Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Perovskia, Sauge d'Afghanistan : plantation, taille et entretien

Le Perovskia en quelques mots

  • Florifère et spectaculaire, le perovskia est un gracieux petit arbuste à la silhouette souple et vaporeuse
  • Il montre une longue et généreuse floraison estivale bleu lavande et un feuillage aromatique gris argent au parfum de sauge épicée
  • Parfaitement rustique et pérenne, une fois bien enraciné dans un sol léger, bien drainé et pauvre, il ne demande aucun soin
  • C’est une plante facile et gratifiante, indispensable dans un jardin sec ou sans arrosage, même en bord de mer
  • Il se glisse partout au soleil pour des scènes naturelles, dans de grandes bordures et rocailles arides, en haie basse et même en pot

Le mot de notre experte

Le Perovskia appelé aussi « Sauge d’Afghanistan », « Sauge russe », « Sauge de Russie » ou encore « Sauge de Sibérie », est un cousin des lavandes et des népétas qui déploie un beau feuillage argenté aromatique et une floraison bleu azur vaporeuse qui dure tout l’été, parfois jusqu’aux premières gelées. Il fait partie de ces plantes de terrain sec qui fleurissent inlassablement dans les jardins écrasés de chaleur.

A l’instar du Perovskia atriplicifoliaBlue Spire‘ ou du perovskia nain ‘Little Spear‘ qui ne dépasse pas 40 cm de haut ou du très buissonnant Perovskia hybride ‘Superba’, tous s’avèrent extrêmement robustes, résistants à tout : à la sécheresse, embruns, aux oublis d’arrosage, à la pollution comme aux maladies.

Plante de sécheresse par excellence, le Perovskia pousse au soleil, dans les terres ingrates, arides, calcaires et caillouteuses, en bord de mer comme en jardin de ville. Sa croissance rapide en fait une plante idéale pour les nouveaux jardins ou les jardiniers pressés.

Sa silhouette vibrante aux allures de fausse lavande, ondule au gré du vent en masse légère, pour apporter la note de fraîcheur bleue aux talus ensoleillés et aux massifs d’été.

Comment faire une bouture, pratiquer la taille ou encore quelles associations de plantes faire avec le Perovskia ? Découvrez tous nos conseils et choisissez votre « Sauge russe », très en vogue ces dernières années dans tous les jardins secs !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Perovskia

Famille : Lamiaceae

Nom(s) commun(s) : Sauge de Russie, Sauge d'Afghanistan, Sauge de Sibérie

Floraison : de juillet à octobre

Hauteur : 0,45 à 1,50 m

Exposition : Soleil

Sol : caillouteux, calcaire, neutre, bien drainé

Rusticité : -15°C, - 20°C

Issu de la grande famille des lamiacées, le Perovskia, également appelé communément  » Sauge russe «  ou encore « lavande ou sauge d’Afghanistan », est un petit arbuste souvent considéré comme une grande vivace ligneuse.  Originaire du centre de l’Asie et de l’Himalaya, ce cousin des sauges, des thyms et des lavandes, pousse à l’état sauvage dans les zones rocailleuses et les montagnes arides.

Si le genre Perovskia compte 7 espèces, la plus courante dans nos jardins est Perovskia atriplicifolia et ses cultivars comme  ‘Blue Spire‘  ou ‘Little Spear’ et  hybrides auxquels elle a donné naissance à l’instar de ‘Hybrida’ ou ‘Superba’ (issu d’un croisement entre Perovskia abrotanoides et Perovskia atriplicifolia). L’espèce Perovskia abrotanoides est très peu cultivée.

Au printemps, des tiges souples mais cassantes, émergent de la souche. Ce sous-arbrisseau forme une grosse touffe buissonnante et ramifiée au port érigé, souple assez diffus, qui atteindra jusqu’à 1.50 m de hauteur en fleur, pour presque autant de large au bout de trois à quatre années de culture. Il a parfois tendance à s’avachir en s’évasant. La croissance est assez rapide et la plante possède une belle longévité d’une vingtaine d’années.

Son feuillage aromatique caduc argenté ou gris-vert doux, étourdissant de finesse, contribue indéniablement à son succès. Cette jolie couleur grisée sera d’autant plus claire en sol sec.

Les longues tiges recouvertes d’un duvet laineux gris-blanc, portent des petites feuilles ovales de 3 à 5 cm, opposées, finement découpées et profondément divisées. Semblables à des petites plumes duveteuses, elles libèrent lorsqu’on les froisse, un parfum complexe à la fois mentholé et animal, rappelant celui de la sauge ou du camphrier.

Les rameaux blanc-argenté duveteux semi-persistants, resteront ornementaux même en hiver, lorsqu’ils seront desséchés et dépouillés de leurs feuilles.

Cette grande silhouette légère et vaporeuse, capte subtilement la lumière et ondoie au moindre souffle de vent, servant d’écrin à la floraison estivale spectaculaire.

De juin à septembre, voire jusqu’en octobre en climat méditerranéen, les inflorescences azurées longues de 20 à 40 cm de long, se hissent dans le brouillard du fin feuillage. D’innombrables et minuscules fleurs tubulaires et bilabiées enchâssées dans un étroit calice et réunies en épis ramifiés et légers, éclosent à l’extrémité des tiges argentées. Elles diffusent un parfum discret. Leur teinte brumeuse bleu ciel, bleu-outremer parfois lavé de blanc au revers, bleu-mauve à bleu-violacé rappelle la lavande.

Cette floraison très abondante particulièrement longue, attire les papillons, abeilles et bourdons tout au long de l’été.

Toute la plante dégage une légère odeur de sauge épicée exacerbée par les chaudes journées d’été.

Les épis secs une fois défleuris resteront décoratifs animeront les massifs durant les mois d’hiver au jardin.

Rustique jusqu’à -20°C, le Perovskia peut être planté dans toutes les régions. C’est une plante frugale qui aime le plein soleil et l’aridité des terres pauvres, plutôt calcaires, pierreuses et caillouteuses, très bien drainées. Elle supporte sans broncher la sécheresse, la pollution et même les embruns en bord de mer.

C’est une aubaine pour les jardins secs, une incontournable dans un jardin méditerranéen où elle structurera une grande rocaille, un grand massif de vivaces ou donnera du souffle aux talus arides et ingrats du jardin comme aux haies basses. On peut aussi cultiver les petites variétés compactes (‘Lacey Blue’) en bordure ou en pot pour embellir balcons et terrasses ensoleillés.

Principales espèces et variétés

Le genre comprend 7 espèces mais on cultive surtout le géant ‘Blue Spire‘  qui monte à 1,20 m de haut et les petits  ‘Little Spire‘ et ‘Lacey Blue’, les deux meilleurs  cultivars de Perovskia atriplicifolia, l’espèce la plus répandue dans nos jardins.

Les plus populaires

Nos préférées

Perovskia atriplicifolia Lacey Blue

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Une nouvelle variété naine aux fleurs bleu azur. Idéale en pot sur une terrasse ensoleillée.

Perovskia atriplicifolia Little Spire Godet de 9cm

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
80 cm

Il forme une belle touffe compacte qui ne s’écroule pas en s’évasant. On aime son intarissable floraison estivale en longues panicules de fleurs bleu lavande. Sa taille intermédiaire lui permet de se glisser partout en massif comme en grand bac sur la terrasse.

 

Plantation

Où planter le Perovskia ou Sauge de Sibérie ?

De ses origines himalayennes, le Perovskia a gardé une belle résistance au froid et pousse partout en France. Si la souche supporte facilement jusqu’à -15 °C-20°C  en sol bien drainé, la végétation peut commencer à souffrir du gel à partir de -10 °C, en particulier dans les régions froides et humides. Mais la plante repartira de la souche au printemps. Elle pourra toutefois mettre un peu de temps avant de bien redémarrer :  elle attend parfois le mois de mai pour montrer des signes de reprise. (Dans les régions humides aux hivers rigoureux et pluvieux, les népétas remplaceront avantageusement la Sauge de Russie.)

Le Perovskia ne craint ni la sécheresse, ni la pollution, ni les embruns. Un jardin de ville ou de bord de mer exposé aux embruns marins lui conviendront sans aucun souci.

Même s’il tolère assez bien la mi-ombre, il se montrera plus vigoureux sous le plein soleil qui renforcera la couleur argentée de son feuillage et intensifiera son parfum. C’est un arbuste frugal qui pousse à l’état naturel dans des terres pauvres et caillouteuses. Il préfère les sols secs, légers, pierreux, même calcaires, bien drainés et peu fertiles.

Un sol trop riche nuirait à la silhouette de la plante, le buisson ayant alors tendance à s’étioler et à prendre une forme brouillonne.

Il ne redoute que les terres argileuses, compactes et trop humides en hiver qui asphyxient ses racines ; installez-le sur un talus incliné en cas de sol retenant l’eau.

Réservez-lui un bel emplacement baigné de soleil et bien dégagé : il a tendance à s’étendre, parfois même à s’avachir en s’évasant et à étouffer ainsi les plantes voisines. Les petites variétés ont l’avantage de rester bien érigées, indifférentes aux intempéries.

C’est la plante « express » préférée du jardinier impatient et des nouveaux jardins !  Il métamorphose rapidement un simple massif en une composition poétique, revenant fidèlement chaque année.

Avec sa silhouette graphique mais aérienne, il fait le charme des jardins flous aux allures sauvages. Les variétés les plus hautes se plantent en milieu ou de fond de massifs, auxquels elles donnent un relief vaporeux et une verticalité saisissante, mouvante. Les variétés naines comme ‘Lacey Blue’ ne dépassant pas 50 cm à maturité, forment des tapis compacts dans les plates-bande et sont bien adaptées aux potées sur les terrasses l’été.

Dans un jardin sec ou de gravier, le Perovskia apporte une note de fraîcheur toujours bienvenue. Ses épis azuréens s’intègrent à tous les décors, sur les talus, rocailles sèches, massifs écrasés par le soleil, dans une haie basse, apportant souffle et légèreté aux scènes de l’été.

Quand planter la Sauge de Sibérie

Le Perovskia peut être indifféremment planté au printemps de mars à mai en climat humide et lorsque les gelées ne sont plus à craindre ou à l’automne de septembre à octobre.

Comment planter la Sauge de Russie ou Perovskia

En pleine terre

Pour un bel effet, formez une belle touffe avec au moins 3 à 5 pieds espacés de 60 cm. Vous pouvez aussi le planter en rangs serrés (tous les 50 à 60 cm) pour constituer une haie basse de séparation toute en légèreté.

N’apportez ni compost, ni engrais à la plantation mais quelques cailloux ou une pelletée de graviers surtout en sol trop lourd ou argileux pour améliorer le drainage.

  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus grand que la motte
  • Décompactez bien la terre extraite
  • Etalez un lit de gravillons au fond du trou
  • Déposez la motte au milieu du trou en enterrant bien le collet
  • Comblez le trou avec la terre extraite additionnée de sable de rivière
  • Tassez légèrement
  • Arrosez  avec parcimonie pour assurer la reprise

En pot

Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante aux racines. Améliorez le drainage avec des graviers, du sable grossier ou un mélange de cailloux.

  • Dans un grand pot en terre cuite d’au moins 40 cm de diamètre, étalez la couche drainante
  • Plantez dans un mélange de terre de jardin ou de terreau pour plantes méditerranéennes et de sable grossier de rivière
  • Arrosez à la plantation puis sans excès
  • Installez le perovskia en plein soleil
Perovskia

Le Perovskia, en compagnie de graminées, sait si bien capter la lumière !

Entretenir, tailler le perovskia

Une fois bien installé, le Perovskia sait se faire oublier, se passer d’arrosage et quasiment d’entretien. C’est la plante idéale des jardiniers pressés et des jardins de week-end !

Son amour des sols arides bien drainés lui fait craindre les arrosages intempestifs : une fois bien enracinée, inutile d’abreuver cette véritable plante chameau. Aucun engrais n’est utile pour cette plante d’une frugalité exemplaire !

En fin d’hiver (en février-mars) il est impératif de tailler le perovskia à ras du sol. A l’aide d’une cisaille coupez la plante à 20-30 cm du sol afin de lui garder une jolie silhouette. Supprimez si besoin les vieilles branches à l’aide d’un sécateur pour aérer le cœur de la touffe. Si besoin, attendez le départ des nouvelles pousses puis pincez-les (coupez l’extrémité avec le doigt) de moitié, lorsqu’elles mesurent 30 à 40 cm de hauteur : vous inciterez la plante à se ramifier et à densifier sa végétation.

Cette taille drastique permet de conserver une jolie forme buissonnante, favorise une repousse vigoureuse bien garnie dès la base et permet d’obtenir une belle floraison au fil des ans.

En pot

Arrosez sans excès (attendez que la terre sèche entre 2 arrosages). en hiver stoppez les arrosages. Éventuellement, nourrissez-le avec un engrais pour plantes fleuries pendant la période de végétation.

Rabattez la touffe en fin d’hiver et surfacez de terreau au printemps. Rempotez tous les 3-4 ans.

Maladies et ennemis éventuels

En sol bien drainé, le Perovskia n’a pas d’ennemi et est insensible aux maladies.

Comment bouturer le Perovskia

Le Perovskia se multiplie facilement par boutures herbacées en mai ou par boutures semi-ligneuses en août ou en septembre.

Comment faire des boutures herbacées de Sauge de Russie ?

  • Si avez pincé les tiges fin mai, récupérez les extrémités coupées lors de la taille
  • Supprimez les feuilles de la base
  • Plantez-les dans un substrat bien drainant de terre et de perlite
  • Arrosez régulièrement mais sans excès et placez les boutures à l’ombre
  • A l’automne, mettez en place en pleine terre ou faite patienter la jeune plante en pot à garder sous abri jusqu’au printemps suivant

Multiplier le Perovska par boutures semi-ligneuses

  • A la fin de l’été, prélevez l’extrémité d’une tige secondaire non fleurie (5 à 10 cm de long), déjà en phase de transformation, du bois mou au bois dur
  • Supprimez les feuilles sur le tiers inférieur
  • Plantez dans un mélange poreux de sable de rivière et de terreau
  • Placez les boutures sous châssis froid à l’abri du gel
  • Maintenir le substrat humide mais sans l’inonder jusqu’à l’enracinement
  • Repiquez vos boutures en pot
  • Mettez en place au printemps suivant
  • Pincez les tiges pour que les plants s’étoffent
  • Arrosez bien la première année de plantation

Associer le Perovskia au jardin ?

Graphique et florifère, avec son feuillage blanc-argent et sa floraison bleu azur la sauge d’Afghanistan, se plie à toutes les envies du jardinier pressé. Avec sa haute silhouette structurante, il ponctue le paysage et constitue toujours un point focal époustouflant dans un jardin sec sans entretien ou en pot sur une terrasse.

Il est superbe dans des massifs aux allures sauvages et dans les jardins méditerranéensIl donne à tous les décors flous la touche vibrante et romantique, la note de fraîcheur au cœur de l’été.

Associer la sauge de Sibérie

Un exemple d’association : Perovskia atriplicifolia, Phlox paniculata ‘Bright Eyes’, Nicotiana alata, Alchemilla mollis, Verbena bonariensis.

Facile à marier, son feuillage argenté tempère les coloris vifs et tranchés et sert d’écrin à de nombreuses vivaces plus compactes auxquelles il apporte de la légèreté et du volume.

Pièce maîtresse des jardins secs et sauvages écrasés par le soleil ou exposé aux embruns, le Perovskia aime s’entourer de plantes méditerranéennes toutes aussi frugales comme les santolines, armoises, liseron argenté, echinopseryngium, hélianthèmes, immortelle, lavandes ou romarin rampant.

Pour une belle harmonie de tons pastels, associez-le avec des rosiers remontants (dont il masquera le pied jusqu’à l’automne!), quelques touffes de grands népétas, les gauras, les alliums à petites têtes pourprées, échinacéesVerveines de Buenos Aires.

En massif, il se marie bien à d’autres vivaces géantes et vaporeuses comme les delphiniums, les lavatères, les roses trémières, la Molène argentée ou encore les asters qui donneront une belle densité à une composition foisonnante.

Il se détachera dans des scènes minérales, ponctuées de graminées vert-bleuté comme les Fétuques ou au contraire aux teintes dorées comme la Canche flexueuse, le Stipa, la Laîche dorée, les Pennisetum ou encore le Brome qui l’accompagneront à la moindre brise.

Ses fleurs indigo ou mauve offrent des contrastes particulièrement réussis avec les couleurs froides comme le jaune et se font complices des alchémilles, les achillées, le fenouil vulgaire, les gaillardes, les rudbeckias, les potentilles à grandes fleurs, le millepertuis grec ou encore la grande férule.

Dans une bordure en plein soleil, mariez les Perovska nains à des lavandes et à ses cousines les sauges.

Sur une terrasse, rapprochez votre Sauge de Sibérie, d’un solanum et de quelques vivaces aux feuillages aromatiques comme le fenouil pourpre ou une  lavande papillon.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire