Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

La moutarde blanche : semis, culture

La moutarde blanche en quelques mots

  • La moutarde blanche est une plante annuelle fourragère et couvre-sol efficace
  • Cette herbacée à tiges ramifiées et velues, présente des feuilles lobées et dentées et des fleurs jaunes en grappes
  • Parfaite pour améliorer la qualité du sol, on la cultive comme engrais vert, source importante de matière organique
  • La moutarde blanche profite également d’une forte capacité à absorber les nitrates et à lutter contre les nématodes
  • Plante condimentaire, on l’utilise pour la préparation des moutardes fines
  • Facile de culture, elle nécessite peu d’entretien et se cultive en pleine terre dans un sol maintenu frais

Le mot de notre experte

Cultivée en France depuis le XIVème siècle, la moutarde blanche, Sinapis alba, est une plante herbacée annuelle qui produit de grosses graines jaune pâle utilisées à la fabrication de la moutarde forte. Si leur goût est amer, il est toutefois moins piquant que celui de la moutarde noire ou brune.

Cultivée comme engrais vert, Sinapis alba se transforme en matière organique une fois détruite par le gel ou par broyage, ce qui enrichit naturellement le sol.

La moutarde blanche couvre le sol grâce à ses touffes denses, et ne laisse aucune place aux mauvaises herbes qu’elle étouffe. Son système racinaire permet également à l’eau et à l’air de bien pénétrer dans le sol, et retient efficacement les nitrates. Elle évite ainsi la pollution des eaux souterraines.

Les racines de la moutarde bénéficient de propriétés communes à l’ail. Elles sont ainsi un bactéricide et un nématocide très efficace et naturel. La plante permet donc de désinfecter et d’assainir le sol d’un futur potager.

La moutarde de façon générale compte des espèces du genre Sinapis, comme c’est le cas de la moutarde blanche, et des espèces du genre Brassica. La Sinapis alba (moutarde blanche), est la plus appropriée en tant que condiment, bien que la Brassica nigra (moutarde noire) soit aussi utilisée à cette fin. La moutarde préparée est d’ailleurs généralement fabriquée à l’aide d’un mélange de graines de moutarde blanche et de graines de moutarde noire, que l’on délaye avec du vinaigre, du moût ou du verjus.

Graines de moutarde blanche et noire

Mélange de graines de moutarde blanche et de graines de moutarde noire.

Dotée d’une floraison mellifère, la moutarde blanche est également efficace pour repousser les pucerons au jardin. On la cultive en pleine terre à exposition ensoleillée ou mi-ombragée.

Facile de culture, Sinapis alba ne demande que très peu d’entretien, se limitant à de simples arrosages légers afin de maintenir le sol frais.

Voici tous nos conseils sur cet engrais vert parfait pour améliorer la qualité de vos sols.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Sinapis alba

Famille : Brassicacées

Noms communs : moutarde blanche, Sanve, Sénevé

Floraison : juin à octobre

Hauteur : 70 à 120 cm

Exposition : Soleil

Sol : frais, riche et léger

Rusticité : Zone 5, Zone 6a, Zone 7b, Zone 8a

La moutarde blanche, sanve ou encore sénevé, est une plante herbacée, fourragère et condimentaire annuelle, souvent cultivée en engrais vert.

Elle est issue de la famille des Brassicacées (anciennement crucifères) comme les choux, les navets, les radis… La moutarde blanche est originaire d’Afrique du Nord, d’Europe et du Proche – Orient.

Il existe une quarantaine d’espèces de moutardes, dont une douzaine en Europe.

  • Les trois principales espèces du genre Sinapis sont la Sinapis alba (moutarde blanche) la Sinapis arvensis (moutarde des champs) et la Sinapis pubescens (moutarde pubescente).
  • Quant aux variétés de moutarde du genre Brassica, on peut notamment s’attarder sur la Brassica nigra (moutarde noire) et la Brassica juncea (moutarde de Chine).

Sinapis alba L. ou moutarde blanche, est une annuelle rustique, qui pousse très rapidement dans tous les types de sol frais.
Formant un couvre-sol compact, elle est pourvu de tiges souples, rameuses et pubescentes (velues), qui mesurent en moyenne 70 cm de hauteur. Ses feuilles sont composées, lobées et dentées.

Sinapis alba, Sinapis arvensis, Sinapis pubescens, Brassica nigra, Brassica juncea

Sinapis alba, Sinapis arvensis, Sinapis pubescens (©Fabio Lo Valvo), Brassica nigra, Brassica juncea.

La floraison, qui intervient entre les mois de juin et d’octobre, offre des fleurs de moutarde cruciformes pourvues de quatre petits pétales jaunes au parfum doux et miellé, s’installant en épis terminaux étalés. Les fruits de Sinapis alba sont des siliques bosselées hérissées de poils qui contiennent de 4 à 8 graines blanc jaunâtre, de 1 et 2mm. Ses graines riches en huile, contiennent des vitamines A, C, B1, B2 et B6.

Fleur de moutarde blanche

Fleur de moutarde blanche.

Nos semences de moutarde

La moutarde blanche

Moutarde Blanche - Engrais vert Bio - Ferme de Sainte Marthe

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

La moutarde blanche se distingue par sa croissance rapide et sa végétation dense. Plante annuelle de 50 à 80 cm de haut, elle se cultive en tant qu’engrais vert, comme fourrage, et pour ses graines condimentaires. Ces semences sont issues d’un mode de production biologique.

Moutarde blanche - Engrais vert - Boîte 10 m²

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Plante annuelle à croissance rapide. La moutarde blanche est cultivée pour ses graines qui entrent dans la composition du condiment du même nom. Plante fourragère et mellifère utilisée comme engrais vert au potager, elle permet de piéger le nitrate et d’aérer le sol.

Autres espèces de moutarde

Moutarde Red Giant Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité
30 cm

Cette variété de moutarde à croissance rapide est cultivée pour ses larges feuilles ondulées, de couleur rouge-pourpre, qui offrent un goût piquant. Des feuilles utilisées comme légumes ou condiments.

Moutarde rouge de Rode Amsoïm Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité
60 cm

Originaire de Chine, cette variété de moutarde présente des feuilles larges et rouges, ainsi qu’un goût piquant disparaissant à la cuisson. Consommées crues comme condiment dans les salades et crudités, le feuillage peut également être cuit, comme pour les épinards.

Moutarde Mike Giant Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété de moutarde est cultivée pour ses feuilles vertes à bords découpés, à la saveur forte, piquante, et semblable à celle de la roquette. Consommées crues, elles sont émincées et utilisées en condiment dans les salades et crudités, ou cuisinées comme les épinards.

Moutarde Green Serifon Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité
60 cm

Robuste, résistante au froid comme à la chaleur, cette variété d’hiver est cultivée pour ses larges feuilles, dont la saveur se fait de plus en plus piquante avec l’âge. On la consomme de préférence fraîche.

Culture et entretien de la moutarde blanche

Particulièrement tolérante, la moutarde blanche ne présente aucune difficulté de culture, et nécessite peu d’entretien et de soin. Totalement rustique, Sinapis alba n’en est pas moins une plante à cycle végétatif annuel. Elle germe, se développe, fleurit, et finit par mourir en produisant des graines. En raison de sa rusticité, elle peut toutefois germer à l’automne et passer l’hiver sous forme de plantule avant de fleurir au printemps suivant.

Où la cultiver ?

Peu exigeante, on la qualifie même d’opportuniste, puisqu’elle supporte tous les types de sols (acides, basiques, lourds ou légers, riches à pauvres…) bien qu’elle favorise les sols riches, légers et frais. Elle ne supporte toutefois pas les excès d’humidité, de sècheresse ou d’ombre. La moutarde blanche se cultive de préférence à exposition ensoleillée ou à mi-ombre.

Comment l’entretenir ?

Pourvu qu’elle profite de pluies régulières et d’un bon ensoleillement, Sinapis alba est une plante qui parvient parfaitement à se débrouiller sans aucune intervention du jardinier.

Qu’elle soit cultivée sur les pourtours du potager, ou au beau milieu des rangs, l’entretien de la moutarde blanche se limite à de légers arrosages ponctuels afin de maintenir la fraîcheur du sol.

Quand et comment semer la moutarde blanche ?

Les semis de moutarde blanche sont toujours réalisés en pleine terre. Ils peuvent intervenir au printemps (de mars à mai) ou à la fin de l’été (d’août à septembre).

Quand et comment semer la moutarde blanche ?

Semis de moutarde.

Semer la moutarde en fonction de son utilisation

Si vous souhaitez semer la moutarde blanche pour en récolter les graines, optez donc pour un semis de printemps.

En revanche, si vous souhaitez limiter le développement des mauvaises herbes et bénéficier d’un piège à nitrate efficace, préférez la semer à partir de la mi-août.

Si vous l’utilisez comme engrais vert, sachez qu’une montée en graine précoce entraîne une lignification de la plante. En conséquence de quoi, elle met plus de temps à se dégrader. Préférez donc un semis entre août et septembre pour l’utiliser à cette fin.

Procéder au semis

  • Griffez et nivelez le sol
  • Humidifiez la terre afin de semer ensuite dans un sol frais
  • Optez de préférence pour une exposition ensoleillée, l’ombre légère peut également convenir
  • Semez à la volée à raison de 2 g par m²
  • Maintenez frais, sans excès d’humidité

Remarque : la moutarde blanche appartient à la même famille que les choux. Évitez donc de l’implanter avant de cultiver ces derniers.

Récolte, broyage et utilisation

Broyer pour obtenir un engrais vert

Afin d’utiliser la moutarde blanche comme engrais vert, celle-ci doit être fauchée, broyée et enfouie. Afin d’éviter les semis spontanés, procédez au broyage de la moutarde dès la fin de la floraison, avant la montée en graine.

  • Utilisez une tondeuse pour broyer la moutarde.
  • Laissez-la simplement sur place, sous forme de mulch que les occupants du sol (dont les vers de terre) s’occuperont ensuite d’enfouir.
  • Vous pouvez aussi l’incorporer par bêchage superficiel.

Récolter les graines

Utiliser la moutarde comme condiment nécessite d’en récolter les graines. Procédez à cette récolte lorsque les siliques sont sèches, ce qui intervient deux mois environ après les semis de printemps.

  • Coupez les tiges avant que les gousses ne virent au brun
  • Séchez-les la tête en bas
  • Une fois bien sèches, battez les tiges au-dessus d’un récipient pour en dégager les graines

Pour une bonne conservation, les graines doivent être séchées dans un espace sec et à l’abri de la lumière.

Graines de moutarde blanche

Graines de moutarde blanche.

Utilisations

Au jardin

Une fois en place, l’environnement racinaire de la moutarde confère au sol ses propriétés bactéricides. Son effet insecticide agit notamment contre les nématodes, ces vers parasites qui attaquent les cultures. Semée au potager à la fin de l’été, la Sinapis alba permet donc de désinfecter et d’assainir naturellement le sol avant d’entreprendre les cultures potagères. La moutarde blanche profite également d’une bonne capacité à absorber les nitrates. Cultivée en automne et en hiver, elle évite l’infiltration du nitrate dans les profondeurs du sol et donc la pollution des eaux souterraines.

Le système racinaire de la moutarde perfore le sol et permet ainsi de le décompacter en y faisant pénétrer l’air et l’eau. Pensez à cultiver de la moutarde à l’emplacement de vos précédentes cultures de haricots ou de petits pois, qui ont tendance à alourdir un peu le sol.

Mais la moutarde blanche est surtout employée comme engrais vert pour le potager durant l’hiver. Très populaire en permaculture, cet engrais 100% naturel possède de nombreux intérêts au jardin, puisqu’il permet :

    • d’enrichir le sol en éléments nutritifs,
    • de limiter en grande partie l’installation des adventices (mauvaises herbes),
    • d’agir comme un couvert végétal protégeant les sols sableux du lessivage, et évitant aux terres limoneuses d’être battue par les pluies,
    • de favoriser la rhizosphère (l’environnement racinaire des cultures).
Moutarde blanche au jardin

Moutarde blanche dans un vignoble.

En cuisine

Les jeunes pousses vertes et tendres de la moutarde blanche sont très goûteuses et peuvent être utilisées pour relever le goût d’une salade, d’un sandwich, ou encore d’une pizza.

Mais ce sont surtout ses graines condimentaires qui sont utilisées en cuisine, puisqu’elles entrent notamment dans la composition de l’incontournable sauce moutarde. Leur goût moutardé se révèle environ ¼ d’heure après avoir été broyées, puis mélangées à de l’eau et du vinaigre. Les graines se consomment également crues ou grillées pour agrémenter différents plats. Au bout de trois à quatre jours, les graines viennent à germer, ce qui n’empêche en rien leur consommation.

Sauce moutarde

Sauce moutarde.

Attention : la moutarde blanche est parfois confondue avec la moutarde de Chine, cette dernière étant consommée en mesclun. 

Vertus médicinales

La moutarde est riche en vitamines (A, B2, B6, E, C, K), ainsi qu’en minéraux (Sélénium, Fer, Manganèse, Calcium, Magnésium, Cuivre). Ses feuilles sont antiscorbutiques, notamment en raison de leur richesse en vitamine C. En Chine, les feuilles de moutarde sont utilisées comme tonique printanier et dépuratif. La plante aide à lutter contre les troubles digestifs, les états grippaux et les affections respiratoires. Elle soulage les maux de dos et les douleurs articulaires causées par les rhumatismes. Mais attention, car l’usage de la moutarde sous forme de cataplasme est parfois contre-indiqué, notamment en cas de troubles veineux.

On trouve dans la composition de la moutarde des caroténoïdes avec des propriétés antioxydantes qui permettraient de prévenir l’apparition de certains cancers.

Maladies et ennemis éventuels

La moutarde blanche profite d’une très bonne résistance aux maladies.

Elle est en revanche très appréciée des limaces, en particulier à l’état de jeunes pousses. On l’utilise d’ailleurs parfois pour détourner ces gastéropodes du potager.

Attention également à la mouche du chou et à l’ensemble des ravageurs des Brassicacées.

Multiplication de la moutarde blanche

Comme nous l’avons vu précédemment, la multiplication de la moutarde blanche intervient par semis, au printemps ou à l’automne. Vous pouvez semer les graines récoltées directement sur la plante, ou choisir parmi nos semences.

Associer la moutarde blanche

Cultivée à proximité du potager, la plante lui fait profiter de ses vertus insecticides, et attire les pollinisateurs comme les auxiliaires (coccinelles, vers de terre, hérissons…). La moutarde blanche peut donc par exemple être associée au Haricot nain, à l’Artichaut Vert de Provence, à l’Aubergine Bonica F1, et à la Betterave Burpee’s Golden.

Associer la moutarde blanche

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Engrais verts : pourquoi, comment ?

Lire la suite +

Blog

Engrais verts : tout savoir !

Les engrais verts, vous connaissez ? Moutarde blanche, Vesce, Phacélie, Sarrasin... pour ne citer qu’elles, sont couramment...
Lire la suite +

conseil

Nourrir le sol naturellement

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire