Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Skimmia : planter, tailler et entretenir

Le skimmia, en quelques mots

  • Les skimmias sont de petits arbustes persistants et rustiques, faciles de culture ils sont quasiment inratables.
  • Leur utilisation en groupe est fréquente car ils forment un couvre-sol facile à cultiver, tolérant bien la pollution.
  • Ils restent impeccables en plein hiver et sont précieux pour orner avec élégance une terrasse ou une bordure.
  • La floraison en mars-avril est sous forme de petites grappes blanchâtres ou blanc rosé, parfumées.
  • On les apprécie pour la profusion de baies rouges ou blanc ivoire qui animent le feuillage de novembre à avril.

Le mot de notre experte

Les skimmias sont de petits arbustes sans entretien, très faciles à cultiver qui nous gratifient d’une floraison précoce à la fois généreuse et délicate. Les grappes serrées de petites fleurs blanches, rosâtres ou verdâtres au parfum délicat, moutonnent joliment au sommet des tiges. Le feuillage est aromatique de surcroît. L’arbuste bas maintenu entre 60 cm et 1,50 m de hauteur, composera un bel ensemble en compagnie de bulbes de narcisses, muscaris et crocus, sur un balcon ou dans un massif ombragé.

Ses fines inflorescences rosâtres jouent également un rôle modérateur dans les massifs de terre de bruyère, tempérant l’éclat des azalées, rhododendrons et camélias. Ils s’utilisent sans limite pour faire le lien entre deux floraisons éclatantes, créer des taches vert sombre émaillées de baies rouges ou blanches parmi des bruyères ou mettre en valeur des arbustes à feuillage juvénile coloré et ce tout au long de l’année.

Les skimmia s’accommodent d’une terre acide ou neutre, même légèrement calcaire, maintenue fraîche par des arrosages réguliers. Ils sont capables de coloniser des zones difficiles comme au pied de bambous. Leur utilisation en groupe est fréquente dans les jardins publics car il forme un couvre-sol intéressant et tolèrent parfaitement la pollution, le froid et le vent.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Skimmia japonica

Famille : Rutaceae

Nom commun : Skimmia du Japon

Floraison : mars-avril

Hauteur : entre 80 cm et 1,50 m

Exposition : ombre, mi-ombre

Sol : acide ou neutre, humifère, frais et drainé

Rusticité : bonne

Le genre Skimmia réunit seulement 4 espèces d’arbustes rencontrées au Japon, à Taïwan, aux Philippines et dans la région de l’Himalaya jusqu’en Sibérie orientale. L’espèce japonica, originaire du Japon, de Sakhaline, de Chine et d’Asie du Sud-Est est celle qui a donné les principaux cultivars. Elle atteint 6 m en tous sens dans son milieu naturel de sous-bois mais les formes horticoles ne dépassent guère 80 cm à 1,50 m. Notez qu’elle pousse en épiphyte sur de vieux troncs de Cryptomeria japonica en particulier sur l’île de Yakushima (Japon).

Les Skimmia appartiennent à la famille des Rutacées tout comme les agrumes ou la rue officinale, caractérisés par la présence de glandes à huiles essentielles sur les limbes, visibles par transparence. Les feuilles alternes persistantes, de 8 à 12 cm de long, sont donc aromatiques, de forme lancéolée et assez coriaces, présentant une surface lustrée à nervure principale marquée. La couleur vert sombre des espèces types prend parfois une teinte pourpre, vert olive panachée de crème chez ‘Magic Marlot’, vert vif bordé de rouge chez ‘Rubella’,vert tendre à marge émeraude chez Skimmia japonica subsp. reevesiana ‘Robert Fortune’…

Ces arbustes sont dioïques ,ce qui signifie que les fleurs mâles et femelles sont sur des pieds séparés. Certains cultivars sont cependant hermaphrodites comme ‘Robert Fortune’. C’est ainsi que la variété ‘Rubella’ est un clone mâle qui ne produit pas de fruits mais présente un intérêt pour la durée exceptionnelle de ses fleurs en boutons rouges. Les inflorescences sont des grappes composées (thyrses) scintillantes dressées, de 5 à 10 cm, constituées de petits boutons ronds souvent colorés de rouge ou de vert chez les deux sexes. Les fleurs épanouies, de 2-3 mm de diamètre, présentent 4 sépales, 4 pétales, 1 pistil ou 4 étamines. Elles diffusent des effluves plus ou moins prononcées de vanille et d’oranger et sont très mellifères.

Skimmia japonica

Skimmia japonica – illustration botanique

Les fruits sont des drupes ovoïdes ou globuleuses rouge vif ou blanches (noires chez Skimmia laureola), très décoratives tout au long de l’hiver, depuis novembre jusqu’en avril. La fécondation n’a lieu sur les plants femelles que si des plants mâles poussent dans les environs.

Les skimmias bénéficient d’une croissance lente, de l’ordre de 10 à 15 cm par an qui aboutit généralement à un buisson dense de 1,50 m en tous sens à maturité. Ils se cultivent en pleine terre comme en bac du fait d’un système racinaire peu profond. Vous pouvez les installer en sujet isolé dans un petit jardin mais ils auront un meilleur comportement en groupe comme couvre-sol notamment le Skimmia japonica ‘Rodgersii’, ou comme plante de haie basse à moyenne. Ils s’associent avec bonheur à d’autres arbustes de terre de bruyère prolongeant ainsi l’attrait d’un massif ou d’une composition de pots sur un balcon ou une terrasse durant la belle saison. Les tiges fleuries, en boutons ou en fruits s’utilisent facilement en bouquet ou pour la création de couronnes de Noël.

Les skimmias poussent à l’ombre ou à mi-ombre dans un sol humifère acide à légèrement calcaire, assez riche et frais. Ils résistent bien à la pollution atmosphérique et tolèrent une exposition ensoleillée si le sol reste frais car il n’aime pas la sécheresse.

Fleur de skimmia

Evolution d’une fleur de Skimmia japonica.

Les principales variétés de skimmias

Les skimmias femelles : les variétés à fruits

Skimmia reevesiana

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
1.00 m

Adorable petit arbuste odorant qui structure et illumine les plus petits espaces, même en situation ombragée, grâce à son feuillage persistant qui se pare d’une spectaculaire fructification rouge cerise.

 

Skimmia japonica Veitchii

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Cette variété porte un feuillage vert foncé brillant, dense, prenant des airs de laurier sauce. Ses fleurs parfumées sont suivies d'une multitude de petits fruits rouges, d'octobre à mars.

Les variétés sans fruits

Skimmia japonica Kew Green

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette variété offre une floraison sous forme de petites fleurs blanches très parfumées, qui en forme bouton, sont vert pâle.

Skimmia japonica Rubella

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.20 m

Voici, sans doute l'une des meilleures variétés mâles ! Elle est dotée d'un joli port compact et arrondi et se distingue par une coloration rose-rouge. Sa floraison printanière blanc est également bien parfumée.

Skimmia japonica Magic Marlot

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
60 cm

Ce skimmia forme un arbuste très compact à feuilles vert olive marginées de crème. Ses fleurs étoilées blanc crème dégageant un parfum de vanille.

Plantation

Où planter les skimmias ?

Les Skimmia japonica sont assez tolérants vis-à-vis du pH du sol même si on a l’habitude de les associer avec des plantes de terre de bruyère. Ils acceptent un sol légèrement calcaire même s’ils ont une préférence pour la terre de bruyère. En revanche une terre humifère assure la fertilité et la fraîcheur nécessaires aux skimmias. Le sol doit être drainé.

Choisissez un endroit ombragé, mi-ombragé ou un sous-bois clair. Une zone ensoleillée peut toutefois convenir si le sol reste frais. Le skimmia apprécie peu les courants d’air froid.

Le feuillage est susceptible de jaunir si l’exposition est trop ensoleillée ou si le sol est pauvre et sec.

Quand planter ?

Bien qu’il soit possible de planter les skimmia vendus en conteneur à tout moment de l’année, dans l’idéal, il est préférable de le faire en septembre-octobre ou en mars-avril. Évitez d’intervenir en période de gel et de forte chaleur.

Comment planter ?

Si vous souhaitez profiter de la fructification du skimmia, plantez un pied mâle comme ‘Rubella’ à côté d’un pied femelle comme ‘Veitchii’ ou ‘Foremanii’. En plantation de masse, comptez au moins un pied mâle pour 7 pieds femelles. Une pollinisation manuelle en frottant un bouquet de fleurs mâles pourvues d’étamines jaunes sur les inflorescences femelles est bien plus efficace !

  1. Distancez les plants de 1 m ou de 80 cm pour un recouvrement du sol plus rapide.
  2. Humidifiez la motte pour faciliter la reprise.
  3. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte. Apportez un peu de compost bien décomposé.
  4. Installez la plante dans le trou de plantation au ras du sol.
  5. Replacez la terre et tassez légèrement.
  6. Arrosez.
  7. Etalez une couche d’écorces de pins chaque printemps afin de maintenir une bonne fraîcheur et acidité autour des racines. Cela limitera aussi la pousse des mauvaises herbes. 

Pour une culture en pot, placez une couche drainante de 3-4 cm au fond du pot (graviers, tessons de poterie, etc.). Ajoutez un mélange composé de terre de bruyère ou de terreau et de terre de jardin.

skimmia mellifère

Les fleurs de skimmia sont mellifères.

L'entretien et la taille

Les Skimmia demandent très peu de soin une fois que la reprise est assurée. La taille est inutile car ils poussent lentement, vous pouvez toutefois pincer les extrémités après la floraison pour lui donner un port plus compact avec une cisaille. Ôtez les branches disgracieuses ou abîmées à l’aide d’un petit sécateur.

La conduite en haie taillée nécessite peu d’entretien. Réalisez une seule taille après la floraison sachant que les fruits ne pourront se former dans ce cas-là.

Le skimmia du Japon est reconnu très résistant aux ravageurs et aux maladies. Il peut toutefois subir des attaques de cochenilles que l’on peut éliminer en passant un chiffon imbibé d’alcool à 90°ou en pulvérisant avec une solution contenant une cuillère à café du savon noir, une cuillère à café d’alcool et d’huile de colza.

Les gelées tardives peuvent entraîner un jaunissement des feuilles momentané.

L’excès de calcaire provoque une carence en fer qui se traduit par la décoloration des feuilles sauf au niveau des nervures (chlorose). Réalisez un apport de tourbe blonde, de terre de bruyère ou d’aiguilles de pin en surface pour y remédier.

Skimmia Kew Green

Skimmia japonica ‘Kew Green’ aux petites fleurs blanches très parfumées.

Multiplier les skimmias : bouturage, semis

Vous pouvez multiplier le skimmia par bouturage en été ou par semis en septembre. Le bouturage est la meilleure technique, car elle donnera plus rapidement de jeunes plants, avec l’assurance que ces derniers seront identiques à la variété d’origine.

Bouturage

Les Skimmia se bouturent en juillet-août-septembre avec des rameaux semi-aoûtés.

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau mélangé à du sable ou réalisez vos boutures en pleine terre si elle est légère, après l’avoir aérée avec la fourche-bêche, puis humidifiez le substrat.
  2. Prélevez un rameau de 7 cm de long sur une pousse de l’année.
  3. Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture, et coupez les autres pour ne garder que 2 ou 3 feuilles.
  4. Trempez la base de la tige dans de l’hormone de bouturage.
  5. Faites un trou dans le substrat à l’aide d’un crayon ou d’une tige en bois.
  6. Placez la bouture dans le trou et tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air et d’assurer un bon contact entre le terreau et la bouture.
  7. Placez sous châssis dans un emplacement chaud et lumineux mais à l’abri du soleil direct ou couvrez le pot à l’aide d’un sac en plastique, afin de conserver une atmosphère humide.
  8. Aérez de temps en temps pour éviter le développement de maladies cryptogamiques.
  9. Repiquez les boutures racinées au printemps dans un milieu plus riche et cultivez-les au moins 2 à 4 ans avant de mettre les plants à leur place définitive.

Semis

  1. Récoltez les graines au printemps lorsque les baies sont bien mûres.
  2. Ôtez la chair qui entoure la graine et semez sous châssis froid.

Utiliser et les associer au jardin

Les skimmias aux feuilles persistantes lustrées vert sombre constituent de jolies scènes de sous-bois au pied d’un érable du Japon aux jeunes pousses colorées, accompagnés de Pieris, d’Enkianthus, de rhododendrons ou d’azalées qui assurent une floraison printanière éclatante.

Le cultivar ‘Kew Green’ aux allures de laurier sauce qui ne dépasse pas 50 cm à 1 m de haut et diffuse des notes parfumées intenses fera merveille avec à son pied des cyclamens de Naples à floraison automnale, des bergenias ou des erysimums à floraisons printanières.

Pour une scène hivernale, associez le skimmia, aux baies hivernales et fleurs précoces, avec des camélias hâtifs, des Hamamelis à floraison dorée parfumée et des bruyères d’hiver.

Nous avons imaginé un tableau enchanteur aux tonalités pétillantes et chatoyantes pour encadrer et animer subtilement le Skimmia reevesiana qui peut être utilisé seul ou en groupe sous forme de frise végétale. Imprimez une toile de fond légère, presque transparente avec un bambou sacré (Nandina japonica) dont la floraison et fructification rouges se feront l’écho de celles du skimmia puis au premier plan, composez des taches vert pomme et rouge foncé avec quelques pieds d’alchémilles et des bulbes de tulipe perroquet.

Une grande jardinière peut accueillir un Skimmia japonica, un Euonymus fortunei ‘Harlequin’ et une Andromeda polifolia ‘Glauca Major’.

Question souvent posée par les jardiniers

Les feuilles de mon skimmia jaunissent. Pourquoi ?

Plusieurs facteurs induisent le jaunissement des feuilles :
- un gel tardif mais la plante reverdit rapidement dès que les températures remontent,
- un sol trop sec et pauvre : ajoutez du compost ou du terreau pour rendre la terre plus fertile et humide,
- un excès de calcaire : apportez de la tourbe blonde, de la terre de bruyère ou un paillis d’aiguilles de pin.

Le saviez-vous ?

Le nom « skimmia » provient de son nom commun « shikimi » en japonais. Il est aussi le nom de l’Etat de Sikkim situé dans l’ouest de l’Himalaya en Inde.

Robert Fortune, responsable de l’introduction du théier en Inde, rompant ainsi le monopole de la Chine sur le thé, introduisit le Skimmia du Japon en 1861 en Grande-Bretagne. Le cultivar ‘Rubella’ fut ramené par Eugène Simon (1848-1924) en France depuis la Chine.

Pour aller plus loin

Découvrez notre large gamme de skimmias

Articles connexes


Fiche Famille

Aucuba : planter, tailler et entretenir

Lire la suite +

Blog

Vous avez dit "ringards" ?

Vous avez dit "ringards" ? Je dis "increvables", "inusables", bref "indispensables" : plaidoyer pour un...
Lire la suite +

Blog

5 trucs à savoir pour réussir les arbustes de terre de bruyère

Si les petites fleurs discrètes mais très parfumées des Sarcoccocas et des Daphnés ont stimulé mon...
Lire la suite +

plantation

Planter les arbustes de terre de bruyère

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire