Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Aucuba : planter, tailler et entretenir

L'Aucuba en quelques mots

  • L’aucuba est un arbuste persistant à privilégier pour les haies poussant à l’ombre
  • Vraiment peu exigeant quant au sol, il se plaît dans de nombreuses régions
  • Il est très résistant aux maladies ainsi qu’à la pollution
  • Très rustique, il supporte des froids sibériens
  • Il est incontournable pour illuminer les coins sombres dans tous les jardins

Le mot de notre experte

L’Aucuba ou Aucuba Japonica est un arbuste compact très apprécié pour son feuillage persistant, vert ou panaché et ses baies rouges en automne persistantes l’hiver sur les pieds femelles. Robuste, bien rustique, résistant à la chaleur, à la pollution et aux maladies, l’aucuba est l’un des arbustes les plus utilisés dans nos villes pour la création de haies écran.

Il est parfait pour apporter couleur et lumière aux zones ombragées du jardin et aux façades orientées au Nord.

Plébiscité par les jardiniers de toutes nos régions pour sa capacité à s’épanouir en tout sol, à l’ombre même dense, l’aucuba supporte bien la taille et forme assez rapidement un écran compact ; il est l’arbuste de haie persistante taillée, basse ou haute par excellence !

De l’Aucuba ‘Crotonifolia’ à feuillage panaché, à l’Aucuba ‘Rozannie’ au feuillage uni vert sombre, l’Aucuba du Japon trouvera sa place dans tous les jardins, mais aussi sur une terrasse à l’abri du soleil, en ville comme à la campagne.

Sa préférence pour les situations ombragées, fait de lui un incontournable pour illuminer les massifs arbustifs du jardin.

Découvrez nos variétés d’aucuba, elles offrent une facilité de culture agréable pour tous les jardiniers.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Aucuba japonica

Famille : Cornaceae

Nom(s) commun(s) : Aucuba, Aucuba du Japon, Laurier du Japon

Floraison : de mars à août

Hauteur : 0,60 à 3 m

Exposition : mi-ombre, ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C

L’Aucuba ou Aucuba japonica aussi nommé Laurier du Japon, appartient à la famille des Cornacées comme son cousin le cornouiller. C’est un arbuste persistant originaire des sous-bois d’Extrême-Orient ; du Japon, de l’Himalaya et de la Chine. Le genre comprend seulement 3 ou 4 espèces toutes dioïques ;seuls les pieds femelles forment des fruits, à condition qu’ils soient placés à proximité d’un pied mâle.

Seule l’espèce Aucuba japonica est cultivée dans nos régions. Elle a donné naissance à de nombreux cultivars qui se distinguent principalement par la couleur de leur feuillage tantôt panaché, tantôt moucheté, de blanc ou de jaune et par leur taille à maturité. Cet arbuste dense à port arrondi, plus ou moins compact, est doté d’une croissance normale à lente. Si l’Aucuba japonica peut atteindre 5 m de haut dans son habitat naturel, sous nos climats, sa taille est plus modeste. Il formera à terme un buisson ne dépassant pas 3 m de hauteur pour une envergure d’environ 2 m.

Il a tendance à drageonner et à se marcotter naturellement, ce qui confère à cet arbuste une belle emprise au sol à maturité.

L’Aucuba du Japon se distingue par un feuillage ample persistant remarquablement lumineux qui éclaire le jardin tout au long de l’année. Les grandes feuilles elliptiques à ovales, mesurent 10 jusqu’à 25 cm de longueur. Coriaces, épaisses, lustrées, elles sont disposées par paire et généralement dentelées sur les bords. Vert moyen à vert sombre, comme l’Aucuba japonica ‘Rozannie’ au feuillage uni, ou encore ‘Longifolia’ aux feuilles étroites et allongées. Elles sont le souvent abondamment panachées ou maculées de jaune crème à vif selon les variétés. L’Aucuba japonica ‘Sulfurea Marginata’ présente un superbe feuillage marginé de jaune.

Feuillage tacheté de certains aucubas.

A la fin du printemps, en avril-mai, de belles grappes de petites fleurs rouge pourpré, apparaissent, dissimulées par le feuillage. Regroupées en panicules de 10 cm de long, les fleurs sont formées de quatre pétales ovales.

A condition d’avoir des pieds mâles et des pieds femelles côte à côte, elles laisseront place à la fin d’été au début de l’automne, chez l’aucuba femelle uniquement, à de jolies grappes baies rouge vif, devenant peu à peu noires. Ovoïdes, elles mesurent de 1 à 2 cm de diamètre et persisteront sur l’arbuste tout l’hiver jusqu’au printemps. Non comestibles et toxiques pour l’homme, ces drupes feront cependant le bonheur de certains oiseaux à la mauvaise saison. Les pieds mâles portent des anthères jaunes.

Très rustique (-15°C), robuste, résistant à la sécheresse, aux maladies, à la pollution, comme aux vents et aux embruns, l’Aucuba est un arbuste très facile de culture partout en France. Le Laurier du Japon, pousse en tout sol ordinaire non gorgé d’eau et s’épanouit sous des expositions ombragées ou mi-ombragées. Les variétés au feuillage panaché préfèrent la mi-ombre, surtout en climat chaud.

Son feuillage persistant et décoratif, et sa grande adaptabilité ont fait de cet arbuste, très fréquemment planté dans les parcs et jardins des zones urbaines, une pièce maîtresse pour les haies, mais il est également précieux pour éclairer les espaces sombres comme les fonds de massifs d’arbustes ombragés, et peut se planter seul sur une pelouse, se cultiver en bac, sur une terrasse, un balcon et même en intérieur.

La floraison des aucubas.

Principales espèces et variétés

L’Aucuba japonica est l’espèce la plus couramment cultivée dans nos jardins. Elle se décline en nombreux cultivars au feuillage tantôt panaché, tantôt moucheté, de crème ou de jaune qui se distinguent principalement par la couleur des feuilles et par leur taille allant de 0,60 cm pour les variétés naines à 3 m de hauteur.

Si vous souhaitez le voir fructifier, il vous faudra impérativement planter un pied mâle à proximité d’un plant femelle : dans une haie, n’hésitez donc pas à mélanger les variétés ! L’Aucuba japonica ‘Rozannie’ est une forme naine bisexuée, qui s’autopollinise et pollinise aussi les Aucubas femelles.

Les plus populaires

Aucuba japonica - Laurier du Japon

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

C'est l'espèce type. Cet Aucuba apprécié pour son épais feuillage persistant brillant, trouvera sa place dans tous les jardins, mais aussi sur une terrasse à l’abris du soleil pour le plus grand plaisir des citadins !

Aucuba japonica Golden king - Laurier du Japon panaché

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.80 m

Il se distingue par son feuillage original, vert sombre abondamment éclaboussé de jaune, persistant toute l'année. Il est parfait pour apporter couleur et lumière aux zones ombragées du jardin et aux façades orientées au Nord.

Aucuba japonica Crotonifolia 20/25cm en pot de 2L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.80 m

Un grand classique qui illumine les coins ombragés ! Cette variété comprend des sujets femelles et mâles.

Nos préférées

Aucuba japonica Variegata

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.00 m

Son feuillage persistant, vert moucheté de jaune crème est très lumineux dans les zones sombres des jardins, en haie ou en fond de massifs ombragés.

Plantation

Où planter l’Aucuba

L’Aucuba japonica s’installe partout en France. D’une belle rusticité, il est capable de résister à des températures très basses jusqu’à -15°C, ce qui garantit une parfaite rusticité dans toutes les régions. Son feuillage épais et persistant tolère bien la pollution urbaine et les embruns, ce qui en fait un sujet de choix pour les jardins citadins où il est abondamment planté, et de bord de mer. L’Aucuba n’a pas besoin de beaucoup de soleil pour se développer et préfère une exposition tamisée, ombrée ou semi-ombrée, pour s’épanouir.

En climat méditerranéen, mieux vaut lui réserver une place à l’ombre, surtout pour les formes panachées, plus sensibles au soleil direct.

Une fois bien établi, l’Aucuba pourra supporter de courtes périodes de sécheresse et de chaleurs. Côté sol, il est peu exigeant, et s’il s’accommode de toute bonne terre ordinaire bien drainée, il appréciera les sols riches, acides, et frais à condition qu’ils ne soient jamais détrempés.

Supportant bien la taille, l’Aucuba est l’arbuste de haie persistante par excellence dans tous les jardins, en ville comme à la campagne. Il est l’un des arbustes les plus utilisés en ville pour la création de haies écran, taillées, basses ou hautes. En haie basse il protège des vis-à-vis gênants, en haie haute, il forme un excellent brise-vent. Il peut être également utilisé en sujet isolé sur une pelouse, laissé libre en fond d’un massif ombragé d’arbustes.

Avec sa végétation dense, il fournit un peu d’intimité à l’ombre des porches, balcons, terrasses ou même cours intérieures et patios.

Quand planter le Laurier du Japon

La plantation de l’Aucuba se fait de préférence au printemps en mars-avril, au plus tard jusqu’en mai ou à l’automne, en septembre-octobre pour favoriser l’enracinement avant l’hiver.

Vous pouvez raisonnablement planter à jusqu’en novembre, en évitant les périodes de fortes gelées et les grosses chaleurs. Dans les régions du sud de la France, vous pouvez le planter toute l’année.

Comment planter l’Aucuba Japonica

En pleine terre

Il apprécie les terrains frais mais bien drainés où l’eau ne stagne pas, surtout en hiver.

En haie, selon les variétés, espacez les pieds de 0,80 à 1 m environ.

  • Faites tremper la motte dans une bassine d’eau 30 mn
  • Débarrassez la terre des cailloux, racines et mauvaises herbes
  • Ameublissez bien le sol
  • Installez votre aucuba dans un trou 2 à 3 fois plus volumineux que la motte
  • Dans un sol lourd et humide, faites un bon apport de pouzzolane ou de graviers au fond de la fosse de plantation pour alléger le sol
  • Enrichissez pour moitié avec un mélange de terreau horticole enrichi d’un engrais organique ou de compost
  • Plantez l’arbuste au niveau du collet
  • Rebouchez le trou en maintenant l’arbuste bien droit
  • Tassez la terre au pied de l’arbre
  • Arrosez abondamment puis paillez
  • Arrosez régulièrement durant la première année de plantation

En pot

Le substrat doit être très drainant pour éviter que l’humidité stagne au niveau des racines.

  • Au fond d’un contenant de 20 à 30 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un bon terreau pour arbustes additionné de tourbe et de perlite fine
  • Installez votre pot en intérieur ou sur une terrasse à l’abri du soleil direct
  • L’été, arrosez régulièrement pour conserver la fraicheur de la motte
  • En hiver, laissez sécher la terre entre deux arrosages
  • Faites un apport d’engrais organique en période de végétation

Le magnifique feuillage de l’Aucuba japonica ‘Sulphurea Marginata’ éclaire les coins ombragés.

Entretien

L’Aucuba demande peu de soins et d’entretien. Il consiste simplement en une surveillance des besoins en eau en été. En période de végétation, au jardin, arrosez deux fois par semaine. Le reste de l’année, l’Aucuba se fera oublier. En pleine terre la fertilisation est superflue.

Pour l’Aucuba en pot, ajoutez un engrais liquide une fois par mois en été pour améliorer sa croissance. Arrosez peu en hiver.  Laissez bien sécher la terre entre deux arrosages.

Quand et comment tailler un aucuba ?

La taille de l’Aucuba n’est pas nécessaire sauf pour les sujets utilisés en haie. Elle se fait à la fin de l’hiver, entre février et avril. Si vous taillez à l‘automne, vous vous priverez de ses baies très décoratives qui persistent sur l’arbuste femelle tout l’hiver.

  • Pour l’aucuba planté en isolé, une taille de rafraîchissement au printemps suffit pour rééquilibrer ou réduire la ramure : avec un sécateur, supprimez le bois mort ou grêle qui déséquilibre le port de l’aucuba ainsi que quelques branches qui s’entrecroisent afin d’aérer sa silhouette. Cette taille n’est toutefois pas nécessaire chaque année.
  • Pour les sujets en haie, la taille pourra être plus régulière. Munissez-vous d’un taille-haie électrique ou thermique pour plus de confort et taillez une à deux fois par an les extrémités du branchage. Si vous souhaitez réduire son étalement ou redonner forme à un sujet trop dégarni vous pouvez rabattre l’Aucuba sévèrement à 30-40 cm du sol.

Baies rouge vif d’un aucuba femelle.

Maladies et ennemis éventuels

L’Aucuba ne connait aucun ennemi et se montre particulièrement résistant aux maladies et ravageurs. Il ne redoute qu’une chose : les sols détrempés, surtout en hiver. En sol mal drainé, ses feuilles peuvent se mettre à tomber. Arrosez plus modérément en hiver.

Si les feuilles de l’Aucuba deviennent complètement noires, c’est sans doute qu’il est trop exposé au soleil. Installez-le, à l’abri du soleil direct, dans un endroit un peu ombré, surtout dans les régions à étés chauds.

En cas d’invasion de pucerons, ce qui peut arriver, traitez à l’eau savonneuse.

Multiplication: comment faire des boutures d’aucuba

L’aucuba se multiplie facilement par bouturage. Le semis est possible mais reste une méthode de multiplication longue et aléatoire.

Boutures semi-ligneuses

Procédez en été, entre mi-juillet et septembre.

  • A l’aide d’un sécateur, prélevez des tiges juste au-dessous d’un œil, de 10-15 cm dont la base est semi-aoûtée, c’est-à-dire, plus dure et ligneuse
  • Éliminez les feuilles du bas de la tige, conservez celles des extrémités
  • Trempez-la base dans des hormones de bouturage
  • Planter les boutures en caissette en les espaçant de 10 cm, dans un mélange drainant de sable de rivière et de terreau
  • Placer sous châssis ou film plastique
  • Maintenir dans une pièce à environ 20°C dans un substrat maintenu humide jusqu’à l’enracinement
  • Une fois bien enracinées, séparez délicatement les boutures et rempotez-les individuellement dans des pots remplis de terreau
  • Conserver à l’abri du gel tout l’hiver
  • Repiquez en pleine terre au printemps suivant

Associer

L’Aucuba est l’arbuste incontournable de nos jardins qu’il illumine tout au long de l’année, avec ses jolies feuilles persistantes panachées et ses baies, petites boules rouge vif tout au long de l’hiver. Il assurera un décor permanent très réjouissant.

Pièce maîtresse des haies, indispensable dans les jardins de ville, il s’adapte à toutes les utilisations : en fond d’un massif arbustif, en bordure pour les variétés basses, isolé ou même en bac sur une terrasse ou dans un patio.

Il se marie bien avec une multitude de plantes qui devront rivaliser avec son feuillage brillant et persistant.

Dans une haie persistante, il s’associe harmonieusement avec le Laurier cerise (Prunus laurocerasus Rotundifolia), le  Laurier du Portugal, le Faux cyprès du Japon, ou le Photinia.

Dans une haie libre ou en arrière-plan d’un massif d’arbustes, il fera bonne figure en mélange avec d’autres persistants tels que l’Elaeagnus ebbingei, Viburnum tinus, Rhamnus alaternus, Arbutus unedoEscallonia rubra ‘Crimson Spire’, Euonymus japonicus ‘Aureomarginatus’.

Il joue sur les contrastes avec des berbéris ou même des rosiers buissons ou couvre-sol.  A l’ombre, on aime l’associer à des vivaces comme les Anémones du Japon,  Heuchères, un Dicentra spectabilis Goldheart®, les bergenias, les hostas et fougères.

Vous pouvez également lui associer des bulbes de jonquilles et de tulipes pour rehausser son feuillage au printemps.

Au Japon, l’aucuba est fréquemment planté dans les jardins de thé, réservés à la cérémonie du thé. Il s’intégrera très bien à des bambous, comme le  Pseudosasa japonica ou à une herbe du Japon et avec des Mahonias pour une ambiance dépaysante.

Il apportera densité et lumière à une terrasse ou une entrée mi-ombragée aux côtés d’un hortensia, d’un oranger du Mexique ou d’un Nandina.

Questions souvent posées par les jardiniers

Mon aucuba a les feuilles noires, que se passe-t-il ?

L’aucuba est un arbuste tout terrain, très résistant mais qui a une préférence pour les situations ombragées, surtout dans les régions du sud. Les spécimens panachés sont plus sensibles encore à un trop fort ensoleillement. C'est sans doute dû à un trop plein de soleil. Quelques jours de soleil intense et le feuillage apparaît comme grillé, aussi noir que du goudron. Installez-le à l’abri du soleil direct à l'ombre ou à la mi-ombre.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 2.5 sur 5)
Laisser un commentaire