Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

10 arbustes persistants rustiques

Notre sélection d'arbustes résistants au froid !

Les arbustes persistants ont l’avantage de rester décoratifs tout au long de l’année. Ils sont parfaits pour constituer une haie qui abrite des regards indiscrets même en hiver. Certains se distinguent par leur excellente rusticité, ce qui permet de les cultiver même sous un climat frais ou en montagne. Ils peuvent ainsi être installés dans la plupart des régions françaises. Découvrez notre sélection des arbustes persistants qui résistent le mieux au froid, ainsi que nos conseils pour les cultiver !

Et si vous souhaitez plus de choix, n’hésitez pas à consulter toute notre gamme d’arbustes persistants rustiques !

Le Cotoneaster

Le Cotoneaster est un arbuste qui porte de petites feuilles coriaces, vert foncé et des baies rouge vif très décoratives. Il a un port large et étalé, et certaines espèces se marcottent naturellement. C’est un arbuste parfait pour couvrir un talus ! Le Cotoneaster fleurit au printemps et porte alors de nombreuses fleurs blanches ou rosées. Les fleurs sont simples, à cinq pétales, et elles ont l’avantage d’être parfumées et mellifères, appréciées par les insectes pollinisateurs. Les baies apparaissent généralement en septembre-octobre. Elles sont généralement de couleur rouge vif, et très décoratives. Chez certaines variétés, elles peuvent être orangées ou noires. Elles ne sont pas comestibles pour l’homme mais sont appréciées par les oiseaux. Le Cotoneaster est un arbuste peu exigeant et facile de culture. Il aime les sols drainants, et s’adapte à différentes expositions, supportant le soleil comme l’ombre. Concernant sa rusticité, il est capable de supporter jusqu’à – 25 °C. Nous vous conseillons en particulier les Cotoneaster franchetii et Cotoneaster dammerii, qui prennent un port rampant et sont parfaits sur un talus, ainsi que le Cotoneaster lacteus, à cultiver plutôt en haie. Il existe aussi des espèces caduques.

Les feuilles et fruits du Cotoneaster franchetii

Les petites feuilles et les baies rouge vif du Cotoneaster franchetii (photo A. Barra)

Cotoneaster : planter, tailler, entretenir

Le Pyracantha

Le Pyracantha, aussi connu sous le nom de Buisson ardent, est un arbuste souvent utilisé en haie défensive, car ses rameaux portent des épines acérées. Il crée ainsi une barrière infranchissable. Il offre en fin de printemps une profusion de petites fleurs blanches mellifères, mais on l’apprécie surtout pour ses baies colorées qui apparaissent en automne. Suivant les variétés, elles peuvent être rouges, oranges ou jaunes. Elles sont appréciées par les oiseaux. Le Pyracantha est un arbuste facile à cultiver, très adaptable et qui pousse rapidement (jusqu’à 50 cm par an). Les sols ordinaires, mêmes pauvres et secs, lui conviennent très bien. En plus d’être bien rustique, il se montre également résistant à la sécheresse, à la pollution, au vent… Concernant sa rusticité, il supporte entre – 17 et – 20 °C.

Les baies oranges du Pyracantha

Le Pyracantha ‘Golden Charmer’ produit en automne des baies orangées très décoratives

Pyracantha, Buisson Ardent : planter, tailler et entretenir

Le Mahonia

Le Mahonia est un arbuste qui porte un beau feuillage découpé, vert foncé et brillant. Certaines variétés sont remarquables par la finesse de leur feuillage, comme le Mahonia ‘Soft Caress’, dont les folioles étroites rappellent les frondes des fougères. Le Mahonia est dans tous les cas un arbuste apprécié pour son graphisme. De plus, il offre une floraison jaune, très lumineuse, qui a lieu en automne, en hiver ou au début du printemps, suivant les variétés. Il porte alors des grappes terminales réunissant de nombreuses fleurs arrondies et mellifères. On apprécie également les baies décoratives, bleu sombre, qu’il produit au printemps. Le Mahonia est un arbuste qui se plait à l’ombre, dans un substrat drainant. Nous vous conseillons de bien choisir son emplacement, car il n’aime pas être déplacé. Il craint l’excès d’humidité, et les terrains lourds risqueraient d’asphyxier ses racines. Il peut par contre être installé dans un sol pauvre et il se montre assez résistant à la sécheresse. Les sujets adultes supportent des températures de l’ordre de – 20 °C. Il trouve aussi bien sa place en massif qu’en isolé ou intégré dans une haie, mais on peut également le cultiver dans un grand bac. Le Mahonia est un arbuste qui ne demande que très peu d’entretien. Nous vous conseillons néanmoins de le tailler une fois la floraison terminée.

Les fleurs jaunes et le feuillage découpé du Mahonia aquifolium

Les fleurs jaunes du mahonia à feuilles de houx, Mahonia aquifolium

Mahonia : planter, tailler et entretenir

Le Buis, Buxus sempervirens

Le Buis est un arbuste persistant qui porte de belles petites feuilles vert foncé, coriaces, ovales et aromatiques, de couleur plus claire au revers. Il donne au printemps, en avril-mai de petites fleurs blanc crème, appréciées par les abeilles qui viennent les butiner. Le buis est souvent utilisé pour composer des haies ou des topiaires, notamment dans les jardins à la française. C’est un arbuste qui structure facilement le jardin et l’on peut par exemple l’utiliser pour créer des bordures pour délimiter des cultures de vivaces ou de légumes. Bien qu’il pousse très lentement, il a une grande longévité. Le buis a une préférence pour la mi-ombre et les sols drainants, riches en humus, légèrement calcaires, mais il se montre très accommodant, capable de s’adapter à différentes situations. S’il est installé à un endroit humide et ombragé, il devient plus grand et donne des feuilles plus sombres, tandis que s’il est à un endroit chaud et sec, il prend un port plus compact et donne des feuilles de couleur plus claire. Une fois implanté, il supporte sans problème la chaleur et la sécheresse. Nous vous conseillons de le tailler une fois par an, en juin.

Les petites feuilles vertes du buis, Buxus sempervirens

Buis : plantation, taille, entretien

L'Aucuba japonica

L’Aucuba japonica est un arbuste qui porte de grandes feuilles panachées, épaisses et vernissées. Elles sont vert foncé et semblent éclaboussées de nombreuses taches jaunes ! A maturité, il ne dépassera pas 3 mètres de hauteur pour 2 mètres d’envergure. Son feuillage est particulièrement dense, très occultant. Sa floraison printanière est assez discrète, sous la forme de petites fleurs rosées à quatre pétales, réunies en grappes. Elles sont suivies, chez les pieds femelles, par des baies ovoïdes rouge vif, qui persistent durant tout l’hiver. L’Aucuba japonica se plait à l’ombre. Très accommodant, il supporte la pollution, la sécheresse, et se montre peu sensible aux maladies… C’est un arbuste sans souci, idéal pour les terrains ingrats et les endroits difficiles à végétaliser ! Il est parfait également pour un jardin de ville. Concernant sa rusticité, il supporte jusqu’à – 15 °C. On trouve également une variété aux feuilles vertes unies, non panachées : l’Aucuba japonica ‘Rozannie’.

L’Aucuba japonica porte un feuillage panaché de jaune, très original

Aucuba : planter, tailler et entretenir

Le Skimmia

Le Skimmia japonica est un arbuste qui pousse naturellement dans les sous-bois du Japon et de Chine et qui offre un feuillage dense, constitué de grandes feuilles vert foncé, épaisses. Il appartient à la même famille que les agrumes, citronniers et orangers ! Il offre au printemps une belle floraison sous la forme de panicules terminales, assez denses, rassemblant de petites fleurs blanches, rosées ou pourprées. Certaines variétés sont très parfumées ! C’est le cas par exemple de ‘Fragrant Cloud’. Le Skimmia est un arbuste dioïque : il existe des plants mâles et des plants femelles. Ces derniers, s’ils sont plantés à proximité d’un plant mâle, produisent des baies rouges qui restent décoratives durant tout l’hiver. Sous nos climats, le Skimmia ne dépasse pas 1,50 m de hauteur, et il pousse assez lentement. Par contre, c’est un arbuste presque inratable ! Il supporte la pollution, le vent, les sols ingrats… Il a néanmoins une préférence pour les sols riches et frais, plutôt acides. Il est parfait dans un massif de terre de bruyère, en compagnie d’azalées et de camélias.

Les boutons floraux rose pourpré du Skimmia japonica ‘Rubella’ ressortent joliment sur son feuillage vert foncé (photo Dominicus Johannes Bergsma)

Skimmia : planter, tailler et entretenir

Le Pieris japonica

L’Andromède du Japon est un arbuste de terre de bruyère apprécié pour son feuillage décoratif, et notamment pour ses jeunes pousses qui ont une belle teinte rouge vif ! De plus, il porte au printemps, entre mars et mai, une belle floraison sous la forme de panicules qui rassemblent de nombreuses petites fleurs en clochettes blanches ou roses. La floraison est impressionnante notamment chez la variété Pieris japonica ‘Debutante’, qui se couvre au printemps d’une multitude de fleurs blanches ! Le Pieris peut atteindre jusqu’à 4 mètres de haut à maturité, mais on trouve aussi des variétés compactes, qui s’adaptent très bien à une culture en pot (‘Little Heath’, par exemple, ne dépasse pas 60 cm de haut !). C’est un arbuste facile à cultiver, qui apprécie la mi-ombre et les sols légèrement acides. Nous vous conseillons de l’associer à d’autres arbustes de terre de bruyère, comme les rhododendrons, Skimmia, Kalmia et camélias.

Les jeunes feuilles rouge vif du Pieris formosa ‘Wakehurst’

Pieris japonica : plantation, taille et entretien

Le Houx, Ilex aquifolium

Le houx est un arbuste qui porte de très belles feuilles vert foncé et brillantes, épineuses sur le bord du limbe. Les feuilles restent généralement trois ans sur l’arbuste, et se renouvellent progressivement. Il existe des variétés panachées : par exemple Ilex aquifolium ‘Silver Queen’ ou ‘Argenteomarginata’… Le houx produit au printemps de petites fleurs blanches, assez discrètes. Le houx commun, Ilex aquifolium, est généralement dioïque : il existe des plants mâles et des plants femelles, et il faut donc planter plusieurs plants pour qu’ils fructifient (bien que l’on trouve aussi des variétés autofertiles, comme l’Ilex aquifolium ‘Pyramidalis’). Ce sont ensuite les pieds femelles qui portent des drupes rouge vif et sphériques, qui restent décoratives tout l’hiver. Elles sont consommées par certains oiseaux comme les merles et les grives. Le houx pousse lentement mais a une très grande longévité, car il peut vivre plus de 300 ans ! Il est robuste, se plait à l’ombre ou mi-ombre, dans un sol profond, frais et riche en humus, plutôt acide, sans calcaire. Cependant les variétés panachées peuvent sans problème être installées en plein soleil. C’est un arbuste idéal en sous-bois ou en haie, qu’elle soit libre ou taillée. On peut aussi le tailler pour former des topiaires. Parfaitement rustique, il supporte entre – 15 et – 20 °C.

Les fruits rouges et feuilles épineuses du houx, Ilex aquifolium

Houx : planter, tailler et entretenir

L'Euonymus fortunei

Le fusain Euonymus fortunei est un bel arbuste persistant, qui, suivant les variétés, peut prendre un port arbustif, rampant, ou même grimpant. Il porte des feuilles entières, ovales, et se décline en nombreuses variétés panachées de blanc ou de jaune. Nous vous conseillons en particulier la variété ‘Emerald’n Gold’, qui offre un beau feuillage doré. L’Euonymus fortunei offre au printemps une floraison discrète, constituée de petites fleurs blanches à quatre pétales. En automne, il porte des capsules appréciées par les oiseaux. Les variétés arbustives sont parfaites pour constituer une haie. L’Euonymus fortunei est capable de supporter entre – 15 et – 20 °C.

Le feuillage panaché du fusain Euonymus fortunei

Fusain, Euonymus : planter, tailler et entretenir

Le Kalmia latifolia

Le Kalmia latifolia, aussi appelé Laurier des montagnes, est un arbuste originaire d’Amérique du Nord et qui offre une très belle floraison rose tendre. Il fleurit au printemps, en mai-juin, et avant même leur ouverture les boutons floraux sont déjà très décoratifs ! Les fleurs sont nombreuses et délicates, avec une forme en petites coupes évasées. Le Kalmia latifolia pousse lentement et atteint à maturité 2 à 3 mètres de hauteur. Il se montre très rustique, puisqu’il supporte jusqu’à – 30 °C. Placez-le néanmoins à un endroit abrité des vents froids. C’est un arbuste de terre de bruyère, qui se plait en terrain plutôt acide et frais, à mi-ombre. Vous pouvez l’associer à des rhododendrons, hortensias, Pieris japonica et camélias.

Le Kalmia latifolia ‘Peppermint’ porte de superbes fleurs blanc – rosé, maculées de rayons rouge foncé

Kalmia latifolia : planter, cultiver et entretenir

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin