-moustique.

Le népéta est une vivace sans soucis qui fleurit du printemps à l’été. Les chats en raffolent et se roulent dedans dès qu’ils en croisent une (sans trop de dommage pour la plante). C’est encore une plante de la famille des lamiacées. Mon préféré : le Népéta de Manchourie car c’est l’un des plus vigoureux et il forme une belle touffe au bout de quelques années. Très rustiques, les népétas peuvent pousser dans presque tous les sols s’ils sont suffisamment drainés. Ils apprécient le plein soleil ou la mi-ombre. Le népéta est idéal en compagnie des roses au jardin mais peut aussi se cultiver en jardinière ou en pot. C’est aussi une des plantes du jardin parmi les plus efficaces pour repousser les moustiques.

L'Eucalyptus : qui a déjà vu un koala embêté par des moustiques ?

Les Eucalyptus sont des arbres vigoureux pouvant atteindre facilement vingt mètre de haut. Mais il en existe des variétés naines tout à fait adaptées à la culture en pot. Le Gommier argenté ‘Baby blue’ en est un parfait exemple. Il est, hélas, moyennement rustique (jusque -10°C) et sera donc à privilégier dans les zones de bords de mer ou à climat doux sous peine de devoir le protéger ou le rentrer en serre froide durant les fortes gelées. Néanmoins, il apportera une belle touche d’exotisme à votre jardin ou votre terrasse grâce à son curieux feuillage bleuté. Comme tous les eucalyptus, il possède des propriétés médicinales, il peut s’utiliser en infusion ou en teinture mais aussi comme insecticide, ce qui le rend précieux sur une terrasse durant l’été.

La tanaisie : une sauvageonne bien utile...

La Tanaisie vulgaire est une plante de notre flore qui possède de multiples avantages. Au jardin, elle repousse certains ravageurs (pucerons, aleurodes, mouches du poireaux, …). Elle est dotée de vertus fongicides luttant ainsi contre quelques maladies cryptogamiques comme le mildiou ou la rouille par exemple. On l’utilisait autrefois dans les pigeonniers, les poulaillers ou la niche du chien pour éloigner les puces et les poux. Les feuilles peuvent même être utilisées séchées pour éloigner les mites. Mais elle est aussi comestible et peut être utilisée pour aromatiser des sorbets ou du vin blanc (Attention ! A forte dose, la tanaisie peut devenir toxique). En pleine terre, au soleil et dans n’importe quels sols, elle se propage assez rapidement. Mais vous pouvez la cultiver en pot ou en jardinière pour profiter de ses jolies corymbes de capitules jaune et de son effet répulsif sur les insectes dont les moustiques.

tanacetum vulgare anti-moustique

D'autres plantes pour le jardin...

Beaucoup d’autres plantes peuvent repousser les moustiques au jardin, en voici quelques exemples :

  • le Cimicifuga dont le nom veut dire « chasse-punaise » a la réputation d’éloigner aussi les moustiques.
  • l’Armoise commune, aussi appelée Armoise citronelle, est une plante médicinale bien connue qui possède aussi un effet répulsif sur bon nombre d’insectes.
  • le Vitex agnus-castus, encore une lamiacées, n’est pas qu’un joli arbuste fleurit. Lui aussi éloigne les moustiques.
  • l’ail cultivé ou d’ornement éloigne beaucoup de « ravageurs » au potager et a des vertus fongicides. C’est aussi une plante qui éloigne les moustiques.

 

Le saviez-vous ?

  • Les moustiques font partie des écosystèmes comme tout être vivant. Ils servent notamment de nourriture à beaucoup d’espèces animales (voir plus bas). Si, par l’action humaine, le nombre de moustiques vient à diminuer drastiquement, ses prédateurs naturels en pâtiront eux aussi et disparaîtront.
  • Les moustiques possèdent de nombreux prédateurs naturels comme : les oiseaux (hirondelles, Martinet noir, Gobe-mouche gris, Bergeronnette grise, …), les chauves-souris (chaque espèce de chauve-souris chasse un type de moustique, ainsi elles peuvent toutes cohabiter dans un même milieu sans problème), les batraciens (les grenouilles et les tritons surtout), certains insectes comme les libellules ou les dytiques, et bien entendu les poissons. Pensez donc à privilégier les prédateurs naturels chez vous en installant des nichoirs à hirondelles ou à chauve-souris ou en creusant une mare naturelle. 

oiseaux contre les moustiques

  • Les larves de moustiques vivent dans l’eau. Voilà pourquoi les gens font souvent l’amalgame « Ciel, une petite mare ou un bassin chez le voisin ! Nous allons être mangés par les moustiques ! » En réalité, si la mare est peuplée de prédateurs naturels (ou si le bassin est muni de poissons), il n’y aura aucun problème. En revanche, les fonds de citerne, les vieux seaux d’eau oubliés, les collections de vieux pneus ou même carrément les soucoupes remplies d’eau sous les pots de votre terrasse : tout cela constitue un vrai NID à moustiques. Soyez vigilant !
  • Les moustiques sont des diptères comme les mouches. Il en existe plus de 3500 espèces dans le monde.
  • Chez  nous, nous n’en sommes pas encore là mais les moustiques représentent un important problème sanitaire dans les régions chaudes du globe. Les moustiques sont des vecteurs de bon nombre de maladies parfois mortelles. C’est d’ailleurs l’animal qui cause le plus de morts chaque année dans le monde. 
  • Seule la femelle nous pique. Elle a besoin de protéines contenues dans le sang pour pouvoir pondre ses œufs.

 

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « 10 plantes anti-moustiques »

Laisser un commentaire