7 conifères pour illuminer les espaces ombragés

7 conifères pour illuminer les espaces ombragés

Notre sélection des meilleures variétés

Sommaire

Mis à jour le 9 Avril 2024  par Leïla 6 min.

Parmi les choix possibles pour végétaliser les zones ombragées, les conifères adaptés pour l’ombre se distinguent par leur résilience et leur capacité à y apporter structure, couleur et vie tout au long de l’année. Si votre jardin bénéficie d’une couverture ombragée dense, il existe une variété de conifères capables de prospérer et d’embellir ces recoins moins illuminés. Cet article vous invite à découvrir 7 conifères qui offrent une toile de fond persistante et dynamique à votre jardin.

Difficulté

Cephalotaxus harringtonia 'Korean Gold' ou Pin japonais à queue de vache

Le Cephalotaxus harringtonia ‘Korean Gold’ est un conifère de petite taille qui offre un feuillage doux, brillant, avec des pousses dorées en été devenant vertes en hiver. Il se distingue par sa forme coloniale évasée et son élégance rappelant l’if. Adapté à tous les types d’expositions, il préfère les sols frais et légèrement acides. Idéal en fond de massif, en rocaille, isolé ou en groupe, il apporte structure et luminosité au jardin.

‘Korean Gold’, particulièrement élégant, adopte un port colonnaire atteignant 2 m de hauteur pour 90 cm de large après dix ans. Ses branches, couvertes d’aiguilles courbées, sont ornées de fruits charnus sur les pieds femelles et de petits sacs remplis de pollen sur les pieds mâles. Son écorce brun rouge sombre ajoute à son charme.

Ce conifère est parfait pour créer une toile de fond dans un massif ou accueillir à l’entrée du jardin. Sa présence graphique s’intègre bien dans les jardins contemporains, offrant une alternative durable aux buis taillés. Associé à des rosiers, des pivoines, des graminées ou des plantes couvre-sol, il joue sur les volumes et les couleurs pour enrichir l’esthétique du jardin.

Cephalotaxus harringtonia

Tsuga canadensis 'Jeddeloh' ou Pruche du Canada

Le Tsuga canadensis ‘Jeddeloh’ est un conifère nain et original, qui apporte une touche de charme aux zones ombragées du jardin grâce à sa forme unique d’hémisphère aplati évoquant un nid d’oiseau. Ses aiguilles vertes brillantes disposées sur des rameaux étagés et retombants créent un effet visuel captivant. Ce conifère apprécie particulièrement la mi-ombre ou l’ombre et nécessite un sol frais et bien drainé pour prospérer.

La Pruche de l’Est, dont il est issu, est un conifère persistant natif de l’est canadien, où il se développe lentement dans les forêts mixtes, préférant les environnements ombragés. Capable d’atteindre 30 m de hauteur et de vivre jusqu’à 600 ans, cette espèce valorise les sols fertiles et humides, tout en étant sensible à la sécheresse et à l’exposition directe au soleil.

Découverte en Allemagne en 1950, la variété ‘Jeddeloh’ se distingue par sa petite taille et son port globulaire et aplati, offrant un aspect presque pleureur. Sa croissance extrêmement lente signifie qu’elle ne dépassera pas les 40 cm de hauteur après une décennie, ce qui en fait un choix idéal pour les petits espaces en isolé ou comme élément distinctif dans les jardins d’ombre. Il se comporte bien en pot et peut aussi s’installer aux abords d’un point d’eau dont il apprécie la fraîcheur.

Tsuga canadensis

Pinus mugo 'Green Column' ou Pin de montagne

Le Pinus mugo ‘Green Column’ est une variété peu commune du pin de montagne au port conique élancé et au feuillage dense oscillant entre vert sombre et vert-gris. Adapté aux petits jardins ou aux grandes rocailles, ce conifère rustique et robuste ne demande pas de taille spécifique et s’adapte à divers types de sols, même pauvres et calcaires, ainsi qu’à toutes les expositions, y compris l’ombre.

‘Green Column’ est caractérisé par un port compact et régulier, offrant une croissance modérée qui lui permet d’atteindre 2 m de hauteur et 1 m d’envergure en dix ans, pour finalement culminer à 2,5 m. Ses aiguilles fines, regroupées par deux, et ses jeunes pousses vert-de-gris contribuent à son esthétique unique. Son écorce brun-gris et ses rameaux aux nuances vertes et noires ajoutent à son charme.

Idéal pour les jardins de petite à moyenne taille, ‘Green Column’ peut être planté en isolé, en haie, ou en lisière de sous-bois, et s’intègre parfaitement à un bosquet ou comme toile de fond pour valoriser d’autres plantations. Il s’harmonise avec d’autres conifères nains et des graminées.

Pinus mugo

Podocarpus des neiges ou Podocarpus nivalis

Le Podocarpus nivalis, originaire des montagnes néo-zélandaises, se distingue par sa grande rusticité et sa capacité d’adaptation. Cet arbuste persistant, encore sous-utilisé dans nos jardins, offre un feuillage dense et moutonnant de couleur vert olive sombre, avec un port variable, étalé ou buissonnant. Il s’adapte aussi bien à l’ombre dense qu’au plein soleil, est peu exigeant quant à la nature du sol et résiste à la sécheresse une fois acclimaté, bien qu’il préfère des conditions plus humides pour un développement optimal.

Dans son habitat naturel, le Podocarpus nivalis peut atteindre jusqu’à 5 m de hauteur, mais en jardin, il reste généralement sous les 2 m. Il se développe en une masse dense et produit sporadiquement des cônes mâles jaune pâle et des cônes femelles qui rougissent à maturité.

Ce conifère trouve sa place dans un jardin de taille modeste, en massif ou en rocaille, et s’intègre parfaitement dans des aménagements un peu sauvages, aux côtés d’arbustes à fleurs ou en petite haie, libre ou taillée. Installez-le avec des nandinas ou bambous sacrés pour une touche de raffinement.

Podocarpus nivalis

Picea orientalis 'Silver Seedling' ou Sapinette d'Orient

Le Picea orientalis ‘Silver Seedling’ est un cultivar exceptionnel de l’épicéa d’Orient au feuillage unique, panaché d’argent et de sable sur un fond vert sombre, offrant à chaque spécimen une personnalité distincte. Sa forme varie, allant d’un port légèrement prostré et arrondi à un aspect plus dressé ou pyramidal avec le temps. Ce conifère nain, qui préfère l’ombre ou la lumière tamisée pour éviter les brûlures sur ses rameaux, croît lentement, enrichissant progressivement les zones sombres du jardin de sa présence fantastique. Il s’accommode de sols pauvres, mais frais.

‘Silver Seedling’ a une croissance annuelle est de 5 à 15 cm, atteignant environ 70 cm de hauteur et 40 à 50 cm d’envergure en dix ans, pour finalement mesurer entre 1,5 et 3 m de haut et 1,5 m de diamètre à maturité. Au printemps, ses jeunes pousses denses, argentées ou jaune pâle, contrastent magnifiquement avec le feuillage vert sombre plus ancien, surtout si cultivé à l’ombre.

Idéal pour les petits jardins, les sous-bois et les rocailles ombragées, ‘Silver Seedling’ s’épanouit en exposition nord ou ouest, à l’abri d’un mur végétal ou d’une construction. Il se marie bien avec le buis, les ifs, et peut être accompagné au pied par des variétés de lierre rampant.

Taxus baccata 'Dovastonii Aurea' ou If doré

Le Taxus baccata ‘Dovastonii Aurea’ enrichit l’univers de l’If commun avec son feuillage doré éclatant, offrant une touche de fantaisie à cet arbre souvent perçu comme austère. Ce conifère lumineux développe lentement une structure aussi large que haute, avec des branches retombantes qui, sur les pieds femelles, se parent de fruits rouges vifs. Idéal pour les jardins de taille moyenne grâce à son développement modéré, il séduit par son attrait tout au long de l’année, sa faible demande en entretien, sa robustesse et sa capacité à s’adapter à divers sols, expositions et climats.

‘Dovastonii Aurea’ se distingue des ifs communs par son port étalé et pleureur, son feuillage doré et sa croissance lente, ne dépassant pas 5 mètres. Avec une couronne ouverte et des branches souples, cet arbuste apporte une présence remarquable dans le jardin tout au long de l’année. Dioïque, il produit des baies rouges uniquement sur les pieds femelles après une floraison discrète, ajoutant à son intérêt ornemental.

Il s’intègre harmonieusement dans une variété de styles de jardins, du plus classique au plus contemporain. Indifférent à l’exposition, il peut être planté en isolé ou accompagné d’arbustes rampants. Sa culture en bac est également possible, pour les espaces réduits ou les entrées.

if

Épicéa du Japon ou Picea jezoensis var. hondoensis

Le Picea jezoensis var. hondoensis, connu sous le nom d’épinette de Hondo ou épicéa du Japon, est un conifère persistant majestueux et assez rare en culture, originaire des montagnes élevées du sud du Japon. À couronne large et conique, il arbore des pousses printanières argentées qui évoluent vers un vert clair puis moyen au cours de l’année. Ses cônes pendants, fins, verts ou orangés, ajoutent à son charme, tout comme son écorce rouge-brun qui se fissure avec le temps. Adapté aux grands espaces pour être planté en isolé, il peut également être cultivé en bonsaï, appréciant les climats frais et humides ainsi qu’une exposition ombragée à mi-ombragée.

Le Picea jezoensis var. hondoensis se distingue par sa croissance rapide. En culture, il atteint rarement plus de 20 m de hauteur, bien qu’il puisse pousser jusqu’à 30 à 50 m dans son habitat naturel. Ses branches rigides et étagées portent des aiguilles courtes et aplaties, avec une bande stomatique blanche caractéristique sur le revers. Les cônes cylindriques, porteurs de graines noires ailées, contribuent à son esthétique unique.

Ressemblant à l’épinette de Norvège par son allure et son port typique de « sapin de Noël », cet arbre est idéal comme spécimen dans un grand jardin, nécessitant un climat montagnard avec des précipitations estivales abondantes. Il ne tolère ni la chaleur excessive ni la sécheresse.

Picea jezoensis var. hondoensis

Commentaires

Tsuga canadensis