Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Kniphofia, Tison de Satan : planter, cultiver, entretenir

Le Kniphofia en quelques mots

  • Le Kniphofia est une vivace imposante, royale, à floraison spectaculaire et flamboyante
  • Ces « tisons de Satan »  jaunes, rouges ou oranges qui persistent de juin à octobre, attirent le ballet des butineurs tout au long de l’été
  • De culture et d’entretien faciles, il pousse au soleil dans tout sol bien drainé
  • Il est très rustique, même dans les régions les plus froides, à condition de pailler la souche
  • Avec sa touche exotique, il réchauffe et structure les jardins de curés, les jardins contemporains ou les massifs champêtres

Le mot de notre experte

Le Kniphofia ou tritoma appelé parfois aussi « faux aloès » est une vivace remarquable. Il offre une longue floraison flamboyante, qui varie de l’orange au jaune, en passant par le blanc crème, bien mise en valeur par sont élégant feuillage. Un temps passé de mode, il revient en force et c’est heureux car c’est une excellente plante vivace de massifs, au port élancé et graphique, indispensable pour fleurir, massifs, bordures, rocailles mais aussi potées tout l’été.

D’une taille variable de 50 cm à 1,20m, le kniphofia permet de structurer les massifs un peu plats des jardins de curés, des jardins naturalistes comme des jardins contemporains où ils allument des torches colorées durant toute la belle saison.

Du kniphofia uvaria ‘grandiflora’ avec ses fleurs qui évoluent dans un dégradé d’orange, au Knifophia « Royal Standard » une variété classique, aux fleurs bicolores jaune et rouge, tous les tritomas sont des plantes surprenantes, très solides qui charmaient déjà nos grands-mères apportant au jardin une touche exotique très dépaysante.

Sous des allures exotiques, le Kniphofia, « tison du diable » ou « tison de Satan », révèle une belle rusticité résistant à nos hivers sont plutôt froids (-10, -15°C).

Kniphofia jaune, rouge, orangé, parfois vert et blanc, les insectes butineurs  se pressent tout l’été autour de leurs épis colorés, sublimes également dans des bouquets !

Facile à cultiver, le Kniphofia n’exige qu’un sol bien drainé, restant frais pendant l’été et un emplacement chaud et ensoleillé, indispensable pour une abondante floraison.

Plantez de l’exotisme et de la couleur au jardin avec nos kniphofias en godet et découvrez nos graines kniphofias faciles à semer !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Kniphofia, Tritoma

Famille : Asphodelaceae

Nom(s) commun(s) : Tison de Satan, Tritome, Faux aloès

Floraison : de juin à octobre selon les espèces

Hauteur : 0,50 à 1,20 m

Exposition : Soleil

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -10°C-15°C

Le Kniphofia appelé aussi Tritoma ou « Tison de Satan » est une  plante vivace rhizomateuse appartenant à la famille des asphodélacées et originaire des lieux frais, prairies, pentes rocheuses jusqu’à 2900 m et des cours d’eau d’Afrique du Sud ou de l’Est.

Le genre comprend plus de 70 espèces caduques et persistantes. La plus répandue dans nos jardins est l’espèce K. uvaria qui a donné naissance à de nombreux hybrides et cultivars bien adaptés à nos climats. On rencontre plus rarement dans nos jardins, le Kniphofia rooperi est une très belle espèce de tritoma botanique, aux grappes lustrées ellipsoïdales et larges et le Kniphofia northiae aux feuilles persistantes. 

Cette espèce rhizomateuse connues aussi sous le nom de « Faux Aloès », se développe sur un rhizome charnu et forme une touffe généreuse au port raide et dressé, quelque peu échevelée. Sa croissance est assez rapide voire envahissante.

Les tailles varient selon les cultivars, de 50 cm pour les variétés naines, à près de 2 m de hauteur en fleurs pour les Kniphofias géants.

Au printemps, les feuilles partent de la base de vigoureuses rosettes larges de 50 cm au minimum et se développent en éventail formant une belle touffe évasée, en fontaine dont les bords sont joliment retombants.

Les feuilles brillantes à pointe effilée et aux marges un peu coupantes sont longues, souplement arquées, rubanées et carénées, c’est-à-dire aux nervures parallèles saillantes et parfois finement dentées.  Selon les variétés, les teintes du feuillage varient du vert pâle, vert vif à moyen au vert bleuté. Les espèces et les hybrides caducs portent des feuilles de 10 cm à 1 m de long, très fines, souples, semblables à celles des graminées.

Kniphofia, tritoma

Kniphofia ou Tritoma – illustration botanique

Celles des Kniphofias persistants sont généralement plus charnues, profondément carénées ou rubanées, de 1 à 1,50 m de long et évoquent celles des Miscanthus. Le Kniphofia northiae se distingue par ses larges feuilles glauques persistantes lisses, proches de celles des agaves.

La floraison extraordinaire aux allures exotiques et particulièrement longue du Kniphofia ne passe jamais inaperçue.

De mai à octobre, selon les cultivars, les hautes tiges florales épaisses et altières émergent de cette touffe herbeuse et dense pour se dresser rapidement parfois à plus de 1,50 m du sol.

Elles exhibent du printemps à la fin de l’été des inflorescences terminales particulièrement opulentes portées bien au-dessus du feuillage sur des tiges nues parfois colorées de bronze. Ces grands épis floraux cylindriques ou ellipsoïdaux, hauts de 5 à 40 cm, aux couleurs flamboyantes évoquent une torche ou des tisons encore rougeoyants ce qui a valu au Kniphofia le surnom de « tison du diable » ou « tison du démon ».

Ils sont composés de nombreuses fleurs tubulaires et ballantes, parfois érigées, jaune citron ou canari, vert pomme, rouge écarlate, rouge corail ou orange, de 3 à 50 mm de long.  Ces petites clochettes aux couleurs éclatantes laissent apparaître des étamines souvent saillantes et contrastent fortement sur le feuillage apportant un attrait supplémentaire.

Les boutons floraux éclosent du bas vers le sommet de l’épi changeant souvent de couleur en s’épanouissant ; une particularité qui fait que les hampes florales portent souvent deux à trois couleurs différentes.  Les fleurs changent progressivement de teinte au fur et à mesure de leur maturité, de vives à l’éclosion, les fleurs de la base de l’épi palissent doucement en se fanant. L’épi apparaît donc bicolore en murissant, passant en dégradé de coloris vifs à des teintes plus douces de crème, jaune pâle à blanc en bas de l’épi.

Fleurs fanées et fleurs sèches cohabitent durant environ un mois et demi sur ces inflorescences en forme de quenouilles très denses qui sont de bonne tenue dans les bouquets d’été.

Certaines variétés récentes sont hâtives et remontantes (‘Mango Popsicle’), débutant la floraison dès le mois de mai pendant 2 mois et refleurissant à nouveau en fin d’été.

Particulièrement mellifères et nectarifères, elles attirent irrésistiblement tout au long de l’été, papillons et abeilles.

Après floraison, les fleurs se muent en fruits sous forme de capsules qui libèrent des graines noires pouvant se ressemer spontanément un peu partout.

Le Kniphofia est une vivace assez rustique sous nos contrées, qui résiste aux températures souvent inférieures à -10°C. Dans nos régions aux hivers rudes, un bon paillage aidera la souche à supporter le gel. Le Kniphofia aime plutôt les ambiances fraîches et pousse au soleil dans un sol léger mais riche, frais et bien drainé.

Royal et imposant, avec ses couleurs chaudes et vitaminées et sa floraison originale, le Kniphofia attire immanquablement le regard en groupe, en sujet isolé, sur une pelouse ou près d’une pièce d’eau.  Bien connu pour ses qualités structurantes, il apporte la touche exotique au jardin et compose au jardin un décor estival dépaysant.

Les espèces les plus hautes structurent et donnent de la hauteur aux centres et aux arrières- plan des grands massifs de vivaces ou de mixed-border. C’est une plante parfaire pour un jardin contemporain très ensoleillé.

Principales espèces et variétés

On compte plus de 70 espèces de Kniphofia mais la plus cultivée sous nos climats est Kniphofia uvaria qui a donné naissance à de nombreux cultivars et hybrides comme l’incontournable Kniphofia uvaria « Grandiflora » qui est le plus répandu.

La taille du Kniphofia varie selon les variétés, de 60 à 70 cm pour les espèces et variétés les plus basses à 1 à 1,50 m de hauteur pour les tritomas les plus hauts comme le Kniphofia ‘Green Jade’, offrant un large choix pour dynamiser les grands massifs comme les bordures, rocailles ou potées.

Les floraison s’étale entre mai, pour les plus hâtifs, à octobre, selon les variétés et le climat.

Longtemps injustement boudé à cause de ses couleurs criardes, parfois à la limite du kitsch, cette belle vivace spectaculaire opère depuis une dizaine d’années un retour en force grâce à l’apparition de nouvelles variétés aux teintes plus acidulées et rafraîchissantes, moins agressives, à l’instar de Kniphofia ‘Mango Popsicle ©’ ou du Kniphofia ‘Ice Queen’.

A côté des classiques épis de fleurs de Kniphofia aux allures de tisons incandescents, il existe désormais une gamme de variétés à fleurs vertes, roses, crèmes voire blanches.

Les plus populaires

Kniphofia uvaria -Tritoma

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

C'est le classique Tison de Satan avec ses inflorescences denses, dans un dégradé de rouge écarlate et de jaune orangé du haut vers le bas, au dessus d'une touffe de feuillage rubané et cannelé. A placer en plein soleil, dans un sol bien drainé.

Tritoma - Kniphofia Royal Standard

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

Une variété classique, aux fleurs bicolores, jaune et rouge. Cet hybride est l’un des plus rustiques.

Kniphofia Green Jade - Tritoma vert pomme et crème

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
1.00 m

Un des plus grands tritomas ! Il affiche des fleurs vertes virant au jaune crème en fin d'été.

Kniphofia Vanilla - Tritoma

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Une couleur gourmande qui apporte beaucoup de douceur aux massifs et aux bouquets. Les grandes hampes florales s'épanouissent une bonne partie de l'été.

Nos préférées

Tritoma - Kniphofia Mango Popsicle

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Une nouvelle variété trapue aux teintes orangées. Variété hâtive et remontante, il débutera sa floraison au printemps pendant 2 mois et refleurira à nouveau en fin d'été.

Kniphofia Limelight - Tritoma

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Ce tritoma de stature modeste affiche en été, au sommet de tiges trapues, de lumineuse inflorescences vert lime virant au jaune citron acide. Cette floraison aux tons résolument acidulés, cette variété se marie à toutes les autres fleurs du jardin.

Kniphofia Ice Queen

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.10 m

Un tritoma très haut, parfait pour créer une composition jaune-vert. Ice Queen' s'élance vers le ciel et dépasse les 1 m de hauteur.

Kniphofia Dorset Sentry - Tritoma

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
90 cm

Ses inflorescences d'un jaune très vif paraissent de l'été à l'automne; Cette variété très élégante fera merveille dans les massifs raffinés.

Kniphofia Tawny King - Tritoma en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.10 m

Un tritomas de belle stature, très florifère doté d'une floraison prolongée et spectaculaire. Une excellente variété, primée en Angleterre.

Graines de Kniphofia Red Hot Poker Traffic Lights - Tritoma

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
35 cm

Une exlusivité très graphique qui exhibe de la fin de l'été à l'automne des inflorescences en épis, dans un dégradé de rouge rosé, d'orange et de vert.

Plantation

Où planter les kniphofias

Originaire d’Afrique, le Kniphofia aime les expositions chaudes et ensoleillées et les hivers doux, mais il s’acclimate sans souci dans tous nos jardins, résistant bien à nos régions tempérées du nord de la France. Rustique jusqu’à -12 à -15C°, il refleurira durant de nombreuses années en sol drainant.

Il a une sainte horreur des sols lourds, humides et mal drainés. S’il résiste bien à la sécheresse, il craint en revanche les hivers humides : une terre gorgée d’eau, compacte et argileuse aurait raison de sa longévité. Un épais paillage de la souche sera nécessaire en climat rigoureux et humide.

Ne vous fiez pas à son aspect ! Sous ses allures exotiques, le kniphofia préfère un sol léger, mais riche, restant frais en été et qui ne se dessèche pas.

Il aime les expositions ensoleillées indispensables pour une abondante floraison même s’il tolérera la mi-ombre dans les régions du sud. En sol pauvre et sec, il sera décevant et ne se montrera jamais luxuriant.

Il accepte également les sols sableux, tolère le vent ce qui en fait une bonne plante pour le bord de mer, idéale en jardin côtier.

Choisissez-lui un emplacement à la hauteur de son développement relativement ample : sa croissance est assez rapide, il ne tarde pas à se faire envahissant, occupant souvent plus de 50 cm de large à maturité.

Utilisé en isolé sur une pelouse ou planté par groupe, le kniphofia structure l’espace et apporte verticalité et exotisme au jardin.  Il s’intègre à merveille dans les jardins naturels, sauvages, comme en grand massif de vivaces un peu flous, sur un talus surélevé pourquoi pas aux abords d’un bassin auxquels il apporte relief et ampleur.

Il vaut parfois mieux dissimuler son feuillage délicat mais parfois un brin désordonné derrière d’autres plantes sur le devant d’une plate-bande.

Les variétés basses s’insèrent facilement en bordure, dans les rocailles ou cultivées en pot sur une terrasse au soleil.

Quand planter le « Tison du diable »

Le Kniphofia s’installe au printemps de mars à avril ou à l’automne de septembre à novembre pour une profusion de fleurs en été.

Comment planter des kniphofias

En pleine terre 

En sol riche et bien drainé, les kniphofias se montreront plus vigoureux et plus tolérants au gel. Si votre sol retient l’humidité, plantez vos kniphofias en haut d’une butte ou sur un talus surélevé, où l’eau ne stagnera pas. En terre lourde, faites un apport de compost ou de sable de rivière pour l’alléger et bien drainer le sol.

Les grands kniphofias se plantent par petits groupes de 3 ou 5 au m2 pour un effet spectaculaire dans un massif en espaçant les plants de 40 cm à 80 cm en tous sens, selon les variétés.

  • Faites tremper la motte dans une bassine d’eau un quart d’heure avant la plantation
  • Démêlez et grattez délicatement les racines pour favoriser la reprise
  • Creusez un trou 2 à 3 fois le volume du godet
  • Bêchez le sol en profondeur pour ameublir la terre, supprimez cailloux et mauvaises herbes
  • Ajoutez du sable grossier de rivière ou des graviers bien drainants au fond du trou
  • Ajoutez une bonne pelletée de terreau et du compost mûr à la terre
  • Rebouchez le trou en calant le plant bien droit, collet au niveau du sol
  • Faites une cuvette d’arrosage autour du pied de la plante et arrosez copieusement
  • Apportez un paillis

Comment planter un kniphofia en pot 

Le substrat doit être bien riche et très drainant éviter l’humidité stagnante aux racines. Installez-le pot en plein soleil.  Plantez le Kniphofia dans pot de 30 cm de diamètre minimum.

  • Étalez une bonne couche drainante de graviers ou de billes d’argile
  • Plantez dans un mélange légèrement sableux de terreau
  • Paillez le pied

Comment semer les graines de kniphofia ou tritome ?

Le semis de graines s’effectue en mars ou en septembre-octobre après avoir stratifié (placé au froid dans le bac à légumes du réfrigérateur) les graines pendant 6 semaines. Si vous semez en fin d’été, votre tritoma fleurira l’été suivant.

  • Semez sous abri en caissette dans une ambiance chaude comprise entre 15 et 20 ° C dans un terreau pour semis maintenu humide
  • Recouvrez les graines de quelques millimètres de terreau
  • Tassez avec une planchette
  • Maintenez à la lumière
  • Les plantules lèvent en 14 à 30 jours
  • Quand les plantules mesurent 5 cm transplantez les jeunes tritomas dans des pots individuels de 7 cm
  • Sortez-les à l’extérieur une fois que les gelées sont passées
  • Installez les plants qui auront pris de la vigueur au jardin ou dans des pots, l’année suivante dans une terre enrichie de compost
Kniphofia ou tritoma

Kniphofia au milieu de graminées.

Entretien et soins

Vigoureuse et rustique, cette vivace aux tisons ardents nécessite peu de soins une fois bien en place. En été, il ne doit pas manquer d’eau, en particulier le premier été suivant la plantation.

Ensuite, durant la période de floraison, faites des arrosages réguliers pour encourager la floraison. Ne laisser pas la terre s’assécher entre deux arrosages : le pied doit rester au frais. Le kniphofia supportera quelques épisodes de sécheresse, à condition qu’ils ne durent pas longtemps. En hiver, il se passe d’arrosage.

En terrain pauvre, ne lésinez pas sur les apports de compost pour le voir fleurir à profusion.

Coupez les hampes florales fanées, pas toujours très esthétiques après floraison, vous éviterez ainsi également les semis spontanés car, la plante se ressème à l’envi et peut se montrer vite envahissante.

Dès que l’hiver approche, paillez les souches avec un lit de feuilles ou de fougères sèches ou de paille afin de protéger ses racines du froid et de l’humidité : bien que rustique, le Kniphofia craint les gelées fortes et prolongées.

En mars, offrez-lui un petit nettoyage de printemps, coupez les tiges fanées, rabattez le vieux feuillage de moitié pour favoriser la pousse de nouvelles pousses.

Les touffes de Kniphofia peuvent perdre de la vigueur en vieillissant : tous les deux ou trois ans, divisez les touffes pour les replanter ailleurs au jardin. Cette opération régénère la touffe et permet de supprimer les parties abîmées.

Si vous le cultivez en pot, enveloppez la feuille d’un voile d’hivernage. Apportez un bon fertilisant à chaque printemps. Rempotez tous les 2 ans.

Ennemis et maladies éventuelles

Le tison de Satan ou kniphofia est une vivace résistante aux maladies en sol bien drainé : il redoute les sols gorgés d’eau en hiver. Hormis, l’excès d’humidité en hiver responsable de la pourriture des racines, si le sol n’est pas bien drainé, il a peu d’ennemis.

Le kniphofia peut être sensible à une virose véhiculée par les thrips, de minuscules parasites provoquant la marbrure du feuillage. De manière préventive, par temps chaud et sec, arrosez régulièrement le feuillage peut suffire à éviter les invasions : en effet les thrips ne se développent pas lorsque l’humidité est suffisante. Des décoctions d’ail additionnées à du savon noir peuvent être également utile en prévention.

Multiplication du Tritoma

Les tisons de Satan ou de kniphofia peuvent se multiplier par semis mais la division des touffes au printemps est une méthode plus simple. Les graines se récoltent à maturité et se sèment au printemps (voir plus haut « Comment semer les graines de kniphofia ou tritome ? »), si vous n’avez pas coupé toutes les hampes florales, sinon achetez nos graines de kniphofia.

Quand et comment diviser le kniphofia ?

La division d’une grosse touffe peut s’avérer assez difficile, la souche étant très vigoureuse. Évitez de blesser les racines fragiles. La division des touffes de tritoma se pratique quand la souche est bien implantée, la 3ème ou 4ème année suivant la plantation. La division permet de multiplier la plante facilement et de conserver des plantes vigoureuses.

  • Avec une fourche-bêche, dégagez la touffe sans abimer les racines
  • Avez un couteau bien affûté et désinfecté, séparez les rejets formés en périphérie de la touffe replantez aussitôt au jardin.

Associer le Tison de Satan

Le tritoma ou Kniphofia est une vivace qui réchauffe l’ambiance tout l’été ! La couleur chaude et vitaminée de ses hautes hampes florales attire irrésistiblement l’œil en créant des accents verticaux graphiques. Imposant et altier, il prospère dans les jardins d’inspiration naturelle, les jardins de curés, le jardins de prairie contemporain ou les massifs et bordures champêtres pour donner hauteur, relief et exotisme.

Associer kniphofia, tritoma

Un exemple d’association naturelle de kniphofia avec des graminées (Calamagrostis, Miscanthus, Pennisetum, Deschampsia), d’Hémérocalles comme ‘Citrina‘ et d’Agapanthes encore en boutons.

Il crée toujours des scènes flamboyantes et spectaculaires avec d’autres grandes vivaces légères. Ces tisons rouge ardent ou jaune pur enjolivent les massifs aux couleurs chaudes et éclatantes. Les plus hauts seront plantés en nombre pour de beaux effets spectaculaires en massifs bien drainés, les plus petits, éparpillées dans une pelouse, pour habiller une bordure d’allée de graviers, en rocaille ensoleillée ou en potées.

Originaire des mêmes contrées et fleurissant à la même époque, les agapanthes sont les compagnes idéales pour le Kniphofia avec lesquels il offre de beaux contrastes bleu/orange ou bleu/jaune-crème. Le Kniphofia est tout aussi efficace pour souligner avec sophistication la présence de fleurs bleues, leurs épis élancés de fleurs jaune citron seront du plus bel effet aux côtés de campanules, l’Anchusa azurea, des delphiniums comme les cultivars du groupe Belladona, de lavandes, des géraniums vivaces.

Il se prête à des alliances éloquentes avec des feuillages vert jaune comme celui des euphorbes ou des hostas à feuilles panachées de doré.

Sa silhouette hérissée et son port raide contraste dans un décor de fleurs rondes ou ramifiées comme celles de rudbeckias, des pavots ou des dahlias et les cymes plates des achillées.

Pour créer une ambiance exotique, on peut l’associer avec des bambous, des yuccas, Phormium, des cannas, Crocosmias, hémérocalles, lobelia, sa taille lui permet de côtoyer les plus grandes et de surplomber les petites plantes compagnes.

Associer kniphofia, tritoma

Un exemple d’association exotique : Kniphofia ‘Mango Popsicle’, Agapanthe, Watsonia ‘Stanford Scarlet’.

Mais attention tout de même à la cacophonie de tons forts ! Utilisez le kniphofia pour relever un massif de graminées. Quelques graminées chatoyantes comme Miscanthus, les grandes fétuques ou les petites Hakonechloa, compléteront les ensembles incandescents, calmant le feu et apportant le mouvement en contrepoint du graphisme bien droit du Kniphofia.

Le Kniphofia s’intègrera bien dans une grande rocaille, marié à des coquelourdes, des sauges officinales, des linaires.

Dans un massif foisonnant d’annuelles et de vivaces à floraison estivale, il s’associera facilement avec des lis des Incas, des fuchsias du Cap, des molènes argentées, des penstémons, des alonsoa, des agastaches, des alchémilles jaunes ou bleues.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Massif de fleurs : variez et mixez les formes !

Ne nous mentons pas. Créer un massif de vivaces est plutôt facile. Le réussir l'est...
Lire la suite +

Blog

Plantes vivaces, invitez la couleur au jardin !

Si on aime tant les vivaces, c'est pour leur caractère durable et leur faible niveau...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire