Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Hémérocalle : plantation, culture, division et entretien

L'hémérocalle en quelques mots

  • L’hémérocalle offre de grandes fleurs aux couleurs chaudes et vives en été
  • Très facile de culture, elle demande peu d’entretien et vit longtemps
  • Les milliers de variétés offrent une grande incroyable de formes et de couleurs
  • Les fleurs peuvent être simples, doubles, en trompette, arrondies, triangulaires…
  • Leurs fleurs et boutons floraux sont comestibles

Le mot de notre Experte

Aussi appelées Lys d’un jour, les hémérocalles sont des vivaces incontournables, appréciées pour leur floraison généreuse, grande et très colorée, leur feuillage long et fin, et leur port en touffes amples, volumineuses… Les plus courantes sont les hémérocalles à fleurs orange ou jaune, mais il existe des milliers de variétés, se déclinant dans une palette de couleurs très large, aux teintes généralement vives ! Les hémérocalles peuvent être assez grandes, mais on trouve des variétés naines, comme ‘Stella de Oro’, qui s’adaptent à une culture en pot ou bac… Et pour couronner le tout, leurs fleurs ne sont pas seulement belles, mais aussi comestibles !

L’hémérocalle est une plante vivace facile, à longue durée de vie, presque increvable. Elle est vigoureuse, assez rustique, et se maintient au jardin pendant des années. On la multiplie par division de touffes. Elle demande peu d’entretien, hormis peut-être quelques arrosages et tailles. C’est une vivace idéale, qui ne déçoit pas !

Description et Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Hemerocallis sp.

Famille : Xanthorrhoeaceae

Noms communs : Hémérocalle, Lis d’un jour

Floraison : estivale

Hauteur : entre 30 cm et 1,20 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : riche, frais, drainant

Rusticité : environ – 15 °C

Les hémérocalles sont des plantes vivaces à floraison estivale spectaculaire. Elles sont originaires de l’est de l’Asie, notamment de Chine, du Japon et de Corée, mais poussent aussi en Mongolie et dans le nord de l’Inde. On les trouve à l’état sauvage dans des prairies humides ou marécageuses, sur les bords des cours d’eau, en lisière de forêt et en montagne jusqu’à 3 000 mètres d’altitude. Il existe une vingtaine d’espèces d’hémérocalles dans la nature. Elles ont été beaucoup hybridées depuis le début des années 1930, principalement aux États-Unis, et il existe aujourd’hui plus de 80 000 variétés horticoles. Elles sont très populaires en raison de leurs grandes fleurs, impressionnantes et très colorées, et l’on apprécie également leur port ample, en larges touffes de feuilles longues et fines. L’hémérocalle est parfois surnommée la « vivace parfaite » ! C’est une plante fiable, très facile, pérenne, et assez rustique.

Bien que l’on trouve surtout des variétés horticoles, quelques espèces botaniques sont cultivées dans les jardins, notamment Hemerocallis lilioasphodelus (syn. H. flava), Hemerocallis citrina et Hemerocallis fulva. Cette dernière est une espèce assez populaire, avec ses grandes fleurs orange roux, et elle se naturalise parfois au jardin !

Leur nom provient du grec ἡμέρα (hēmera) : jour, et καλός (kalos) : beauté. On pourrait donc à juste titre l’appeler « Beauté d’un jour ». D’ailleurs, on les appelle communément « Lis d’un jour » (en anglais également, Daylily) ! Ces noms leur ont été donnés car leurs fleurs ne durent qu’une journée ; et qu’elles ressemblent à celles du Lys. On les nomme aussi parfois Lis perpétuel.

Illustration botanique représentant des hémérocalles ou Lys d'un jour

Hemerocallis flava (syn. H. lilioasphodelus) et Hemerocallis fulva : planche botanique

Les hémérocalles sont aujourd’hui classées dans la famille des Xanthorrhoeacées, avec d’autres plantes assez exotiques (souvent originaires de l’hémisphère sud), notamment les Aloe, Eremurus, Kniphofia et Phormium. Mais les hémérocalles étaient auparavant parmi les Liliacées, avec les vrais Lys. Ce sont des plantes monocotylédones, comme les graminées ou les orchidées (feuilles à nervures parallèles, fleurs souvent à trois pétales et trois sépales…).

Les hémérocalles sont des plantes vivaces qui ont une bonne longévité, pouvant vivre une dizaine d’années. Elles ont une croissance vigoureuse, s’installent assez vite… Elles forment de grandes et larges touffes. On trouve des variétés naines, les plus petites mesurant seulement 30 cm de haut (comme ‘Stella de Oro’)… Tandis que d’autres variétés sont bien plus grandes, atteignant jusqu’à 1,20 m (Hemerocallis citrina, Hemerocallis fulva…) ! La hauteur moyenne se situe autour de 70 cm.

Les hémérocalles fleurissent en été, souvent en juin-juillet. Mais l’on trouve des variétés hâtives, comme Hemerocallis lilioasphodelus, fleurissant en mai-juin… Et d’autres, tardives, fleurissant à partir du milieu de l’été, vers début août, voire jusqu’en septembre. C’est le cas de la variété ‘El Desperado’. Globalement, la floraison des hémérocalles ne dure pas très longtemps, souvent environ un mois. Mais certaines ont l’avantage d’être remontantes (Hemerocallis citrina…) ! De même, vous pouvez associer différentes variétés, hâtives et tardives, pour en profiter plus longtemps !

Les fleurs ne durent qu’une journée, s’ouvrant le matin et se fanant le soir… Mais elles sont suivies dès le lendemain par d’autres, ainsi la floraison se renouvelle sans cesse ! Chez la plupart des variétés, les fleurs sont diurnes, s’épanouissant sur une journée. Notez, par ailleurs, que quelques espèces sont nocturnes.

Les hémérocalles émettent des tiges florales dressées, souvent ramifiées, sans feuilles, dont chacune porte plusieurs dizaines de fleurs (ou boutons). Ces dernières se composent de six tépales (trois pétales et trois sépales, ayant plus ou moins la même apparence), marqués par une nervure médiane, souvent plus claire. Au centre, la fleur porte six longues étamines, décoratives. Elles sont généralement colorées, dans des tons jaune, orange, ou rouge, et leurs anthères (l’extrémité, qui porte le pollen) sont souvent plus sombres. La fleur possède également un long pistil (organe reproducteur femelle). Les fleurs sont donc hermaphrodites, possédant des organes mâles et femelles.

Les hémérocalles font partie de ces plantes qui offrent des fleurs grandes et impressionnantes, aux couleurs vives, qui se remarquent tout de suite dans les massifs ! Leurs fleurs ressemblent à celles du Lys. C’est pourquoi ils sont souvent appelés « Lis d’un jour ». Il existe des milliers de variétés, ce qui se traduit par une diversité impressionnante au niveau des formes et des couleurs !

Bien que les fleurs soient assez grandes, leur taille diffère entre les variétés : les plus petites mesurent moins de 7 cm, tandis que les plus grandes dépassent 15 cm de diamètre (jusqu’à 25 cm au maximum). Quand on les regarde de face, elles peuvent avoir une forme étoilée, avec des pétales assez fins, ou être arrondies, avec des pétales bien plus larges. Elles peuvent aussi être triangulaires, la forme étant donnée par trois pétales bien développés. D’autres fois, les pétales sont très longs et fins, étalés, donnant à la fleur une forme en araignée (hémérocalles « spider »). Les fleurs peuvent être en trompette, la corolle formant un tube long et fin, évasé. Parfois, les pétales sont ondulés, froissés, ce qui donne du relief à la fleur. Ils peuvent aussi être récurvés, vers l’arrière. Bien que les fleurs soient souvent simples, à six pétales, on trouve des variétés à fleurs doubles, avec un grand nombre de pétales, sur plusieurs rangées.

Les hémérocalles sont appréciées pour leurs fleurs aux teintes souvent chaudes : jaune, orange, rouge – parfois rose, pourpre, violet, brun – chocolat… Elles sont très sombres, comme celles de la variété ‘American Revolution’… À l’inverse, elles peuvent aussi être blanches. Il n’existe cependant pas d’hémérocalles à fleurs bleues ! Il est très fréquent que la floraison soit bicolore, la gorge de la fleur étant souvent jaune, plus claire que les pétales. La floraison vive des hémérocalles amène du dynamisme dans les massifs !

Les fleurs d'hémérocalles, ou Lys d'un jour

La floraison des hémérocalles est variée, tant dans les formes que dans les couleurs ! Hemerocallis ‘Jungle Beauty’ (photo F.D. Richards), Hemerocallis fulva ‘Flore Pleno’, Hemerocallis ‘Siloam Merle Kent’ (photo F.D. Richards) et Hemerocallis ‘Tigereye Spider’ (photo James Steakley)

 

Les couleurs peuvent dessiner de très beaux motifs sur les fleurs ! Parfois, elles forment un œil, avec une couleur plus sombre au centre, et plus claire sur l’extérieur. Parfois, c’est le contour des pétales qui est souligné par un fin liseré plus foncé. Il est fréquent qu’une nervure médiane plus claire se démarque au centre des pétales. Quelques variétés ont la moitié des pétales d’une couleur, et l’autre moitié d’une autre ! C’est le cas par exemple de ‘Frans Hals’.

Certaines espèces sont agréablement parfumées ! Hemerocallis citrina libère un délicat parfum de muguet.

Les fleurs d’hémérocalles ont l’avantage d’être comestibles, parfaites pour décorer des salades ou desserts, par exemple ! Pour cet usage, la meilleure variété est l’hémérocalle ‘Buttercup’, à saveur délicatement sucrée.

La diversité dans les formes et les couleurs est vraiment impressionnante. Des variétés les plus extravagantes aux formes les plus simples et naturelles, il y en a pour tous les goûts ! Les variétés ont des styles bien différents, et l’effet apporté au jardin ne sera pas le même, suivant s’il s’agit d’une hémérocalle à fleurs doubles, à fleurs en trompette, en araignée, avec des pétales froissés et arrondis, ou lisses et très fins…

Parfois, il peut arriver que de petites plantules (proliférations) poussent sur la tige florale. Vous pouvez les récupérer et les planter : elles s’enracineront et donneront de nouvelles plantes, identiques au pied-mère.

Les feuilles d’hémérocalles sont très longues et fines, lancéolées ou linéaires, et rappellent un peu le feuillage des graminées. Elles sont marquées par une nervure centrale, longitudinale. Les feuilles mesurent entre 70 cm et 1,20 m de longueur, mais parfois seulement 20-30 cm de long chez les variétés les plus petites.

Les feuilles sont opposées, de chaque côté de la tige, ce qui donne un aspect aplati, en éventail. Le feuillage est très souple, il se dresse puis retombe.

Les feuilles longues et fines de l'hémérocalle

Le feuillage des hémérocalles ! (photos Magnus Manske)

 

Les feuilles sont vertes, parfois vert clair – presque jaune, parfois vert foncé, tirant sur le bleu. Quelques variétés ont des feuilles panachées, de blanc chez Hemerocallis fulva ‘Kwanso Variegata’, et de jaune chez ‘Golden Zebra’. Cela donne à la plante un côté un peu plus exotique !

Les variétés que l’on cultive en France sont, pour la plupart, caduques, mais on trouve aussi des hémérocalles persistantes ou semi-persistantes.

Les hémérocalles possèdent des racines fibreuses, souvent tubéreuses, assez charnues, permettant de stocker des éléments nutritifs et de l’eau (elles servent ainsi d’organe de réserve). Le système racinaire des hémérocalles est vigoureux.

Les hémérocalles forment des capsules vertes et allongées, à trois loges, contenant des graines noires. Elles s’ouvrent lorsqu’elles sont mures. Vous pouvez récolter les graines, mais les plants obtenus risquent de ne pas conserver les caractères de la variété d’origine.

Les fruits et graines d'hémérocalles

Les capsules et graines de l’Hemerocallis vespertina (photo Alpsdake) et ceux de l’Hemerocallis aurantiana (photo Yercaud-elango)

 

Les principales variétés d'hémérocalles

Les variétés les plus populaires

Hémérocalle Stella de Oro - Lis d'un Jour jaune

Période de floraison Mai à Oct.

Hauteur à maturité 30 cm

Il s’agit d’une variété compacte, à floraison jaune doré, très lumineuse. Les pétales sont larges et récurvés, et les fleurs se succèdent sur une longue durée ! Elle peut être plantée en pot ou bac, en bordure ou sur le devant d’un massif.

Hémérocalle Frans Hals - Lis d'un Jour bicolore rouge orange

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 70 cm

Il s’agit d’une variété originale par sa floraison bicolore, aux teintes flamboyantes ! Les sépales sont jaunes, et les pétales, rouges marqués d’une ligne jaune au centre, alors que chez la plupart des variétés, ils sont tous de même couleur !

Hémérocalle citrina - Lis d'un Jour

Période de floraison Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité 90 cm

Cette espèce botanique, de grande taille, porte une belle floraison jaune, étoilée, et a en plus l’avantage d’être remontante ! Les fleurs sont parfumées. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Nos variétés préférées

Hémérocalle American Revolution - Lis d'un Jour

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 60 cm

Cette variété offre une floraison sombre et profonde, pourpre foncé, presque noire, contrastée par la teinte jaune vif au centre de la fleur. Une floraison qui ne laisse pas indifférent !

Hémérocalle Crimson Pirate - Lis d'un Jour rouge vif

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 70 cm

Cette hémérocalle porte une floraison d'un rouge foncé et intense, joliment nuancée (les pétales deviennent plus sombres vers le centre), éclairée par une gorge jaune – orangée au cœur de la fleur. Les pétales sont longs et fins, étalés, ce qui la rend encore plus élégante !

Hémérocalle Destined to See - Lis d'un jour crème à macule violette

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 75 cm

Une floraison originale : les fleurs sont jaunes au centre, puis marquées par un œil violet, qui se détache sur le reste des pétales, de couleur blanc – mauve. Le contour des pétales est ondulé, souligné par un fin liseré violet sombre.

Les autres variétés à découvrir

Hémérocalle Apricot Beauty - Lis d'un jour double orange à macule

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 70 cm

Une hémérocalle qui se distingue par ses fleurs doubles ! Les pétales sont orangés, marqués de rouge vers le centre de la fleur. Cette variété apportera couleur et dynamisme dans votre jardin !

Hémérocalle lilioasphodelus - Lis d'un Jour

Période de floraison Mai à Juil., Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette hémérocalle, aussi appelée Hemerocallis flava, possède des fleurs jaunes, lumineuses, en forme de trompette, les pétales constituant un long tube évasé. La floraison a l’avantage d’être parfumée, et remontante !

Hémérocalle Snowy Eyes - Lis d'un jour crème et pourpre

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 50 cm

Une variété à fleurs blanc crème, marquées au centre par un œil très sombre, bordeaux pourpré, presque noir. Le contour des pétales est ondulé.

Hémérocalle Neyron Rose - Lis d'un jour rose framboise vif à médiane blanche.

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 75 cm

Il s’agit d’une hémérocalle dont les fleurs se composent de pétales roses, nuancés au centre par une nervure médiane blanche. La gorge de la fleur prend une belle teinte orangée.

Plantation des hémérocalles

Où planter ?

Placez les hémérocalles de préférence au soleil, ou à mi-ombre. Elles nécessitent au moins six heures de soleil direct par jour afin d’offrir une généreuse floraison… À l’ombre, elles fleurissent moins bien. Si vous habitez dans la moitié nord de la France, n’hésitez pas à les planter en plein soleil ! En région méditerranéenne, vous pouvez les installer plutôt à mi-ombre. Le plein soleil peut avoir tendance à décolorer les variétés à fleurs sombres (rouge, pourpre, chocolat…) : préférez pour celles-ci une situation un peu plus ombragée.

Le terrain doit être frais, c’est pourquoi vous pouvez les planter à proximité d’un bassin. Elles n’aiment pas les situations trop sèches. En même temps, les hémérocalles ont besoin d’un substrat drainant ; vous pouvez, si besoin, améliorer l’infiltration de l’eau en ajoutant des graviers, ou du sable grossier. Elles n’apprécient pas l’humidité stagnante en hiver.

Les hémérocalles aiment les sols riches en humus, fertiles. Plantez-les dans une bonne terre de jardin, à laquelle vous pouvez ajouter du compost bien décomposé. Elles se plairont dans un sol meuble et léger, profond. Les hémérocalles sont assez peu sensibles au pH du sol, mais ont néanmoins une préférence pour les terrains légèrement acides.

Choisissez bien leur emplacement, car les hémérocalles n’aiment pas être déplacées ! Elles sont parfaites en bordure, en compagnie d’autres vivaces à floraison estivale. Elles peuvent aussi être plantées en pot ou bac. Dans ce cas, préférez les variétés naines, compactes, comme ‘Stella de Oro’.

Quand planter ?

Les hémérocalles peuvent être installées au jardin à partir du début de l’automne (septembre), et jusqu’au printemps (avril – mai). Préférez attendre le printemps si vous habitez sous un climat froid. De même, il est toujours préférable de ne pas planter en période de gel.

Comment planter ?

Comme les hémérocalles forment de larges touffes de feuilles, respectez au moins 40 à 60 cm de distance entre les plants, bien que cela dépende aussi de la variété choisie. Nous vous conseillons de soigner la plantation, car elles peuvent rester en place pendant des années, et n’aiment justement pas être déplacées !

  1. Commencez par installer votre hémérocalle dans une bassine remplie d’eau. Cela permet à la motte de se réhumidifier et garantit une meilleure reprise.
  2. Travaillez le terrain, sur au moins 30 cm de profondeur. Ameublissez le sol, et ajoutez un peu de compost bien décomposé.
  3. Creusez un trou de plantation, d’environ trois fois la taille de la motte.
  4. Si votre plante est en racines nues : vous pouvez déposer un peu de terreau fin au fond du trou de plantation, pour créer une petite butte, puis placer la plante dessus, en étalant les racines autour de la butte de terre. Sinon, sortez la motte de son pot et placez-la simplement dans le trou de plantation. Le collet doit se trouver au niveau du sol, ou très légèrement en dessous (pas plus de 3 cm en dessous…).
  5. Remettez la terre tout autour de la plante et tassez.
  6. Arrosez

Continuez à arroser régulièrement dans les semaines qui suivent la plantation. Il est préférable également de déposer autour de la plante un paillage organique, car cela empêche l’eau de s’évaporer et préserve donc un sol frais plus longtemps.

La plupart des hémérocalles fleurissent dès la première année.

Vous pouvez aussi les planter en pot, mais choisissez un contenant assez grand… D’autant plus qu’une fois installées, elles n’aiment pas être dérangées ! Ne prévoyez pas de les rempoter trop souvent.

Découvrez aussi notre fiche-conseil sur la plantation de l’hémérocalle !

 

La floraison très colorée d'une hémérocalle, ou Lys d'un jour

 

Entretien des lys d'un jour

Les hémérocalles sont des plantes à longue durée de vie, rustiques et fiables. Elles demandent donc assez peu d’attention, et n’ont pas spécialement besoin d’être protégées du froid en hiver.

Comme elles aiment les sols frais, les hémérocalles peuvent nécessiter des arrosages au printemps (surtout pendant la formation des boutons floraux) et en été. Soyez vigilants surtout au cours de la première année (mais arrosez sans excès…). Un sol frais garantira une plus belle et généreuse floraison !

Nous vous conseillons de déposer une couche de paillage (feuilles mortes, BRF…), pour que le sol reste frais plus longtemps, et pour empêcher les mauvaises herbes de pousser.

Il est toujours préférable de couper les fleurs fanées, car cela encourage la plante à en produire de nouvelles pour les remplacer. De même, lorsqu’une hampe florale est entièrement fanée, vous pouvez la couper à la base… À moins que vous ne souhaitiez récupérer les graines !

Bien que ce ne soit pas obligatoire, nous vous suggérons, au début du printemps, de déposer un peu de compost bien décomposé autour de la touffe. Cela enrichira le sol et nourrira la plante pour lui permettre une bonne croissance et une belle floraison. Vous pouvez aussi utiliser de la corne broyée, ou des algues. Évitez les engrais riches en azote, qui favoriseraient le feuillage plutôt que les fleurs.

En été, après la floraison, nous vous conseillons de rabattre la plante en coupant les feuilles et anciennes tiges florales. Cela encourage la plante à produire de nouvelles feuilles et à refleurir. Au début du printemps, vous pouvez nettoyer les touffes en rabattant à nouveau le feuillage.

Les maladies et ravageurs

Les hémérocalles sont parfois attaquées par les cécidomyies (Contarinia quinquenotata). Les adultes pondent leurs œufs dans les boutons floraux, puis les larves se développent en consommant l’intérieur des boutons. Ceux-ci restent fermés et pourrissent, semblent sécher. Si vous constatez ce symptôme, coupez et brulez les boutons floraux atteints, pour empêcher le développement de l’insecte.

Attention aux limaces et escargots, notamment au printemps, car ils aiment bien grignoter les jeunes pousses ! Pour protéger vos plantes, vous pouvez déposer de la sciure ou des cendres tout autour, ou encore utiliser des granulés anti-limaces (Ferramol).

Les hémérocalles sont également parfois attaquées par les pucerons, qui piquent les tissus pour prélever la sève, ce qui affaiblit la plante. Nous vous conseillons de pulvériser sur le feuillage du savon noir dilué dans de l’eau. De même, les hémérocalles peuvent être touchées par les araignées rouges et par les thrips. La meilleure solution consiste à humidifier le feuillage, car ces insectes redoutent l’humidité.

Elles peuvent également être atteintes par la rouille de l’hémérocalle. Il s’agit d’une maladie causée par un champignon (Puccinia hemerocallidis), originaire d’Asie, et qui se traduit par l’apparition, sur le feuillage, de petites pustules de couleur jaune orangé.
De même, en cas d’excès d’humidité (notamment en hiver), les racines ou le collet peuvent pourrir. Pour cette raison, il est important de planter dans un substrat suffisamment drainant.

Multiplication : la division de souche

Nous vous conseillons de multiplier vos hémérocalles en divisant les touffes, car le semis donne rarement des jeunes plants fidèles à la variété d’origine (Mais vous pouvez justement vous amuser à les hybrider, en déposant du pollen d’une variété sur le pistil d’une autre…)

Il arrive parfois que de petites plantules apparaissent sur la tige florale. Elles ont la capacité de s’enraciner et de donner de nouveaux plants ! Vous pouvez les prélever quand la tige commence à sécher, après la floraison. Coupez la tige juste au-dessus et en dessous, puis plantez-les dans un pot, que vous placerez à l’ombre. Gardez le substrat humide.

Division de touffes

Nous vous conseillons de diviser vos hémérocalles tous les quatre ou cinq ans, de préférence en automne, ou éventuellement en fin d’hiver (mars). Évitez d’intervenir en plein été, en période de forte chaleur.

  1. Repérez une touffe volumineuse, puis creusez tout autour à l’aide d’une bêche, et soulevez-la de terre.
  2. Coupez les feuilles au 2/3 de leur hauteur.
  3. Divisez la touffe en plusieurs fragments, à la main ou en utilisant un couteau (éventuellement, une bêche – tout dépend de la taille de la plante à diviser !). Chaque fragment doit comporter des racines et plusieurs bourgeons.
  4. Préparez le sol et replantez immédiatement.
  5. Arrosez généreusement.

Poursuivez les arrosages pendant quelques semaines, le temps que les plants soient bien installés. Ils devraient normalement fleurir dès la première année.

Découvrez aussi nos conseils vidéo pour diviser les hémérocalles :

Associer les hémérocalles au jardin

Comme elles se déclinent dans une large gamme de couleurs, les hémérocalles vous permettront de composer de superbes associations. Celles à couleurs vives apporteront dynamisme et vitalité dans les massifs, en attirant le regard, tandis que celles aux teintes plus douces (blanc crème, rose, jaune tendre…) s’intégreront dans un jardin plus romantique, délicat. De même, entre celles à fleurs simples, très élégantes, et celles à fleurs doubles ou à pétales ondulés, qui ont un aspect sophistiqué, les hémérocalles peuvent entrer dans des styles de jardin très différents ! La taille de la plante est également un élément à prendre en compte : les variétés les plus petites peuvent être installées en bordure ou sur le devant des massifs, tandis que les plus grandes trouveront leur place plutôt au second plan, ou en isolé.

Avec leurs grandes fleurs aux teintes vives, les hémérocalles sont idéales pour apporter beaucoup de couleur au jardin ! Utilisez-les pour composer un massif très vivant, avec d’autres floraisons flamboyantes, notamment dans les tons rouge, orange, jaune ! Plantez-les avec des floraisons impressionnantes, comme celles des crocosmias, glaïeuls, lys, éventuellement à celle des dahlias… Attention cependant au mélange de couleurs ! Privilégiez les harmonies (teintes proches), ou jouez avec les couleurs complémentaires (par exemple, orange et bleu).

Une idée pour associer les hémérocalles au jardin !

Les hémérocalles se marient très bien à d’autres floraisons colorées, en compagnie de quelques graminées ! Lys martagon, Hémérocalle, Crocosmia et Pennisetum setaceum ‘Rubrum’

 

Les hémérocalles aiment les terrains frais : ainsi, vous pouvez tout à fait les installer à proximité d’un bassin, avec des Iris pseudacorus, primevères asiatiques, astilbes… Ajoutez des plantes au feuillage impressionnant, comme les gunneras, ainsi que des fougères, pour le côté très naturel qu’elles apportent ! Profitez également de la superbe floraison pourprée, très aérienne, du Cirsium rivulare.

Comme les fleurs des hémérocalles sont très colorées, vous pouvez les associer à des plantes à fleurs blanches, plus sobres, qui amèneront un peu plus de légèreté, tout en mettant les hémérocalles en valeur. Profitez des Gaura, du lin, des campanules, gypsophiles, achillées à fleurs blanches… Choisissez des floraisons et des feuillages très aérés, pour éviter d’avoir un massif trop « lourd » en couleurs, trop chargé ! Les hémérocalles s’associent à merveille avec les graminées, comme les pennisetum ou calamagrostis.

En massif, les hémérocalles se marient bien également avec la floraison des hortensias, des rosiers et des astilbes – des floraisons qui restent assez délicates ! Privilégiez là encore les teintes plutôt douces, pastel, ou blanches. Ajoutez quelques digitales, éventuellement des achillées, et quelques Sanguisorba (pimprenelles). N’hésitez pas à apporter des feuillages décoratifs, comme ceux des hostas, des rodgersias et des fougères !

Questions fréquentes

Les boutons floraux sèchent mais ne s’ouvrent pas ! Pourquoi ?

Votre hémérocalle est sans doute attaquée par les cécidomyies. Il s’agit de petits insectes qui pondent dans les boutons floraux, et les larves en se développant, en grignotent l'intérieur. Dès que vous repérez ce problème, coupez et brûlez les boutons floraux concernés !

Le feuillage de mon hémérocalle porte de petites pustules couleur jaune

Elle est atteinte par la rouille de l’hémérocalle, une maladie cryptogamique, causée par un champignon. Cela affaiblit la plante, et la floraison devient moins abondante.
Si vous constatez cette maladie, nous vous conseillons de placer sur la plante un grand sac plastique, puis de couper le feuillage en dessous (près du sol), et d’éliminer le sac (ne le compostez pas !). Cela évitera la dissémination des spores, car cette maladie se propage vite ! Vous pouvez aussi pulvériser une solution à base de soufre.

La floraison est un peu faible, peu abondante... Pourquoi ?

Peut-être votre hémérocalle est-elle placée sous une ombre trop dense, qui réduit sa floraison... Elle a besoin d’au moins six heures de soleil direct par jour pour bien fleurir !
Cela peut être dû également à un excès d’engrais, qui favorise le feuillage au détriment des fleurs.
Il est aussi possible que votre hémérocalle ait subi une situation trop sèche, notamment au printemps au moment de la formation des boutons floraux.
Sinon, envisagez de diviser vos touffes d’hémérocalles, pour les régénérer !

Le saviez-vous ?

  • Une plante comestible !

Les fleurs de l’hémérocalle sont splendides… mais en plus de les admirer, vous pouvez aussi les manger ! Elles sont consommées depuis des centaines d’années en Asie, où elles sont parfois vendues sur les marchés. Les fleurs et boutons floraux s’utilisent crus ou cuits, par exemple pour décorer des salades ou desserts, ou en beignets ! La variété la plus intéressante pour sa saveur est ‘Buttercup’ ! Les jeunes tubercules des hémérocalles sont également comestibles, après cuisson, cuisinés comme des pommes de terre.

Ressources utiles

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire