Arbustes persistants pour l’ombre

Arbustes persistants pour l’ombre

Sélectionnés selon la nature de votre sol

Sommaire

Mis à jour le 26 Février 2024  par Virginie T. 7 min.

Les arbustes persistants conservent leur feuillage en hiver et ont l’avantage d’être décoratifs tout au long de l’année. L’idéal pour créer un décor permanent ! Il existe une large gamme d’arbustes à feuillage persistant qui s’accommodent de l’ombre, ou qui apprécient d’être installés à l’abri du soleil brûlant surtout l’été. Certains d’entre eux acceptent les terrains secs, d’autres préfèrent un sol restant frais ou poussent en tout sol.

Voici une sélection d’arbustes incontournables pour l’ombre, à cultiver selon votre type de sol et tous nos conseils pour les réussir !

Difficulté

Les arbustes persistants pour l’ombre résistants aux terrains secs

L’Aucuba

C’est l’arbuste parfait pour assurer un décor lumineux et permanent dans les zones ombragées ou difficiles à végétaliser du jardin. Avec son feuillage persistant, épais et brillant, vert ou panaché de jaune, et ses baies rouge vif, il fait le spectacle tout au long de l’année, ce qui est particulièrement intéressant à l’ombre. Il ne craint pas la concurrence des racines des vieux arbres et peut donc se planter au pied des arbres. Il est réputé pour sa capacité à s’épanouir en tout sol, à l’ombre même dense, y compris en sol sec. Son feuillage épais tolère bien la pollution citadine et les embruns, ce qui en fait un sujet de choix pour les jardins de ville comme de bord de mer. En prime, il est capable de résister à des températures très basses jusqu’à -15°C ce qui permet de l’acclimater dans presque tous les jardins.

Comment le cultiver :

  • Dans toute bonne terre ordinaire bien drainée, si possible pas trop calcaire
  • En isolé, en haie ou en fond de massif ombragé

arbustes persistants pour ombre seche

Le Mahonia

Voilà un arbuste persistant et décoratif qui apprécie l’ombre ou la mi-ombre ! Il se plaira sous des arbres caducs. Sa floraison hivernale au parfum de mimosa d’un jaune éclatant éclot sur un feuillage persistant particulièrement graphique qui prend des formes diverses selon les variétés : coriace et épineux chez le Mahonia aquifolium, léger et fin chez le Mahonia ‘Soft Caress’. Les longues et grandes feuilles composées lui donnent un côté exotique. Il dépassera rarement 1,50 m de hauteur. Très facile de culture et peu exigeant, il tolère les sols pauvres et, lorsqu’il est installé, supporte assez bien un sol ponctuellement sec. Rustique jusqu’à -20° C, c’est un arbuste vraiment original qui trouve sa place dans nos régions pas trop chaudes cependant.

Comment le cultiver :

  • En sol léger, drainant et poreux, plutôt sableux, sans excès d’humidité
  • En haie ou en massif, et même en bac
arbustes persistants pour ombre seche

Mahonia version piquante… et douce !

Le Sarcococca

C’est l’arbuste parfait pour garnir les zones un peu difficiles (sol sec, racines…) et ombragées du jardin, là où peu de plantes acceptent de pousser. Il tolère parfaitement l’ombre sèche. Dotés d’un feuillage vernissé, vert et persistant, et d’une floraison hivernale délicieusement parfumée, ses principaux représentants  Hookeriana et Confusa, gagnent à être connus.  Sa taille modérée, sa croissance lente et sa silhouette dense permettent à cet arbuste de s’intégrer facilement au jardin, même entre les racines des arbres. Il est parfait planté sous de grands arbres caducs. Il forme très lentement un buisson compact plus ou moins étalé d’environ 60 cm à 2 m de hauteur maximum à maturité. Très résistant à la pollution, rustique, insensible aux maladies, peu encombrant et contraignant, il compte parmi les arbustes faciles à réussir au jardin et s’installe partout en France.

