Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Eucalyptus : planter, tailler et entretenir

L’Eucalyptus en quelques mots

  • L’Eucalyptus est un arbre ou arbuste très décoratif par son écorce et son feuillage
  • Doté d’une croissance rapide, il pousse haut, et il forme un arbre en quelques années
  • Il est attractif à la fois par sa silhouette gracile affublée d’un feuillage persistant souvent gris bleuté et l’ombrage léger qu’il procure.
  • Ces arbres faciles à vivre sont parfaits pour les jardiniers débutants : ils sont inratables en sol même médiocre et résistent aux sécheresses comme à l’excès d’eau, à condition de tenir compte des informations concernant sa rusticité et sa taille à l’âge adulte.
  • Le feuillage médicinal procure une huile essentielle idéale pour soigner les rhumes par inhalation.

Le mot de notre experte

L’Eucalyptus ou gommier, de l’arbuste buissonnant au grand arbre, est une plante à feuillage persistant et  fortement aromatique. Le bois d’eucalyptus est prisé pour sa teinte claire et sa robustesse face aux insectes obtenue malgré une croissance rapide de l’arbre. Originaire essentiellement d’Australie, de rusticité variable selon les espèces, cette essence est bien adaptée à nos climats méridionaux atlantiques ou méditerranéens. Bien connu pour ses propriétés médicinales désinfectantes et décongestionnantes des voies respiratoires  (par inhalation, ingestion ou onction d’huiles essentielles), l’Eucalyptus est aussi un arbre élégant, apprécié pour la beauté de ses feuilles bleues chez l’Eucalyptus gunii, vert brillant ou gris-argenté. Sans oublier l’aspect décoratif de son écorce colorée qui s’exfolie en lambeaux, ni sa floraison en jolis pompons d’étamines qui souligne son appartenance à la famille des Myrtacées. L’une des caractéristiques des Eucalyptus réside dans le dimorphisme que l’on observe fréquemment entre le feuillage juvénile, presque rond, et les feuilles adultes, lancéolées et étroites.

De petite taille, l’Eucalyptus gunnii ‘Baby Blue’ peut être cultivé en pot

Au jardin, les Eucalyptus sont des plantes peu exigeantes, que l’on choisira en fonction de leurs préférences en matière de sol (frais, sec, calcaire, acide), de leur rusticité, mais aussi de leur développement tenez compte des informations concernant la taille adulte de la variété, car en deux à trois ans, la croissance peut être spectaculaire ! L’eucalyptus s’utile en isolé, en bosquet, en haie brise-vent ou en fond de massif. Sa touche légère, souvent argentée, son écorce claire étonnamment bariolée et surtout sa vitesse de croissance apporte un exotisme indéniable dans un jardin méditerranéen. Plantez-le au côté d’arbustes de terrain sec comme les myrtes, cistes, Hakea, Leptospermum et Callistemon. Les espèces de faible vigueur se cultive très bien en bac, apportant une touche moderne par leur graphisme et leur coloris métallique.

L’Eucalyptus, qui jouit d’une croissance permanente et d’un profond système racinaire, est très gourmand en eau et capable d’assécher des marais tout en ayant la capacité de résister à la sécheresse. Il a été largement planté en zone subtropicale et tropicale notamment pour lutter contre la malaria transmis par les moustiques mais aussi pour lutter contre l’érosion des sols, pour alimenter les usines de pâtes à papier et servir de combustible.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Eucalyptus

Famille : Myrtaceae

Noms communs : Eucalyptus, Gommier

Floraison : très variable

Hauteur : entre 60 cm et 50 m en culture

Exposition : soleil

Sol : tout sol profond même médiocre, acide à calcaire selon l’espèce

Rusticité : variable

Les Eucalyptus sont des arbres ou arbustes issus d’une zone assez restreinte du globe malgré le nombre impressionnant d’espèces qui s’élève à plus de 600 et à leur diffusion quasi planétaire. Essentiellement natifs du continent australien – avec quelques espèces du sud de la Papouasie Nouvelle-Guinée, du sud-est de l’Indonésie et du sud des Philippines – l’Eucalyptus représente aujourd’hui la principale essence arborée introduite, notamment dans les régions sèches tropicales et subtropicales d’Amérique du Sud, d’Afrique, d’Inde et du Moyen-Orient. Ces arbres ont l’avantage de pousser très vite même en sol pauvre et dégradé ce qui fait qu’ils sont employés dans les zones qui subissent la désertification. Leur usage multiple que ce soit pour la construction, comme combustible, comme pâte à papier contribue à leur succès d’autant que leur bel aspect ornemental est indéniable. On a même cru qu’ils battaient les records de hauteur, face aux séquoias, de 135 à 150 m peut-être, mais aujourd’hui aucun spécimen vivant ne peut témoigner de cette performance, victimes d’une exploitation massive dans les dernières décennies du 19e siècle. Eucalyptus regnans, dénommé le « frêne des montagnes » du fait de la ressemblance de la veine du bois avec le frêne, règne en maître dans la province de Victoria à l’extrême sud de l’Australie, frôlant les 120 m de hauteur. Le genre, apparu à l’ère secondaire, précède de quelques millions d’années le tilleul et le platane.

Les Eucalyptus font partie de la famille des Myrtacées comme le Myrte ou le Callistemon (Rince-bouteille). Ce sont des arbres généralement élancés (E. gunnii), à couronne parfois étalée comme chez E. pauciflora ssp. niphophila qui s’étend sur 6 m de large pour 6 à 8 m de hauteur ou à port buissonnant. Les rameaux comme les troncs sont parfois tourmentés mettant en valeur leur écorce bariolée ou zébrée comme chez E. viminalis ou E. urnigera, du fait de la desquamation en plaques ou en lanières.

Eucalyptus deglupta surnommé Rainbow Tree, à réserver aux hivers sans gel, arbore une très belle écorce à stries verticales richement colorées. Le tronc apparaît parfois totalement lisse et blanc immaculé après la chute des lambeaux d’écorce comme chez Eucalyptus neglecta ou bien avec l’aspect rugueux du sucre caramélisé chez E. sideroxylon ‘Rosea’. La taille des eucalyptus varie en culture de 60 cm à plus de 70 m de haut pour 10 m de circonférence chez E. globulus. Les formes de faible vigueur sont bien entendu recommandées pour les jardins modestes comme E. pauciflora qui mesurent une dizaine de mètres, Eucalyptus gunnii France Bleu Rengun est idéal en pot ou pour un petit jardin, sa taille ne dépassant guère 2 m. Leur croissance est généralement rapide du fait de l’absence d’arrêt de croissance de l’arbre pendant la période hivernale. Certaines espèces forment un lignotuber (racine tubérisée) qui permet à l’arbre de ressurgir après un incendie.

Toutes les essences d’eucalyptus ont un feuillage persistant aromatique riche en huiles essentielles contenues dans de petites glandes translucides qui lui valent d’ailleurs une notoriété de plante médicinale. Les jeunes rameaux lisses présentent parfois une jolie teinte rouge qui contraste avec le feuillage argenté comme chez l’eucalyptus pauciflora ssp. niphophila. Les feuilles sont souvent dimorphiques, leur forme évoluant avec l’âge de la plante. Les jeunes eucalyptus comme chez gunnii ou globulus ont des feuilles rondes ou rectangulaires, opposées sans pétioles qui prennent une forme de faucille de 5 à 45 cm de long avec l’âge et deviennent alternes. Le sommet de l’arbre présente souvent des feuilles adultes tandis que la base est à feuillage juvénile. Le fait de tailler souvent permet de conserver un feuillage juvénile apprécié dans l’art floral. Le limbe assez coriace, possède une teinte vert olive à argenté, plus ou moins bleutée selon l’espèce mais aussi selon l’âge et les conditions du milieu. Les nervures sont à peine visibles. Les feuilles adultes, pendantes offrent peu de surface aux rayons de soleil ce qui limite leur évapotranspiration. Elles se renouvellent régulièrement par décurtation (chute de bouts de rameaux) si bien que ces rameaux ainsi que les lambeaux d’écorce peuvent être ramassés pour servir de combustible. Lorsque survient une blessure, le tronc exsude une résine parfois rouge d’où le nom de gommier, qui sert parfois de cirage.

La période de floraison est extrêmement variable selon l’espèce, elle est parfois absente en dehors de son habitat comme chez Eucalyptus gunnii et peut se produire tout au long de l’année comme chez E. parvula. Elle ne se produit pas avant l’âge de 5 ans. Ce sont des fleurs très mellifères, dépourvues de pétales, sphériques, composées d’une multitude d’étamines protégées par un opercule qui saute à l’éclosion. Les étamines très serrées se déploient en pompons, blancs, crème mais aussi orange, rose vif à rouge comme chez certains clones de E. ficifolia, E. leucoxylon et E. sideroxylon ‘Rosea’. Elles éclosent entre les feuilles, souvent groupées le long des rameaux et sont suivies par la formation de gros fruits verts coniques, devenant bruns à maturité. Ces capsules contiennent de nombreuses graines très fines disséminées par le vent au bout d’une année. Elles sont également appréciées dans l’art floral.

Le latex du gommier à cidre (E. gunnii) était consommé comme boisson douce par les Aborigènes tandis que la gomme-résine du gommier fantôme (E. papuana) s’utilisait comme puissant antiseptique. E. viminalis fournissait une substance sucrée. L’eau était extraite des racines d’espèces de zones arides pour étancher la soif. Les feuilles riches en huiles essentielles du gommier à cidre sont utilisées sous différentes formes (infusion, teinture, huile,…) pour traiter de nombreuses affections respiratoires, rhumatismes, migraines, fatigue et comme antiseptique. Différentes espèces d’Eucalyptus aux arômes mentholés, citronnés ou camphrés fournissent des effets thérapeutiques variés allant de l’anti-inflammatoire puissant et répulsif des moustiques (E. citriodora) à l’antiviral, expectorant et anticatarrhale (E. radiata).

Le bois d’eucalyptus rose pâle à brun rouge clair est de qualité variable selon l’espèce. Il présente un aubier distinct et un grain assez grossier qui rend son séchage difficile avec une tendance à se fendre et à subir de fortes déformations. Son bois est moyennement durable à durable mais résiste aux attaques d’insectes hormis des termites. Les Eucalyptus marginata (jarrah) et diversicolor sont parmi les plus résistants avec un bois très dur employé pour la construction navale ou ferroviaire ainsi que pour les meubles de jardin.

Le feuillage juvénile des Eucalyptus gunnii, globulus, cinerea ainsi que les fruits sont appréciés dans l’art floral.

Les principales variétés d’Eucalyptus

Les variétés de grande et moyenne vigueur

Eucalyptus gunnii - Gommier cidre

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
20.00 m

Arbre à silhouette colonnaire large atteignant 20 m, remarquable par son écorce lisse blanchâtre qui se desquame en plaques bariolées et par son feuillage aromatique, gris bleu, rond à l'état juvénile puis allongé. Accepte tous types de sol.

Eucalyptus niphophila - Gommier des neiges

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
7.00 m

Grand arbuste persistant de 6 à 8 mètres de hauteur, faisant partie des espèces les plus rustiques (-18 à -20°C), le gommier des neiges est ramifié dès la base, muni de longues feuilles en forme de faucilles vertes devenant grises. Son écorce rougeâtre et grise se mue en patchwork blanc-bleuté strié de vert et de beige. Plantez-le en sol peu calcaire, pauvre et filtrant, plutôt frais, même s'il tolère la sécheresse estivale.

Les petites variétés

Eucalyptus Baby Blue - Gommier argenté Pot de 4L/5L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.50 m

Ce petit sujet à port pyramidal apportera une note bleutée intéressante tout au long de l'année aux petits jardins de climat doux. Son feuillage dense composé de petites feuilles rondes, couvertes d'une pruine blanc-argenté est agréablement parfumé, et parcouru de nombreuses fleurs en pompons blanc-crème au printemps. Rustique jusqu'à -10°C en sol drainé.

Plantation

Où planter l’eucalyptus ?

Le climat idéal pour l’Eucalyptus est celui du bord de mer ou celui du Sud de la France, où les froids sont légers et de courte durée. Mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit que l’Irlande ou la Bretagne accueillent de magnifiques spécimens en conditions beaucoup moins ensoleillées, plus fraîches et humides, abritées des vents.

Choisissez un sol bien drainé, frais à sec et une situation chaude et ensoleillée, à l’abri des vents violents et froids. L’Eucalyptus niphophila n’apprécie pas trop le calcaire alors que le gunnii et dalrympleana sont indifférents. La rusticité des espèces est assez variable, le Gommier des neiges Eucalyptus pauciflora subsp. niphophila fait partie des plus rustiques, tolérant au-delà de -18°C et ne redoutant pas la neige. E. gunnii ‘Azura’ entre -14 et -18°C, E. parvula qui évoque le feuillage d’un olivier ou E. viminalis tolèrent aussi des gels jusqu’à -15°C. Dans la plupart de nos régions, vous les installerez en pleine terre, en soignant le drainage par un apport de sable grossier, de pouzzolane ou de gravier non calcaire. Les cultivars nains comme Eucalyptus pulverulenta Baby Blue ou gunnii France Bleu Rengun ne tolèrent guère en deçà de -10°C mais ils peuvent se rentrer dans une pièce fraîche lumineuse pour une protection maximale contre le gel et se tailler tous les ans en mars-avril. La plantation en bac vous assure également d’une croissance modérée.

Les gommiers sont utiles pour assécher les terrains humides, car ce sont de gros consommateurs d’eau même en hiver. Ils sont cependant résistants à la sécheresse une fois bien installés et réussissent généralement très bien en climat de type méditerranéen.

Quand planter ?

L’Eucalyptus se plante de préférence au début du printemps afin de lui éviter de subir le froid hivernal, sauf si le climat est sec et chaud.

Comment planter ?

Préférez planter de jeunes sujets qui supportent mieux le stress de la plantation.

  • Creusez un trou de plantation, de 50 cm en tous sens.
  • Ajoutez une couche drainante de 20 cm (gravier, sable grossier, pouzzolane…) si votre sol est lourd et que les gels importants sont à craindre.
  • Pour un arbre de grand développement, enfoncez 4 piquets de 8 cm de diamètre autour de la fosse qui seront reliés au tronc par des liens souples.
  • Placez la motte de manière à ne pas enterrer le collet.
  • Rebouchez le trou et tassez légèrement.
  • Arrosez copieusement afin de chasser les bulles d’air.
  • Placez les liens souples afin de le tuteurer sans risquer de blesser le tronc.

La reprise est facile et rapide et ne demande que le contrôle de l’arrosage au cours des 2 premières années qui suivent la plantation.

Dans les régions ventées de bord de mer comme en Bretagne, une astuce consiste à planter l’eucalyptus au-dessus d’un rocher assez gros de manière à ce que les racines puissent l’englober. Ce moyen renforce le maintien de l’arbre qui, muni d’une racine pivotante et d’une couronne imposante, est parfois arraché par de fortes rafales. Puis laissez faire la nature, la formation de l’arbre est inutile.

Choisissez un pot assez grand et profond, rempli d’un substrat léger et riche à la fois.

→ Découvrez notre fiche conseil : Eucalyptus, comment le protéger du froid en hiver ?

Taille et entretien

Arrosez régulièrement les deux premières années au cours de l’été puis la plante n’aura besoin d’aucun soin une fois bien installée en pleine terre. En revanche, il faudra veiller à l’arrosage de l’Eucalyptus en pot en laissant sécher le substrat en surface entre deux apports car ses racines ne peuvent s’enfoncer profondément pour puiser l’eau. Vous pourrez le remiser en serre froide ou dans un local non chauffé et lumineux en hiver, comme un laurier rose.

Taille de l’eucalyptus

Si un gel important vient à griller les rameaux, n’ayez crainte, une coupe au ras du sol génère souvent une repousse rapide. Veillez à sélectionner à 1 à 3 tiges pour reformer un arbre. Certains jardiniers préfèrent d’ailleurs maintenir un beau buisson, bien touffu à 3 m de haut par un rabattage systématique en mars. Attention à ne pas infliger de grosses plaies de taille ! Vous pouvez aussi sectionner certaines grosses racines pour limiter sa vigueur. En règle générale, l‘Eucalyptus ne nécessite pas de taille. Contentez-vous ne supprimer les branchettes du tronc afin de lui rendre un aspect lisse et d’ôter les brindilles au sein de la couronne lorsque l’arbre est encore jeune.

Capable de puiser l’eau et les sels minéraux en profondeur, l’eucalyptus n’a besoin de rien pour se développer, laissez faire la nature. Pour les variétés de faible vigueur cultivées en bac, apportez de temps à autre du compost ou du terreau en surfaçage à l’automne.

Parasites éventuels

L’eucalyptus est naturellement assez résistant aux maladies et ravageurs. La galle de l’eucalyptus  sévit parfois en région méditerranéenne, provoquée par la piqûre d’une petite guêpe Ophelimus eucalypti et qui fait jaunir les feuilles. Coupez rapidement le feuillage atteint.

Eucalyptus écorces

Les Eucalyptus présentent de belles écorces décoratives

Multiplication

Le semis est le moyen le plus usité pour multiplier l’eucalyptus. Il est cependant délicat car les graines sont toutes petites et réclament chaleur et humidité adéquates pour germer.

Semis

  • Placez-les pendant 1 mois en dessous de 4°C puis semez-les presque en surface dans un godet enveloppé d’un sac de congélation et placé entre 22 et 25°C en pleine lumière.
  • Dès que la germination a lieu, au bout d’environ une semaine, placez le godet à 20°C.
  • Quand les plantules ont 4 feuilles, repiquez l’ensemble dans un pot plus grand sans déranger la motte et éliminez les plants les plus faibles. Ouvrez progressivement le sac et placez à plus de 20°C à l’abri du soleil direct.

Utilisations et associations

Les Eucalyptus à feuillage gris bleuté font merveille dans les scènes à dominante blanche ou argentée, ajoutant le reflet métallique mêlé au son apporté par la brise qui fait mouvoir la frondaison. L’Eucalyptus peut former un grand rideau brise-vent qui cependant laisse filtrer la lumière, en contraste avec le vert sombre de cyprès de Provence par exemple. Il apporte une touche d’exotisme incontestable dans le jardin qu’il soit planté en groupe, en isolé ou en association avec des arbustes des terres australes. N’hésitez pas à mêler des spécimens d’Hakea, de Leptospermum, de Callistemon avec nos essences de garrigue méditerranéenne comme les myrtes, Arbutus, cistes, Phlomis et romarins.

La touche bleutée métallique, le graphisme et la transparence du feuillage d’un sujet installé sur le balcon ou la terrasse, baigne la scène dans une douceur apaisante. Si vous le taillez très court de façon répétée, sa silhouette se densifie et peut mettre en valeur les floraisons vives de plantes à massif (géraniums, dahlias, impatiens…) mais il y perdra un peu de son âme. Ces arbustes ont l’avantage d’être élégants à tous les stades de leur croissance, jeunes comme adultes.

Les eucalyptus à silhouette ramifiée et peu sensibles au gel comme le niphophila peuvent se faufiler dans une haie libre d’arbustes assez rustiques, à connotation méridionale comme les Buddleia ‘Lochinch’, ‘Bicolor’ et les lauriers roses ‘Luteum Plenum’, ‘Provence’, ‘Atlas’. Mais un sujet aussi remarquable que le gommier des montagnes mérite tout antant une place en isolé, du fait de son port tourmenté, son écorce et son élégant feuillage.

Histoire de l’Eucalyptus

La découverte de l’Eucalyptus tient du miracle. Une tempête conduit deux bateaux partis de Brest à la recherche d’un navire disparu en mer australe depuis trois ans, à mouiller au large de la Tasmanie vers cette fin du 18e siècle. Les botanistes embarqués font alors la découverte d’un arbre immense, l’Eucalyptus globulus qui tombera dans l’oubli hormis pour quelques collectionneurs éclairés. Sa diffusion massive vient de l’intuition de Mueller, un naturaliste danois installé en Australie et Ramel, un négociant français, convaincus de l’intérêt de cet arbre. L’Eucalyptus, qui jouit d’une croissance permanente et d’un profond système racinaire, est très gourmand en eau et capable d’assécher des marais pour lutter contre la malaria transmis par les moustiques tout en ayant la capacité de résister à la sécheresse. Ils font ainsi parvenir des graines à travers l’Europe afin qu’il soit acclimaté. L’est de la Corse en bénéficie rapidement et vers 1875, le succès est tel que 4 millions d’arbres sont plantés en Algérie et 200 000 en Egypte. L’Espagne et le Portugal qui l’ont planté dans les zones humides (Côte Cantabrique…) pour limiter l’érosion du sol et pour la fabrication de pâte à papier sont aujourd’hui moins enthousiastes du fait des conséquences écologiques de cette introduction. Rien ne pousse au pied du fait de son pouvoir allélopathique bien que la lumière pénètre facilement à travers les feuilles pendantes, sa culture conduit à l’assèchement des nappes phréatiques, l’eucalyptus est un pyrophyte actif. Il émet des vapeurs hautement inflammables. Le feu se propage vite contrairement aux forêts de chênes verts et chênes liège, l’une protégée par l’absence de sous-bois herbacé du fait de l’obscurité, l’autre protégée par une écorce ignifugée.

Questions fréquentes

Comment tailler l'Eucalyptus ?

On est souvent surpris par les proportions que prennent les Eucalyptus gunnii notamment. Vous pouvez rabattre le tronc et les branches à conditions de le faire régulièrement tous les 1 ou 2 ans afin de ne pas infliger de grandes plaies. Opérez en mars-avril ou bien en septembre si le climat est doux. Les repousses nombreuses formeront alors une touffe dotée d'un feuillage juvénile arrondi.
Un gel exceptionnel affecte parfois de grands arbres qui sèchent en grande partie. Dans ce cas, effectuez une coupe nette juste au-dessus du bois vivant afin de ne pas détruire les barrières mécaniques et chimiques que l'arbre a mis en place au cœur de l'arbre. Sélectionnez ensuite 1 à 3 repousses pour reformer un ou des troncs.
Si vous devez supprimer une branche gênante, cassée ou malade, taillez en biais juste après le renflement (col) situé au départ de la branche qui est de plusieurs centimètres chez les eucalyptus. Vous aurez ainsi l'assurance d'une bonne cicatrisation de la plaie.

Pour aller plus loin

Découvrez notre large gamme d’Eucalyptus.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

51 réflexions au sujet de « Eucalyptus : planter, tailler et entretenir »

  • Guéret

    Bonjour petite question mon eucalyptus et plantécologique en plein vent va t ila résister ou pas je les planté il y a un an il fait déjà 3m Merci

    Répondre
    • Lionel

      Bonjour,

      Difficile de vous répondre, Vous ne précisez pas votre lieu, la variété... A priori, il a l'air de bien s'installer, le vent n'est normalement pas un problème si vous n'êtes pas en région froide

      Cordialement

      Répondre
  • SYLVIE CARMONA

    bonjour, j ai acheté un eucalyptus baby blue, l'année derniere, il lui reste quelques branches au dessus du pied une cinquantaine de centimètre, il n'est pas très en forme et la neige m'a cassé deux branches. Bref il lui reste trois quatres branches. La question est ce que je le laisse, il est encore jeune ou je le coupe au ras du sol. Combien de temps l 'eucalyptus pousse.
    Merci de votre réponse

    Répondre
    • Lionel

      Bonjour
      Ne le coupez pas au ras du sol
      L'Eucalyptus pulverulenta Baby Blue se plante de préférence dans un sol bien drainé, sec, pas trop calcaire, en situation chaude et ensoleillée mais à l'abri des vents violents et froids. Sa résistance au froid et limitée à des gelées courtes, de fin de nuit, de l'ordre de -10°C, s'il est installé dans un sol ne retenant pas l'humidité.
      Veillez à ce que votre arbuste soit dans ces bonnes conditions
      La pousse est relativement rapide.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
  • Drapier

    Bonjour je voudrais faire une taille à mon eucalyptus gunnii qui est déjà grand mais avec des branches un peu n importe comment puis-je le couper à deux ou trois mètres du sol ?

    Répondre
  • way-rene catherine
    way-rene catherine 12 mars 2020 à 19 07 10 03103

    bonjour
    j ai taillé mon eucalyptus guuni car il devenait trop grand,j'ai taillé le tronc a environ 1,70. j'ai peur d'avoir fait une grosse bêtise .Pensez vous qu'il va reformer des branches ?
    merci pour votre réponse
    catherine

    Répondre
    • Virginie

      Bonjour,
      En règle générale, l‘Eucalyptus ne nécessite pas de taille. N’ayez crainte, un rabattage génère souvent une repousse rapide.
      Cordialement,
      Virginie

      Répondre
  • CARREIRA

    Bonjour,
    Je recherche actuellement un eucalyptus afin de cacher un vis à vis (les joies de la région parisienne!).
    Le baby blue me semble trop petit.
    Quelle autre espèce d’eucalyptus de taille raisonnable (-de 10m) pouvez vous me conseiller? J’avais pensé à l’eucalyptus azura mais j’ai un doute.
    Vous en remerciant par avance.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Cela me paraît être un bon choix. Par contre, veillez à bien le planter dans un sol bien drainé, en situation chaude, ensoleillée et à l'abri des vents froids.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Delphine P

    Bonjour,
    J’ai planté un eucalyptus gunni il y a 2 mois contre un mur pour nous cacher de l’immeuble voisin, autour j’ai planté qq vivaces mais certaines ont pris des taches orangées et les feuilles commencent à mourrir.... j’ai lu pas mal d’articles qui disent que rien ne poussent à côtés d’un eucalyptus.... j’aimerai avoir votre avis, sachant que je souhaiterai pouvoir mettre des vivaces à côté ou hydrangeas.... pouvez-vous m’éclairer ?
    Cordialement,

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Les feuilles des Eucalyptus contiennent beaucoup de tanins qui bloquent l'activité du sol et empêchent certains végétaux de pousser. Mais ceci est surtout vrai dans une forêt d'Eucalyptus, dans un jardin c'est discutable. J'ai déjà vu des plantes vivaces, des conifères, des hortensias plantés sous ou à proximité d'un Eucalyptus gunnii.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Gilni

    Bonjour
    Merci pour cet article passionnant et très instructif!
    J'ai acheté il y a deux mois un petit eucalyptus gunnii, que je ne peux uniquement garder en pot sur le balcon. Bien que je veille à l'arroser dès que le terreau est sec sur deux/trois centimètres, les feuilles sont sèches
    et sont devenues beige... Je l'ai donc rempoté dans un pot plus grand, bien drainé en l'arrosant, mais il a toujours triste mine... Auriez-vous des conseils supplémentaires?
    Je vous remercie! Excellente journée!

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      C'est difficile à dire, il a probablement subi un stress quelconque. A quelle exposition est-il ? Est-il abrité du vent ? Qu'avez-vous mis comme substrat ? Personnellement, je le laisserais tranquille, il est possible qu'il refasse des feuilles mais il lui faut un peu de temps pour cela.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Pierre

    Bonjour J'ai planté un eucalyptus trouvé en jardinerie il y a deux ans. J'ignore quelle variété. Il a fait quelques rejets au pied qui portent les mêmes feuilles que le bas . Le bas porte des petites feuilles rondes mais le haut a changé et est constitué de feuilles plus allongées et beaucoup plus longues. La taille que j'ai faite au printemps serait-elle en cause? Comment garder ces belles petites feuilles

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Il s'agit de quelle espèce d'Eucalyptus ? Parce que les jeunes eucalyptus (gunnii notamment) ont des feuilles rondes qui prennent une forme de faucille donc plus allongées avec l’âge. Selon moi, rien d'anormal. Par contre, la taille permet de conserver un jeune feuillage, vous pouvez le rabattre chaque année en mars.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • corinne lopez- favaro
    corinne lopez- favaro 31 août 2020 à 12 12 26 08268

    bonjour
    je souhaite planter un eucalyptus afin de cacher un vis à vis, mais je ne voudrais qu'il ne dépasse pas plus de trois mètres sachant qu'il faudra le tailler quel espèce pouvez vous me conseiller ?
    j'habite dans les bouches du rhone il serait planté plein sud dans une pelouse et bien avec du mistral. merci pour vos conseils cordialement corinne

    Répondre
  • Zurbrugg

    bonjour,
    J'ai acheté un eucalyptus Guuni en pot il est grand et profond bien drainé et il a le soleil le matin jusqu'à 14h. Je l'arrose régulièrement sans laisser l'eau dans la coupe et quand le substrat est sec .. il ma fait de magnifiques pousses et depuis deux jours il est devenu entièrement sec. Que puis-je faire ? Va-t-il repartir si je continue de l'arroser ? Ou dois-je le tailler ? Davance merci !

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Difficile à dire, j'arrêterais les arrosages pour quelque temps, voir s'il refait des pousses. Il y a bien une couche drainante dans le fond du pot ?
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Marianne

    Bonjour,
    Nous avons déplacer notre eucalyptus de 3m en juin dernier, lors de la transplantation nous avons abîmé quelques racines, aujourd’hui les feuilles sont toutes rousses et prêtes à tomber.
    Pouvons-nous le tailler ? Merci
    Ps: je ne connais pas la variété, il s agit de feuilles allongées vertes argentées.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je pense que vous l'avez déplacé un peu tard et qu'il a eu soif... je vous invite à lire notre fiche conseil concernant la transplantation (pour une prochaine fois). En effet, il faudrait le recéper en taillant toutes ses branches à 15/20 cm du sol. Il devrait refaire des pousses rapidement.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Hayat

    Bonjour Virginie, je suis en IDF dans le Vexin, j'ai acheté deux Eucalyptus Gunnii sans avoir fait des recherches au préalable. Le feuillage m'a attiré et suis tombée amoureuse de ces pants. En faisant des recherches via YouTube et autres sites, beaucoup de personnes alerte sur le fait de ne pas le planter près des habitations car l'arbre se casse facilement, qu'il empêche d'autres végétations de s'épanouie dû à la toxicité de ses racines et enfin qu'il attire certains insectes comme les frelons... pourriez-vous me dire si cela est avéré ou s'il s'agit d'intox :) Merci pour votre aide

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je dirais que ça dépend du sol et du climat. Dans un sol pauvre et meuble (dans pas mal de coins de Bretagne par exemple), ils poussent sans problème près des maisons et pourtant ce n'est pas les coups de vent qui manquent en Bretagne. Par contre, dans les sols assez riches, c'est à déconseiller car ils poussent beaucoup trop vite et le système racinaire n'a pas le temps de s'installer. D'autre part, il faut être vigilants car les eucalyptus restent des arbres et développent en général un système racinaire étendu. Vous pouvez aussi le cultiver dans un grand pot, cela fonctionne très bien. Il n'y a pas de toxicité des racines, c'est juste les feuilles qui contiennent des tannins, qui en tombant en automne peuvent gêner la croissance de certaines plantes au pied de l'eucalyptus. Mais il faut raison garder, ceci est sans doute vrai dans une forêt d'eucalyptus où la concentration en tanin dans le sol doit être très importante... dans un jardin, je ne pense pas qu'il y ait de souci. Quant à attirer les frelons... la floraison est très mellifère, elle attire les butineurs comme les abeilles et sans doute quelques frelons s'il y en a dans votre coin.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Dimitri Jonvel

    Bonjour,
    je souhaitais savoir si un eucalyptus Gunnii planté dans un jardin de petite taille pourrait poser problème d'un point de vue racinaire : s'il est disposé à proximité d'une piscine ou de la maison, est ce que cela peut poser un problème vis à vis des racines ? est ce que celles ci s'étendent plutôt horizontalement ou plutôt en profondeur ? est ce que le fait de le contenir à une hauteur de 4 - 5m peut limiter son développement racinaire ? Cet arbre est trés beau et élégant et je serais vraiment embêté de le retirer, le cas échéant.
    Merci pour vos précieux conseils !
    Cordialement,
    Dimitri

    Répondre
  • Meric

    Bonjour, j’ai acheté deux eucalyptus dont je ne me souviens plus le nom mais ne sont pas gunni. Croissance énorme on est passé de 3m à 7m en 2 ans...! Je veux les garder en brise vue d’un immeuble et donc les voir s’élargir entre 4 et 10-15m, et ne pas être filiforme à 25 ou 30m de haut...ne faudrait-il pas les étêter? Quel conseil donnez-vous? Merci d’avance et bravo pour votre article qui s’avère le plus complet du net.

    Répondre
  • Dalila

    Bonjour je viens d acheter un eucalyptus gunnii à Paris mais en arrivant en Espagne et après quelques jours le feuillage s est complètement desséché J ai gardé le pot à l intérieur et est exposé à la lumière Que faut il faire Merci

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Regardez si le terreau est sec ou non. S'il est complètement sec, plongez toute la motte dans un seau d'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles. S'il est humide, stoppez les arrosages et par la suite, laissez le terreau sécher entre deux arrosages. Enfin, taillez le pour stimuler la croissance de nouvelles pousses.
      Cordialement

      Répondre
  • Benoit

    Bonjour, qu'elle distance minimum faut-il respecter entre les sujets gunnii? J'aimerais en planter 3 sur un parterre de 5m de diamètre, n'y aura-t-il pas trop de concurrence? D'avance merci

    Répondre
    • Gwenaëlle

      Les Eucalyptus, même les gunii, restent de grands arbres. Certains sont plus érigés que d'autres, mais vous ne pouvez pas en planter 3 sur 5 mètre de diamètre, c'est un seul sur cette surface. D'autant qu'ils ont un système racinaire très étalé et restant superficiel...

      Répondre
  • Françoise G

    Le 10 aout 2016 nous avons perdu tous nos arbres lors du grand incendie près de Marseille. Des chênes, oliviers pins et autres.
    J'aimerai reboiser en partie avec des eucalyptus, plus difficiles à bruler que d'autres essences.
    Quelle variété à pousse rapide me conseillez vous.
    Merci

    Répondre
    • Gwenaëlle

      Vous avez entièrement raison car ils font partie des arbres poussant non seulement très vite, mais ayant la capacité de reboiser par leur germination des zones incendiées ! Parmi les variétés poussant entre 60cm et 1m à partir de la seconde année de plantation, les E. gunii, parviflora et niphopholia sont de très bons condidats.

      Répondre
  • Chariot pascal

    Bonjour,
    Ns avons acheté un eucalyptus gunnii baby blue pour masquer une partie du voisinage (maison)
    Quelle distance faut il entre cet arbre et les arbustes plantés à proximité pour éviter les difficultés de sécheresse et de pousse correctes concernant ceux ci
    Merci

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Les problèmes que l'on rencontre avec les tanins des eucalyptus sont valables uniquement dans les forêts d'Eucalyptus où la concentration sera très élevée. Dans nos jardins, on peut tout à fait planter à son pied.
      Cordialement

      Répondre
  • Francoise

    Bonjour,mon eucalyptus qui a plus de trente ans a subi contre mon avis une taille sévère en janvier .on m’a assurée que l’arbre ferait des repousses d’au moins 2 m cet été mais je ne vois aucun bourgeon pour le moment. Que faire? Il est en Bretagne et était magnifique très feuillu.
    Merci!

    Répondre
  • Paul

    bonjour, pour cacher le vis-à-vis avec un immeuble, j’aimerais planter 3 Eucalyptus gunnii au fond de mon jardin. Quelle distance me conseillez-vous de laisser entre chacun de ces 3 arbres ? D’avance merci

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      L'Eucalyptus gunnii est une espèce de type mallée, c'est-à-dire buissonnant, il pousse vite et produit de nombreuses tiges depuis sa souche donc je dirais 1 m environ entre chaque eucalyptus pour avoir une haie brise-vue efficace. Au début, ce sera un peu clairsemé, il est possible de les rapprocher davantage. Le gunnii type fait 20m mais se recèpe. Le fait de recéper, l'incite à produire de nouvelles pousses depuis la souche et il garde son feuillage juvénile.
      Cordialement

      Répondre
  • Claude BAUDET

    Bonjour,

    j'ai planté un eucalyptus il y a 25 ans, il fait environ 25 mètres de haut avec deux grosses branches.
    Comment puis je le multiplier, j'aimerais en planter un second mais je ne connais pas le nom.
    Claude

    Répondre
  • Julie

    Bonjour,
    J'ai un eucalyptus, je crois Gunii en pot depuis quelques mois et j'ai un gros soucis..
    J'habite en région Parisienne, et depuis quelques semaines, mon eucalyptus sèche. Je l'arrose avec de l'en-grais une fois par semaine, sachant qu'au fond du pot j'ai mis des billes d'argile et sur le dessus de la terre des écorces. Qu'est ce que je peux faire pour qu'il revienne à la vie, car il me fait bien peur.

    Merci d'avance !
    Julie

    Répondre
  • Stephanie B

    Bonjour, j'aimerai planter des eucalyptus gunni pour faire une haie et ainsi me débarrasser du vis à vis
    A quelle distance dois je les espacer?
    merci

    Répondre
  • frederic d

    Bonjour, j'ai planté un eucalyptus gunnii de 30cm il y a environ 5 ans dans le nord de la France. Pousse rapide, je l'avais déjà étêté une fois car je voulais le contenir à 6-7 m, je l'avais bien fait et il était reparti avec une branche auxiliaire et il avait bien refait sa fleche... Cette année, au sortir de l'hiver, je vu que les feuilles n'était plus verte du tout et devenait cassante, morte quoi, ainsi que les branches du bas. Je l'ai étêté une seconde fois car il était de nouveau au moins à 7m et il penché aussi à cause du vent qu'il se prend de coté,bref, Beaucoup de branche sont mortes et lorsque j'ai coupé sa tête aucune seve dans le tronc. Il est aujourd’hui à 4-5m mais avec trés peu de branche, les feuilles séches, que dois je faire ? attendre Mars pour tenter une Cépé et le rabattre complètement, le tronc doit faire environ 20-30cm de diametre...? Merci Fred

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Nous vous conseillons de tailler au plus bas. Ca va être un peu long pour qu'il ait à nouveau l'air de quelque chose mais il repartira de la souche. Celle-ci résiste très bien au gel.
      Cordialement

      Répondre
  • Olivier G

    Bonjour
    Super article très complet (et super site Web!), Merci.
    J'ai planté un eucalyptus gunnii de 60cm en autonme dernier, il a subi un stress du au gel cet hiver et j'ai dû le tailler à ras en mars. Depuis mai il repart de plus belle. Mon intention était qu'il atteigne une hauteur de +-20m. Est-ce que la taille que j'ai effectuée aura un impact sur sa hauteur maximale à l'âge adulte?
    Aussi, vu qu'il repart en cepee avec 3 branches, est-ce que le fait qu'il parte en cepee diminuera les chances qu'il atteigne 20m?
    Un tout grand merci!

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Les arbres en cépées sont généralement moins haut et plus larges que lorsqu'ils sont conduits sur un seul tronc.
      Cordialement

      Répondre
  • Olivier G

    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Et est-ce que le fait de l'avoir taillé à ras va impacter sa hauteur à l'âge adulte?

    Répondre
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin