Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Forsythia : planter, tailler et entretenir

Le Forsythia en quelques mots

  • Le forsythia est l’un des premiers arbustes à fleurir en fin d’hiver
  • Il offre une généreuse floraison jaune d’or
  • Il se plaît en tous types de sols
  • Peu encombrant et rustique, il convient à tous les jardins
  • Il se plante en haie libre, en massif, dans les plates-bandes et aussi en bac

Le mot de notre experte

Le Forsythia aussi nommé le Mimosa de Paris, annonce l’arrivée du printemps, dès le mois de mars, et égaie sans conteste une haie ou un massif un peu terne. Cet arbuste solaire est apprécié pour sa généreuse floraison jaune d’or qui ne laisse pas de place aux feuilles, parmi les premières à illuminer le jardin après la longue torpeur hivernale.

Aujourd’hui, on trouve de très nombreux cultivars et hybrides dont l’incontournable Forsythia x intermedia, qui se décline en de nombreuses variétés comme le Forsythia ‘Marée d’Or’.

S’il est parfois confondu avec l’Abeliophyllum distichum et son cultivar ‘Roseum’ ou forsythia rouge de Corée, le forsythia demeure, malgré les hybridations, un arbuste à floraison jaune. Le feuillage du forsythia généralement caduc se révèle aussi spectaculaire que la floraison chez certaines espèces, avec des feuilles panachées de jaune, de vert ou de crème. Sa silhouette dressée et gracieuse et sa taille modérée permettent de nombreuses utilisations dans tous les jardins, des plus naturalistes aux plus sauvages, même les plus modestes.

Qu’il soit planté en sujet isolé, en haie fleurie, libre ou taillée, en couvre-sol dans une rocaille, en bac ou dans un massif, cet arbuste très rustique jusqu’à -20°C, saura révéler sa splendeur dès le retour de la belle saison. Graphiques et éblouissants, leurs rameaux dénudés constellés de petites fleurs jaunes sont aussi appréciés pour la confection de bouquets dès la sortie de l’hiver.

Accommodant et très facile à cultiver, il se plait au soleil ou à mi-ombre et pousse partout dans tout sol bien drainé. Robustes, originaux, peu encombrants et très tolérants, découvrez nos forsythias et adoptez cet arbuste incontournable des scènes printanières sans tarder !

Forsythia, floraison printannière

Parfois considéré comme banal par certains jardiniers, le forsythia offre une floraison précoce remarquable.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom(s) latin(s) : Forsythia

Famille : Oléaceae

Nom(s) commun(s) : Forsythia, Mimosa de Paris

Floraison : De février à mai

Hauteur : De 0,45 m à 5 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C à -20°C

Appartenant à la famille des Oléacées, comme le jasmin et le lilas, le Forsythia est un charmant arbuste à feuillage caduc, parfois semi-persistant, originaire d’Asie, du Japon et de Chine.

Le genre Forsythia compte 7 espèces et, si toutes ne sont pas cultivées, on trouve en revanche de très nombreux cultivars et hybrides dont Forsythia x intermedia, aussi nommé le Mimosa de Paris, un hybride incontournable issu du croisement entre le Forsythia suspensa et le Forsythia viridissima, qui se décline en de nombreuses variétés très diverses.

Le Forsythia présente un port touffu, buissonnant aux nombreuses branches souvent d’un brun-rougeâtre très ramifiées et érigées ayant tendance à s’étaler avec l’âge. Si à l’origine, son port initial était plutôt dressé, grâce aux nombreuses hybridations, celui-ci varie beaucoup d’une espèce à l’autre allant de l’arbuste érigé, à des formes compactes et arrondies, arquées ou encore au couvre-sol rampant comme  Forsythia  (x) intermedia Marée d’or courtasol. Le Forsythia koreana ‘Kumsun’ diffère des autres forsythias par son port légèrement plus étalé, F. (x) intermedia ‘Spectabilis’ affiche une allure plutôt désordonnée. Le Forsythia Mêlée d’Or ® est une variété hybride récente et originale qui présente un feuillage implanté de façon géométrique autour des rameaux, lui conférant un aspect très géométrique.

Le Forsythia est doté d’une croissance généralement rapide.

Cet arbuste se divise entre espèces arbustives et variétés à la végétation tapissante. Sa taille varie de seulement 50 cm de haut pour les espèces rampantes ou les variétés naines au grand arbuste de 3 m environ de hauteur en tous sens, voire davantage pour les plus grands. Les espèces couvre-sol ont tendance à se marcotter naturellement ce qui conférera une belle emprise au sol à maturité.

forsythia - planche botanique

Forsythia viridissima – Illustration botanique

Le Forsythia possède une floraison hâtive, parmi les premières du printemps. Ses fleurs sont remarquables surtout parce qu’elles naissent sur le bois de l’année précédente, avant l’apparition du feuillage dès la sortie de l’hiver lorsque le jardin est encore dénudé. En février-mars et jusqu’en mai pour les plus tardifs, une profusion de petites fleurs en clochettes d’un jaune d’or ou jaune soufre éclatant, réunies en de nombreux bouquets, s’égrènent le long des tiges. Composées de 4 pétales et mesurant de 1 à 4 cm, elles couvrent littéralement les rameaux nus. Cette floraison souvent très abondante se montre en revanche relativement éphémère.

En vase, les rameaux coupés couverts de fleurs cueillies encore en boutons forment des bouquets frais et pimpants, synonymes du retour des beaux-jours.

Une fois la floraison passée, le feuillage caduc le plus souvent ou semi-persistant prend le relais au jardin. Chez certaines espèces, il est aussi attrayant que la floraison.

De longues feuilles de 4 à 15 cm de long opposées, simples, parfois très dentées ou entières, parfois trifoliées sont pour la plupart d’un magnifique vert printemps. On compte aujourd’hui de nombreuses variétés au feuillage panaché remarquable, vert clair marginé de jaune chez le Forsythia ‘Golden Times’, vert tendre panaché de crème et de jaune a l’aspect granité, chez le Forsythia de Corée ‘Kumsun’, franchement bordé de jaune-citron puis de blanc-crème chez ‘Citrus Swizzle’. Souvent, le feuillage prend de belles teintes rouge violacé à l’automne.

La culture de cet arbuste parfaitement rustique et très facile d’entretien est des plus simples.  Il pousse dans tous les sols bien drainés et sous tous les climats ; il a même besoin d’une bonne dose de températures négatives pour encourager le développement de ses boutons floraux. Il apprécie le soleil, mais accepte une ombre légère où il se montre toutefois moins florifère.

Le Forsythia trouve sa place dans tous les jardins, qu’ils soient grands ou petits. Il se cultive en haie libre et fleurie avec d’autres arbustes à floraison printanière, en massif ou en isolé. Il peut même être palissé contre un mur.

Les variétés de petite taille ou couvre-sol sont parfaites dans les haies basses, les rocailles, les bordures de massif aussi bien qu’en pot.

Principales espèces et variétés

Le genre Forsythia compte 7 espèces mais seules quelques espèces sont très couramment cultivées dans nos jardins. On trouve surtout dans le commerce l’hybride Forsythia x intermedia, qui se décline en de nombreuses variétés intéressantes.  Elles se distinguent par leur taille à maturité (de 50 cm à 4 m environ), leur port (dressé ou rampant) qui déterminent leur emploi et leur feuillage, remarquablement panaché chez certaines (‘Golden Times’) : en isolé ou à palisser contre un mur, en haies taillées ou libres, en haies basses ou talus et enfin en bac ou en pot sur une terrasse pour des variétés naines ou couvre-sol telles que Forsythia x intermedia ‘Marée d’Or’.

A côté de ces espèces courantes, nous proposons une gamme de Forsythias dont certains exclusifs ou moins répandus comme le Forsythia de Corée ‘Kumsun’ ou le Forsythia viridissima ‘Citrus Swizzle’ ou encore livrés en racines nues tel que le Forsythia intermedia.

Les plus populaires

Forsythia (x) intermedia Minigold - Mimosa de Paris

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
1.00 m

Une variété naine et compacte bien adaptée aux petits espaces, à cultiver en isolé, en haie basse, rocailles

Forsythia Marée d'Or - Mimosa de Paris

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
80 cm

Une variété naine parfaite, vu sa petite taille pour culture en pot, en bac ou couvre-sol.

Forsythia intermedia Week-end - Mimosa de Paris

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
2.50 m

Un arbuste à l'abondante floraison jaune d’or très précoce et au port trapu, érigé et très ramifié à placer en haie fleurie aussi bien en isolé qu’en groupe dans des massifs

Nos préférés

Forsythia intermedia Golden Times - Mimosa de Paris

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
1.50 m

feuillage spectaculaire d'un superbe vert clair marginé de jaune qui illumine vos massifs ou vos haies

Forsythia viridissima Citrus Swizzle - Mimosa de Paris

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
1.00 m

Un forsythia ornemental par son feuillage panaché de jaune citron et de crème, rougissant en automne. Parfait en rocaille ou en bordure de massifs comme en haies basses fleuries

Forsythia koreana Kumsun - Forsythia de Corée -

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
1.20 m

On adore son étonnant feuillage finement finement nervuré de blanc-crème sur fond vert. A mettre en valeur en isolé, au centre d'un massif ou encore dans un très grand pot sur la terrasse.

Forsythia Mêlée d'Or - Mimosa de Paris

Période de floraison Mars

Hauteur à maturité
1.00 m

Avec son feuillage, vert clair et vif, implanté de façon géométrique le long des rameaux, c'est un Forsythia pas comme les autres qui forme une boule dense de 1 m en tous sens

Comment planter un forsythia ?

Où planter un Forsythia ?

Le Forsythia s’installe partout en France, sauf en climat méditerranéen, un peu trop chaud et sec en été. D’une belle rusticité, il est capable de résister à des températures très basses jusqu’à -15° -20 °C, ce qui garantit une parfaite rusticité dans toutes les régions. Il a besoin de températures négatives l’hiver pour bien fleurir au printemps.

Le Forsythia se plante au soleil de préférence où il fleurit mieux même s’il accepte la mi-ombre. Une ombre trop dense donnerait une floraison un peu plus discrète.

Peu exigeant, il se contente de n’importe quel sol pourvu qu’il soit bien drainé car il redoute l’humidité hivernale. Il apprécie cependant un sol assez humifére restant frais en été.

En massif de vivaces ou d’arbustes à floraison printanière, en isolé, en haie fleurie ou en bac sur la terrasse, le Forsythia est peu encombrant et s’adapte à tous les jardins. Les variétés rampantes forment d’excellents couvre-sol sur un talus, mais aussi des bordures de massif, des haies basses. On peut aussi le planter en groupe de 3 ou 5, sous de grands arbres caducs.

Quand planter le Forsythia

La plantation se fait de préférence à l’automne en septembre-octobre ou raisonnablement au printemps, en mars-avril ou mai, en évitant les périodes de fortes gelées afin de favoriser l’enracinement avant l’hiver.

Comment planter

En pleine terre

Il apprécie les terrains bien drainants où l’eau ne stagnera pas, surtout en hiver.

En haie, selon les variétés, espacez les pieds de 0,60 à 1,50 m environ.

  • Faites tremper la motte dans une bassine d’eau
  • Débarrassez la terre des cailloux, racines et mauvaises herbes
  • Ameublissez bien le sol et creusez un trou de 30 cm diamètre sur 40 cm de profondeur
  • Faites un bon apport de pouzzolane, de sable de rivière ou de graviers au fond de la fosse
  • Enrichissez pour moitié la terre de terreau  et de compost bien mûr
  • Plantez l’arbuste au niveau du collet au centre du trou
  • Rebouchez le trou en maintenant l’arbuste bien droit
  • Tassez bien la terre au pied de l’arbre
  • Paillez pour garder le pied propre et au frais durant l’été
  • Arrosez copieusement à la plantation puis une à deux fois par toutes les 2 semaines durant la croissance lors de la première année de plantation

En pot 

Choisissez des variétés à port plutôt compact et de développement modéré comme F. x intermedia ‘Mélée d’Or’. Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante au pied des racines. Rempotez tous les 2 ou 3 ans.

  • Au fond d’un contenant d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un bon terreau pour arbustes additionné de compost
  • Paillez le pied
  • En été, arrosez bien pendant la floraison puis dès le sol est sec

 

Quand et comment tailler le forsythia ? Quel entretien ?

Le Forsythia demande peu d’entretien : un bon paillis et une légère taille d’entretien. Même s’il se contente d’un sol assez pauvre, des apports de compost ou d’engrais organique au printemps améliore sa croissance et favorise sa floraison.

Si le Forsythia s’adapte facilement à tous les types de sols, il préfère les sols frais, pas trop secs. En été, arrosez une à deux fois par semaine, en cas de fortes chaleurs. Pour garder le pied au frais pendant la belle saison, faites un bon paillage végétal avant printemps, surtout les premières années qui suivent la plantation.

La taille n’est pas nécessaire, sauf pour rééquilibrer la silhouette qui s’affirme avec l’âge. Elle s’effectue après floraison. Les trois premières années, un simple rafraîchissement des tiges mortes, grêles ou enchevêtrées suffit. Cette taille n’est toutefois pas nécessaire chaque année.

Ensuite, taillez seulement tous les deux ou trois ans et toujours après floraison, en aérant bien le centre de la ramure. Rabattez les rameaux défleuris en taillant à la base au-dessus d’un gros bourgeon.

Chez un sujet âgé de plus de trois ans, supprimez la moitié ou les 2/3 de la hauteur des rameaux morts, grêles ou mal placés pour favoriser la formation de jeunes tiges et rajeunir l’arbuste. Il supporte une taille même sévère au ras du sol, si vous souhaitez réduire son étalement ou lui redonner forme.

Maladies et ennemis éventuels

Le Forsythia est généralement très résistant aux maladies et ravageurs lorsqu’il est planté dans de bonnes conditions. En sol mal drainé, il peut se montrer sensible aux maladies cryptogamiques comme :

  • L’armillaire (ou pourridié), un champignon se logeant sous l’écorce et, responsable du pourrissement des racines, qui se propage ensuite aux parties aériennes de l’arbuste entraînant sa mort. Il n’y a pas de remède, il faut alors brûler la plante c’est pourquoi veillez bien lors de la plantation à éviter l’excès d’eau dans le sol.
  • La galle du forsythia qui provoque des boursouflures sur les tiges basses. Celle-ci n’est pas dangereuse pour l’arbuste. En prévention, au début de l’hiver et au début du printemps, pulvériserez de la bouillie bordelaise. En cas d’atteinte, supprimez les branches touchées.

Multiplication : la bouture

Le Forsythia se multiplie facilement par boutures herbacées en mai-juin ou semi-ligneuses en août-septembre.

Par boutures herbacées

  • Au printemps, prélevez juste sous un nœud, des morceaux de tiges non fleuries de 10 à 15 cm de long
  • Supprimez les feuilles du bas et ne conservez que deux paires de feuilles supérieures Plantez-les dans un mélange léger et filtrant de sable grossier et de terreau
  • Maintenir dans une ambiance humide et chaude entre 18° et 24°C
  • Maintenir le substrat humide jusqu’à l’enracinement qui dure 1 à 3 mois
  • Repiquez les boutures en pleine terre à l’automne suivant et arrosez bien la première année

Par boutures semi-ligneuses

  • A la fin de l’été, prélevez juste sous un œil, l’extrémité grêle d’une pousse de l’année semi-aoûtée de 10 à 15 cm (c’est-à-dire qui est en phase de transformation, du bois mou au bois dur)
  • Entaillez dans sa longueur l’écorce sur 5 cm
  • Supprimez les feuilles sur le tiers inférieur
  • Plantez-les à 7 cm environ de profondeur dans un mélange bien drainant de sable et de terreau
  • Maintenir le substrat humide jusqu’à l’enracinement sous châssis froid
  • Repiquez vos boutures en pot au printemps suivant ou mettez en place définitivement
  • Arrosez bien la première année de plantation

Associer le forsythia

Particulièrement apprécié pour l’explosion lumineuse de jaune qu’il offre au printemps, le Forsythia se plaît dans tous les jardins naturels et sauvages. Roi des scènes printanières, il se marie bien avec une multitude de plantes qui devront rivaliser avec sa brillance et sa forme.

Forsythia en haie libre

En haie libre, le forsythia se marie avec un grand nombre d’arbustes

Dans une haie libre et fleurie, il sera le compagnon idéal d’arbustes à floraison printanière comme les groseilliers à fleurs, ou en compagnie notamment de cognassiers du Japon, spirée, deutzia, corètes du Japon, weigelia et lilas.

Planté en groupe dans des massifs, avec notamment son proche cousin l’Abeliophyllum roseum, l’Abelia grandiflora, l’Arbre à perruques Cotinus coggygria ‘Golden Spirit’ ou le Seringat, il apportera une touche éclatante au jardin encore dénudé. Ses rameaux nus mais constellés d’une profusion de petites fleurs jaune d’or, serviront de fond aux euphorbes à floraison hâtive, aux bulbes précoces comme les narcisses blancs et jaune pâle, les jacinthes bleues ou les tulipes et se détacheront puissamment dans des compositions or/blanc ou or/bleu. Il présente un joli contraste sur les fleurs bleues des myosotis.

Une association jaune d’or et bleu avec le forsythia Citrus Swizzle et, de haut en bas, l’iris reticulata Kathrina Hodgking, des tulipes botaniques kaufmanniana Johann Strauss, la jacinthe Delft Blue, les narcisses New Baby et l’Ipheion Rolf Fiedler.

Associez-le avec des arbustes à feuillage persistant pour décorer le jardin après la disparition des fleurs comme l’ Elaeagnus ebbingei Eleador  au magnifique feuillage panaché ou le Mahonia Media ‘Charity’. la jacinthe Delft Blue, les narcisses New Baby et l’Ipheion Rolf Fiedler.

En haie basse ou dans les rocailles, le Forsythia ‘Marée d’Or’ fera merveille aux côtés du  Cornus Canadensis, un tout petit sous-arbrisseau nain ou d’un Kolkwitzia amabilis Maradco ou Buisson de beauté en raison de la jolie teinte jaune vif de ses feuilles.

La plupart des Forsythias perdent leur intérêt en été, à moins d’être drapés de belles grimpantes à floraison estivale comme le Lonicera.

Questions souvent posées par les jardiniers

Peut-on rabattre un forsythia ? Si, oui, quand ?

Oui, le forsythia supporte très bien la taille même sévère au ras du sol, si vous souhaitez réduire son étalement ou lui redonner forme. Chez une plante adulte âgée de plus de trois ans, rabattez à la base, entre 1/5 et 1/4 des tiges âgées, afin de favoriser la formation de jeunes tiges. Taillez toujours après floraison. N'effectuez ce genre de taille drastique que tous les 8 ans environ.

Un forsythia rouge, rose ou blanc, cela existe t'il ?

Non, malgré des recherches incessantes et l'apparition et la sélection de nouvelles variétés, les forsythias demeurent des arbustes à floraisons jaunes. Cependant, il existe un cousin proche, l'Abeliophyllum distichum ou forsythia de Corée qui se décline en blanc, ou en rose. Bien que portant le même nom que le forsythia, ils ne sont pas de la même espèce. Tout comme ce dernier, l'Abeliophyllum distichum fleurit à la sortie de l’hiver, sur les rameaux de l’année précédente et avant l’apparition du feuillage. Il est une belle alternative au forsythia jaune en apportant une touche de blanc, de rose ou de rouge à votre jardin , votre balcon ou terrasse.

Les feuilles de mon forsythia sont marrons, que faire ?

Généralement très résistant, le Forsythia peut, s'il est cultivé en sol insuffisamment drainé, se montrer vulnérable aux maladies cryptogamiques. Si les feuilles de votre arbuste brunissent, puis noircissent, finissant par se recroqueviller sur elles-mêmes toutes enroulées, il est certainement atteint par le phytophtora, un champignon qui se développe en été, dans les terres lourdes qui retiennent l’eau, chaleur et humidité. Malheureusement, celui-ci va affaiblir peu à peu l'arbuste jusqu'à le tuer radicalement. Il n'y a pas de remède, supprimez les plantes atteintes pour éviter que la maladie ne se répande aux autres végétaux. Veillez à ne pas replanter au même endroit. Les Forsythias cultivés en pot sont plus sensibles à ce champignon.

Mon forsythia est tout sec, que lui arrive-t-il ?

Si les feuilles deviennent grises, sèchent puis tombent, votre arbuste a probablement eu un coup de chaud et peut encore être sauvé. Le forsythia préfère les sols frais, pas trop secs. Il a peu de besoins en eau, sauf durant ses premières années de plantation et par forte chaleur. En été, en cas de sécheresse prolongée, arrosez une à deux fois par semaine. Pour garder le pied au frais pendant la belle saison, faites un bon paillage organique (paille, compost…)

Ressources utiles

  • Découvrez notre large collection de Forsythias : vous y trouverez les variétés les plus appréciés ainsi quelques raretés, à découvrir !

Articles connexes


Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +

conseil

Quels arbustes pour quels types de haies ?

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 3.67 sur 5)
Laisser un commentaire