Comment le cultiver :

  • En sol non calcaire, plutôt acide, bien drainé
  • En massifs, sous-bois, haies libres basses ou couvre-sol

⇒ Pour tout savoir : Sarcococca : le cultiver et le tailler

arbustes persistants pour ombre seche

Sarcococca hookeriana ‘Humilis’ et Sarcococca hookeriana ‘Dygina’

Le Myrte (Myrtus communis)

Cet arbuste persistant typiquement méditerranéen est robuste et toujours vert ! Vêtu d’un petit feuillage coriace et luisant vert foncé remarquablement aromatique, il se plaît climat doux. Sur cette masse dense et sombre, une multitude de petites fleurs blanches odorantes surgissent tout l’été. Le port est naturellement dense et compact, il pousse lentement et dépasse rarement 1,50 à 2 m de haut. Relativement rustique (-10-12°C) en terre drainée et peu exigeant sur la nature du sol, cette espèce est incontournable dans un jardin sec. Du fait de ses feuilles coriaces, il résiste bien à la sécheresse. Accommodant, il se plait à toute exposition et accepte parfaitement l’ombre dans le sud de notre pays.

Comment le cultiver :

  • En tout sol pauvre, sec et drainé
  • En haie, massif, sous forme de topiaire ou en pot

⇒ Pour tout savoir : Myrte, Myrtus : planter, tailler et entretenir

arbustes persistants pour ombre seche

Myrtus communis

Les viornes ou Viburnum

Les espèces persistantes, Viburnum davidii et Viburnum tinus (Laurier tin), permettent de créer un massif qui reste vert même en plein hiver ! Ils forment des buissons au feuillage persistant, sombre et vernissé, dont la taille varie entre 80 cm et 4 m de haut. Ils se couvrent d’une floraison précieuse, hivernale ou printanière. Les baies rouges, noires ou bleues prennent le relais apportant un attrait supplémentaire. Si nombre d’entre elles préfèrent les situations ensoleillées, ces espèces se comportent très bien à l’ombre. Le Laurier tin supporte également bien le vent et les embruns, et se plaira en bord de mer. Rustiques jusqu’à -12/-15°C, ils s’adaptent à tous les sols drainants, même très calcaires et secs en été et la concurrence des racines des vieux arbres ne leur fait pas peur !

Comment les cultiver :

  • Tout type de sol neutre à acide
  • En haie brise-vue ou brise-vent, libre ou taillée, en fond de massif, sous-bois, ou en grandes potées
arbustes persistants pour ombre seche

Viburnum davidii et Viburnus tinus

Les arbustes persistants pour l’ombre préférant les sols frais

L’Osmanthus ou Osmanthe

Attractif toute l’année avec son beau feuillage persistant, il signale sa présence en embaumant l’air de ses fleurs au parfum de jasmin au printemps ou en automne. Certaines variétés ne dépassent pas 1 m de hauteur environ, d’autres s’élèvent jusqu’à 5 m de haut. Ses feuilles offrent un aspect et une coloration variables selon les cultivars : lisses ou piquantes ressemblant à celles du houx (Osmanthus heterophyllus), d’un vert sombre ou panachées (Osmanthus heterophyllus ‘Tricolor’). Assez rustique, il s’adapte dans toutes les régions. Son feuillage coriace accepte également très bien les embruns des bords de mer. Il apprécie une exposition à l’abri du soleil brûlant qui pourrait abîmer son feuillage et ses boutons floraux. Il aime assez les apports d’eau réguliers en été.

Comment le cultiver :

  • En tout sol léger, bien drainé sauf très calcaire et très sec
  • En massif arbustif, en haie taillée ou non, fleurie ou défensive, en isolé ou même en grand bac
arbustes persistants pour ombre fraiche

Osmanthus delavayii et Osmanthus heterophyllus ‘Tricolor’

Le Fatsia ou Aralia

Le Fatsia est un bel arbuste persistant indispensable dans un jardin exotique d’ombre pour fleurir des zones peu ensoleillées, enclavées. Avec ses immenses feuilles luisantes et palmées, vertes chez le Fastia japonica ou panachées comme chez le Fatsia japonica variegata, larges de 15 à 30 cm, parfois plus, il transforme toute zone sombre en luxuriante composition. Ses fleurs blanc-crème s’épanouissent en petits pompons en fin d’été, et sont suivies de petits fruits noirs assez décoratifs, très appréciés des oiseaux. Malgré son allure très exotique, il est rustique jusqu’à -15°C. Mieux vaut toutefois, lui offrir un endroit abrité des vents froids et secs qui pourraient griller son feuillage. Il se plait donc en climat pas trop rigoureux, et sera capable d’atteindre 2,50 m en tous sens en pleine terre, un peu moins en pot.

Comment le cultiver :

  • En sol plutôt frais, humifère, plutôt neutre à acide, sans excès de calcaire
  • En massif, sous-bois, bac
arbustes persistants pour ombre fraiche

Fatsia japonica

Les Rhododendrons

Ce sont les stars des jardins d’ombre ! Ils s’épanouissent à l’ombre et dans une terre de bruyère. Leur feuillage persistant d’un beau vert émeraude ou panaché de jaune, luisant, sert d’écrin à une floraison printanière exceptionnelle aux coloris variés et leur confère une vraie présence au jardin en toute saison. Ils offrent un très large choix de taille, avec des arbustes grimpant parfois à 4 m de hauteur. Polyvalents, ils s’intègrent à tous les décors. Ce sont des hybrides au port ample et généreux qui forment toujours de beaux buissons très florifères. Ils redoutent la sécheresse en été et aiment les terrains frais où l’eau ne stagne jamais : plantez à leur pied des couvre-sol comme les bruyères pour maintenir le sol frais durant les périodes de fortes chaleurs. Vigoureux, très rustiques (jusqu’à -25°C), ils poussent partout en France, sauf peut-être en climat méditerranéen, trop aride, gardant quand même une préférence un climat frais et pluvieux.

Comment les cultiver :

  •  En sol léger, acide, sans calcaire, frais mais bien drainé
  • En isolé, en haie libre, en bosquet, en massif ou en pot
arbustes persistants pour ombre fraiche

Rhododendrons

⇒ A lire : notre dossier complet consacrés aux rhododendrons et azalées

Le Camélia

Encore un arbuste buissonnant persistant indispensable pour égayer un jardin à la morne saison. Poussant à l’état naturel en pleine forêt, il préfère l’ombre ! Il se montre parfaitement rustique en situation protégée des vents froids et secs. Sa croissance lente et son port compact, dépassant rarement 1 m 50, en font le sujet idéal pour un petit jardin ou une plantation en pot. Tous les camélias possèdent un feuillage persistant et vernissé et fleurissent à la « mauvaise saison » en hiver comme le Camellia japonica et le Camellia x williamsii, ou en automne comme le Camellia sasanqua. Ils se couvrent alors littéralement de fleurs simples, semi-doubles ou doubles aux coloris très variés pastel ou très intenses.

Comment le cultiver :

  • En sol riche en humus, mais léger et un peu acide, dépourvu impérativement de calcaire
  • En haie libre, en isolé ou en pot
arbustes persistants pour ombre fraiche

Camellia japonica ‘Sweet Olive’ et Camellia sasanqua ‘Yume’

Les arbustes persistants pour l’ombre tout terrain

Le Pyracantha ou Buisson ardent

C’est un arbuste persistant vigoureux, buissonnant et épineux qui supporte n’importe quelles conditions ! Il possède un feuillage coriace très lumineux, légèrement denté, d’un vert vif très brillant qui met en valeur une abondante fructification rouge, jaune ou orange à l’automne. Il compte parmi les arbustes les plus décoratifs durant l’hiver ! Il s’adapte très bien à l’ombre en climat chaud. C’est l’arbuste idéal pour créer des haies défensives moyennes à hautes ! Parfaitement rustique (entre -15 et -28°C), il résiste bien à la pollution urbaine, au vent, au froid et à la chaleur et se plait partout en France.

Comment le cultiver :

  • En tout type de sol, même calcaires ou médiocres
  • En haies défensives, talus ou topiaires
arbustes persistants pour ombre tout terrain

Pyracantha, floraison et fructufication

L’If commun, Taxus baccata

Un superbe conifère au feuillage dense et persistant, généralement vert sombre, bien qu’il existe aussi des variétés à feuilles jaunes, comme le Taxus baccata ‘Semperaurea’. Il s’accommode du soleil comme de l’ombre dense, des sols acides comme calcaires, et ne craint ni le froid, ni les vents forts, ni la pollution atmosphérique. C’est un arbuste tout-terrain. Il est idéal pour former des topiaires, ou pour constituer des haies denses et persistantes.

Comment le cultiver :

  • Tous types de sol
  • En isolé, en haie, dans une grande rocaille ou en massif, en bac
arbustes persistants pour ombre

If commun

Commentaires

arbustes persistants pour l'ombre