PROMOTION : profitez de -30% et -50% sur des centaines de bulbes d'été !
Ils résistent au froid : découvrez les Eucalyptus les plus rustiques

Ils résistent au froid : découvrez les Eucalyptus les plus rustiques

Les variétés les plus résistantes au froid

Sommaire

Rédigé le 11 Avril 2024  par Leïla 6 min.

Les eucalyptus cumulent les qualités esthétiques : feuillage bleu-gris-vert aromatique, silhouette majestueuse, tronc lisse et coloré. Ils sont souvent associés aux paysages chauds et secs de l’Australie, leur région principale d’origine. Pourtant, certains de ces arbres remarquables ont prouvé leur capacité à prospérer bien au-delà des frontières de leur habitat naturel et s’adaptent étonnamment bien aux climats plus froids. Dans cet article, explorons les variétés d’eucalyptus les plus rustiques, celles qui peuvent résister aux rigueurs de l’hiver.

→ Lire notre fiche famille sur l’Eucalyptus.

Difficulté

Eucalyptus parvula

L’Eucalyptus parvula, connu sous le nom de Gommier à petites feuilles, est un petit arbre persistant, au port légèrement tortueux et aux branches retombantes. Son écorce grise se détache en rubans, révélant une nouvelle écorce aux couleurs changeantes. Ses feuilles en forme de faucille, d’un vert olive éclatant, restent sur l’arbre toute l’année.

Originaire d’Australie, plus précisément des plateaux de Nouvelle-Galles du Sud et de l’état de Victoria, le Gommier à petites feuilles se caractérise par une croissance rapide et un port étalé. Bien que modeste en taille pour un eucalyptus, il développe un tronc tordu et une couronne buissonnante dense, pouvant atteindre 8 à 12 mètres de hauteur et 7 mètres de largeur à maturité. Cependant, une taille adéquate peut permettre de limiter son développement.

Adapté aux climats semi-montagnards comme semi-arides, le Gommier à petites feuilles résiste à des températures allant jusqu’à -20°C. Bien que les eucalyptus soient généralement gourmands en eau, cette espèce tolère la sécheresse estivale, en particulier dans les climats méditerranéens. L’Eucalyptus parvula à l’allure unique, avec un tronc tordu, une écorce remarquable et un feuillage élégant, est un sujet de choix au jardin en isolé.

fleurs d'eucalyptus

Eucalyptus pauciflora subsp. pauciflora 'Buffalo'

L’Eucalyptus pauciflora subsp. pauciflora ‘Buffalo’, également appelé Gommier des neiges du Mont Buffalo, est un arbuste ou un petit arbre persistant à port étalé et couronne arrondie qui se distingue par son écorce très décorative aux nuances de gris, blanc et crème. Le feuillage juvénile est d’une forme ovoïde unique et d’une couleur verte bleutée.

Originaire d’une zone restreinte autour du Mont Buffalo en Australie, l’Eucalyptus pauciflora subsp. pauciflora ‘Buffalo’ est soumis à un large éventail de conditions climatiques. Sa croissance, bien que relativement lente, lui permet de former un petit arbre ou un mallee, un arbuste ramifié à croissance basse typique de certaines régions australiennes, mesurant moins de 10 m. La forme arborescente, sous nos latitudes, mesure plutôt de 6 à 10 m, pour un étalement équivalent.

Cette espèce fait preuve d’une grande adaptabilité, tant au niveau du sol que des conditions climatiques. Poussant indifféremment en terrains neutres à acides, il accepte aussi plutôt bien le calcaire. Il se montre aussi tolérant à la chaleur et même à la sécheresse, autant de qualités qui permettent son acclimatation dans la majeure partie de nos régions. Sa seule exigence est un sol bien drainé.

Capable de résister à des températures allant jusqu’à -15°C, l’Eucalyptus pauciflora ‘Buffalo’ apporte aux jardins de nos régions plus fraîches une touche d’exotisme. Pour une composition dépaysante, associez-le à un Asimina triloba pour ses fruits exotiques et au Diospyros kaki pour son feuillage luxuriant et ses fruits savoureux.

→ À noter que cet Eucalyptus présente une capacité de régénération via un lignotuber. Il s’agit d’un renflement souterrain riche en amidon, capable d’émettre de nombreux rejets si la partie aérienne de la plante est détruite (typiquement par un incendie). La repousse est ainsi plus touffue que la plante d’origine après ce recépage. Cette caractéristique permet des tailles sévères pour limiter son développement, favoriser la ramification et stimuler la croissance de feuillage juvénile, souvent plus décoratif.

tronc d'eucalyptus

Eucalyptus pauciflora subsp. niphophila 'Mt Bogong'

L’Eucalyptus pauciflora subsp. niphophila ‘Mt Bogong’, aussi appelé Gommier des neiges du Mont Bogong, est un arbuste ou un petit arbre à plusieurs troncs qui attire l’attention par son écorce décorative, mélangeant les teintes de gris, blanc et crème. Son port compact et son houppier peu dense en font un choix idéal pour les espaces restreints. Le feuillage juvénile est d’un bleu attrayant. Sa grande rusticité et sa capacité à s’adapter à la plupart des sols bien drainés, y compris calcaires et secs une fois établi, permettent son acclimatation dans presque toutes les régions de France.

L’Eucalyptus ‘Mt Bogong’ trouve ses origines dans les zones montagneuses d’Australie, notamment autour du Mont Bogong. Ce cultivar, adapté à un climat de montagne avec des étés doux et des hivers froids et neigeux, a démontré une résistance exceptionnelle au froid, pouvant supporter des températures allant jusqu’à -23°C dans son habitat naturel, bien que sa rusticité soit généralement limitée à -18°C hors de son aire de répartition pour des sujets adultes bien établis.

Cet Eucalyptus forme généralement un mallee de 7 à 8 m de haut et 3,5 à 4 m de large, avec une capacité de régénération importante grâce à son lignotuber. Il peut aussi prendre un port d’arbre assez bas, mais à tronc unique. Le feuillage, tant juvénile qu’adulte, est décoratif et moyennement aromatique, avec des feuilles ovales bleutées chez les jeunes pousses et des feuilles plus allongées, lancéolées à falciformes chez les adultes.

Compact et supportant bien la taille, il convient aux petits jardins et peut être associé à l’Arbousier de Chypre ou Arbutus andrachne en climat pas trop froid pour sa belle écorce rouge orangé ou au Prunus maackii ‘Amber Beauty’ dans les régions plus froides pour le même contraste esthétique.

ramure d'eucalyptus

Eucalyptus archeri

Originaire des Alpes tasmaniennes, l’Eucalyptus archeri est proche de l’Eucalyptus gunii mais avec un feuillage plus vert et une taille plus contenue ; il offre aussi une résistance supérieure aux conditions climatiques difficiles. Dans sa jeunesse, il adopte un aspect buissonnant avant de se muer en un petit arbre gracieux, dont la couronne légère et le feuillage odorant sont décoratifs toute l’année. Son écorce se pare de doux reflets de rose, de gris-vert et de blanc.

La croissance rapide de l’Eucalyptus archeri lui permet de former un petit arbre élégant, atteignant environ 8 à 9 mètres de hauteur pour 4,5 mètres d’envergure. Son écorce est ornée de cicatrices transversales. Le feuillage, qui reste juvénile pendant plusieurs années, évolue de petites feuilles arrondies d’un bleu gris très clair à des feuilles adultes pendantes, elliptiques ou lancéolées, d’un gris-vert à vert argenté brillant.

Doté d’un lignotuber sous la surface du sol, l’Eucalyptus archeri peut repartir de la souche après un gel sévère, un incendie ou une taille drastique. Il supporte bien la neige, le vent et les embruns, et son système racinaire peu étendu minimise les risques pour les constructions. Sa légère ombre n’entrave pas la croissance des plantes voisines.

L’Eucalyptus archeri s’associe harmonieusement avec des arbustes argentés comme le saule des coyotes ou le Poirier d’ornement pleureur, ou encore avec un noisetier pourpre pour un contraste saisissant. Facile d’entretien et résistant jusqu’à -18°C une fois adulte, il s’adapte à divers types de sols, y compris argileux et légèrement calcaires.

ecorce d'eucalyptus

Eucalyptus niphophila

L’Eucalyptus niphophila, une variante compacte et tortueuse de l’Eucalyptus pauciflora, est un grand arbuste persistant qui attire l’attention par son allure tourmentée et ses branches spiralées. Son écorce se détache en larges rubans pour révéler avec le temps un patchwork de blanc-crème, gris et brun-rouge. Ses longues feuilles en forme de faucilles, d’un grisâtre coriace, offrent un écran végétal efficace dans une haie ou un massif. Réputé pour être l’un des eucalyptus les plus résistants au froid, il s’acclimate aisément dans de nombreuses régions, y compris en moyenne montagne, nécessitant simplement un emplacement ensoleillé et un sol bien drainé.

Originaire du sud-est australien, plus précisément des environs du Mont Kosciusko dans les Alpes australiennes, l’Eucalyptus pauciflora ssp. niphophila prospère dans des vallées d’altitude souvent enneigées en hiver. Cette plante, qui a été récompensée par un Award of Garden Merit en 1993, se caractérise par une croissance modérée, formant un tronc tordu et une couronne buissonnante à port légèrement étalé, atteignant à maturité une hauteur de 6 à 8 mètres pour une envergure similaire.

Adapté aux climats semi-montagnards comme aux conditions semi-arides estivales, cet eucalyptus peut résister à des températures allant jusqu’à -20°C, pourvu qu’il soit planté dans un sol bien drainé. Curieusement, les eucalyptus sont en général de grands consommateurs d’eau, même en hiver, contribuant à assécher les sols. En revanche, leur résistance à la sécheresse estivale est avérée en climat méditerranéen. En isolé, l’Eucalyptus niphophila se distingue particulièrement par son port unique, son écorce spectaculaire et son feuillage élégant, bien qu’il puisse également s’intégrer harmonieusement dans des haies avec d’autres arbustes rustiques comme les Buddleias.

arbre eucalyptus

Eucalyptus vernicosa 'Mt Hartz'

L’Eucalyptus vernicosa ‘Mt Hartz’, surnommé Gommier verni ou Gommier vernissé, est un arbuste nain qui ne manque pas de charme avec son port compact et son feuillage brillant. Originaire des régions froides et montagneuses de Tasmanie, il se distingue par sa capacité à résister à des températures allant jusqu’à -15°C, à la neige et aux vents forts. Sa croissance très lente et sa préférence pour les conditions humides nécessitent un emplacement bien choisi au jardin, en plein soleil et dans un sol humide.

Endémique du sud-ouest tasmanien, l’Eucalyptus vernicosa pousse naturellement sur les hauts plateaux et dans les régions alpines, comme le Parc National des montagnes Hartz, où il est soumis à des conditions climatiques extrêmes. Il s’épanouit dans des sols pauvres, acides et tourbeux, souvent au-dessus de la limite forestière, entre 700 et 1400 mètres d’altitude. Cet arbuste, qui peut atteindre 1 mètre de hauteur et de largeur, présente un feuillage dense de petites feuilles obovales, vertes et brillantes, qui restent juvéniles tout au long de sa vie. Les jeunes pousses, d’un vert foncé éclatant avec des reflets brun marron, et les rameaux noueux recouverts d’une écorce lisse brun café argenté, ajoutent à son attrait esthétique.

Le Gommier verni est doté d’un lignotuber. Il est parfaitement adapté aux jardins alpins ou planté en isolé dans un espace dégagé pour mettre en valeur son architecture unique. Sa culture en pot est également envisageable, à condition de maintenir le substrat humide et de fournir une fertilisation légère pendant la période de croissance.

tronc et feuilles d'eucalyptus

 

Commentaires