Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Echium, Vipérine : semer, planter et entretenir

L’Echium ou Vipérine, en quelques mots

  • L’Echium, parfois surnommé l’Herbe aux vipères ou Vipérine des Canaries, est une plante très variable, herbacée ou arbustive, mais à vie brève, à floraison en épis de couleur vive souvent bleue.
  • La Vipérine est entièrement couverte d’un duvet assez rêche qui confère au feuillage une teinte vert gris parfois argentée et la rend résistante à la sécheresse et au vent.
  • La plante forme des épis bleus, blancs, roses à rouges selon l’espèce et qui changent souvent de nuances avec l’âge. Les espèces arbustives comme les Echiums des Canaries offrent des épis  démesurés jusqu’à 3-4 m de hauteur.
  • Les Echiums sont des plantes peu exigeantes qui se ressèment spontanément en sol pauvre rocailleux  et climat doux.

Le mot de notre experte

Les Echium arbustifs, surnommés parfois la « Fierté de Tenerife »,  ont de quoi faire l’orgueil des îles Macaronésiennes des Canaries et de Madère qui comptent plusieurs espèces endémiques de chacune des îles de l’archipel. Ces Echiums sont en effet des plantes spectaculaires par leurs couleurs et leur graphisme qui ne laissent pas indifférent. Vous avez dû remarquer en parcourant les zones côtières bretonnes au printemps, les chandelles impressionnantes atteignant 3 m de haut de l’Echium pininana, une espèce qui meurt à l’issu de sa fructification en fin d’été. Il s’agit de la plus imposante des Vipérines, surnommée Tower Jewels, et dont l’habitat naturel se situe sur l’île de la Palma bien qu’elle y soit assez rare et menacée de disparition. C’est une immense plante bisannuelle d’allure et de tempérament très exotique, très facile à faire pousser en zones bénéficiant de très faibles gelées (-3 à -4°C). Elle apprécie la chaleur, le plein soleil, les sols drainés à arides, et éventuellement l’abri d’un jardin entouré de murs, à moins d’habiter en bord de mer.

L’espèce Echium candicans (syn. fastuosum) originaire de Madère forme quant à elle un gros buisson argenté couvert de chandelles moyennes et multiples au printemps, d’un bleu ciel ou bleu violet souvent très intense. Sa longévité atteint 5 à 7 ans si elle n’est soumise qu’à de courtes gelées jusqu’à -5°C. L’espèce vivace Echium russicum, moins fréquente, est pourtant plus rustique (-10°C) et présente une touffe d’épis plus fins d’un beau rouge pourpre, partant du sol. La plante peut vivre pendant 3 à 4 ans.

Les Echiums annuels ou vivaces comme Echium vulgare, sont beaucoup plus tolérants au froid (-15°C) et s’installent très facilement au sein d’un talus ou d’une prairie sèche même calcaire. Leurs touffes sont de dimensions bien plus modestes , de 30 à 90 cm de hauteur, arborant des épis lâches mêlés de bleu et de rose vif. Le cultivar Blue Bedder obtenu par le croisement d’Echium vulgare et d’Echium plantagineum est particulièrement robuste, florifère et trouve parfaitement sa place dans les jardins secs d’inspiration naturelle mais aussi dans une véranda.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Echium

Famille : Boraginaceae

Nom commun : Vipérine

Floraison : entre avril et octobre selon l’espèce

Hauteur : entre 0,30 et 4 m

Exposition : soleil

Sol : tout sol meuble et bien drainé, même calcaire

Rusticité : Bonne à très faible (-15 °C à -3°C)

Le genre Echium appelé communément Vipérine fait partie de la famille des Boraginacées comme la consoude ou la bourrache. Il rassemble des plantes d’allures très différentes et comprend une soixantaine d’espèces. Il se compose de plantes annuelles, bisannuelles, vivaces, herbacées ou arbustives toutes couvertes de soies tuberculées et de poils raides provoquant parfois des irritations de la peau.

Chez les bisannuelles comme pininana ou vulgare, la plante âgée de deux ou trois ans produit, au cœur d’une rosette d’étroites feuilles vert argenté, une ou plusieurs panicules de fleurs plus ou moins denses, auxquelles se mêlent des petites feuilles dans les mêmes tons gris, les bractées. Cette floraison annonce la mort de la plante qui généralement se ressème abondamment en sol léger.

Les feuilles velues et épineuses sont alternes contrairement à celles de la sauge, et à bords lisses. Elles forment une rosette basale de 30 à 50 cm de diamètre qui s’étire en hauteur chez les Echium pininana et se ramifie chez les Echium fastuosum  formant alors d’épaisses tiges velues cylindriques à bois tendre. Les racines forment un pivot profond qui rend la transplantation un peu délicate.

Parmi les vipérines herbacées, Echium vulgare est une espèce bisannuelle européenne rustique (-15°C), assez commune en France, que l’on rencontre le long des routes, dans les prairies, les steppes et les zones rocailleuses sur sol sec, entre juin et septembre. Les feuilles de la base de la plante sont ovales ou lancéolées de 10-15 cm de long et munies d’un pétiole tandis que les supérieures sont étroites avec une seule nervure saillante et le limbe est rattaché directement à la tige.

echium ou vipérine

Echium vulgare – illustration botanique

La vipérine commune est capable de former de fins épis bleutés jusqu’à 1 m de hauteur. L’Echium à feuilles de plantain, Echium plantagineum plus méditerranéenne se rencontre sur les lieux sablonneux jusqu’en Vendée. Elle se distingue par ses feuilles en cœur à la base, douces velues et des fleurs un peu plus larges jusqu’à 3 cm de diamètre (2 cm chez vulgare).

La floraison des Echium est généralement printanière chez les espèces arbustives tandis qu’elle s’étire sur l’été chez les espèces herbacées comme E. vulgare et E. plantagineum. Les inflorescences sont sous forme de panicules oblongues composées de fleurs en cloches évasées de 10 à 20 mm de long, allant le plus souvent du rose à l’état de bouton à un bleu vibrant une fois la corolle développée puis au pourpre une fois fanée. Le calice est à 5 lobes et la corolle asymétrique forme un entonnoir ou une cloche à 5 lobes, velus sur l’extérieur. Les étamines souvent rose vif dépassant de la corolle sont au nombre de 5 et font scintiller les fleurs. Le pistil blanc également saillant a son extrémité qui se sépare en 2 pointes. La floraison des Echium attire une myriade d’insectes butineurs, papillons, abeilles et bourdons, qui se trouvent face à une manne durant de longs mois. Un hectare de vipérine permettrait de produire 400 kg d’un miel délicieux au parfum doux et floral avec une belle couleur ambrée et une cristallisation très lente.

Les fruits secs de 2-3 mm sont formés de 4 petits akènes rugueux.

Le nom échium vient du latin echis ou du grec ekhion qui signifie « vipère » faisant allusion aux graines ayant la forme d’une tête de vipère mais aussi au pistil qui dépasse de la corolle évoquant la langue bifide des serpents. Le tronc des vipérines arbustives évoque lui le corps écailleux du serpent. Le nom vernaculaire de Vipérine n’a rien à voir avec les croyances sur la plante, supposée attirer les vipères ou en soigner les morsures. En revanche, ses fleurs séchées sont utilisées comme plante médicinale notamment pour ses vertus dépuratives, diurétiques et pectorales. Les graines de l’Echium plantagineum possèdent une concentration intéressante en Oméga 3 et en acide stéaridonique aux vertus anti-inflammatoires.

Les principales variétés d’Echium

Variétés arbustives

Graines d'Echium pininana - Vipérine des Canaries

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
3.00 m

Variété géante bisannuelle formant un spectaculaire buisson aux feuilles argentées qui brandit à plus de 1.50 m du sol son grand épi conique bleuté. A planter en sol léger, à l'abri du gel, sur un talus en bord de mer ou en pot.

Echium fastuosum (candicans) - Vipérine de Madère

Période de floraison Mars à Juin

Hauteur à maturité
1.50 m

Vipérine native de Madère à vie brève, au tempérament et à l’allure exotique, très originale, mais gélive. Elle forme en 2-3 ans une touffe arbustive de 1,50 m de haut pour 2 m de large, garnie d'un feuillage velu vert-gris, d'où émergent de magnifiques épis bleus. Peu rustique, elle apprécie la chaleur, le plein soleil, les sols drainés à arides et le bord de mer.

Variétés herbacées

Echium russicum - Vipérine de Russie

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
80 cm

Vipérine originaire d'Europe de l'est très ornementale, dressant de longs et fins épis rouge foncé, composés de petites fleurs vieux rose et lie-de-vin mêlées à des soies blanches. Parfois cultivée en bisannuelle, cette plante est vivace en sol drainé et lors des hivers pas trop froids (-10°C).

Graines d'Echium vulgare Blue Bedder - Vipérine

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
30 cm

Vipérine au port compact annuelle ou bisannuelle, très mellifère, idéale en jardin sec et en plein soleil. Produit de multiples épis bleu intense, remarquables de finesse et de vivacité, naissant en boutons roses et fanant en pourpre. Cette plante robuste s'accommode des sols pauvres et calcaires, drainés.

Echium vulgare

Période de floraison Avril à Août

Hauteur à maturité
90 cm

Espèce sauvage bisannuelle à très longue floraison mellifère qui convient aux lieux secs, champs, friches, au bord des chemins ou encore en rocaille. S'utilise en infusion pour calmer la toux.

Plantation

Où planter l’Echium ?

Les vipérines affectionnent les lieux chauds et ensoleillés, dans un sol plutôt sec, pauvre, sableux, rocailleux, même calcaire, pas trop acide et surtout très bien drainé. Cependant, les espèces comme fastuosum et russicum sont plus opulentes et florifères en sol frais et riche même si ça abrège leur vie. En aucun cas, elles ne supportent plus d’une saison en sol lourd, compact et humide.

Attention à la très faible tolérance au gel des espèces macaronésiennes comme Echium fastuosum et pininana qui souffrent à partir de 0°C, mais seraient capables de résister à de courtes gelées de l’ordre de -5°C en sol parfaitement drainé, sec en hiver. Vous pouvez les cultiver dans la plupart de nos régions directement dans un grand pot, en raison de leur faible tolérance à la transplantation. Echium russicum tolère jusqu’à -10°C en sol parfaitement drainé et la Vipérine commune jusqu’à -15°C.

Quand planter ?

Plantez-les plutôt en septembre-octobre en climat chaud, sinon, préférez le début du printemps au nord de la Loire et en montagne.

Comment planter ?

Dans la plupart de nos régions, vous cultiverez les grandes espèces sensibles au froid dans un grand pot, en raison de leur développement important dans un endroit très lumineux comme une véranda ou une serre hors-gel.

  • Apportez une couche de graviers ou de billes d’argile de 10 cm au fond du bac.
  • Réalisez un mélange de terreau, de sable et de terre-franche.
  • En pleine terre, creusez une fosse profonde en évitant de lisser les parois.
  • Ajoutez du sable ou du compost si nécessaire pour alléger la terre et  une dose de corne broyée si la terre est très pauvre.
  • Plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  • En sol lourd, optez pour une plantation sur butte ou au sein d’une rocaille.
  • Installez la plante dans le trou de plantation sans enterrer le collet.
  • Replacez la terre et tassez légèrement.
  • Arrosez.
vipérine

Echium au Jardin des Capucins (29)

Entretien

  • Inutile d’arroser les Echium en pleine terre durant l’été, même en climat sec. En pot, les arrosages seront de une ou deux fois par semaine pendant la croissance et plus suivis en été.
  • Durant l’hiver, remisez la plante dans un local hors gel très lumineux et arrosez très modérément.

Attention, chez les espèces bisannuelles comme Echium pininana, la plante ne forme qu’une rosette de feuillage compacte durant la première année qui suit le semis, et elle persiste durant l’hiver. La floraison se produit l’année suivante à condition qu’aucune gelée forte au delà de -5° C n’ait anéanti la plante.

  • Récupérez les graines des espèces bisannuelles pour réaliser de nouveaux semis ou laissez faire la nature.

Les Echiums sont assez peu sensibles aux parasites mais gare aux limaces qui sont gourmandes des jeunes pousses.

En serre, les aleurodes (mouches blanches) et les acariens (araignées rouges) peuvent envahir le feuillage. Il est alors souhaitable de sortir la plante dans un lieu bien aéré e ensoleillé pendant la belle saison.

Multiplication : bouturage, semis

La multiplication consiste le plus souvent à semer les espèces annuelles, bisannuelles et vivaces. Le bouturage des vivaces comme fastuosum et russicum est aussi possible en toute saison.

Bouturage

Opérez en août avec  des boutures semi-ligneuses ou bien en toute autre saison.

  1. Préparez un pot profond en le remplissant de terreau mélangé à du sable.
  2. Prélevez des extrémités de rameaux semi-ligneuses de 10 cm de long qui n’ont pas porté de fleurs.
  3. Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture.
  4. Piquez celles-ci sur les 2/3 de leur longueur en évitant qu’elles ne se touchent.
  5. Tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air et d’assurer un bon contact entre le terreau et la bouture.
  6. A l’automne, séparez les boutures racinées et plantez-les en godet que vous maintenez sous châssis jusqu’au printemps.

Semis

Les semis spontanés sont assez courants en sol léger et en climat doux. Sinon, opérez de fin mai à fin juillet :

  • Semez les graines de Vipérine à 3 mm de profondeur, dans un terreau spécial semis.
  • La germination dure 7 à 14 jours à 18-20 °C.
  • Vaporisez régulièrement pour maintenir le substrat humide jusqu’à la levée.
  • Lorsque vous pouvez les manipuler, transplantez les jeunes plants dans des pots de 7,5 cm de diamètre, faites-leur passer l’hiver dans une serre froide, une véranda ou sur un rebord d’une fenêtre bien éclairée avec une température d’environ 7°C.
  • Installez la plante en pleine terre au printemps suivant, en respectant un espacement de 1 m entre chaque plante, dans un site très ensoleillé, en sol bien drainé, voire caillouteux et aride.
  • N’arrosez pas trop cette plante qui adore la sécheresse.

Utilisations et associations

Echium russicum, vulgare, plantagineum et Blue Bedder sont des plantes de prairies qui trouveront leur place dans les talus, les rocailles, les bordures et les massifs très ensoleillés d’inspiration naturelle associés aux coquelicots, lins, aux ammis, au sainfoin, à la luzerne, aux bleuets annuels, à la phacélie et à la gesse tubéreuse, à l’Ebenus cretica aux épis roses duveteux…

associer la vipérine

Une idée d’ambiance exotique en climat doux : Echium fastuosum, Cordyline australis, Agapanthe, Geranium maderense et Osteospermum

La Vipérine de Madère (fastuosum) ou des Canaries (pininana) font, elles, d’excellentes plantes au graphisme imposant pour les jardins côtiers méditerranéens ou atlantiques doux car elles s’accommodent parfaitement des embruns. Elles peuvent accompagner sur une pente rocailleuse  ou dans un bac des plantes exotiques comme les Euryops (marguerites jaunes), Beschoneria, Agapanthes, Euphorbia mellifera, Melianthus major, de grandes sauges arbustives ou vivaces comme Salvia leucantha, canariensis, guaranatica, involucrata Bethelii, Aloe arborescens, des cistes

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme d’Echium.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire