Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Associer le cercidiphyllum
association

Associer le Cercidiphyllum

Nos inspirations pour associer l'Arbre au caramel

Le Cercidiphyllum, plus connu sous le nom d’Arbre au caramel ou Arbre au pain d’épice, est remarquable par son magnifique feuillage coloré et changeant au fil des saisons. Cet arbre à feuillage caduc développe des feuilles en forme de cœur (cordiformes), semblables à celles de l’Arbre de Judée, qui passent d’une teinte rosée au printemps, au vert en été et finissent flamboyantes à l’automne : jaune, orange, rose et pourpre. Puis quand les feuilles tombent progressivement au sol avec l’arrivée de l’hiver, cet arbre caduc exhale un délicieux parfum de caramel fondu.

D’origine asiatique (il est appelé Katsura en Asie), le Cercidiphyllum japonicum apprécie les sols riches en humus, drainés et restant toujours légèrement humides. Sachez que les terres acides accentuent les belles couleurs de son feuillage. À l’abri du vent, en situation ensoleillée, pas trop chaude ou mi-ombragée, l’Arbre à caramel s’utilise en fond de massif, dans un bosquet ou aux alentours d’une pièce d’eau. En cépée ou tronc unique, il est un bon élément pour créer une ambiance accueillante et chaleureuse à l’avant de la maison ou près de la terrasse. Le Cercidiphyllum s’intègre facilement dans différents styles de jardins : jardin romantique, jardin d’automne ou encore jardin de ville. Découvrez nos 6 idées pour associer l’Arbre à caramel.

Dans un massif de style romantique

Pour cette scène romantique, la plantation des végétaux se fait en strates de différentes hauteurs dans un sol ne se desséchant pas trop. Les végétaux associés à l’arbre au caramel doivent être plantés à distance du Cercidiphyllum pour éviter que celui-ci ne souffre de la concurrence racinaire. Choisissez des plantes vivaces à la floraison blanche, rose ou violette. En arrière-plan, bien en retrait, l’Arbre au caramel sert de point focal et apporte de la verticalité au massif. Le Cercidiphyllum japonicum ‘Pendulum’ est une variété au port pleureur idéale pour cet environnement. Ses branches retombantes lui donnent de l’élégance et une belle prestance. Au pied de l’arbre au caramel, installez des anémones du Japon. Par exemple, l’anémone japonaise ‘Reine Charlotte’ qui embellit le jardin de ses fleurs rose pâle. Accompagnez-la de grandes astilbes, par exemple l’Astilbe arendsii ‘Bressingham Beauty’ d’un beau rose bonbon. Plus petite, l’astrance offre de superbes floraisons en ombelles. Vous pouvez choisir une teinte claire ou optez pour l’intense Astrantia major ‘Ruby Cloud’ aux fleurs pourprées.

Pensez aux petits arbustes à feuillage décoratif qui peuvent prendre place au cœur du massif : un fusain de fortune panaché (Euonymus fortunei ‘Golden Harlequin’, Euonymus japonicus ‘Pierrolino’), le weigélia nain Weigelia florida ‘Monet Verweig’ au feuillage changeant marginé de rose ou de blanc ou encore l’Abelia x grandiflora ‘Magic Daydream’. Les ancolies Aquilegia ‘Nora Barlow’ et Aquilegia flabellata ‘Cameo White’ dévoilent leurs fleurs féeriques jusqu’au début de l’été. Enfin, à l’avant, décorez la bordure du massif de plantes basses : tiarelle, bruyère d’été, géranium vivace, campanule.

arbre au caramel jardin romantique

Astilbe arendsii ‘Bressingham Beauty’ (photo Gail Frederick), Cercidiphyllum japonicum ‘Pendulum’ (photo W. Cutler), Aquilegia vulgaris ‘Nora Barlow’, Abelia ‘Magic Daydream’, Euonymus japonicus ‘Pierrolino’ et Anemone ‘Reine Charlotte’

Avec d’autres arbres

Apprécié pour son feuillage aux couleurs changeantes, le Cercidiphyllum japonicum est un arbre d’exception. Dans les grands jardins, il est idéal pour créer un bosquet regroupant plusieurs arbres réputés pour la beauté de leur feuillage ou de leur floraison. Associez l’arbre au caramel avec des arbres appréciant les sols frais, neutres à acides et respectez une bonne distance de plantation entre chaque sujet (5 m).

Le Liquidambar styraciflua ‘Golden Sun’ est plus petit que l’espèce type et propose un feuillage palmé passant du jaune doré au printemps, au vert en été, pour finir rouge pourpre en automne. L’érable rouge Acer rubrum ‘Summer Red’ s’habille d’un feuillage rougissant ou verdissant selon les saisons. Le bouleau noir ‘Shiloh Splash’ illumine le bosquet de ses feuilles bicolores vertes et blanches. Le magnolia apporte de la couleur grâce à son élégante floraison aux diverses teintes : blanc pur, blanc rosé ou pourpré, rose, jaune crème ou verdâtre, rouge lie de vin et même pourpre foncé. Le cornouiller du Japon (Cornus kousa) dévoile de superbes fleurs sur sa ramure graphique.

associer arbre au caramel avec arbres

Cercidiphyllum japonicum, Cornus kousa et Liquidambar styraciflua

Dans une scène automnale colorée

Avec un feuillage aux belles teintes flamboyantes à l’automne, l’arbre au caramel ne passe pas inaperçu en arrière-saison. Durant cette période où les jours raccourcissent, les végétaux entrent progressivement en dormance. La sève redescend dans les racines provoquant le changement de couleur des feuilles. Mariez votre cercidiphyllum à des arbres à la belle coloration automnale, tels que l’arbre de fer (Parrotia persica) avec ses feuilles incandescentes ou l’arbre de Judée ‘Forest Pansy’ avec son feuillage rouge pourpre qui prend une teinte rouille à l’automne. Ajoutez quelques arbustes colorés dans cet agencement : érable du Japon (par exemple l’Acer palmatum ‘Ornatum’ à feuilles laciniées pourprées), bambou sacré (comme le compact Nandina domestica ‘Fire Power’) ou encore le leucothoe.

N’oubliez pas les vivaces à floraison tardive : le bleuet d’Amérique (Stokesia laevis), les asters d’automne, le saxifrage de Fortune ou encore le lis orchidée (Tricyrtis). Les feuillages des vivaces ou graminées peuvent aussi avoir un intérêt décoratif : les célèbres heuchères, la fleur des elfes, la bugle rampante (l’Ajuga reptans ‘Black Scallop’ à feuilles sombres par exemple) ou encore les plantes à feuilles linéaires telles que l’hakonechloa, l’Imperata cylindrica ‘Red Baron’ ou l’ophiopogon noir.

associer arbre au caramel en automne, cercidiphyllum couleurs automnales

Cercidiphyllum japonicum, Hakonechloa macra ‘Aureola’, Cercis canadensis ‘Forest Pansy’, Tricyrtis ‘Imperial Banner’, Epimedium warleyense (photo Chris Mealy) et Stokesia laevis

A proximité d’un plan d’eau

Originaire des lisières boisées de Chine et du Japon, l’arbre au caramel apprécie les sols humifères toujours légèrement humides, mais sans excès. Sa plantation près d’une pièce d’eau est tout à fait envisageable à condition que ses racines ne poussent pas dans un sol gorgé d’eau. Plantez le cercidiphyllum dans une zone ensoleillée ou légèrement ombragée du jardin.

Pour créer un décor tout autour de votre bassin ou ruisseau, accordez-le à des arbustes et plantes vivaces aimant l’humidité. En arrière-plan, installez un arbre aux anémones (Calycanthus floridus), un Clethra alnifolia ou encore un cornouiller blanc (par exemple le Cornus alba ‘Gouchaultii’). Tous poussent parfaitement en sol frais. Des plantes opulentes typiques des lisières de sous-bois, telles que les fougères (l’osmonde royale par exemple) et les hostas, apportent du volume, elles aussi. Les fleurs roses ou blanche des persicaires et de la galane sont indispensables pour colorer cette zone. Enfin, les vivaces basses à port couvre-sol comme la sagine subulée, la capillaire élégante, le Chloranthus fortunei ou l’anémopsis de Californie permettent de combler les vides.

  • Pour végétaliser la surface de votre pièce d’eau, choisissez des plantes d’eau. Vous trouverez sur notre site toute notre gamme de plantes aquatiques.
associer arbre au caramel bassin, cercidiphyllum bassin

Osmunda regalis, Cercidiphyllum japonicum, Anemopsis californica, Clethra alnifolia ‘Hummingbird’ (photo Kristine Paulus), Chelone obliqua et Calycanthus floridus (photo wikipédia)

A proximité d’une terrasse ou à l’avant de la maison

L’arbre au caramel s’avère un bon choix dans un aménagement paysager aux alentours d’une terrasse ou à l’avant d’une maison. Ce petit arbre est idéal pour accueillir les visiteurs qui empruntent le chemin d’accès à la maison ou pour habiller la vue depuis la terrasse. Non seulement les belles couleurs de ses feuilles sont ornementales une bonne partie de l’année, mais en plus, lorsqu’il perd son feuillage, c’est son parfum de caramel ou de pain d’épice qui nous ravit.

Pour bien le mettre en valeur, plantez l’arbre au caramel en isolé avec quelques plantes bulbeuses pour compagnes : le chionodoxa, la fritillaire ou la jonquille pour une floraison printanière ; la tulipe, le camassia ou l’ail d’ornement pour une floraison estivale ; le colchique, le cyclamen de Naples, le perce-neige et le Cyclamen de Naples prennent le relai en automne ou en hiver. Les floraisons se succédant ainsi permettent d’avoir un jardin attractif sur plusieurs saisons. Intercalez quelques plantes basses intéressantes pour leur feuillage : le carex, l’armoise argentée ‘Canescens’ ou l’heucherella. Leur végétation est utile pour cacher ponctuellement le feuillage desséché des plantes à bulbes et vous évite d’intervenir trop souvent pour nettoyer votre massif bas.

arbre au caramel en isolé, cercidiphyllum avant de la maison

Cercidiphyllum japonicum, Fritillaire imperiale ‘Tchaikovski’, Cyclamen hederifolium, Heucherella ‘Solar Power’ et Chionodoxa luciliae

Dans un jardin urbain

Résistant bien à la pollution, le cercidiphyllum a toute sa place dans un jardin urbain, en sol pas trop sec. Pour créer un jardin de ville, il est indispensable de choisir judicieusement des plantes supportant la pollution urbaine.

Pour cet aménagement, nous vous conseillons le Cercidiphyllum japonicum ‘Rotfuchs’, de taille raisonnable (4 à 5 mètres de hauteur), à feuillage noir pourpré passant au vert pourpré à maturité. Si la place ne manque pas, le Catalpa bignonioides ‘Nana’ peut accompagner l’arbre au caramel. Ne dépassant pas 5 mètres de haut pour 3 mètres d’envergure, il peut servir de parasol végétal s’il est greffé sur tige haute. Pour recouvrir un mur, optez pour un chèvrefeuille : par exemple, le Lonicera henryi qui supporte très bien les atmosphères urbaines et offre une floraison en trompettes rose orangé durant l’été. Pour un effet original, choisissez un cornouiller à bois décoratif (Cornus sericea, Cornus alba) ou la fausse spirée à feuilles de sorbier ‘Sem’. Cet arbuste de petit développement est doté d’un splendide feuillage aux couleurs changeantes : vert chartreuse subtilement coloré de rose, rouge puis beige. En été, il produit de légères inflorescences en panicules blanches. Enfin, quelques vivaces peuvent compléter le tableau : les sédums, les euphorbes, les bruyères, les hémérocalles, les géraniums vivaces et les bergénias.

arbre de judée ville, cercidiphyllum ville

Lonicera henryi, Cercidiphyllum japonicum ‘Rotfuchs’ (photo wlcutler), Euphorbia amygdaloides ‘Ascot Rainbow’, Hemerocalle ‘Everydaylily Red Ribs’ et Sorbaria sorbifolia ‘Sem’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire