Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
poirier : meilleures variétés
conseil

Poiriers : les meilleures variétés

Des fruits à savourer à l’infini : frais, cuit, en sorbet !

Le Poirier commun (Pyrus communis L.) est un arbre fruitier de la famille des Rosacées (comme le pêcher) cultivé pour son délicieux et délicat fruit : la poire. Originaires des régions tempérées d’Europe, les poiriers sont présents et plébiscités dans nos vergers français. Bon Chrétien William’s, Conférence, Doyenné du Comice, il existe des centaines de variétés de poires, il est parfois difficile de faire un choix.

Découvrez notre sélection de poiriers, les meilleures variétés pour votre jardin !

Le poirier 'William’s Bon Chrétien'

Très cultivée en France, la Poire ‘William’s’, aussi appelée ‘Bon Chrétien William’s’, est une variété remarquable par la facilité de sa culture et son bon rendement. 

Ses fleurs blanches à rosées apparaissent après les gelées (avril), ses fruits arrivent à maturité dès le mois d’août : fruits jaunes, fondants, sucrés et parfumés, d’environ 7 cm de diamètre. La poire William’s est une poire très connue et que l’on trouve très facilement dans les commerces. Vous connaissez sa douce saveur, idéale à croquer en fruits de table (ou à cuisiner : confiture, compote, pâtisseries)

Cette variété de poirier est partiellement autofertile, c’est-à-dire qu’une pollinisation croisée avec un autre poirier améliorera sa fructification. Son binôme idéal : le poirier ‘Conférence’ ou le poirier ‘Doyenné du Comice’.

Le poirier ‘William’s’ s’adapte à la plupart des régions françaises avec une bonne résistance aux maladies. Prévoyez une vaste place pouvant supporter son port majestueux :  de 6 m de hauteur pour 4,50 m d’envergure.

poire william's

Pyrus communis ‘William’s Bon Chrétien’

A noter : ne pas associer avec le poirier ‘Louise Bonne d’Avranches’ ou/et le poirier ‘Williams Rouge’.

Le poirier 'Conférence'

Très rustique et peu sensible aux maladies, le Poirier ‘Conférence’ s’adapte à toutes les régions de France.

Sa floraison tardive (début avril) décore votre jardin par des teintes claires de blanc rosé. Les longs fruits (8-9 cm), à la forme reconnaissable de goutte d’eau sont prêts à être cueillis dès la fin septembre. La peau des poires est de couleur verte marbrée de brun-marron, la chair d’un beau blanc-crème est ferme, juteuse, délicate, légèrement acidulée et sucré.

Vous pourrez consommer ses fruits frais à croquer, ils se conserveront parfaitement bien dans un endroit frais et ventilé (cave…).

Cette variété doit être plantée à côté d’un autre poirier afin d’assurer une pollinisation croisée grâce aux abeilles notamment. Son voisin idéal : ‘Doyenné du Comice’. Il apprécie la chaleur d’un emplacement ensoleillé.

poire conference

Pyrus communis ‘Conférence’

A noter : sa chair ferme tient très bien la cuisson, et sera idéale en tarte. La variété ‘Conférence’ est souvent utilisée pour la recette des poires au vin.

Le poirier 'Doyenné du Comice'

Rustique, résistant aux maladies, le poirier ‘Doyenné du Comice’ est une valeur sûre dans un verger. Ses gros fruits arrondis de couleur vert jaune à la peau tachetée ont une chair blanc crème juteuse et parfumée et sont très appréciés des petits et grands gourmets et gourmands. La récolte se fera à partir de la fin du mois de septembre après une floraison blanc-rosé au mois d’avril.

Il est préférable de mettre un autre poirier à proximité pour optimiser la fructification comme les variétés ‘William’s ou ‘Conférence’. Elle peut atteindre 10 mètres de hauteur à maturité.

A noter :  cette variété se conserve très bien, installez au frais sur des clayettes en bois, la tête en haut (idéalement dans une cave).

Doyenné du Comice

Pyrus communis ‘Doyenné du Comice’

L’astuce de Lorène : cette poire est délicieuse à déguster avec un fromage à pâte persillée comme du roquefort. Sa douceur et son parfum viendront équilibrer les saveurs.

Le poirier 'Marguerite Marillat'

Ancien et rustique, le Poirier ‘Marguerite Marillat’ est une variété présente depuis longtemps dans nos vergers français. Les fruits ont la peau lisse et fine, d’une magnifique couleur jaune dorée marbrée de rouge, seront à récolter à partir de début septembre. La chair blanche est fondante et juteuse, au goût sucré, délicatement parfumé et acidulé. Des fleurs blanches seront visibles dès le mois de mars.

Cette variété se consomme en fruits de table à croquer ou à cuisiner en dessert, compotes, confiture (très gros fruits : 9 centimètres pour 700 grammes)

Cette variété ancienne et rustique (-15°), est appréciée et reconnue pour sa culture facile avec une bonne résistance aux maladies. Evitez toutefois les emplacements exposés au gel intense et aux vents froids. Cette variété appréciera comme voisins, un poirier ‘William’s’, ‘Comtesse de Paris’, ‘Conférence’ ou encore ‘Louise Bonne d’Avranches’.

Sa silhouette haute de 4 mètres par 2 mètres d’envergure lui donne une allure élancée.

Marguerite Marillat

Pyrus communis ‘Marguerite Marillat’

A noter : ne soyez pas étonné, cette variété est parfois sujette à l’alternance : la floraison et la fructification peuvent avoir lieu une année sur deux.

Le Poirier 'Comtesse de Paris'

Très fertile et rustique, le Poirier ‘Comtesse de Paris’ est le candidat idéal pour démarrer un verger ou  accompagner des poiriers déjà en place : grande qualité pollinisatrice et autofertile, ce poirier peut être placé seul dans votre verger.

Les fleurs blanches parfumées s’épanouissent au mois d’avril pour laisser place à de beaux fruits « ronds » (7 cm de diamètre) fin octobre. Ces fruits sont caractéristiques : peau épaisse verte tachetée de brun, cachant une chair grumeleuse et fondante à la saveur épicée.

Les fruits cueillis à maturité et entreposés au frais, se conserveront plusieurs mois à l’abri de l’humidité et de la chaleur.

Ce poirier garde une taille modeste avec 4 m de haut pour 3 m de largeur.

Variété autofertile, la proximité d’autres poiriers n’est pas rigoureusement nécessaire mais la fructification en sera tout de même améliorée. Misez sur les poiriers ‘William’s’ ou ‘Conférence’.

Comtesse de Paris

Pyrus communis ‘Comtesse de Paris’

A noter : cette variété de poire se prête à merveille à la cuisine sucrée-salée en accompagnement de viande rouge, comme du gibier par exemple.

Le poirier 'Louise Bonne d’Avranches'

Adaptée au climat de toutes les régions, le Poirier ‘Louise Bonne d’Avranches’ est une variété rustique (-15°), résistante aux maladies, à bonne production régulière. Les fruits sont meilleurs en altitude. Ses fleurs blanches s’ouvrent en mars, ses fruits de calibre moyen (6-7 cm de diamètre) sont de couleur vert-jaune et rouge foncé avec une bonne qualité gustative douce et sucrée, une chair fine qui a tendance à blettir (récolte à partir du mois de septembre).

L’arbre atteint 6 m de hauteur pour 4,50 m d’envergure.

Ce poirier n’est pas autofertile et doit donc être planté à côté ou à proximité (rayon de 50 mètres) d’un autre poirier pollinisateur comme ‘William’s’, ‘Conférence’ ou ‘Beurre Hardy’.

Louise Bonne d'Avranches

Pyrus communis ‘Louise Bonne d’Avranches’

Elle peut être dégustée crue à croquer ou cuite, pourquoi pas en « poires au sirop » ou « poires au caramel »

Le poirier 'Angelys'

De bonne rusticité, le Poirier ‘Angelys’ est une variété résistante aux maladies avec un port élancé (5 mètres de haut par 3 m d’envergure) et facile de culture. Le poirier ‘Angelys’ fleurit en avril (fleurs blanches) et offre de gros fruits dorés (8 cm de diamètre) à partir du mois d’octobre. Les poires ‘Angelys’ ont une excellente qualité gustative avec une chair fine, sucrée, acidulée et équilibrée pouvant se conserver plusieurs mois au frais (cave).

Cette variété n’est pas autofertile et doit être plantée à proximité d’un voisin poirier pollinisateur comme ‘Conférence’, ‘Doyenné du Comice’ et ‘William’s’.

Angelys

Pyrus communis ‘Angelys’

Elles sont délicieuses à croquer ou pourquoi pas en dessert avec du chocolat fondu en « Poire Belle Hélène ».

Le poirier 'Delbardélice'

Facile de culture, le Poirier ‘Delbardélice’ est une variété de grande qualité : résistante aux maladies, rustique (-15°) avec un bon rendement. Ses fleurs blanches parfument votre verger au mois d’avril, ses fruits jaune-bronze de 7 centimètres sont à récolter en septembre : de magnifiques poires parfumées et très aromatiques, à la chair fine, fondante et juteuse. Le fruit délicat est à consommer rapidement. Sa saveur se suffit à elle-même et est délicieuse simplement en dessert de table à croquer.

Il forme un arbre de 5 m de hauteur pour 3 m d’envergure à maturité.

Il n’est pas autofertile et sera à planter aux côtés de poirier ‘William’s’ ou ‘Beurré Hardy’.

delbardélice

Pyrus communis Delbardélice® ‘Delété’

A noter : vos enfants se régaleront de cette poire savoureuse, douce et naturellement sucrée.

Le poirier nain 'Garden Pearl'

Le poirier nain ‘Garden Pearl’ est parfait pour une culture en pot sur une terrasse, un balcon ou un petit jardin. Il offre de nombreux fruits, de calibres identique à ceux d’un poirier habituel. Ses poires sont vertes, avec une chair peu parfumée mais fondante et sucrée. Les fleurs blanc rosé apparaissent fin mars. La récolte des fruits se fait entre fin septembre et octobre.

Il est rustique mais apprécie toutefois une situation abritée et bien ensoleillée.

Cette variété est autofertile, il n’est pas nécessaire d’avoir un autre poirier à proximité pour le polliniser.

poirier garden pearl

Poirier ‘Garden Pearl’

Les poires se consomment crues, en jus ou sirop, en pâtisserie, confiture ou compote.

Le Nashi 'Shinseiki

Le Nashi est un cousin du poirier commun aussi appelé « poirier japonais » ou « pomme-poire ». Il s’agit de variétés très rustiques (-15 à -20°), vigoureuses et offrant un bon rendement, fournissant de jolis fruits ronds légèrement aplatis, à la peau épaisse et lisse de couleur jaune vert. La variété ‘Shinseiki’ est vigoureuse et productive, aux nombreux fruits à chair blanche croquante et juteuse.

Ses fleurs blanches sont semblables à celles des poiriers communs, les fruits juteux ont une saveur douce et délicate (une fois la peau retirée) pouvant être dégustés crus ou cuits et se conservant plusieurs mois au frais.

Son port majestueux lui confère une silhouette élancée : en moyenne 5 mètres de hauteur pour 3 mètres d’envergure à maturité. Autofertile, sa production est toutefois améliorée par la proximité d’un poirier ‘William’s’.

nashi ou pomme-poire

Nashi ‘Shinseki’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire